Johnny Dumfries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johnny Dumfries
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Drapeau : Royaume-Uni Rothesay, Argyll and Bute, Écosse
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Années d'activité 1986
Qualité Pilote automobile
Équipe John Player Special Team Lotus
Nombre de courses 16 (15 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0

Johnny Dumfries, de son vrai nom John Colum Crichton-Stuart, 7e Marquis de Bute (né le 26 avril 1958 à Rothesay, Écosse) est un ancien pilote automobile écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Héritier de l'une des plus anciennes et plus riches familles de la noblesse britannique, Johnny Dumfries commence sa carrière en 1980. En 1983, il accède au championnat britannique de Formule 3 qu'il domine largement l'année suivante tout étant la même saison vice-champion d'Europe dans la même formule derrière Alex Caffi[1]. En 1985, il intègre les rangs du nouveau championnat international de Formule 3000, tout en officiant de manière ponctuelle pour la Scuderia Ferrari en qualité de pilote essayeur.

En 1986, il est recruté par la prestigieuse écurie Lotus pour devenir le coéquipier d'Ayrton Senna. Il convient de signaler que malgré ses indéniables qualités de pilote, Dumfries n'était pas le premier choix de Lotus, qui souhaitait recruter l'Anglais Derek Warwick. C'est Ayrton Senna qui, pour diverses raisons (par peur que Warwick lui fasse de l'ombre selon certains, par peur que Lotus ne disperse ses forces en recrutant un deuxième pilote de trop grande valeur et fortement soutenu par la très influente presse spécialisée britannique selon les autres) opposa un véto ferme à la venue de Warwick, obligeant Lotus à se tourner vers Dumfries. La chance que constitue pour Dumfries la possibilité de rouler dans une équipe aussi forte que Lotus-Renault va rapidement tourner au cauchemar : très nettement dominé par Senna, marginalisé au sein d'une équipe toute acquise au pilote brésilien, il inscrit seulement 3 points et essuie même une non-qualification à Monaco.

Sa réputation de pilote brisée à l'issue d'une seule saison, Dumfries ne parvient pas à retrouver de volant en F1 (quelques années plus tard, il effectuera néanmoins des essais privés pour le compte de Benetton) et se tourne vers les courses de Groupe C, d'abord avec Sauber -s'imposant à cette période aux 500 miles Road America en IMSA GT pour le Dyson Racing avec une Porsche 962-, puis avec Jaguar (chez qui il remporte les 24 heures du Mans en 1988[2], après avoir été troisième des 24 Heures de Daytona la même année, avoir remporté les 1 000 kilomètres de Suzuka un an auparant, et s'être imposé dès sa première course pour l'équipe aux 1 000 kilomètres de Spa, à la mi-septembre 1987), et enfin avec Toyota. Il met un terme à sa carrière au début des années 1990.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques GP disputés Points inscrits Classement
1986 John Player Special Team Lotus 96T Renault V6 turbo Goodyear 15 3 13e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Johnny Dumfries (DriverDB).
  2. (pour cinq participations mancelles de 1987 à 1991)

Liens externes[modifier | modifier le code]