Vern Schuppan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vern Schuppan
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Australie Whyalla, Australie-Méridionale, Australie
Nationalité Drapeau : Australie australien
Années d'activité 1974-1976
Qualité Pilote automobile
Équipe Team Ensign
Embassy Racing
Team Surtees
Nombre de courses 13 (9 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Vern Schuppan, né le à Booleroo Whyalla, est un pilote automobile australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1971, il obtient un titre de Champion britannique de Formula Atlantic, puis en 1973 il est vainqueur du Grand Prix de Singapour en Formule Libre sur March 722, voiture qui lui permet un ans plus tard de gagner aussi le Grand Prix de Macao, alors en Formule Pacifique. Il récidive dans cette dernière épreuve en 1976, cette fois sur Ralt, et il remporte la même année les Rothmans International Series avec la Lola T332 (il sera encore deuxième de ce championnat en 1978).

Il participe à neuf Grands Prix de Formule 1. Il dispute aussi cinq fois les 500 Miles d'Indianapolis, avec une troisième place comme meilleur résultat en 1981, mais c'est en sport-prototypes qu'il obtient ses résultats les plus éloquants, avec entre autres une victoire aux 24 Heures du Mans 1983[1], et la même année un titre de champion du Japon de Sport-Prototypes, dans lequel il est le lauréat de deux courses de 1 000 kilomètres à Fuji et à Suzuka à moins d'un mois d'écart (troisième du championnat en 1984, 1985 et 1986)[2]. Il arrête sa carrière en 1992, année où il participe aux 24 Heures de Daytona.

Ses autres performances en compétitions d'endurance sont encore des victoires aux 1 000 kilomètres de Fuji en 1985 et 1989, une deuxième place aux 1 000 kilomètres de Spa en 1973 (récidive en 1982), une autre aux 24 Heures du Mans 1977 avec Jean-Pierre Jarier puis en 1982 avec Jochen Mass, et une dernière aux 9 Heures de Kyalami avec Derek Bell.

En 1983, son année la plus fournie en récompenses notables, il s'impose deux fois sur 500 kilomètres au Japon, à Suzuka et à Fuji, et une fois sur 500 miles en octobre (à Fuji). Entre 1984 et 1986 il obtient encore les 500 miles de Fuji (1984 et 1986), les 500 kilomètres de Suzuka (1984), et les 500 kilomètres de Fuji (1986). En 1987 il gagne cette fois aux États-Unis, lors des 500 kilomètres de Watkins Glen en championnat IMSA.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1974 Team Ensign N174 Cosworth V8 Firestone 5 0 Nc.
1975 Embassy Racing with Graham Hill GH1 Cosworth V8 Goodyear 1 0 Nc.
1976 Team Surtees TS19 Cosworth V8 Goodyear 3 0 Nc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Deuxième australien après Bernard Rubin en 1928, 55 ans plus tôt, Schuppan est venu à 19 reprises aux 24 Heures mancelles entre 1973 et 1989, et il les a disputées 18. Il a eu quatre podiums -en ajoutant sa troisième place de 1975-, et a été classé 5 fois dans les 5 premiers, ainsi que 9 fois dans les 15)
  2. (sa dernière saison pour ce championnat étant en 1990)

Liens externes[modifier | modifier le code]