Benjamin Dutreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benjamin Dutreux
Image illustrative de l’article Benjamin Dutreux
Contexte général
Sport Voile
Période active depuis 2015
Site officiel https://benjamindutreux.fr
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (32 ans)
Lieu de naissance Villeneuve-d'Ascq, Nord (France)
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Championnat du monde SL 16 2008

Benjamin Dutreux, né le à Villeneuve-d'Ascq dans le département du Nord, est un navigateur et skipper français. Il effectue son premier tour du monde en solitaire dans le Vendée Globe 2020-2021, qu'il termine 9e.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Il naît le à Villeneuve-d'Ascq, dans le département du Nord. Il passe ses vacances à l'île d'Yeu, où sa famille finit par s'installer en 1999. Il commence à naviguer à 8 ans. À 12 ans, il s'inscrit au Cercle nautique de Fromentine, sur le continent[1], où il découvre le catamaran de sport[2]. À 16 ans, il intègre l'équipe de France jeunes. En 2008, à 18 ans, avec Élodie Wilmart, il est champion du monde de catamaran SL 16[3],[4].

À la fin de ses études en DUT sciences et génie des matériaux, il devient responsable technique chez Sirena Voile où il reste trois ans. En 2014, il intègre le Team Vendée formation. Il progresse, et, à la fin de l’année, on lui propose d’intégrer le circuit Figaro[4].

Circuit Figaro (2015-2018)[modifier | modifier le code]

En 2015, il finit 1er bizuth du championnat de France Élite de course au large en solitaire[4]. Il termine 29e de la Solitaire du Figaro. En 2016, il termine 14e[5]. Parallèlement à ses courses, il monte en 2016, avec son frère, une entreprise de rénovation de bateaux, Éole Performance[4]. En 2017, il est 12e de la Solitaire du Figaro[5]. Cette année-là, il commence à naviguer sous les couleurs de l'association Water Family[6]. En 2018, il termine 5e de la Solitaire du Figaro[5].

Débuts en Imoca (2019-2022)[modifier | modifier le code]

En 2019, il apprend que l'on propose à la vente un Imoca pouvant trouver sa place dans le budget serré de son équipe. Il s'agit du Spirit of Yukoh IV du Japonais Kojiro Shiraishi. Deux membres de l'équipe se rendent aussitôt au Japon. « Le bateau est sain, peuvent-ils constater, il n’a besoin que de soins cosmétiques[4]. » Éole Performance l'achète, et le fait venir de Yokohama par cargo. Il est renommé Water Family. Après un chantier de remise à niveau, Benjamin Dutreux et son boat captain Thomas Cardrin prennent la 19e place sur la Transat Jacques-Vabre 2019. Dès cette année-là, Dutreux fait partie de la Commission développement durable de l'association Imoca[7].

Un chantier de fond est entrepris fin 2019 afin de fiabiliser au maximum Water Family. Tous les systèmes du bord (électroniques, hydrauliques) sont revus. L'Imoca, devenu Omia Water Family, est doté d'une garde-robe neuve pour le Vendée Globe 2020-2021[8].

Malgré le grand âge du bateau (lancé en 2007) et l'absence de foils, Dutreux fait un tour du monde remarquable[9]. Après le cap Finisterre, le , il est en tête, le temps d'un classement. Les conditions particulières de ce Vendée Globe permettent aux bateaux anciens à dérives droites de mener la vie dure aux foilers de tête. Parmi les principaux animateurs de ce « groupe de chasse » à petit budget, on trouve Jean Le Cam, Benjamin Dutreux et Damien Seguin. Ayant opté pour la traversée de la dépression tropicale Thêta[10], Dutreux pointe à la troisième place le , après six jours de course[11]. Il est 4e au cap Leeuwin, 5e au cap Horn[9]. Il connaît une traversée difficile du Pot au noir. Il en sort 9e[10]. Il termine la course à cette place, en 81 jours, 19 heures et 45 minutes, le [12].

En mai et juin 2021, dans The Ocean Race Europe, Dutreux est navigateur à bord d'Offshore Team Germany, qui remporte la course dans la catégorie Imoca[13]. Entre deux étapes, Dutreux achète le premier 11th Hour Racing de l'Américain Charlie Enright (en). Mais il ne le prendra en main qu'après la Transat Jacques-Vabre 2021. Il vend Omia-Water Family à Guirec Soudée[14].

En août, avec Damien Seguin, sur Groupe Apicil, Dutreux termine 7e de la Fastnet Race, dans la catégorie Imoca. En novembre, le duo, avec le même bateau, termine 11e de la Transat Jacques-Vabre en classe Imoca (et 1er Imoca à dérives droites)[15].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raphaël Bonamy, « Vendée Globe. Benjamin Dutreux, la mer adorée, le monde enroulé », sur ouest-france.fr, 29 janvier 2021 (consulté le 25 décembre 2021).
  2. Jean-Baptiste Ternon, « Benjamin Dutreux : « Je me rends compte que les rêves d'enfants sont réalisables », sur bateaux.com, 27 août 2019 (consulté le 25 décembre 2021).
  3. a et b « Qui est Benjamin Dutreux ? » sur imoca.org (consulté le 25 décembre 2021).
  4. a b c d e f et g Benjamin Dutreux, « Mon parcours », sur benjamindutreux.fr (consulté le ).
  5. a b c d e f et g « Benjamin Dutreux - Omia-Water Family », sur vendeeglobe.org (consulté le 25 décembre 2025).
  6. « Cap sur le Vendée Globe », sur waterfamily.org, 9 juin 2020 (consulté le 25 décembre 2021).
  7. « à propos », sur imoca.org (consulté le ).
  8. https://www.bateaux.com/article/34866/omia-water-family-un-des-meilleurs-plans-farr-de-sa-generation-au-depart-du-vendee-globe-2020
  9. a et b Thibault Burban, « Vendée Globe. Le skipper vendéen Benjamin Dutreux vu par ses proches », sur ouest-france.fr, 18 janvier 2021 (consulté le 25 décembre 2021).
  10. a et b « Benjamin Dutreux, 9e du Vendée Globe », sur vendeeglobe.org, 29 janvier 2021 (consulté le 26 décembre 2021).
  11. Redacteur, « Vendée Globe. Benjamin Dutreux toujours 3e », sur Course au Large, (consulté le )
  12. « Actualités - Vendée Globe », sur www.vendeeglobe.org (consulté le )
  13. a et b Laurène Coroller, « Vidéo. L’incroyable victoire de Team Germany, au bout du suspense de The Ocean Race », sur voilesetvoiliers.ouest-france.fr, 21 juin 2021 (consulté le 24 décembre 2021).
  14. Mélina Nicolleau, « Imoca : Le Vendéen Benjamin Dutreux a trouvé sa nouvelle monture avec 11th Hour Racing », sur ouest-france.fr, 13 juillet 2021 (consulté le 27 décembre 2021).
  15. a et b Laurent Foreau, « Seguin-Dutreux, premier bateau à dérives sur la Transat Jacques-Vabre », sur actu.fr, 29 novembre 2021 (consulté le 23 décembre 2021).
  16. « Solo Maître Coq 2016 », sur solomaitrecoq.com (consulté le ).
  17. « Solo Maître Coq 2017 », sur solomaitrecoq.com (consulté le ).
  18. « Solo Maître Coq 2018 », sur solomaitrecoq.com (consulté le ).
  19. « Damien Seguin et Benjamin Dutreux terminent 7es de la Rolex Fastnet Race », sur integrance.fr (consulté le 26 décembre 2021).

Liens externes[modifier | modifier le code]