24 Heures du Mans 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
24 Heures du Mans 2015
Description de l'image 24 heures du mans_2014_logo.png.
Généralités
Sport Compétition automobile
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 83e
Lieu(x) Drapeau : France Le Mans
Date du
au
Affluence 263 500 spectateurs
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Allemagne Porsche Team
Deuxième Drapeau : Allemagne Porsche Team
Troisième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest

Navigation

Plaque bronze de l'empreinte des Pilotes vainqueurs de l'édition 2015 des 24 heures du Mans

Les 24 Heures du Mans 2015 sont la 83e édition des 24 Heures du Mans et ont lieu les samedi 13 et dimanche 14 juin 2015.

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Engagés[modifier | modifier le code]

Après le grand retour au Mans et en endurance de Porsche, c'est au tour de Nissan de devenir le quatrième constructeur qui pourra rivaliser avec le géant Audi, Toyota et Porsche. Le Nissan Motorsport a développé un véhicule avec un système hybride obligatoire pour un constructeur officiel. Elle sera officiellement présentée lors de la finale du Super Bowl le 1er février 2015. Nissan a annoncé que 3 voitures seront engagées, tout comme Porsche et Audi. Seul Toyota engagera deux voitures, pour des raisons économiques.

Invités[modifier | modifier le code]

Invitations automatiques

Des invitations automatiques sont distribuées aux équipes récompensées lors de la saison 2014 dans les compétitions associées aux 24 Heures du Mans. Une écurie ne peut cumuler plus de deux invitations[1],[2].

Championnat LMP1 LMP2 LMGTE Pro LMGTE Am
1er 24 Heures du Mans 2014 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Royaume-Uni Jota Sport Drapeau : Italie AF Corse Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing
1er European Le Mans Series 2014 Drapeau : France Signatech Alpine Drapeau : Russie SMP Racing
2e European Le Mans Series 2014 Drapeau : Italie AF Corse
1er catégorie GTC European Le Mans Series 2014 Drapeau : Russie SMP Racing
1er United SportsCar Championship 2014 Drapeau : États-Unis Wayne Taylor Racing Drapeau : États-Unis Scuderia Corsa
1er Asian Le Mans Series 2014 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : Taïwan Team AAI
2e Asian Le Mans Series 2014 Drapeau : Taïwan Team AAI

56e stand

Le comité de sélection de l'Automobile Club de l'Ouest n'a retenu aucune candidature au stand 56 pour la 83e édition des 24 heures du Mans, expliquant que les projets n'étaient pas assez innovant par rapport à la catégorie LMP1[3].

Liste officielle[modifier | modifier le code]

Italique : pilotes non confirmés mais annoncés dans les championnats annexes (ELMS et WEC)

