24 Heures du Mans 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
24 Heures du Mans 2016
Description de l'image 24 heures du mans_2014_logo.png.
Généralités
Sport Compétition automobile
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 84e
Lieu(x) Drapeau : France Le Mans
Date du
au
Affluence 263 500 spectateurs
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Allemagne Porsche Team
Vainqueur Drapeau : Allemagne Porsche Team
Deuxième Drapeau : Japon Toyota Motorsport GmbH
Troisième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest

Navigation

Les 24 Heures du Mans 2016 sont la 84e édition des 24 Heures du Mans et ont lieu les samedi 18 et dimanche 19 juin 2016.

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Le nombre d'engagés est porté à 60 pour cette course contre 56 auparavant[1]. Ce nombre d'engagés plus important résulte de la construction de 4 stands supplémentaires durant la pause hivernale.

Les réglementations des catégories LMP2 et GTE évoluent pour leurs donner plus d'attractivité [2].

Une nouvelle épreuve ouvrira la journée avec les LMP3 des séries ACO et les GT3 de la Michelin GT3 Le Mans Cup[3].

Après le cuisant échec de la Nissan GTR-LM Nismo, Nissan se retire du WEC et ne sera donc pas présent au Mans[4].

En raison de nombreuses grèves dans les raffineries de pétroles en France, certains médias pensent que l'affluence de spectateurs pourrait être revue à la baisse par rapport aux années précédentes[5].

Les 24 heures du Mans est la troisième manche du Championnat du monde d'endurance FIA 2016.

Engagés[modifier | modifier le code]

Cette année, les constructeurs Audi et Porsche prendront le départ avec 2 voitures au lieu de 3, à la suite du dieselgate impliquant VAG, maison mère des deux constructeurs[6]. Toyota est quant à lui présent avec 2 voitures comme les années précédentes.

À noter le grand retour de Ford aux 24 Heures du Mans. Ford engage quatre Ford GT dans la catégorie GTE Pro[7].

Invités[modifier | modifier le code]

56e stand

Cette année, le stand 56, réservé aux innovations, est occupé par Frédéric Sausset, un Français amputé des quatre membres. Il va courir dans une Morgan LMP2-Judd. Sa participation s'effectuera en compagnie de Jean-Bernard Bouvet ainsi que Christophe Tinseau[8].

Invitations automatiques

Raison de l'invitation LMP1 LMP2 LMGTE Am LMGTE Pro
Vainqueur des 24 heures du Mans Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau des États-Unis Corvette Racing
Champion ELMS 2015 Drapeau du Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau du Danemark Formula Racing
Second ELMS 2015 Drapeau de la Belgique BMW Team Marc VDS
Champion ELMS (LMP3 et GTC) 2015 Drapeau du Royaume-Uni Team LNT Drapeau de la France TDS Racing
WeatherTech SportsCar Championship Drapeau des États-Unis Michael Shank Racing Drapeau des États-Unis Scuderia Corsa
Champion Asian Le Mans Series (LMP2 and GT) Drapeau de la Suisse Race Performance Drapeau de Singapour Clearwater Racing
Champion Asian Le Mans Series (LMP3) Drapeau de la République populaire de Chine DC Racing

Liste officielle[modifier | modifier le code]

En italique, pilotes probables mais pas encore confirmés.

