24 Heures du Mans 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
24 Heures du Mans 2010
Description de l'image 24H du mans logo.png.
Généralités
Sport Compétition automobile
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 78e
Lieu(x) Drapeau de la France Le Mans
Date du
au
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Vainqueur Drapeau : Allemagne Audi Sport North America
Deuxième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Troisième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest

Navigation

Le podium du triplé d'Audi

La 78e édition des 24 Heures du Mans s'est déroulée les 12 et 13 juin 2010 sur le circuit de la Sarthe.

Liste des invités[modifier | modifier le code]

L'édition 2010 a vu le nombre de participants porté de 55 à 56 grâce à la construction d'un 56e stand. Ce nouveau « box », livré le 4 juin 2010, est situé dans l'espace disponible entre le bâtiment des stands et l'extension réalisée en 2008[1].

Liste officielle des concurrents et voitures invités[2]
Équipe Voiture Pneu Pilotes
LMP1
1 Drapeau : France Team Peugeot Total Peugeot 908 HDi FAP M Drapeau : Autriche Alexander Wurz Drapeau : Espagne Marc Gené[3] Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson[3]
2 Drapeau : France Team Peugeot Total Peugeot 908 HDi FAP M Drapeau : France Nicolas Minassian Drapeau : France Stéphane Sarrazin[3] Drapeau : France Franck Montagny[3]
3 Drapeau : France Peugeot Sport Total Peugeot 908 HDi FAP M Drapeau : France Sébastien Bourdais Drapeau : Portugal Pedro Lamy[3] Drapeau : France Simon Pagenaud[3]
4 Drapeau : France Team Oreca-Matmut Peugeot 908 HDi FAP M Drapeau : France Olivier Panis Drapeau : France Nicolas Lapierre Drapeau : France Loïc Duval
5 Drapeau : Royaume-Uni Beechdean Mansell Ginetta-Zytek GZ09S D Drapeau : Royaume-Uni Nigel Mansell Drapeau : Royaume-Uni Greg Mansell Drapeau : Royaume-Uni Leo Mansell
6 Drapeau : France AIM Team Oreca Oreca 01-AIM D Drapeau : France Soheil Ayari Drapeau : France Didier André Drapeau : Royaume-Uni Andy Meyrick
7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R15 TDI M Drapeau : Danemark Tom Kristensen Drapeau : Italie Rinaldo Capello[4] Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish[4]
8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R15 TDI M Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : Suisse Marcel Fässler[4] Drapeau : France Benoît Tréluyer[4]
9 Drapeau : Allemagne Audi Sport North America Audi R15 TDI M Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller Drapeau : Allemagne Timo Bernhard[4] Drapeau : France Romain Dumas[4]
11 Drapeau : Royaume-Uni Drayson Racing Lola B10/60-Judd M Drapeau : Royaume-Uni Paul Drayson Drapeau : Royaume-Uni Jonny Cocker Drapeau : Italie Emanuele Pirro[5]
12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Lola B10/60-Rebellion M Drapeau : France Nicolas Prost Drapeau : Suisse Neel Jani Drapeau : États-Unis Marco Andretti[6]
13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Lola B10/60-Rebellion M Drapeau : Italie Andrea Belicchi Drapeau : France Jean-Christophe Boullion Drapeau : Royaume-Uni Guy Smith[7]
14 Drapeau : Allemagne Team Kolles Audi R10 TDI M Drapeau : France Christophe Bouchut[8] Drapeau : États-Unis Scott Tucker Drapeau : France Manuel Rodrigues
15 Drapeau : Allemagne Team Kolles Audi R10 TDI M Drapeau : Danemark Christian Bakkerud Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis Drapeau : Pays-Bas Christijan Albers[8]
19 Drapeau : États-Unis Michael Lewis / Autocon Lola B06/10-AER D Drapeau : États-Unis Michael Lewis Drapeau : États-Unis Bryan Willman Drapeau : Canada Anthony Burgess
007 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Lola-Aston Martin B09/60 M Drapeau : Suisse Harold Primat Drapeau : Allemagne Stefan Mücke[9] Drapeau : Mexique Adrián Fernández[9]
008 Drapeau : France Signature-Plus Lola-Aston Martin B09/60 D Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : Belgique Vanina Ickx[10] Drapeau : France Franck Mailleux
009 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Lola-Aston Martin B09/60 M Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner Drapeau : Danemark Juan Barazi[9] Drapeau : Royaume-Uni Sam Hancock[9]
LMP2
24 Drapeau : France OAK Racing Pescarolo 01-Judd D Drapeau : France Jacques Nicolet Drapeau : Monaco Richard Hein Drapeau : France Jean-François Yvon
25 Drapeau : Royaume-Uni Ray Mallock Ltd. Lola B08/80-HPD D Drapeau : Royaume-Uni Mike Newton Drapeau : Brésil Thomas Erdos Drapeau : Royaume-Uni Andy Wallace
26 Drapeau : États-Unis Highcroft Racing HPD ARX-01c M Drapeau : Australie David Brabham Drapeau : Royaume-Uni Marino Franchitti Drapeau : Allemagne Marco Werner[11]
28 Drapeau : Suisse Team Race Performance[12] Radical SR9-Judd D Drapeau : France Pierre Bruneau Drapeau : France Marc Rostan Drapeau : Suisse Ralph Meichtry
29 Drapeau : Italie Racing Box SRL Lola B09/80-Judd P Drapeau : Italie Luca Pirri Drapeau : Italie Marco Cioci Drapeau : Italie Piergiuseppe Perazzini
35 Drapeau : France OAK Racing Pescarolo 01-Judd D Drapeau : France Matthieu Lahaye Drapeau : France Guillaume Moreau Drapeau : République tchèque Jan Charouz[13]
37 Drapeau : France Welter Racing WR LMP2008-Zytek D Drapeau : France Philippe Salini Drapeau : France Stéphane Salini Drapeau : France Tristan Gommendy
38 Drapeau : France Pegasus Racing Norma M200-Judd D Drapeau : France Julien Schell Drapeau : France Frédéric Da Rocha Drapeau : France David Zollinger