Liste des engagés
No. Pays Équipe Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1
1 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS040 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson Drapeau : Suisse Sébastien Buemi Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
2 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS040 Hybrid M Drapeau : Autriche Alexander Wurz Drapeau : France Stéphane Sarrazin Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway
4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing CLM P1/01-AER M Drapeau : Suisse Simon Trummer Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer Drapeau : Portugal Tiago Monteiro
7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Suisse Marcel Fässler Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : France Benoît Tréluyer
8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Brésil Lucas di Grassi Drapeau : France Loïc Duval Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
9 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque Drapeau : Italie Marco Bonanomi Drapeau : Allemagne René Rast
12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-AER M Drapeau : France Nicolas Prost Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld Drapeau : Suisse Mathias Beche
13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-AER M Drapeau : Suisse Alexandre Imperatori Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer Drapeau : Allemagne Daniel Abt
17 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : Allemagne Timo Bernhard Drapeau : Australie Mark Webber Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
18 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : France Romain Dumas Drapeau : Suisse Neel Jani Drapeau : Allemagne Marc Lieb
19 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : Allemagne Nico Hülkenberg Drapeau : Nouvelle-Zélande Earl Bamber Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy
21 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan GT-R LM Nismo M Drapeau : Japon Tsugio Matsuda Drapeau : Russie Mark Shulzhitskiy (en) Drapeau : Espagne Lucas Ordóñez (en)
22 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan GT-R LM Nismo M Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell Drapeau : Allemagne Michael Krumm Drapeau : Royaume-Uni Alex Buncombe
23 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Nissan GT-R LM Nismo M Drapeau : France Olivier Pla Drapeau : Royaume-Uni Jann Mardenborough Drapeau : Royaume-Uni Max Chilton
LMP2
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Russie Roman Rusinov Drapeau : France Julien Canal Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird
27 Drapeau : Russie SMP Racing BR01-Nissan D Drapeau : Italie Maurizio Mediani (en) Drapeau : Russie David Markozov Drapeau : France Nicolas Minassian
28 Drapeau : Russie G-Drive Racing Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Colombie Gustavo Yacamán (en) Drapeau : Brésil Pipo Derani Drapeau : Mexique Ricardo González
29 Drapeau : France Pegasus Racing Team Total Morgan LMP2-Nissan D Drapeau : France Léo Roussel Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau : République populaire de Chine David Cheng (de)
30 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Ligier JS P2-HPD D Drapeau : États-Unis Scott Sharp Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson
31 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Ligier JS P2-HPD D Drapeau : États-Unis Ed Brown Drapeau : États-Unis Johannes van Overbeek Drapeau : États-Unis Jon Fogarty
34 Drapeau : France OAK Racing-Team Asia Ligier JS P2-HPD D Drapeau : Canada Chris Cumming Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor Drapeau : France Kévin Estre
35 Drapeau : France OAK Racing Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : France Jacques Nicolet Drapeau : France Jean-Marc Merlin Drapeau : France Érik Maris
36 Drapeau : France Signatech Alpine Alpine A450b-Nissan D Drapeau : France Nelson Panciatici Drapeau : France Paul-Loup Chatin Drapeau : France Vincent Capillaire
37 Drapeau : Russie SMP Racing BR01-Nissan D Drapeau : Russie Mikhail Aleshin Drapeau : Russie Kirill Ladygin (en) Drapeau : Russie Anton Ladygin (de)
38 Drapeau : Royaume-Uni Jota Sport Gibson 015S-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan Drapeau : Nouvelle-Zélande Mitch Evans Drapeau : Royaume-Uni Oliver Turvey
40 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Ligier JS P2-Judd M Drapeau : États-Unis Tracy Krohn Drapeau : Suède Niclas Jönsson Drapeau : Portugal João Barbosa
41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Gibson 015S-Nissan D Drapeau : Suisse Gary Hirsch Drapeau : France Gaëtan Paletou Drapeau : Royaume-Uni Jon Lancaster
42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing Dome S103-Nissan M Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
43 Drapeau : Suisse Team Sard-Morand Morgan LMP2 EVO-SARD D Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb Drapeau : Suisse Zoël Amberg
45 Drapeau : Saint-Marin Ibañez Racing Oreca 03R-Nissan D Drapeau : France José Ibañez Drapeau : France Pierre Perret Drapeau : Italie Ivan Bellarosa
46 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05-Nissan D Drapeau : France Pierre Thiriet Drapeau : France Ludovic Badey Drapeau : France Tristan Gommendy
47 Drapeau : Hong Kong KCMG Oreca 05-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Matthew Howson (en) Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley Drapeau : France Nicolas Lapierre
48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes Oreca 03R-Nissan D Drapeau : Inde Karun Chandhok Drapeau : États-Unis Mark Patterson Drapeau : France Nathanaël Berthon
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : Finlande Toni Vilander Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : Espagne Antonio García Drapeau : Australie Ryan Briscoe
64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : États-Unis Tommy Milner Drapeau : États-Unis Jordan Taylor
71 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Royaume-Uni James Calado Drapeau : Monaco Olivier Beretta
91 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Danemark Michael Christensen Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
92 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : France Frédéric Makowiecki Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Danemark Marco Sørensen Drapeau : Danemark Nicki Thiim Drapeau : Danemark Christoffer Nygaard
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner Drapeau : Allemagne Stefan Mücke Drapeau : Royaume-Uni Rob Bell
99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Brésil Fernando Rees Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall Drapeau : Nouvelle-Zélande Richie Stanaway
LMGTE Am
50 Drapeau : France Larbre Compétition Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Italie Gianluca Roda (pl) Drapeau : Italie Paolo Ruberti (de) Drapeau : Danemark Kristian Poulsen
53 Drapeau : États-Unis Riley Motorsports-TI Auto Dodge Viper GTS-R M Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen Drapeau : États-Unis Ben Keating Drapeau : États-Unis Marc Miller
55 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 D Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron Drapeau : Irlande Matt Griffin (de) Drapeau : Royaume-Uni Alex Mortimer
61 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 D Drapeau : États-Unis Peter Ashley Mann Drapeau : Italie Raffaele Gianmaria Drapeau : Italie Matteo Cressoni
62 Drapeau : États-Unis Scuderia Corsa Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : États-Unis Bill Sweedler Drapeau : États-Unis Townsend Bell Drapeau : États-Unis Jeff Segal
66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 458 Italia GT2 D Drapeau : Arabie saoudite Abdulaziz Al Faisal (en) Drapeau : Pologne Kuba Giermaziak Drapeau : États-Unis Michael Avenatti
67 Drapeau : Taïwan Team AAI Porsche 911 GT3 RSR (997) M Drapeau : Taïwan Jun-San Chen Drapeau : Royaume-Uni Alex Kapadia Drapeau : Pays-Bas Xavier Maassen (en)
68 Drapeau : Taïwan Team AAI Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Taïwan Han-Chen Chen Drapeau : France Gilles Vannelet Drapeau : France Mike Parisy
72 Drapeau : Russie SMP Racing Ferrari 458 Italia GT2 D Drapeau : Russie Viktor Shaitar (de) Drapeau : Italie Andrea Bertolini Drapeau : Russie Aleksey Basov (en)
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : États-Unis Patrick Dempsey Drapeau : États-Unis Patrick Long Drapeau : Allemagne Marco Seefried
83 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : France François Perrodo Drapeau : France Emmanuel Collard Drapeau : Portugal Rui Águas
88 Drapeau : Allemagne Abu Dhabi-Proton Racing Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Allemagne Christian Ried Drapeau : Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi Drapeau : Autriche Klaus Bachler (en)
96 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Allemagne Roald Goethe Drapeau : Royaume-Uni Stuart Hall Drapeau : Italie Francesco Castellacci
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Canada Paul Dalla Lana Drapeau : Portugal Pedro Lamy Drapeau : Autriche Mathias Lauda

Réservistes[modifier | modifier le code]

Réservistes
Ordre Classe No. Pays Équipe Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
1 LMP2 49 Drapeau : Hong Kong KCMG Oreca 03.R-Nissan D Drapeau : Japon Tomonobu Fujii Drapeau : Japon Satoshi Hoshino Drapeau : Autriche Christian Klien
2 LMGTE Am 60 Drapeau : Danemark Formula Racing Ferrari 458 Italia GT2 D Drapeau : Danemark Johnny Laursen Drapeau : Danemark Mikkel Mac Drapeau : Danemark Christina Nielsen
3 LMGTE Am 86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing Team UK Porsche 911 RSR (991) D Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright Drapeau : Royaume-Uni Adam Carroll Drapeau : Royaume-Uni Phil Keen
4 LMGTE Am 65 Drapeau : Allemagne Proton Competition Porsche 911 RSR (991) D Drapeau : Inconnu Drapeau : Inconnu Drapeau : Inconnu
5 LMP2 44 Drapeau : Saint-Marin Ibañez Racing Oreca 03R-Nissan D Drapeau : Italie Michele La Rosa Drapeau : Japon Yutaka Yamagishi Drapeau : Inconnu

