Aller au contenu

Tour de France à la voile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour Voile
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Tour de France à la voile à Marseille en 2009.
Généralités
Sport Course nautique sur bateaux monotypes le long du territoire français
Création 1978
Autre(s) nom(s) Tour de France à la voile (1978-2018)
Organisateur(s) Ultim Sailing
Éditions 46 (en 2023)
Catégorie Course voile
Périodicité Annuelle
Participants Une vingtaine d'équipages
Site web officiel https://www.tourvoile.fr/

Créé en 1978 par Bernard Decré et Jérôme Reboul[1], le Tour de France à la voile, appelé Tour Voile depuis 2018[2], est une course nautique qui relie chaque année durant le mois de juillet la Mer du Nord et la Côte d'Azur, au cours d'une dizaine d'actes dans les stations balnéaires françaises. Une vingtaine d'équipages s'affrontent sur un parcours où se succèdent lors de chaque acte raids côtiers et parcours en stade nautique, de courtes régates où les concurrents naviguent au plus proche des côtes et du public[3],[2].

Première course au large à armes égales, le Tour de France à la Voile, voit s'affronter, pour sa première édition en 1978, 20 équipages sur des Écumes de mer, de Dunkerque à Menton[4].

En , le Tour de France à la voile dépose le bilan. Il aura fallu l'acharnement de quelques skippers et manageurs de bateaux pour qu'une grande course de substitution puisse se dérouler. Ce fut France Voile[5], remporté par Ronuc-Saône-et-Loire, skippé par Richard Sautieux[6].

En 2012, Amaury Sport Organisation (ASO) rachète le Tour de France à la voile aux Éditions Larivière[7],[8].

L'édition 2020, qui était initialement prévue du 3 au 19 juillet, entre Dunkerque et Nice, est finalement annulée le 16 avril par les organisateurs, en raison de la pandémie de Covid-19.

Contraint d'annuler l'édition 2020[9], ASO reçoit les offres de plusieurs porteurs de projets soucieux d'assurer une continuité d'organisation du Tour Voile. ASO accepte d'étudier des projets et accorde finalement à Normandie Événements le droit d'organiser le Tour Voile pour les quatre prochaines éditions[10]. Pour la quarante-quatrième édition du Tour Voile, ce sont neuf territoires qui reçoivent l'épreuve estivale[11].

En 2021, l'organisation de l'épreuve est reprise par Normandie Événements, mais le groupe ne réitère pas l'année suivante par manque d'équilibre budgétaire[12]. Fin janvier 2023, il est annoncé que l'organisation du Tour Voile est confiée à Ultim Sailing pour les trois prochaines éditions[13],[14].

Organisation de la course

[modifier | modifier le code]

Une des règles essentielles est que tous les équipages naviguent sur le même type de bateau (monotype) pour que la victoire ne se joue que sur la qualité de l’équipage. Se sont ainsi succédé, au fur et à mesure des progrès techniques, les types de voiliers suivants[2] :

Le M34, pour les épreuves de 2011.

Entre 1999 et 2010, le bateau officiel du Tour de France à la Voile, le Farr 30, est un voilier à la fois rapide et stable tout en restant relativement simple d’utilisation. Et surtout, il est internationalement reconnu, ce qui attire de plus en plus d’équipages étrangers. En 2011, un nouveau bateau set choisi pour la course : le M34[15].

Après des débuts bon enfant en 1978, la course se professionnalise. Les plus grands noms de la voile participent à l’évènement : des navigateurs en solitaire Florence Arthaud et Loïck Peyron, qui à cette occasion barra en 1991 le bateau engagé par l'école de voile Jeunesse et Marine, aux plus célèbres skippers de la Coupe de l'America, avec en premier lieu son récent triple vainqueur Russell Coutts.

La spécificité du Tour de France à la Voile réside dans la coexistence de 3 classements distincts (Général, amateur et étudiant) qui permet aux amateurs éclairés de se confronter aux plus grands noms de la voile[2].

Bertrand Pacé reste à ce jour le recordman du nombre de victoires sur l'épreuve avec 8 succès à son actif[3],[16].

Les villages

[modifier | modifier le code]

Alors que l’ambiance est tendue sur l’eau, la vie à terre s'organise en toute convivialité. Trois « villages » suivent ainsi la course de ville en ville, positionnés au plus près des centres-villes :