39 Drapeau : Allemagne KSM Lola B07/40-Judd M Drapeau : France Jean de Pourtales Drapeau : Japon Hideki Noda Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Kennard
40 Drapeau : Portugal Quifel ASM Team Ginetta-Zytek GZ09S/2 D Drapeau : Portugal Miguel Amaral Drapeau : France Olivier Pla Drapeau : Royaume-Uni Warren Hughes
41 Drapeau : Royaume-Uni Team Bruichladdich Ginetta-Zytek GZ09S/2 D Drapeau : Arabie saoudite Karim Ojjeh Drapeau : Royaume-Uni Tim Greaves Drapeau : France Gary Chalandon
42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing HPD ARX-01c M Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
LMGT1
50 Drapeau : France Larbre Compétition Saleen S7R M Drapeau : France Roland Bervillé Drapeau : France Julien Canal Drapeau : Suisse Gabriele Gardel
52 Drapeau : Allemagne Young Driver AMR Aston Martin DBR9 M Drapeau : Danemark Christoffer Nygaard Drapeau : République tchèque Tomáš Enge Drapeau : Pays-Bas Peter Kox[14]
60 Drapeau : Suisse Matech Compétition Ford GT1 M Drapeau : Allemagne Thomas Mutsch Drapeau : Suisse Romain Grosjean[15] Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi[16]
61 Drapeau : Suisse Matech Compétition Ford GT1 M Drapeau : Suisse Natacha Gachnang Drapeau : Suisse Rahel Frey[17] Drapeau : Suisse Cyndie Allemann
69 Drapeau : Japon JLOC Lamborghini Murciélago Y Drapeau : Japon Atsushi Yogo Drapeau : Japon Koji Yamanishi Drapeau : Japon Hiroyuki Iiri
70 Drapeau : Belgique Marc VDS Racing Team Ford GT1 M Drapeau : Belgique Eric de Doncker Drapeau : Belgique Bas Leinders Drapeau : Finlande Markus Palttala
72 Drapeau : France Luc Alphand Aventures Chevrolet Corvette C6-R D Drapeau : France Stéphan Grégoire[18] Drapeau : France Jérôme Policand[18] Drapeau : Pays-Bas David Hart[18]
73 Drapeau : France Luc Alphand Aventures Chevrolet Corvette C6-R D Drapeau : France Julien Jousse[18] Drapeau : Pays-Bas Xavier Maassen[18] Drapeau : France Patrice Goueslard[18]
LMGT2
63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C6 ZR1 M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : États-Unis Johnny O'Connell Drapeau : Espagne Antonio García
64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C6 ZR1 M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : Monaco Olivier Beretta Drapeau : France Emmanuel Collard[19]
75 Drapeau : Belgique Prospeed Competition Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : Pays-Bas Paul Van Splunteren Drapeau : Pays-Bas Niek Hommerson Drapeau : Belgique Louis Machiels
76 Drapeau : France IMSA Performance Matmut Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : France Raymond Narac Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : États-Unis Patrick Long
77 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : Allemagne Marc Lieb Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
78 Drapeau : Allemagne BMW Motorsport BMW E92 M3 D Drapeau : Allemagne Jörg Müller Drapeau : Brésil Augusto Farfus Drapeau : Allemagne Uwe Alzen
79 Drapeau : Allemagne BMW Motorsport BMW E92 M3 D Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx Drapeau : Allemagne Dirk Müller Drapeau : Allemagne Dirk Werner
80 Drapeau : États-Unis Flying Lizard Motorsports Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : États-Unis Seth Neiman Drapeau : États-Unis Darren Law[20] Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister[20]
81 Drapeau : États-Unis Jaguar-Rocketsports Racing Jaguar XKR GT2 Y Drapeau : États-Unis Paul Gentilozzi Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel Drapeau : Belgique Marc Goossens
82 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Ferrari F430 GT M Drapeau : Brésil Jaime Melo Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
83 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Ferrari F430 GT M Drapeau : États-Unis Tracy Krohn Drapeau : Suède Niclas Jönsson Drapeau : Belgique Eric van de Poele
85 Drapeau : Pays-Bas Spyker Squadron Spyker C8 Laviolette M Drapeau : Pays-Bas Tom Coronel Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
88 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : Autriche Horst Felbermayr Sr Drapeau : Autriche Horst Felbermayr Jr Drapeau : Slovénie Miro Konopka
89 Drapeau : Allemagne Hankook Team Farnbacher Ferrari F430 GT H Drapeau : Allemagne Dominik Farnbacher Drapeau : Danemark Allan Simonsen Drapeau : États-Unis Leh Keen
92 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Aston Martin Vantage GT2 D Drapeau : Royaume-Uni Robert Bell Drapeau : Royaume-Uni Tim Sugden[21] Drapeau : États-Unis Bryce Miller[21]
95 Drapeau : Italie AF Corse SRL[22] Ferrari F430 GT M Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella Drapeau : France Jean Alesi Drapeau : Finlande Toni Vilander
96 Drapeau : Italie AF Corse SRL Ferrari F430 GT M Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc Drapeau : Argentine Matías Russo Drapeau : Finlande Mika Salo
97 Drapeau : Italie BMS Scuderia Italia Spa Porsche 997 GT3-RSR M Drapeau : Allemagne Marco Holzer Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook Drapeau : Allemagne Timo Scheider

Temps des qualifications[modifier | modifier le code]

Départ de la course

Le leader de chaque catégorie et le meilleur temps au tour de chaque jour sont inscrits en gras. Le meilleur temps au tour de chaque voiture est inscrit sur fond grisé.