Note : Wolf Henzler a été inscrit en 1er pilote chez Proton Competition mais a depuis été officialisé chez Porsche Team Manthey. Même chose pour Pierre Perret qui est inscrit sur la no 44 réserviste de Ibañez Racing et sur la no 45 qui est sur la liste des engagés. Idem pour Alexandre Imperatori sur liste complémentaire chez KCMG et confirmé chez Rebellion Racing.

Essais libres[modifier | modifier le code]

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le leader de chaque catégorie et le meilleur temps au tour de chaque jour sont inscrits en gras. Le meilleur temps au tour de chaque voiture est inscrit sur fond grisé.

Pos Écurie Cat. Session 1
10/06/2015
22h / 24h
Session 2
11/06/2015
19h / 21h 22h / 24h
1 18 Drapeau : Allemagne Porsche Team LMP1 3 min 16 s 887 3 min 20 s 974 3 min 21 s 119
2 17 Drapeau : Allemagne Porsche Team LMP1 3 min 17 s 767 3 min 20 s 980 3 min 21 s 065
3 19 Drapeau : Allemagne Porsche Team LMP1 3 min 19 s 297 3 min 18 s 862 3 min 22 s 097
4 8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 19 s 866 3 min 21 s 681 3 min 22 s 678
5 7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 21 s 839 3 min 20 s 561 3 min 20 s 967
6 9 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 21 s 081 3 min 22 s 494 3 min 20 s 997
7 2 Drapeau : Japon Toyota Racing LMP1 3 min 23 s 543 3 min 26 s 580 3 min 23 s 738
8 1 Drapeau : Japon Toyota Racing LMP1 3 min 23 s 767 3 min 25 s 233 3 min 24 s 562
9 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 26 s 874 3 min 28 s 745 3 min 28 s 053
10 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 31 s 933 3 min 38 s 044 3 min 28 s 930
11 4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing LMP1 3 min 40 s 368 3 min 36 s 825 3 min 37 s 167
12 22 Drapeau : Japon Nissan Motorsports LMP1 3 min 41 s 400 3 min 42 s 230 3 min 36 s 995
13 23 Drapeau : Japon Nissan Motorsports LMP1 3 min 38 s 468 3 min 38 s 954 3 min 37 s 291
14 47 Drapeau : Hong Kong KCMG LMP2 3 min 38 s 032 3 min 40 s 624 3 min 39 s 147
15 21 Drapeau : Japon Nissan Motorsports LMP1 3 min 51s 289 3 min 39 s 992 3 min 38 s 691
16 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing LMP2 3 min 39 s 867 3 min 47 s 713 3 min 38 s 939
17 41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport LMP2 3 min 38 s 958 3 min 44 s 123 3 min 41 s 722
18 38 Drapeau : Royaume-Uni Jota Sport LMP2 3 min 39 s 004 3 min 45 s 770 3 min 40 s 920
19 36 Drapeau : France Signatech Alpine LMP2 3 min 40 s 438 3 min 41 s 477 3 min 39 s 699
20 46 Drapeau : France Thiriet By TDS Racing LMP2 3 min 39 s 923 3 min 40 s 441 3 min 39 s 805
21 34 Drapeau : France OAK Racing LMP2 3 min 40 s 058 3 min 43 s 853 3 min 40 s 078
22 48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes LMP2 3 min 44 s 513 3 min 41 s 827 3 min 40 s 690
23 28 Drapeau : Russie G-Drive Racing LMP2 3 min 40 s 967 3 min 46 s 504 3 min 42 s 053
24 43 Drapeau : Suisse Team Sard-Morand LMP2 3 min 42 s 015 3 min 41 s 250
25 29 Drapeau : France Pegasus Racing LMP2 3 min 42 s 023 3 min 43 s 824 3 min 43 s 850
26 27 Drapeau : Russie SMP Racing LMP2 3 min 42 s 077 3 min 54 s 065 3 min 43s 729
27 42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing LMP2 3 min 42 s 237 3 min 44 s 704 3 min 43 s 750
28 37 Drapeau : Russie SMP Racing LMP2 3 min 42 s 417 3 min 52 s 383 3 min 43 s 549
29 30 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports LMP2 3 min 44 s 675 3 min 42 s 862 3 min 42 s 453
30 31 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports LMP2 3 min 46 s 165 3 min 44 s 631 3 min 46 s 585
31 40 Drapeau : États-Unis Krohn Racing LMP2 3 min 44 s 899 3 min 44 s 854 3 min 45 s 491
32 45 Drapeau : Saint-Marin Ibañez Racing LMP2 3 min 45 s 350 3 min 48 s 220
33 35 Drapeau : France OAK Racing LMP2 3 min 53 s 843 3 min 59 s 244 3 min 53 s 995
34 99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Pro 3 min 54 s 928 3 min 59 s 263 3 min 57 s 041
35 51 Drapeau : Italie AF Corse GTE Pro 3 min 59 s 815 3 min 57 s 503 3 min 55 s 025
36 98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Am 3 min 55 s 102 4 min 00 s 110 3 min 59 s 081
37 97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Pro 3 min 55 s 466 3 min 57 s 447 3 min 57 s 219
38 71 Drapeau : Italie AF Corse GTE Pro 3 min 57 s 216 3 min 58 s 398 3 min 55 s 582
39 95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Pro 3 min 55 s 783 3 min 58 s 983 3 min 55 s 848
40 63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing GTE Pro 3 min 55 s 963 3 min 59 s 754
41 91 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey GTE Pro 3 min 57 s 192 3 min 57 s 843 3 min 56 s 618
42 83 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 3 min 56 s 723 4 min 03 s 641 3 min 57 s 884
43 72 Drapeau : Russie SMP Racing GTE Am 3 min 57 s 271 3 min 58 s 837 3 min 56 s 877
44 92 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey GTE Pro 3 min 57 s 667 3 min 58 s 721 3 min 56 s 922
45 64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing GTE Pro 3 min 57 s 081 4 min 00 s 025 3 min 58 s 689
46 53 Drapeau : États-Unis Riley Motorsports GTE Am 3 min 59 s 054 4 min 01 s 501 3 min 57 s 836
47 77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing GTE Am 3 min 58 s 822 4 min 08 s 157 3 min 57 s 842
48 88 Drapeau : Allemagne Abu Dhabi-Proton Racing GTE Am 3 min 58 s 259 4 min 02 s 361 3 min 58 s 771
49 55 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 3 min 59 s 091 4 min 03 s 765 3 min 58 s 433
50 61 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 4 min 02 s 544 4 min 00 s 311 3 min 58 s 695
51 62 Drapeau : États-Unis Scuderia Corsa GTE Am 3 min 58 s 946 4 min 05 s 332 4 min 03 s 162
52 50 Drapeau : France Larbre Competition GTE Am 3 min 59 s 522 4 min 02 s 871 3 min 59 s 566
53 66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport GTE Am 4 min 00 s 551 4 min 03 s 881 3 min 59 s 612
54 96 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Am 4 min 01 s 160 4 min 04 s 193 4 min 01 s 146
55 68 Drapeau : Taïwan Team AAI GTE Am 4 min 03 s 117 4 min 02 s 789 4 min 01 s 243
56 67 Drapeau : Taïwan Team AAI GTE Am 4 min 04 s 827 4 min 05 s 137 4 min 01 s 270