  • Le Village Animation est destiné aux 30 000 à 50 000 vacanciers qui viennent se promener à chaque étape au milieu des stands des partenaires de l’organisation et des concurrents, et assister aux remises des prix sur le podium[17].
  • Le Village Officiel est réservé aux relations entre l’organisation, les concurrents et la presse.
  • Le Village Assistance est un espace de vie où s'installent les concurrents et leurs accompagnateurs qui préfèrent le camping à l’hôtel. En effet, un équipage a besoin d’une équipe d’assistance à terre pour l’accueillir à l’arrivée, réparer les petits problèmes du bateau et transporter les affaires de ville en ville.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Emmanuel Poncet, « Les numéros gagnants du piercing des veaux, vaches, cochons », sur Libération, (consulté le )
  2. a b c et d BoatOn, « Tout savoir sur le Tour de France à la voile », sur boaton, (consulté le )
  3. a et b « Tour de France Voile 2015 - Historique », sur web.archive.org, (consulté le )
  4. a et b Didier Ravon, « Oui, le Tour de France à la Voile a bien 40 ans ! », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. « On remplace le Tour », Sud-Ouest,‎
  6. a b c et d « LES VAINQUEURS DU TFV DEPUIS 1978 » [PDF], sur lequipe.fr
  7. « Tour de France à la voile. ASO : c'est signé ! », sur Le Telegramme, (consulté le )
  8. « ASO rachète le Tour de France à la voile », sur LEFIGARO, (consulté le )
  9. a et b « Voile. Le Tour de France annulé », Le Télégramme, 16 avril 2020 (consulté le 16 avril 2020).
  10. Redacteur, « Le Tour Voile repris par Normandie Evènements aura lieu du 2 au 24 juillet 2021 », sur Course au Large, (consulté le )
  11. Valentin Pineau, « Voile. Le Tour de France à la voile passe sous pavillon normand et aura bien lieu en 2021 », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  12. a et b Olivier Bourbon, « Le directeur du Tour Voile explique pourquoi l’édition 2022 n’aura probablement pas lieu », sur Ouest-France, (consulté le )
  13. a et b Redacteur, « TourVoile. L'organisation confiée à Ultim Sailing pour 3 ans », sur Course au Large, (consulté le )
  14. a et b « Le Tour Voile relancé en 2023 », sur L'Équipe (consulté le )
  15. Didier Ravon, « Du M34 au Diam 24… le debrief ! », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  16. Didier RAVON, « Bertrand Pacé : «Le M 34 est un gros bateau que l’on a castré» », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  17. « Tour de France Voile 2015 - Village animations », sur web.archive.org, (consulté le )
  18. « « Brest » se rebiffe », Sud-Ouest,‎
  19. « "Dunkerque" au finish », Sud-Ouest,‎
  20. « C'est "Dunkerke" », Sud-Ouest,‎
  21. « « Le Havre » gagne l'étape », Sud-Ouest,‎
  22. « Tour de France. », Sud-Ouest,‎
  23. « VIctoire finale d'«Europe» au Tour de France », Sud-Ouest,‎
  24. Chris Guilloud, « "Côtes-du-Nord" a gagné », Sud-Ouest,‎
  25. « Suprématie normande », Sud-Ouest,‎ , p. 14
  26. « « Sète »... et match ! », Sud-Ouest,‎
  27. « « Sète » pour la deuxième fois », Sud-Ouest,‎
  28. « Brillant « Wasquehal » », Sud-Ouest,‎
  29. « Tour de France : Victoire finale », Sud-Ouest,‎ , p. 59
  30. « Tour de France : Pahun simpose », Sud-Ouest,‎ , p. 51
  31. « SPORTS Les résultats », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne Accès limité, consulté le )
  32. Luc Le Vaillant, « Mallaret, vainqueur à l'arrachée (sic) d'un Tour de France acharnéLe Montpelliérain fait prendre l'eau aux stars de l'América. », sur Libération (consulté le )
  33. « Tour de France : sixième victoire de Bertrand Pacé », sur Le Telegramme, (consulté le )
  34. « «Ville de Genève» termine cinquième du Tour de France à la voile », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  35. « Un Tour de France britannique », sur Libération (consulté le )
  36. (en) « And the winner is...Virbac-St-Raphaël Générali - Tour de France », sur www.sailworldcruising.com (consulté le )
  37. « Le bateau genevois termine à la troisième place finale du Tour de France à la Voile », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  38. Par Isabelle Musy Le 29 juillet 2003 à 00h00, « La régularité de « Capsport » a payé », sur leparisien.fr, (consulté le )
  39. « Eclatante victoire de Pierre-Loïc Berthet - Sea, Sail & Surf news », sur www.seasailsurf.com (consulté le )
  40. « Le Tour de France pour Fabien Henry », sur Libération (consulté le )
  41. Redacteur, « « Ile-de-France » remporte le Tour de France à la voile. », sur Course au Large (consulté le )
  42. Redacteur, « Fabien Henri remporte le Tour de France 2007 », sur Course au Large, (consulté le )
  43. « Tour de France à la Voile Courrier Dunkerque en vainqueur ! », sur Le Telegramme, (consulté le )
  44. Redacteur, « Courrier Dunkerque, double vainqueur du Tour », sur Course au Large, (consulté le )
  45. Le Point magazine, « Bertrand Pacé remporte le Tour de France à la voile... pour la 7ème fois », sur Le Point, (consulté le )
  46. « Tour de France à la voile : “Sud de France“ vainqueur », sur midilibre.fr (consulté le )
  47. « Tour de France à la voile. En images : TPM grand vainqueur de l'édition 2012 », sur Le Telegramme, (consulté le )
  48. Le Point magazine, « Tour de France à la voile: Cammas vainqueur 2013 », sur Le Point, (consulté le )
  49. « Tour de France à la voile 2014 : victoire finale de Courrier Dunkerque 3 », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le )
  50. Marie Carof-Gadel, « Spindrift vainqueur du Tour 2015 », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  51. « « Lorina Limonade » remporte le Tour de France à la voile », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  52. « VIDÉO | dernier acte à Nice avec Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains sacré vainqueur du Tour de France à la Voile », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le )
  53. « Voile - Tour France: victoire finale de Lorina Limonade Golfe du Morbihan », sur Franceinfo, (consulté le )
  54. « Tour voile 2019 : premier sacre pour Valentin Bellet (Beijaflore) », sur Franceinfo, (consulté le )
  55. « Groupe Atlantic, vainqueur du Tour Voile sur le lac de Serre-Ponçon », sur L'Équipe, (consulté le ).
  56. « Pari réussi pour les jeunes Bretons, qui remportent le Tour Voile 2023 à La Rochelle », Sud Ouest,‎ (ISSN 1760-6454, lire en ligne, consulté le )

Liens externes

[modifier | modifier le code]