Pos Écurie Cat. Session 1
09/06/2010
22h / 24h[23]
Session 2
10/06/2010
19h / 21h[24] 22h / 24h[25]
1 3 Drapeau : France Peugeot Sport Total LMP1 3 min 19 s 711 3 min 23 s 595 3 min 20 s 212
2 1 Drapeau : France Team Peugeot Total LMP1 3 min 20 s 317 3 min 23 s 238 3 min 22 s 007
3 2 Drapeau : France Team Peugeot Total LMP1 3 min 20 s 325 3 min 23 s 984 3 min 20 s 961
4 4 Drapeau : France Team Oreca Matmut LMP1 3 min 21 s 192 3 min 24 s 731 3 min 23 s 141
5 9 Drapeau : Allemagne Audi Sport North America LMP1 3 min 23 s 578 3 min 28 s 363 3 min 21 s 981
6 7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 24 s 688 3 min 28 s 153 3 min 22 s 176
7 8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 24 s 430 3 min 25 s 014 3 min 23 s 605
8 007 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing LMP1 3 min 26 s 680 3 min 32 s 655 3 min 29 s 369
9 009 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing LMP1 3 min 26 s 747 3 min 35 s 584 3 min 28 s 869
10 6 Drapeau : France AIM Team Oreca Matmut LMP1 3 min 30 s 056 3 min 35 s 520 3 min 29 s 506
11 008 Drapeau : France Signature Plus LMP1 3 min 29 s 774 3 min 37 s 142 3 min 37 s 142
12 14 Drapeau : Allemagne Kolles LMP1 3 min 30 s 907 3 min 47 s 577 3 min 31 s 870
13 15 Drapeau : Allemagne Kolles LMP1 3 min 31 s 661 3 min 40 s 462 3 min 34 s 401
14 11 Drapeau : Royaume-Uni Drayson Racing LMP1 3 min 36 s 634 3 min 44 s 887 3 min 31 s 862
15 42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing LMP2 3 min 36 s 168 3 min 43 s 085 3 min 33 s 079
16 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 41 s 007 3 min 33 s 490
17 26 Drapeau : États-Unis Highcroft Racing LMP2 3 min 37 s 202 3 min 34 s 537 3 min 34 s 537
18 5 Drapeau : Royaume-Uni Beechdean Mansell LMP1 3 min 36 s 897 3 min 45 s 669 3 min 38 s 367
19 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 44 s 101 3 min 37 s 093 3 min 37 s 093
20 25 Drapeau : Royaume-Uni RML LMP2 3 min 44 s 598 3 min 48 s 271 3 min 39 s 648
21 40 Drapeau : Portugal Quifel - Asm Team LMP2 3 min 41 s 968 3 min 42 s 816 3 min 40 s 532
22 35 Drapeau : France OAK Racing LMP2 3 min 42 s 399 3 min 46 s 727 3 min 41 s 310
23 19 Drapeau : États-Unis Autocon Motorsports LMP1 4 min 00 s 646 3 min 43 s 167 3 min 43 s 167
24 29 Drapeau : Italie Racing Box LMP2 3 min 51 s 065 3 min 47 s 971 3 min 47 s 971
25 41 Drapeau : Royaume-Uni Team Bruichladdich LMP2 3 min 55 s 680 3 min 57 s 034 3 min 51 s 189
26 39 Drapeau : Allemagne KSM LMP2 3 min 52 s 972 8 min 34 s 918 3 min 51 s 310
27 24 Drapeau : France OAK Racing LMP2 3 min 52 s 730 3 min 58 s 623 3 min 52 s 008
28 38 Drapeau : France Pegasus Racing LMP2 4 min 03 s 784 3 min 52 s 837 3 min 52 s 837
29 37 Drapeau : France WR / Salini LMP2 3 min 55 s 818 4 min 02 s 316 3 min 53 s 109
30 28 Drapeau : Suisse Race Performance LMP2 3 min 59 s 361 3 min 56 s 679 3 min 53 s 942
31 52 Drapeau : Allemagne Young Driver AMR LMGT1 3 min 55 s 025 4 min 03 s 649 4 min 02 s 133
32 70 Drapeau : Belgique Marc VDS Racing LMGT1 4 min 00 s 325 3 min 55 s 356 3 min 55 s 356
33 60 Drapeau : Suisse Matech Competition LMGT1 3 min 57 s 296 4 min 00 s 620 3 min 55 s 583
34 73 Drapeau : France Luc Alphand Aventures LMGT1 3 min 58 s 810 18 min 22 s 824 4 min 14 s 438
35 72 Drapeau : France Luc Alphand Aventures LMGT1 3 min 58 s 906 4 min 03 s 423 4 min 03 s 423
36 82 Drapeau : États-Unis Risi Competizione LMGT2 3 min 59 s 233 4 min 03 s 104 4 min 03 s 104
37 64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing LMGT2 4 min 01 s 012 4 min 03 s 457 3 min 59 s 435
38 63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing LMGT2 4 min 00 s 097 4 min 02 s 533 3 min 59 s 793
39 95 Drapeau : Italie AF Corse LMGT2 4 min 02 s 492 3 min 59 s 837 3 min 59 s 837
40 61 Drapeau : Suisse Matech Competition LMGT1 4 min 11 s 566 4 min 06 s 286 4 min 01 s 628
41 77 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr Proton LMGT2 4 min 02 s 001 4 min 01 s 640 4 min 01 s 640
42 76 Drapeau : France IMSA Performance Matmut LMGT2 4 min 01 s 755 4 min 06 s 630 4 min 06 s 630
43 78 Drapeau : Allemagne BMW Team LMGT2 4 min 04 s 986 4 min 01 s 893 4 min 01 s 893
44 97 Drapeau : Italie BMS Scuderia Italia LMGT2 4 min 06 s 278 4 min 02 s 014 4 min 02 s 014
45 89 Drapeau : Allemagne Hankook Team Farnbacher LMGT2 4 min 03 s 886 4 min 06 s 378 4 min 02 s 427
46 80 Drapeau : États-Unis Flying Lizard Motorsports LMGT2 4 min 08 s 315 4 min 02 s 685 4 min 02 s 685
47 50 Drapeau : France Larbre Competition LMGT1 4 min 03 s 175 4 min 06 s 091 4 min 06 s 091
48 79 Drapeau : Allemagne BMW Team LMGT2 4 min 05 s 851 4 min 03 s 215 4 min 03 s 215
49 83 Drapeau : États-Unis Risi Competizione LMGT2 4 min 03 s 959 4 min 13 s 047 4 min 13 s 047
50 85 Drapeau : Pays-Bas Spyker Squadron LMGT2 4 min 06 s 997 4 min 04 s 057 4 min 04 s 057
51 92 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport LMGT2 4 min 06 s 391 4 min 04 s 303
52 69 Drapeau : Japon JLOC LMGT1 4 min 13 s 368 4 min 05 s 796 4 min 05 s 170
53 75 Drapeau : Belgique Prospeed Competition LMGT2 4 min 14 s 578 4 min 11 s 161 4 min 10 s 017
54 88 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr Proton LMGT2 4 min 10 s 054 4 min 20 s 295 4 min 20 s 293
55 81 Drapeau : États-Unis Jaguar RSR LMGT2 4 min 13 s 537 4 min 18 s 706 4 min 12 s 431
56 96 Drapeau : Italie AF Corse LMGT2 4 min 02 s 615