Pilotes qualifiés par nationalités[modifier | modifier le code]

Nombre de pilotes par nationalité
Drapeau : France 31 Français Drapeau : Royaume-Uni 28 Britanniques Drapeau : États-Unis 17 Américains Drapeau : Allemagne 15 Allemands Drapeau : Italie 12 Italiens
Drapeau : Russie 8 Russes Drapeau : Suisse 8 Suisses Drapeau : Danemark 7 Danois Drapeau : Autriche 5 Autrichiens Drapeau : Portugal 5 Portugais
Drapeau : Nouvelle-Zélande 4 Néo-Zélandais Drapeau : Brésil 3 Brésiliens Drapeau : Australie 2 Australiens Drapeau : Canada 2 Canadiens Drapeau : République populaire de Chine 2 Chinois
Drapeau : Espagne 2 Espagnols Drapeau : Pays-Bas 2 Néerlandais Drapeau : Japon 2 Japonais Drapeau : Taïwan 2 Taïwanais Drapeau : Belgique 1 Belge
Drapeau : Colombie 1 Colombien Drapeau : Émirats arabes unis 1 Émirati Drapeau : Finlande 1 Finlandais Drapeau : Inde 1 Indien Drapeau : Irlande 1 Irlandais
Drapeau : Mexique 1 Mexicain Drapeau : Monaco 1 Monégasque Drapeau : Pologne 1 Polonais Drapeau : Arabie saoudite 1 Saoudien Drapeau : Suède 1 Suédois

Course[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Pos. Après la 1re heure Après 6 heures Après 12 heures Après 18 heures
Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes
1
17
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
17
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
19
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Hulkenberg - Bamber - Tandy
19
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Hulkenberg - Bamber - Tandy
2
18
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Albuquerque - Bonanomi - Rast
17
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
3
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Albuquerque - Bonanomi - Rast
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Albuquerque - Bonanomi - Rast
4
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
18
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
17
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
5
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Albuquerque - Bonanomi - Rast
19
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Hulkenberg - Bamber - Tandy
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Le départ est lancé et dès le premier tour, la Porsche no 17 va prendre la première place de la Porsche no 18. La no 19 a vite été dépassé par les Audi no 8 et 7. La Nissan no 23 pendra la piste quelques instants plus tard à la suite d'ennuis mécaniques. À la fin de la première heure dans les hunaudières à la première chicane, la Porsche officielle no 92 perd de l'huile et la Rebellion no 13 et la Strakka no 42 glissent et s'accrochent sans conséquences graves pour les deux prototypes mais la no 92 prend feu quelques mètres plus loin, c'est l'abandon. La fin de la première heure se terminera donc sous régime de la safety-car. En LMP2 la Oreca 05 no 56 du Thiriet by TDS Racing est devant la Oreca 05 du KCMG. En GTE Pro, la Ferrari no 51 et l'Aston Martin no 95 sont aux coudes à coudes.

