Alexia Barrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alexia Barrier
à renseigner
Alexia Barrier lors de la Route du Rhum 2018
Contexte général
Sport voile
Période active depuis 2004
Site officiel www.alexiasailingteam.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Nationalité France
Naissance (41 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Partenaire Jean-Michel Bayle

Alexia Barrier née le à Paris, est une navigatrice et skippeuse professionnelle.

Passionnée de voile depuis le plus jeune âge, elle encadre des stagiaires en école de voile dès ses 15 ans. Aujourd'hui skippeuse professionnelle, Alexia Barrier boucle en 2020 son premier Vendée Globe, un tour du monde à la voile en solitaire et sans assistance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Paris, Alexia Barrier grandit dans la ville de Nice, dès l'âge de 3 ans, où elle découvre la voile à bord du bateau de plaisance de ses parents[1]. Passionnée de sport, elle s'essaye au basket-ball et à l'apnée avant de se mettre plus sérieusement à la voile.

Après avoir obtenu son baccalauréat, Alexia Barrier suit des études de management du sport (STAPS) à la faculté de Nice[2].

À 25 ans, elle débute la course au large. Elle enchaîne les transatlantiques et les courses de plus en plus importantes[3] : Transat AG2R avec Samantha Davies en 2006, Route de l’Équateur avec Florence Arthaud en 2007, Maxi Transatlantic en 2011, Route du Rhum en 2018[4]. Elle témoigne : « En une décennie, j’ai ainsi parcouru plus de 200 000 miles nautiques et traversé l’océan Atlantique à 15 reprises dont 5 fois en solitaire[5]. »

Le , après plusieurs années d’entraînement et de recherche de sponsors, Alexia Barrier se lance dans le Vendée Globe 2020-2021[6]. Elle finit le Vendée Globe 2020-2021 en 24ème postions à bord du voilier le Pingouin qu’elle a racheté en 2018 à Romain Attanasio.

Son association 4MyPlanet[modifier | modifier le code]

Préoccupée par l'état des océans, Alexia Barrier a fondé en 2010 l'association 4MyPlanet dont l'objectif est de sensibiliser à la protection des océans et de la nature. Le slogan de l'association est « In Ocean we trust In Earth we believe » (que l'on pourrait traduire par « Nous avons confiance dans l'Océan, nous croyons dans la planète Terre »)[7].

La navigatrice utilise son bateau, renommé 4MyPlanet, comme ambassadeur de l'association. Il permet à la fois de sensibiliser les enfants aux questions environnementales, mais aussi de récolter des données scientifiques pour l'étude des océans[8].

Son bateau actuel : TSE - 4MyPlanet[modifier | modifier le code]

Acquisition du bateau[modifier | modifier le code]

En 2018, Alexia Barrier a fait l'acquisition d'un IMOCA datant de 1998. Conçu par Marc Lombart et piloté par Catherine Chabaud lors de l'édition du Vendée Globe 2000-2001, ce monocoque baptisé initialement Le Pingouin a déjà réalisé 7 tours du monde, dont 6 Vendée Globe[9].

En 2020, en vue de sa participation au Vendée Globe 2020-2021, Alexia Barrier a dû faire de nombreux travaux, comme le changement de la quille ou le rachat de voiles neuves[10],[11].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

TSE - 4MyPlanet[12]
Année construction 1997
1re mise à l'eau 1998
Longueur 18,28 m
Largeur 5,30 m
Tirant d'eau 4,50 m
Poids 9 tonnes
Hauteur mât 29 m
Surface voile max. au près 260 m2
Surface voile max. au portant 580 m2

Palmarès[modifier | modifier le code]

Alexia Barrier en interview pour FTCommunity au village départ du Vendée Globe 2020-2021.
  • 2011
    • 1re de la Maxi Transatlantic, une course en équipe

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chloé Torterat, « Alexia Barrier : "Je sais que je ne vais pas gagner le Vendée Globe, mais je veux terminer" », sur www.bateaux.com, (consulté le )
  2. Leslie Mucret, « Vendée Globe : L'Université Côte d'Azur soutient Alexia Barrier », sur www.sportmag.fr (consulté le )
  3. « Profil Alexia Barrier - Imoca », sur www.imoca.org (consulté le )
  4. « Skippers, Route du Rhum, Alexia Barrier (4MyPlanet) », sur www.letelegramme.fr, (consulté le )
  5. « Présentation Skipper - Alexia Barrier », sur www.bermudes1000race.com (consulté le )
  6. Nicolas Guillermin, « Voile. Alexia Barrier, « Petit Poucet » engagé dans le Vendée globe pour l’environnement », sur www.humanite.fr,
  7. « 4MyPlanet l'association », sur www.4myplanet.org (consulté le )
  8. « 4MyPlanet - Lilo », sur www.lilo.org (consulté le )
  9. « Portrait d'Alexia Barrier sur le site officiel du Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le )
  10. Stéfan L'Hermitte, « Vendée Globe ou pas, Alexia Barrier s'élancera en mer pour un grand tour », sur www.lequipe.fr, (consulté le )
  11. Bruno POIRIER, « Vendée Globe. Alexia Barrier : « Le sommet du Vendée Globe, c’est la ligne d’arrivée aux Sables… » », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  12. « TSE - 4MyPlanet », sur www.imoca.org (consulté le )
  13. « Les brèves de la course », Matondo Congo - Route de l'équateur (consulté le )
  14. « Alexia Barrier, 15ème IMOCA / Route du Rhum - Destination Guadeloupe », sur Route du Rhum - Destination Guadeloupe (consulté le ).
  15. « Résultats Antigua Sailing Week 2018 », sur https://yachtscoring.com (consulté le )
  16. Mathilde Frénois, « Nice : « Être deux femmes facilite les choses », la navigatrice Alexia Barrier a embarqué sur le seul équipage féminin de la transat Jacques Vabre », sur 20minutes.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]