Pilotes qualifiés par nationalités[modifier | modifier le code]

Nombre de pilotes par nationalité
Drapeau : France 42 Français Drapeau : Royaume-Uni 28 Britanniques Drapeau : Allemagne 17 Allemands Drapeau : États-Unis 12 Américains Drapeau : Suisse 10 Suisses
Drapeau : Italie 8 Italiens Drapeau : Pays-Bas 8 Néerlandais Drapeau : Belgique 6 Belges Drapeau : Danemark 5 Danois Drapeau : Autriche 4 Autrichiens
Drapeau : Japon 4 Japonais Drapeau : Brésil 3 Brésiliens Drapeau : Finlande 3 Finlandais Drapeau : Portugal 3 Portugais Drapeau : Argentine 2 Argentins
Drapeau : Australie 2 Australiens Drapeau : Espagne 2 Espagnols Drapeau : Monaco 2 Monégasques Drapeau : République tchèque 2 Tchèques Drapeau : Canada 1 Canadien
Drapeau : Mexique 1 Mexicain Drapeau : Arabie saoudite 1 Saoudien Drapeau : Slovénie 1 Slovène Drapeau : Suède 1 Suédois

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

La course est lancée, les 4 Peugeot 908 HDI FAP grandes favorites de cette édition 2010 occupent les 4 premières places.

15H04, Pedro Lamy sur la Peugeot n°3 creuse l'écart sur les 3 autres Peugeot. La Lola B06/10 n°15 du Michael Lewis/Autocon abandonne déjà après seulement 1 tour.

Après moins de 10 minutes de courses, la Peugeot n°1 de Gené est dépassé par la Peugeot n°2 de Montagny. Les Audi n'arrivent pas à suivre le rythme.

15H17, La Ginetta-Zytek n°5 sort de la piste à Indianapolis, c'est l'abandon. Plus tard la Jaguar XKR GT2 abandonne aussi, panne électrique.

15H49, la safety-car libère la piste, plus de 1 minutes sépare les Peugeot et les Audi.

La Lola du Drayson Racing
BMW Art Car

16H04, après la vague d'arrêt au stand, on retrouve les 4 Peugeot suivit des 3 Audi puis les deux Lola-Aston Martin.

Après 1H16 de course plus tard, l'Audi R15 n°7 de McNish file en tout droit à la chicane Michelin. La meilleure des Audi pointe à 1 minute 05 de la meilleure Peugeot.

Bagarre pour la première place entre Lamy sur la Peugeot n°3 et Montagny sur la Peugeot n°2. La Audi n°9 au coude à coude avec la Peugeot n°4 du Team Oreca. La française garde l'avantage.

16H42, Montagny ravitaille, puis un tour plus tard c'est Lamy qui rentre au stand, les deux voitures ne se lâchent pas.

Les 3 Peugeot officielles creusent l'écart avec la Peugeot n°4 du Team Oreca.

Classement après 2H00 de course: Peugeot n°2, Peugeot n°3, Peugeot n°1, Peugeot n°4, Audi n°7, Audi n°9, Audi n°7. En GT1, Ford et Corvette se livrent un beau duel.

17H25, la Peugeot n°3 de Lamy commence a fumer, dans les hunaudières, il pourra ramener la voiture dans le box. Quelques minutes plus tard, la Peugeot n°3 abandonne, suspension arrachée. Le doute commence à gagner les mécanos sur la fiabilité des Peugeot...

Sarazzin qui a remplacé Montagny il y a quelques tours garde la tête devant la Peugeot n°1 de Gené.

18H55, Dumas accroche un caméraman dans les stands, son rétro est abîmé. Davidson qui a pris le volant de la n°1 prend la tête de la course.

19H22, Kristensen en tentant de dépasser la BMW de Priaulx au ralenti dans les virages Porsche, termine sa manœuvre dans le bac à gravier et part en tête à queue. La voiture perd beaucoup de temps et repart 8e, le Dr Ullrich est furieux.

20H23 Abandon de la BMW Art Car, panne d'essence.

Après 6H45 de course, Treluyer sur l'Audi n°8 double Rockenfeller sur la Audi n°9 et prend la 4e place derrière les 3 Peugeot.

7H00 de course: la Peugeot n°1 a 1m 21 secondes d'avance sur la Peugeot n°2, 1 tour derrière pointe la Peugeot n°4 est les 2 Audi.

22H26, Montagny reprend le volant et rattrape le retard sur la Peugeot n°1 ou Gené a succédé à Wurz. Il est à 1m 11.

22H27, la Peugeot de tête rentre au box, les mécanos changent le boitier électrique et perd 13 minutes dans les stands, la voiture repartira 7e à trois tour de Montagny confortable leader.

La Audi n°8 abîme sa lame à la suite d'un contact avec un vibreur, la n°9 va en profiter pour reprendre la 3e place.

La Peugeot n°1 réalise une nuit de folie en tentant de rattraper son retard

A presque minuit, Gené boucle un impressionnant 3.20.824, record en course. 10 minutes plus tard, il claque un 3.19.644, la n°1 n'a rien à perdre. La Lola-Rebellion de Bouillon sera trahi par ses phares dans la nuit et tape de l'arrière au virage Ford.