Début de course serré entre Porsche et Audi

À 16H23, la course est repartie, la succession de leader se fait entre la Porsche no 17 de Timo Bernhard et la Audi no 7 de Lotterer légèrement au-dessus en termes de vitesse avec un impressionnant 3'19'931 en course. La Audi no 7 arrivera à prendre l'avantage en fin d'heure. En ce début de 3e heure, la Audi no 7, solide leader avec une bonne marge d'avance sur la Porsche no 17 rentre au stand pour un arrêt sans histoire avant de repartir, mais 3 tours plus tard elle revient dans son stand, victime d'une crevaison lente. Elle repartira en 5e position. Un autre problème arrivera pour Audi. Juste avant Indianapolis, moment d’incompréhension au niveau de la slow-zone et des drapeaux jaunes. À pleine vitesse avec la Porsche no 18, la no 8 tente de ralentir devant un groupe de GT mais elle est accroché par une Ferrari, part en tête à queue et termine dans les rails de sécurité. La voiture repart et rentre son box quelques minutes avant de repartir. La 3e heure se termine sous régime de safety-car avec la Porsche no 17 en tête. En LMP2 l'équipe KCMG domine les débats et deux Corvette, une en GTE Pro et une en GTE Am mènent leur catégorie.

Problème de portière pour la Nissan no 21

18H42, la course reprend après 45 minutes de neutralisation. la Porsche no 17 mène devant l'Audi no 9 et l'Audi no 7. En GTE Am, Corvette, les 2 Aston Martin, et 2 Ferrari se disputent la première place. La bagarre continue entre Audi et Porsche, Toyota lui ne suit pas le rythme et Nissan a du mal à suivre le rythme des LMP2. L'Audi no 9 et son jeune équipage explose le chrono avec un 3'18'447 et un 3'17'645. La no 17 garde la tête face à l'Audi no 9 et 7. En GTE Pro la Corvette no 64 et l'Aston Martin no 97 se livre un duel de toute beauté. La Porsche no 88 abandonne durant la 5e heure, moteur cassé.

La 6H00 heure débute et le jeu du chat et la souris continu entre la Audi no 9 et la Porsche no 17, les changements de leaders se font à la suite de la programmation des arrêts. L'Audi no 7 n'est pas loin derrière à la 3e place. La Toyota no 1 a abîmé son aile avant droite et passe par son box pour réparer et perd une dizaine de minutes. Après 7H00 de course, la no 7, no 9 et la no 17 ne se lâchent pas, prenant la tête chacun à son tour. En LMP2, la Oreca du KCMG reste le solide leader de sa catégorie. La Corvette no 64 et en tête de sa catégorie GTE Pro et l'Aston Martin no 98 en tête du GTE Am. Les 3 Nissan sont pour l'instant 20e pour la no 22, 38e pour la no 21 et 42e pour la no 23. 22H04, la Porsche no 18 de Romain Dumas tire en tout droit à Mulsanne. La voiture tape le mur pneumatique mais elle regagnera son stand et change son capot, elle repart en 5e position faisant profiter la Porsche no 19 qui monte sur le podium. À 22H41, l'Alpine no 36 fait une violente sortie de piste à Mulsanne, elle ne repartira pas. La fin de la 8e heure se fera sous régime de la safety-car. Classement LMP1: Audi no 9, Porsche no 17, Porsche no 19. LMP2: Oreca no 47, Oreca no 46, Ligier no 26. GTE Pro Corvette no 64, Aston Martin no 97, Aston Martin no 99. GTE Am: Aston Martin no 98, Ferrari no 83, Ferrari no 72.

La Corvette no 64, solide leader de sa catégorie.

À 23H30 la Porsche no 17 de Mark Webber écope d'une pénalité de 1 minute pour un dépassement sous drapeau jaune. La no 19 prend la tête devant les deux Audi no 9 et 7. Coup du pour Aston Martin en GTE Pro avec la casse du moteur de la no 97 en lutte avec la Corvette. Après 10 heures de course, la bataille se joue entre la no 9 et la no 19. Durant cette 10e heure, 3 Nissan connaîtront des problèmes. La no 21 tente de regagner son stand à la suite d'un problème du train avant droit affaissé. La no 22 a perdu son capot en roulant sur un débris et la no 23 effectue un tout droit à Arnage. Tout droit de la Porsche no 18 à Mulsanne, encore. Des problèmes de freins vont encore ralentir la course de la no 18. Elle repartira changer son capot une nouvelle fois. Du côté des leader la Audi no 7 et la Porsche no 19 se succèdent à la tête de la course à la suite de la programmation des arrêts au stand. Abandon de la Nissan no 21.

Toyota réalise une course anonyme.

Après 12 heures de courses, la no 19 et la no 9 sont roues dans roues. En LMP2 la no 47 du KCMG est confortablement en tête. L'Aston Martin no 99 est en tête du GTE Pro mais la Corvette no 64 n'est pas loin. Après 13h00, la Porsche no 19 est tout juste devant la no 7 cette fois et la Audi no 9 et la Porsche no 17 sont toujours présentes pour la victoire. L'Aston Martin no 99 est toujours devant la Corvette no 64, là aussi les changements de leader se font après chaque arrêt au stand. À la 14e heure, les Audi et Porsche tiennent un rythme dans les 3'20. Premier tournant dans cette course, la Porsche no 19 après son ravitaillement va conserver sa place de leader.