1 h 00 du matin, la Peugeot n°2 devance de 1 m 35 la Peugeot n°4 et un tour sur la Audi n°9. La Lola-Aston Martin repasser derrière la Audi n°7 et la Peugeot n°1.

Loic Duval revient progressivement sur la Peugeot n°2. A 2 h 30 du matin, Kristensen rencontre un problème électrique sans gravité. Mais la n°7 va perdre sa 5e place au profit de la Peugeot n°1.

2 h 50 du matin, la Peugeot Oreca rentre au box à la suite d'un problème de demi-arbre HS. La voiture repartira 6e à 4 tours. Il ne reste plus qu'une Peugeot devant les Audi.

3 h 24, abandon de la Lola-Rebellion n°12, moteur cassé. L'Audi n°8 passe par les stands à la suite d'une crevaison lente.

6 h 18, le classement n'évolue pas et la Peugeot n°2 tourne comme une horloge.

7 h 00, Montagny sur la n°2 ravitaille est garde 1 tour d'avance sur la Audi n°9 et la Audi n°8.

... mais deux minutes plus tard, le V12 Peugeot explose dans la descente Dunlop, 3 Audi se retrouvent en tête, la course commence à se transformer en cauchemar pour Peugeot. La Audi n°9 garde un avantage sur la Audi n°8, et 2 tours d'avance sur la Peugeot n°1.

8 h 15, Davidson déchaîné, reprend un tour à l'Audi n°9.

10 h 37, la Peugeot n°1 rentre à toute vitesse dans les stands, la voiture décolle mais sans gravité. Wurz va prendre le relais.

Durant la 21e heure de course, l'Audi n°9 et la Audi n°8 se livrent une bataille à distance.

La Audi R15+ n°8

11H34, Lotterer sur la Audi n°8 file en tout droit à Arnage est abîme son capot. Il repartira 3e derrière la Peugeot n°1.

Wurz double Rockenfeller et revient dans le même tour que ce dernier à 12H41.

12 h 48, Wurz ralentit et fume du côté d'Indianapolis. La Peugeot regagne son box, le sol est remplit d'huile. Quensel craque, Audi va remporter sa 9e victoire au Mans.

L'ultime espoir de Peugeot, la n°4, claque un 3.19.074. Duval revient à 10 secondes de la 3e place. Le staff Peugeot Sport ont envahi le stand Oreca.

13 h 45, le moteur de Duval explose, c'est l'abandon pour la dernière Peugeot.

15 h 00, les 3 Audi franchissent la ligne en patron, un triplé inattendu pour la marque allemande. Le trio Rockenfeller/Duma/Bernhard remporte l'édition 2010. En P2, le Strakka Racing remporte sa catégorie, la Porsche du Team Felbermayr-Proton première de la catégorie GT2 va même terminer devant la meilleure GT1, la Saleen S7-R du Larbre Competition.

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Pos. Après la 1re heure[26] Après 6 heures[27] Après 12 heures[28] Après 18 heures[29]
Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes
1
3
Drapeau : France Peugeot Sport Total
Peugeot 908 HDi FAP
Bourdais - Lamy - Pagenaud
1
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Wurz - Gené - Davidson
2
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Minassian - Sarrazin - Montagny
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport North America
Audi R15+ TDI
Rockenfeller - Bernhard - Dumas
2
1
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Wurz - Gené - Davidson
2
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Minassian - Sarrazin - Montagny
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport North America
Audi R15+ TDI
Rockenfeller - Bernhard - Dumas
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Lotterer - Fässler - Tréluyer
3
2
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Minassian - Sarrazin - Montagny
4
Drapeau : France Team Oreca-Matmut
Peugeot 908 HDi FAP
Panis - Lapierre - Duval
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Lotterer - Fässler - Tréluyer
1
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Wurz - Gené - Davidson
4
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport North America
Audi R15+ TDI
Rockenfeller - Bernhard - Dumas
9
Drapeau : Allemagne Audi Sport North America
Audi R15+ TDI
Rockenfeller - Bernhard - Dumas
1
Drapeau : France Team Peugeot Total
Peugeot 908 HDi FAP
Wurz - Gené - Davidson
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Kristensen - Capello - McNish
5
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Kristensen - Capello - McNish
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Lotterer - Fässler - Tréluyer
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R15+ TDI
Kristensen - Capello - McNish
4
Drapeau : France Team Oreca-Matmut
Peugeot 908 HDi FAP
Panis - Lapierre - Duval

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

L'arrivée
Le passage de la ligne

Voici le classement officiel au terme des 24 heures de course[30].

  • Les vainqueurs de chaque catégorie sont signalés par un fond jauni.
  • Pour la colonne Pneus, il faut passer le curseur au-dessus du modèle pour connaître le manufacturier de pneumatiques.
Pos Cat Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1 9 Drapeau : Allemagne Audi Sport North America Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
Drapeau : France Romain Dumas
Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Audi R15 TDI Plus M 397
Audi 5499 V10 à 90° Diesel Bi-turbo
2 LMP1 8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne André Lotterer
Drapeau : France Benoît Tréluyer
Drapeau : Suisse Marcel Fässler
Audi R15 TDI Plus M 396
Audi 5499 V10 à 90° Diesel Bi-turbo
3 LMP1 7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Danemark Tom Kristensen
Drapeau : Italie Rinaldo Capello
Drapeau : Royaume-Uni Allan McNish
Audi R15 TDI Plus M 394
Audi 5499 V10 à 90° Diesel Bi-turbo
4 LMP1 6 Drapeau : France Team Oreca-Matmut Drapeau : France Soheil Ayari
Drapeau : France Didier André
Drapeau : Royaume-Uni Andy Meyrick
Oreca 01 D 369
AIM 5496 V10 à 90°
5 LMP2 42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts
Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis
Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
HPD ARX-01c M 367
Acura HPD 3398 V8
6 LMP1 007 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Suisse Harold Primat
Drapeau : Allemagne Stefan Mücke
Drapeau : Mexique Adrián Fernández
Lola-Aston Martin B09/60 M 365
Aston Martin 5993 V12 à 60°
7 LMP2 35 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : France Matthieu Lahaye
Drapeau : France Guillaume Moreau
Drapeau : République tchèque Jan Charouz
Pescarolo 01 LMP2 D 361
Judd DB 3394 V8 à 90°
8 LMP2 25 Drapeau : Royaume-Uni Ray Mallock LTD Drapeau : Brésil Thomas Erdos
Drapeau : Royaume-Uni Mike Newton
Drapeau : Royaume-Uni Andy Wallace
Lola B08/80 HPD Coupé D 358
Acura HPD 3398 V8 à 90°
9 LMP2 24 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : France Jacques Nicolet
Drapeau : Monaco Richard Hein
Drapeau : France Jean-François Yvon
Pescarolo 01 LMP2 D 341
Judd DB 3394 V8 à 90°
10 LMP2 41 Drapeau : Royaume-Uni Team Bruichladdich Drapeau : Royaume-Uni Tim Greaves
Drapeau : Arabie saoudite Karim Ojjeh
Drapeau : France Gary Chalandon
Ginetta-Zytek GZ09S/2 D 341
Zytek ZG348 3.4 L V8
11 LMGT2 77 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
Porsche 997 GT3-RSR M 338
Porsche 4.0 L Flat-6
12 LMGT2 89 Drapeau : Allemagne Hankook Team Farnbacher Drapeau : Allemagne Dominik Farnbacher
Drapeau : Danemark Allan Simonsen
Drapeau : États-Unis Leh Keen
Ferrari F430 GT2 H 336
Ferrari 4.0 L V8
13 LMGT1 50 Drapeau : France Larbre Compétition Drapeau : France Roland Berville
Drapeau : France Julien Canal
Drapeau : Suisse Gabriele Gardel
Saleen S7-R M 331
Ford 7.0 L V8
14 LMGT2 97 Drapeau : Italie BMS Scuderia Italia SpA Drapeau : Allemagne Marco Holzer
Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook
Drapeau : Allemagne Timo Scheider
Porsche 997 GT3-RSR M 327
Porsche 4.0 L Flat-6
15 LMGT1 72 Drapeau : France Luc Alphand Aventures Drapeau : France Stéphan Grégoire
Drapeau : France Jérôme Policand
Drapeau : Pays-Bas David Hart
Corvette C6.R D 327
Corvette LS7.R 7.0 L V8
16 LMGT2 95 Drapeau : Italie AF Corse SRL Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau : France Jean Alesi
Drapeau : Finlande Toni Vilander
Ferrari F430 GT2 M 323
Ferrari 4.0 L V8
17 LMGT2 76 Drapeau : France IMSA Performance Matmut Drapeau : France Raymond Narac
Drapeau : France Patrick Pilet
Drapeau : États-Unis Patrick Long
Porsche 997 GT3-RSR M 321
Porsche 4.0 L Flat-6
18 LMP2 28 Drapeau : Suisse Team Race Performance Drapeau : France Pierre Bruneau
Drapeau : France Marc Rostan
Drapeau : Suisse Ralph Meichtry
Radical SR9 D 321
Judd DB 3.4 L V8
19 LMGT2 78 Drapeau : Allemagne BMW Motorsport Drapeau : Allemagne Jörg Müller
Drapeau : Brésil Augusto Farfus
Drapeau : Allemagne Uwe Alzen
BMW M3 GT2 D 320
BMW 4.0 L V8
20 LMP2 40 Drapeau : Portugal Quifel ASM Team Drapeau : Portugal Miguel Amaral
Drapeau : France Olivier Pla
Drapeau : Royaume-Uni Warren Hughes
Ginetta-Zytek GZ09S/2 M 318
Zytek ZG348 3.4 L V8
21 LMGT2 75 Drapeau : Belgique Prospeed Competition Drapeau : Pays-Bas Paul van Splunteren
Drapeau : Pays-Bas Niek Hommerson
Drapeau : Belgique Louis Machiels
Porsche 997 GT3-RSR M 317
Porsche 4.0 L Flat-6
22 LMGT1 52 Drapeau : Allemagne Young Driver AMR Drapeau : République tchèque Tomáš Enge
Drapeau : Danemark Christoffer Nygaard
Drapeau : Pays-Bas Peter Kox
Aston Martin DBR9 M 311
Aston Martin 6.0 L V12
23 LMP2 37 Drapeau : France Gerard Welter Drapeau : France Philippe Salini
Drapeau : France Stéphane Salini
Drapeau : France Tristan Gommendy
WR LMP2008 D 308
Zytek ZG348 3.4 L V8
24 LMGT2 88 Drapeau : Allemagne Team Felbermayr-Proton Drapeau : Autriche Horst Felbermayr
Drapeau : Autriche Horst Felbermayr Jr.
Drapeau : Slovaquie Miro Konopka
Porsche 997 GT3-RSR M 304
Porsche 4.0 L Flat-6
25 LMP2 26 Drapeau : États-Unis Highcroft Racing Drapeau : Australie David Brabham
Drapeau : Royaume-Uni Marino Franchitti
Drapeau : Allemagne Marco Werner
HPD ARX-01c M 296
HPD AL7R 3.4 L V8
26 LMP2 39 Drapeau : Allemagne KSM Drapeau : France Jean de Pourtales
Drapeau : Japon Hideki Noda
Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Kennard
Lola B07/40 D 291
Judd DB 3.4 L V8
27 LMGT2 85 Drapeau : Pays-Bas Spyker Squadron Drapeau : Pays-Bas Tom Coronel
Drapeau : Royaume-Uni Peter Dumbreck
Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
Spyker C8 Laviolette GT2-R M 280
Audi 4.0 L V8
Non classé (NC) - Moins de 70 % (277 tours)
28 LMP1 11 Drapeau : Royaume-Uni Drayson Racing Drapeau : Royaume-Uni Paul Drayson
Drapeau : Royaume-Uni Jonny Cocker
Drapeau : Italie Emanuele Pirro
Lola B10/60 M 254