Après 15h00 de course, la no 19 continue sa course impeccable avec un équipage inexpérimenté au Mans. Earl Bamber claque un 3'18'586. L'écart entre la no 19 et la no 7 est de 55 secondes. En GTE Pro la Ferrari no 51 champion du monde d'endurance 2014 et vainqueur de sa catégorie au Mans l'an dernier est devant la Corvette no 64. Début de la 16e heure et l'abandon de la Oreca du Thiriet Racing à la suite d'une collision avec l'Aston Martin no 99. L'Audi no 7 à la suite d'ennuis techniques va rentrer dans son stand. Début de la 17e heure, la Audi no 7 reprend la piste après avoir passé 6 minutes dans son box. Début de la 18e heure et la Porsche no 17 de Mark Webber passe devant la Audi no 9 mais la no 9 récupérera plus tard sa 2e place avec l'arrêt de la no 17 et vice-versa. Les Toyota elles occupent la 7e et 8e place, loin derrière. Grosse bagarre entre la Ferrari no 51 et la Corvette no 64 en GTE Pro. À 10 heures du matin, deux Porsche sont en tête, la no 19 et 17 puis les Audi no 9 et 7. L'Audi no 7 claque un 3'17'476 tour le plus rapide en course de tous les temps, mais les soucis s'acumulent pour Audi puisque la no 9 et la no 7 rentreront dans leurs box à la 20e heure pour des problèmes d'hybride. Audi est en train de perdre la course. La no 7 remonte sur le podium et la no 18 récupère la 4e place. Début de la 22e heure, la Audi no 7 repasse par son stand pour faire scotcher son capot, on bricole chez Audi maintenant. 13H04, la Ferrari no 51 en lutte avec la Corvette no 64 connaît un problème de boîte de vitesse au pire moment. Les deux Porsche no 19 et 17 ont maintenant une bonne avance sur les Audi. La Nissan no 23 abandonne.

Audi vaincu, une première depuis 2009.

C'est terminé, les deux Porsche no 19 et 17 franchissent la ligne en patron devant l'Audi no 7. Course impeccable sans le moindre problème mécanique pour Porsche qui remporte les 24 heures après seulement sa deuxième année depuis son retour en 2014. C'est la 17e victoire de Porsche au Mans 17 ans après le triomphe en 1998. Audi légèrement plus rapide en performance n'a pas été fiable, à l'instar de Peugeot en 2010 et en 2008. Quant à Toyota, la fiabilité était là mais pas la vitesse. La cause à un manque d’investissement de la direction de Toyota. En LMP2 malgré quelques frayeurs l'Oreca 05 no 47 du KCMG a survolé sa catégorie. La Corvette no 64 remporte sa catégorie, une première depuis 2011, une édition qui s'annonçait mal avec le forfait de la no 63. L'Aston Martin no 98 qui filait vers une victoire en catégorie GTE Am abandonne à seulement 45 minutes de l'arrivée à la suite d'une sortie de piste fatale au virage Ford, laissant la Ferrari no 72 du SMP Racing la victoire en GTE Am.

Le podium.

Le record absolu du tour en course, qui était détenu par Loïc Duval depuis 2010 en 3 min 19 s 074, a été battu à deux reprises lors de la course. Une première fois par Filipe Albuquerque en 3 min 17 s 647 au 62e tour[4], puis par André Lotterer en 3 min 17 s 475 au 337e tour[5].