Judd GV5.5 S2 5.5 L V10
Abandon en course (DNF)
29 LMP1 4 Drapeau : France Team Oreca Matmut Drapeau : France Olivier Panis
Drapeau : France Nicolas Lapierre
Drapeau : France Loïc Duval
Peugeot 908 HDi FAP M 373
Peugeot HDi 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
30 LMP1 009 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau : Danemark Juan Barazi
Drapeau : Royaume-Uni Sam Hancock
Lola-Aston Martin B09/60 M 368
Aston Martin 6.0 L V12
31 LMP1 1 Drapeau : France Team Peugeot Total Drapeau : Autriche Alexander Wurz
Drapeau : Espagne Marc Gené
Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson
Peugeot 908 HDi FAP M 360
Peugeot HDi 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
32 LMP1 15 Drapeau : Allemagne Team Kolles Drapeau : Danemark Christian Bakkerud
Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
Drapeau : Pays-Bas Christijan Albers
Audi R10 TDI M 331
Audi TDI 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
33 LMP1 008 Drapeau : France Signature-Plus Drapeau : France Pierre Ragues
Drapeau : France Franck Mailleux
Drapeau : Belgique Vanina Ickx
Lola-Aston Martin B09/60 D 302
Aston Martin 6.0 L V12
34 LMP1 2 Drapeau : France Team Peugeot Total Drapeau : France Nicolas Minassian
Drapeau : France Stéphane Sarrazin
Drapeau : France Franck Montagny
Peugeot 908 HDi FAP M 264
Peugeot HDi 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
35 LMGT2 64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau : Monaco Olivier Beretta
Drapeau : France Emmanuel Collard
Corvette C6.R M 255
Corvette 5.5 L V8
36 LMGT1 73 Drapeau : France Luc Alphand Aventures Drapeau : France Julien Jousse
Drapeau : Pays-Bas Xavier Maassen
Drapeau : France Patrice Goueslard
Corvette C6.R D 238
Corvette LS7.R 7.0 L V8
37 LMGT2 63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Drapeau : États-Unis Johnny O'Connell
Drapeau : Danemark Jan Magnussen
Drapeau : Espagne Antonio García
Corvette C6.R M 225
Corvette 5.5 L V8
38 LMGT2 83 Drapeau : États-Unis Risi Competizione
Drapeau : États-Unis Krohn Racing
Drapeau : États-Unis Tracy Krohn
Drapeau : Suède Niclas Jönsson
Drapeau : Belgique Eric van de Poele
Ferrari F430 GT2 M 197
Ferrari 4.0 L V8
39 LMP1 14 Drapeau : Allemagne Team Kolles Drapeau : États-Unis Scott Tucker
Drapeau : France Manuel Rodrigues
Drapeau : France Christophe Bouchut
Audi R10 TDI M 182
Audi TDI 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
40 LMP1 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : France Nicolas Prost
Drapeau : Suisse Neel Jani
Drapeau : États-Unis Marco Andretti
Lola B10/60 M 175
Rebellion 5.5 L V10
41 LMGT1 60 Drapeau : Suisse Matech Competition Drapeau : Allemagne Thomas Mutsch
Drapeau : France Romain Grosjean
Drapeau : Suisse Jonathan Hirschi
Ford GT1 M 171
Ford 5.3 L V8
42 LMP1 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Drapeau : France Jean-Christophe Boullion
Drapeau : Italie Andrea Belicchi
Drapeau : Royaume-Uni Guy Smith
Lola B10/60 M 143
Rebellion 5.5 L V10
43 LMGT1 69 Drapeau : Japon JLOC Drapeau : Japon Atsushi Yogo
Drapeau : Japon Koji Yamanishi
Drapeau : Japon Hiroyuki Iiri
Lamborghini Murciélago LP670 R-SV Y 138
Lamborghini 6.5 L V12
44 LMGT2 82 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Drapeau : Brésil Jaime Melo
Drapeau : Italie Gianmaria Bruni
Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer
Ferrari F430 GT2 M 116
Ferrari 4.0 L V8
45 LMGT2 92 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau : Royaume-Uni Robert Bell
Drapeau : Royaume-Uni Tim Sugden
Drapeau : États-Unis Bryce Miller
Aston Martin Vantage GT2 D 71
Aston Martin 4.5 L V8
46 LMGT2 80 Drapeau : États-Unis Flying Lizard Motorsports Drapeau : États-Unis Seth Neiman
Drapeau : États-Unis Darren Law
Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
Porsche 997 GT3-RSR M 61
Porsche 4.0 L Flat-6
47 LMGT1 61 Drapeau : Suisse Matech Competition Drapeau : Suisse Natacha Gachnang
Drapeau : Suisse Cyndie Allemann
Drapeau : Suisse Rahel Frey
Ford GT1 M 59
Ford 5.3 L V8
48 LMP2 29 Drapeau : Italie Racing Box SRL Drapeau : Italie Luca Pirri
Drapeau : Italie Marco Cioci
Drapeau : Italie Piergiuseppe Perazzini
Lola B08/80 D 57
Judd DB 3.4 L V8
49 LMGT2 79 Drapeau : Allemagne BMW Motorsport Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx
Drapeau : Allemagne Dirk Müller
Drapeau : Allemagne Dirk Werner
BMW M3 GT2 D 53
BMW 4.0 L V8
50 LMP2 38 Drapeau : France Pegasus Racing Drapeau : France Julien Schell
Drapeau : France Frédéric da Rocha
Drapeau : France David Zollinger
Norma M200 D 40
Judd DB 3.4 L V8
51 LMP1 3 Drapeau : France Peugeot Sport Total Drapeau : France Sébastien Bourdais
Drapeau : Portugal Pedro Lamy
Drapeau : France Simon Pagenaud
Peugeot 908 HDi FAP M 38
Peugeot HDi 5.5 L Turbo V12
(Diesel)
52 LMGT1 70 Drapeau : Belgique Marc VDS Racing Team Drapeau : Belgique Eric de Doncker
Drapeau : Belgique Bas Leinders
Drapeau : Finlande Markus Palttala
Ford GT1 M 26
Ford 5.0 L V8
53 LMP1 5 Drapeau : Royaume-Uni Beechdean Mansell Drapeau : Royaume-Uni Nigel Mansell
Drapeau : Royaume-Uni Greg Mansell
Drapeau : Royaume-Uni Leo Mansell
Ginetta-Zytek GZ09S D 4
Zytek ZJ458 4.5 L V8
54 LMGT2 81 Drapeau : États-Unis Jaguar-Rocketsports Racing Drapeau : États-Unis Paul Gentilozzi
Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel
Drapeau : Belgique Marc Goossens
Jaguar XKR GT2 Y 4
Jaguar 5.0 L V8
55 LMP1 19 Drapeau : États-Unis Michael Lewis/Autocon Drapeau : États-Unis Michael Lewis
Drapeau : États-Unis Bryan Willman
Drapeau : Canada Tony Burgess
Lola B06/10 D 1
AER P32T 4.0 L Turbo V8
Abandon avant le départ (DNS)
DNS LMGT2 96 Drapeau : Italie AF Corse SRL Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau : Argentine Matías Russo
Drapeau : Finlande Mika Salo
Ferrari F430 GT2 M -
Ferrari 4.0 L V8