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

Pos Class No Équipe Pilote Châssis Pneu Tours
Moteur
1 LMP1 19 Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Earl Bamber
Drapeau du Royaume-Uni Nick Tandy
Porsche 919 Hybrid M 395
Porsche 2.0 L Turbo V4
2 LMP1 17 Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Drapeau de l'Australie Mark Webber
Porsche 919 Hybrid M 394
Porsche 2.0 L Turbo V4
3 LMP1 7 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de l'Allemagne André Lotterer
Drapeau de la Suisse Marcel Fässler
Drapeau de la France Benoît Tréluyer
Audi R18 e-tron quattro M 393
Audi 4.0 L Turbo Diesel V6
4 LMP1 8 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de la France Loïc Duval
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Jarvis
Audi R18 e-tron quattro M 392
Audi 4.0 L Turbo Diesel V6
5 LMP1 18 Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Marc Lieb
Drapeau de la France Romain Dumas
Drapeau de la Suisse Neel Jani
Porsche 919 Hybrid M 391
Porsche 2.0 L Turbo V4
6 LMP1 2 Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau de la France Stéphane Sarrazin
Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway
Toyota TS040 Hybrid M 387
Toyota 3.7 L V8
7 LMP1 9 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de l'Italie Marco Bonanomi
Drapeau du Portugal Filipe Albuquerque
Drapeau de l'Allemagne René Rast
Audi R18 e-tron quattro M 387
Audi 4.0 L Turbo Diesel V6
8 LMP1 1 Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
Toyota TS040 Hybrid M 386
Toyota 3.7 L V8
9 LMP2 47 Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau du Royaume-Uni Matthew Howson (en)
Drapeau du Royaume-Uni Richard Bradley
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Oreca 05 D 358
Nissan VK45DE 4.5 L V8
10 LMP2 38 Drapeau du Royaume-Uni Jota Sport Drapeau du Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Turvey
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Mitch Evans
Gibson 015S D 358
Nissan VK45DE 4.5 L V8
11 LMP2 26 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Russie Roman Rusinov
Drapeau de la France Julien Canal
Drapeau du Royaume-Uni Sam Bird
Ligier JS P2 D 358
Nissan VK45DE 4.5 L V8
12 LMP2 28 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Colombie Gustavo Yacamán (en)
Drapeau du Mexique Ricardo González
Drapeau du Brésil Pipo Derani
Ligier JS P2 D 354
Nissan VK45DE 4.5 L V8
13 LMP2 48 Drapeau de l'Irlande Murphy Prototypes Drapeau de la France Nathanaël Berthon
Drapeau de l'Inde Karun Chandhok
Drapeau des États-Unis Mark Patterson
Oreca 03R D 347
Nissan VK45DE 4.5 L V8
14 LMP2 27 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de l'Italie Maurizio Mediani (en)
Drapeau de la Russie David Markozov
Drapeau de la France Nicolas Minassian
BR01 M 340
Nissan VK45DE 4.5 L V8
15 LMP2 31 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau : États-Unis Ed Brown
Drapeau des États-Unis Johannes van Overbeek
Drapeau des États-Unis Jon Fogarty
Ligier JS P2 D 339
HPD HR28TT 2.8 L Turbo V6
16 LMP2 45 Drapeau de Saint-Marin Ibañez Racing Drapeau de la France José Ibañez
Drapeau de la France Pierre Perret
Drapeau de l'Italie Ivan Bellarosa
Oreca 03R D 337
Nissan VK45DE 4.5 L V8
17 LMGTE Pro 64 Drapeau des États-Unis Corvette Racing Drapeau du Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau des États-Unis Tommy Milner
Drapeau des États-Unis Jordan Taylor
Chevrolet Corvette C7.R M 337
Chevrolet 5.5 L V8
18 LMP1 13 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la Suisse Alexandre Imperatori
Drapeau de l'Autriche Dominik Kraihamer
Drapeau de l'Allemagne Daniel Abt
Rebellion R-One M 336
AER P60 Turbo V6
19 LMP2 29 Drapeau de la France Pegasus Racing Team Total Drapeau de la France Léo Roussel
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau de la République populaire de Chine David Cheng (de)
Morgan LMP2 M 334
Nissan VK45DE 4.5 L V8
20 LMGTE Am 72 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Viktor Shaitar (de)
Drapeau de la Russie Aleksey Basov (en)
Drapeau de l'Italie Andrea Bertolini
Ferrari 458 Italia GT2 M 332
Ferrari 4.5 L V8
21 LMGTE Pro 71 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Davide Rigon
Drapeau du Royaume-Uni James Calado
Drapeau de Monaco Olivier Beretta
Ferrari 458 Italia GT2 M 332
Ferrari 4.5 L V8
22 LMGTE Am 77 Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau des États-Unis Patrick Dempsey
Drapeau des États-Unis Patrick Long
Drapeau de l'Allemagne Marco Seefried
Porsche 911 RSR (991) M 331
Porsche 4.0 L Flat-6
23 LMP1 12 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la France Nicolas Prost
Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld
Drapeau de la Suisse Mathias Beche
Rebellion R-One M 330
AER P60 Turbo V6
24 LMGTE Am 62 Drapeau des États-Unis Scuderia Corsa Drapeau des États-Unis Bill Sweedler
Drapeau des États-Unis Townsend Bell
Drapeau des États-Unis Jeff Segal
Ferrari 458 Italia GT2 M 330
Ferrari 4.5 L V8
25 LMGTE Pro 51 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau de la Finlande Toni Vilander
Ferrari 458 Italia GT2 M 330
Ferrari 4.5 L V8
26 LMGTE Am 83 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de la France François Perrodo
Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau du Portugal Rui Águas
Ferrari 458 Italia GT2 M 330
Ferrari 4.5 L V8
27 LMGTE
Pro
95 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Danemark Christoffer Nygaard
Drapeau du Danemark Nicki Thiim
Drapeau du Danemark Marco Sørensen
Aston Martin Vantage GTE M 330
Aston Martin 4.5 L V8
28 LMP2 30 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau des États-Unis Scott Sharp
Drapeau du Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson
Ligier JS P2 D 329
HPD HR28TT 2.8 L Turbo V6
29 LMP2 35 Drapeau de la France OAK Racing Drapeau de la France Jacques Nicolet
Drapeau de la France Jean-Marc Merlin
Drapeau de la France Érik Maris
Ligier JS P2 D 328
Nissan VK45DE 4.5 L V8
30 LMGTE Pro 91 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de l'Autriche Richard Lietz
Drapeau du Danemark Michael Christensen
Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister
Porsche 911 RSR (991) M 327
Porsche 4.0 L Flat-6
31 LMGTE Am 61 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau des États-Unis Peter Ashley Mann
Drapeau de l'Italie Raffaele Gianmaria
Drapeau de l'Italie Matteo Cressoni
Ferrari 458 Italia GT2 M 326
Ferrari 4.5 L V8