Les vainqueurs[modifier | modifier le code]

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • Longueur du circuit : 13,629 km
  • Vitesse maximum enregistrée: 348 km/h (Peugeot 908 HDI FAP)
  • Distance parcourue par les vainqueurs : 5 410,713 km, record battu. L'ancien record datait de 1971, époque où le circuit était beaucoup plus rapide : le secteur de Maison Blanche n'avait pas encore été totalement modifié (1972), la longue ligne droite des Hunaudières ne comportait pas de chicanes (deux, depuis 1990), ni la courbe Dunlop, ni la descente du Tertre Rouge[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.lemans.org, « Construction d'un 56e stand »,‎ (consulté le 31 mai 2010)
  2. ACO, « Liste des concurrents et voitures invités aux vérifications administratives et techniques »,‎ (consulté le 21 mai 2010) [PDF]
  3. a, b, c, d, e et f Endurance-Info.com, « Peugeot, Pilotes : Pagenaud et Davidson arrivent… pas Loeb ! »,‎ (consulté le 22 février 2010)
  4. a, b, c, d, e et f Endurance-Info.com, « Timo Bernhard et Romain Dumas avec Audi ! Trois R15 à Spa... »,‎ (consulté le 5 février 2010)
  5. Endurance-Info.com, « Emanuele Pirro de retour avec le Drayson Racing ! »,‎ (consulté le 17 février 2010)
  6. Endurance-Info.com, « Marco Andretti, sixième homme du Rebellion Racing ! »,‎ (consulté le 21 février 2010)
  7. Endurance-Info.com, « Guy Smith, un renfort de talent pour Rebellion ! »,‎ (consulté le 15 février 2010)
  8. a et b Endurance-Info.com, « Manu Rodrigues avec Christophe Bouchut... »,‎ (consulté le 31 mai 2010)
  9. a, b, c et d Endurance-Info.com, « Sam Hancock et Juan Barazi rejoignent Aston Martin Racing »,‎ (consulté le 19 mai 2010)
  10. Endurance-Info.com, « Vanina Ickx : "Heureuse ? Plus que ça !" »,‎ (consulté le 12 mars 2010)
  11. Endurance-Info.com, « Brabaham/M.Franchitti/Werner pour le Highcroft Racing »,‎ (consulté le 25 mars 2010)
  12. www.lemans.org, « Implantation Loges, Stands et Support Paddock »,‎ (consulté le 31 mai 2010) [PDF]
  13. Endurance-magazine.com, « Jan Charouz chez OAK Racing »,‎ (consulté le 15 mai 2010)
  14. Endurance-Info.com, « Peter Kox renfort de choix du Young Driver AMR »,‎ (consulté le 11 février 2010)
  15. Endurance-Info.com, « Romain Grosjean confirmé sur la Ford GT Matech. »,‎ (consulté le 13 mai 2010)
  16. Endurance-Info.com, « Jonathan Hirschi rejoint Matech Competition. »,‎ (consulté le 13 mai 2010)
  17. Endurance-Info.com, « Rahel Frey confirmée chez Matech »,‎ (consulté le 16 mars 2010)
  18. a, b, c, d, e et f Endurance-Info.com, « Luc Alphand Aventures dévoile ses équipages... Lucho absent. »,‎ (consulté le 18 mai 2010)
  19. Endurance-Info.com, « Emmanuel Collard avec le Corvette Racing! »,‎ (consulté le 9 février 2010)
  20. a et b Endurance-Info.com, « Bergmeister/Law/Neiman sur la Porsche du Flying Lizard »,‎ (consulté le 4 mai 2010)
  21. a et b Endurance-Info.com, « Bryce Miller pilotera la Vantage du JMW Motorsport. »,‎ (consulté le 13 mai 2010)
  22. Endurance-Info.com, « AF Corse : à la suite du forfait du PK Racing Jean Alesi est invité »,‎ (consulté le 8 mai 2010)
  23. ACO, « 24 Heures du Mans Qualifying 1 »,‎ (consulté le 13 juin 2010) [PDF]
  24. ACO, « 24 Heures du Mans Qualifying 2 »,‎ (consulté le 13 juin 2010) [PDF]
  25. ACO, « 24 Heures du Mans Qualifying 2 - After 4 Hours »,‎ (consulté le 13 juin 2010) [PDF]
  26. Course après 1 heure - Site officiel [PDF]
  27. Course après 6 heures - Site officiel [PDF]
  28. Course après 12 heures - Site officiel [PDF]
  29. Course après 18 heures - Site officiel [PDF]
  30. Classement 2010 : 78e édition - 24h-en-piste.com
  31. 24 Heures du Mans 2010 : Chiffres en stock… - Site officiel de l'équipe Oreca
  32. 24h : Un nouveau record de distance - AUTOhebdo, 13 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]