32 LMP2 40 Drapeau des États-Unis Krohn Racing Drapeau des États-Unis Tracy Krohn
Drapeau de la Suède Niclas Jönsson
Drapeau du Portugal João Barbosa
Ligier JS P2 M 323
Judd HK 3.6 L V8
33 LMP2 37 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Mikhail Aleshin
Drapeau de la Russie Kirill Ladygin (en)
Drapeau de la Russie Anton Ladygin (de)
BR01 M 322
Nissan VK45DE 4.5 L V8
34 LMGTE Pro 99 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Brésil Fernando Rees
Drapeau du Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richie Stanaway
Aston Martin Vantage GTE M 320
Aston Martin 4.5 L V8
35 LMGTE Am 68 Drapeau de la République de Chine Team AAI Drapeau de la République de Chine Han-Chen Chen
Drapeau de la France Gilles Vannelet
Drapeau de la France Mike Parisy
Porsche 911 RSR (991) M 320
Porsche 4.0 L Flat-6
36 LMGTE Am 66 Drapeau du Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau de la Pologne Kuba Giermaziak
Drapeau des États-Unis Michael Avenatti
Drapeau de l'Arabie saoudite Abdulaziz Al Faisal (en)
Ferrari 458 Italia GT2 D 320
Ferrari 4.5 L V8
37 LMGTE Am 67 Drapeau de la République de Chine Team AAI Drapeau de la République de Chine Jun-San Chen
Drapeau des Pays-Bas Xavier Maassen (en)
Drapeau du Royaume-Uni Alex Kapadia
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 316
Porsche 4.0 L Flat-6
NC[N 1] LMGTE Am 98 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Canada Paul Dalla Lana
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
Drapeau de l'Autriche Mathias Lauda
Aston Martin Vantage GTE M 321
Aston Martin 4.5 L V8
NC[N 2] LMP1 4 Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Drapeau de la Suisse Simon Trummer
Drapeau de l'Allemagne Pierre Kaffer
Drapeau du Portugal Tiago Monteiro
CLM P1/01 M 260
AER P60 Turbo V6
NC[N 2] LMP1 22 Drapeau du Japon Nissan Motorsports Drapeau du Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau du Royaume-Uni Alex Buncombe
Drapeau de l'Allemagne Michael Krumm
Nissan GT-R LM Nismo M 242
Nissan VRX30A 3.0 L Turbo V6
ABD LMP2 34 Drapeau de la France OAK Racing Drapeau du Canada Chris Cumming
Drapeau de la France Kévin Estre
Drapeau de la Belgique Laurens Vanthoor
Ligier JS P2 D 329
HPD HR28TT 2.8 L Turbo V6
ABD LMGTE Am 53 Drapeau des États-Unis Riley Motorsports-TI Auto Drapeau des Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
Drapeau des États-Unis Ben Keating
Drapeau des États-Unis Marc Miller
Dodge Viper GTS-R M 304
Dodge 8.0 L V10
ABD LMP2 42 Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau du Royaume-Uni Nick Leventis
Drapeau du Royaume-Uni Jonny Kane
Drapeau du Royaume-Uni Danny Watts
Dome S103 M 264
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABD LMGTE Am 55 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni Duncan Cameron
Drapeau du Royaume-Uni Alex Mortimer
Drapeau de l'Irlande Matt Griffin (de)
Ferrari 458 Italia GT2 M 241
Ferrari 4.5 L V8
ABD LMP1 23 Drapeau du Japon Nissan Motorsports Drapeau du Royaume-Uni Max Chilton
Drapeau du Royaume-Uni Jann Mardenborough
Drapeau de la France Olivier Pla
Nissan GT-R LM Nismo M 234
Nissan VRX30A 3.0 L Turbo V6
ABD LMP2 46 Drapeau de la France Thiriet by TDS Racing Drapeau de la France Pierre Thiriet
Drapeau de la France Ludovic Badey
Drapeau de la France Tristan Gommendy
Oreca 05 D 204
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABD LMGTE Am 96 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau de l'Allemagne Roald Goethe
Drapeau du Royaume-Uni Stuart Hall
Drapeau de l'Italie Francesco Castellacci
Aston Martin Vantage GTE M 187
Aston Martin 4.5 L V8
ABD LMP2 43 Drapeau de la Suisse Team Sard-Morand Drapeau de la France Pierre Ragues
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Webb
Drapeau de la Suisse Zoël Amberg
Morgan LMP2 EVO D 162
SARD 3.6 L V8
ABD LMP1 21 Drapeau du Japon Nissan Motorsports Drapeau du Japon Tsugio Matsuda
Drapeau de l'Espagne Lucas Ordóñez (en)
Drapeau de la Russie Mark Shulzhitskiy (en)
Nissan GT-R LM Nismo M 115
Nissan VRX30A 3.0 L Turbo V6
ABD LMP2 36 Drapeau de la France Signatech Alpine Drapeau de la France Nelson Panciatici
Drapeau de la France Paul-Loup Chatin
Drapeau de la France Vincent Capillaire
Alpine A450b D 110
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABD LMGTE Pro 97 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : Royaume-Uni Rob Bell
Aston Martin Vantage GTE M 110
Aston Martin 4.5 L V8
ABD LMGTE Am 50 Drapeau de la France Larbre Compétition Drapeau de l'Italie Gianluca Roda (pl)
Drapeau de l'Italie Paolo Ruberti (de)
Drapeau du Danemark Kristian Poulsen
Chevrolet Corvette C7.R M 94
Chevrolet 5.5 L V8
ABD LMP2 41 Drapeau du Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau de la Suisse Gary Hirsch
Drapeau du Royaume-Uni Jon Lancaster
Drapeau de la France Gaëtan Paletou
Gibson 015S D 71
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABD LMGTE Am 88 Drapeau de l'Allemagne Abu Dhabi-Proton Racing Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de l'Autriche Klaus Bachler (en)
Drapeau des Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi
Porsche 911 RSR (991) M 44
Porsche 4.0 L Flat-6
ABD LMGTE Pro 92 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de la France Patrick Pilet
Drapeau de la France Frédéric Makowiecki
Drapeau de l'Allemagne Wolf Henzler
Porsche 911 RSR (991) M 14
Porsche 4.0 L Flat-6
NP[N 3] LMGTE Pro 63 Drapeau des États-Unis Corvette Racing Drapeau du Danemark Jan Magnussen
Drapeau de l'Espagne Antonio García
Drapeau de l'Australie Ryan Briscoe
Chevrolet Corvette C7.R M
Chevrolet 5.5 L V8

Record du tour[modifier | modifier le code]

  • Meilleur tour en course : André Lotterer sur Audi R18 e-tron quattro en 3 min 17 s 475 au 337e tour [5].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Statistiques et informations diverses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'Aston Martin n°98 n'a pas été classé pour ne pas avoir franchi la ligne d'arrivée après agitation du drapeau à damier (cause : sortie de piste dans la dernière heure).
  2. a et b La CLM Bykolles n°4 et la Nissan LMP1 n°22 n'ont pas été classées pour avoir parcouru une distance inférieure à 70% de la distance parcourue par le vainqueur.
  3. La Corvette n°63 a déclaré forfait à la suite des dégâts occasionnés par une sortie de piste lors de la seconde session d'essais qualificatifs..

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]