Liste des engagés
No. Pays Équipe Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1
1 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : Allemagne Timo Bernhard Drapeau : Australie Mark Webber Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
2 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : France Romain Dumas Drapeau : Suisse Neel Jani Drapeau : Allemagne Marc Lieb
4 Drapeau : Autriche ByKolles Racing CLM P1/01-AER D Drapeau : Suisse Simon Trummer Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb
5 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson Drapeau : Suisse Sébastien Buemi Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
6 Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing Toyota TS050 Hybrid M Drapeau : France Stéphane Sarrazin Drapeau : Royaume-Uni Mike Conway Drapeau : Japon Kamui Kobayashi
7 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 M Drapeau : Suisse Marcel Fässler Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : France Benoît Tréluyer
8 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 M Drapeau : Brésil Lucas di Grassi Drapeau : France Loïc Duval Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-AER D Drapeau : France Nicolas Prost Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld Drapeau : Brésil Nelson Piquet Jr.
13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-AER D Drapeau : Suisse Mathéo Tuscher Drapeau : Suisse Alexandre Imperatori Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer
LMP2
22 Drapeau : France SO24! by Lombard Racing Ligier JS P2-Judd D Drapeau : France Vincent Capillaire Drapeau : France Erik Maris Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Coleman
23 Drapeau : France Panis-Barthez Compétition Ligier JS P2-Nissan M Drapeau : France Fabien Barthez Drapeau : France Timothé Buret Drapeau : France Paul-Loup Chatin
25 Drapeau : Portugal Algarve Pro Racing Ligier JS P2 D Drapeau : Royaume-Uni Michael Munemann Drapeau : France Andrea Pizzitola Drapeau : Royaume-Uni Chris Hoy
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Oreca 05-Nissan D Drapeau : Russie Roman Rusinov Drapeau : Royaume-Uni Will Stevens Drapeau : Allemagne René Rast
27 Drapeau : Russie SMP Racing BR01-Nissan D Drapeau : France Nicolas Minassian Drapeau : Italie Maurizio Mediani (en) Drapeau : Russie Mikhaïl Alechine
28 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan M Drapeau : France Inès Taittinger Drapeau : France Rémy Striebig Drapeau : France Léo Roussel
30 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : États-Unis Scott Sharp Drapeau : États-Unis Ed Brown Drapeau : États-Unis Johannes van Overbeek
31 Drapeau : États-Unis Extreme Speed Motorsports Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Ryan Dalziel Drapeau : Brésil Pipo Derani (en) Drapeau : Canada Chris Cumming
33 Drapeau : Philippines Eurasia Motorsport Oreca 05-Nissan D Drapeau : République populaire de Chine Kevin Pu Junjin Drapeau : Pays-Bas Nico Pieter de Bruijn Drapeau : France Tristan Gommendy
34 Drapeau : Suisse Race Performance Oreca 03R-Nissan D Drapeau : Suisse Nicolas Leutwiler (pl) Drapeau : Japon Shinji Nakano Drapeau : Royaume-Uni James Winslow
35 Drapeau : République populaire de Chine Baxi DC Racing Alpine Alpine A460-Nissan D Drapeau : États-Unis David Cheng (de) Drapeau : Pays-Bas Ho-Pin Tung Drapeau : France Nelson Panciatici
36 Drapeau : France Signatech Alpine Alpine A460-Nissan D Drapeau : France Nicolas Lapierre Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes Drapeau : Monaco Stéphane Richelmi
37 Drapeau : Russie SMP Racing BR01-Nissan D Drapeau : Russie Vitaly Petrov Drapeau : Russie Viktor Shaitar (de) Drapeau : Russie Kirill Ladygin (en)
38 Drapeau : Russie G-Drive Racing Gibson 015S-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan Drapeau : Pays-Bas Giedo Van der Garde Drapeau : Royaume-Uni Jake Dennis
40 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Ligier JS P2-Judd M Drapeau : États-Unis Tracy Krohn Drapeau : Suède Niclas Jönsson Drapeau : Portugal João Barbosa
41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Mexique Memo Rojas Drapeau : France Julien Canal Drapeau : France Nathanaël Berthon
42 Drapeau : Royaume-Uni Strakka Racing Gibson 015S-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Nick Leventis Drapeau : Royaume-Uni Danny Watts Drapeau : Royaume-Uni Jonny Kane
43 Drapeau : Mexique RGR Sport by Morand Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Mexique Ricardo González Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque Drapeau : Brésil Bruno Senna
44 Drapeau : Royaume-Uni Manor Oreca 05-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Tor Graves Drapeau : Royaume-Uni Matthew Rao (de) Drapeau : Espagne Roberto Merhi
46 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Oreca 05-Nissan D Drapeau : France Pierre Thiriet Drapeau : Suisse Mathias Beche Drapeau : Japon Ryo Hirakawa
47 Drapeau : Hong Kong KCMG Oreca 05-Nissan D Drapeau : Japon Tsugio Matsuda Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley Drapeau : Royaume-Uni Matthew Howson (en)
48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes Oreca 03R-Nissan D Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen Drapeau : Belgique Marc Goossens Drapeau : États-Unis Ben Keating
49 Drapeau : États-Unis Michael Shank Racing Ligier JS P2-HPD D Drapeau : Belgique Laurens Vanthoor Drapeau : États-Unis Oswaldo Negri Jr. Drapeau : États-Unis John Pew
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE M Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : Royaume-Uni James Calado Drapeau : Italie Alessandro Pier Guidi
63 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : Espagne Antonio García Drapeau : États-Unis Ricky Taylor
64 Drapeau : États-Unis Corvette Racing - GM Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : États-Unis Tom Milner Jr. Drapeau : États-Unis Jordan Taylor
66 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Royaume-Uni Marino Franchitti Drapeau : Royaume-Uni Andy Priaulx Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell
67 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : France Olivier Pla Drapeau : Allemagne Stefan Mücke Drapeau : États-Unis Billy Johnson
68 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : États-Unis Joey Hand Drapeau : Allemagne Dirk Müller Drapeau : France Sébastien Bourdais
69 Drapeau : États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Ford GT GTE Ecoboost M Drapeau : Nouvelle-Zélande Scott Dixon Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook Drapeau : Australie Ryan Briscoe
71 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 488 GTE M Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird Drapeau : Italie Andrea Bertolini
77 Drapeau : Allemagne Dempsey-Proton Racing Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Autriche Richard Lietz Drapeau : Danemark Michael Christensen Drapeau : Autriche Philipp Eng
82 Drapeau : États-Unis Risi Competizione Ferrari 488 GTE M Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella Drapeau : Finlande Toni Vilander Drapeau : Italie Matteo Malucelli
91 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : France Kévin Estre
92 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Nouvelle-Zélande Earl Bamber Drapeau : France Frédéric Makowiecki Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE D Drapeau : Danemark Nicki Thiim Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner Drapeau : Danemark Marco Sørensen
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE D Drapeau : Nouvelle-Zélande Richie Stanaway Drapeau : Royaume-Uni Jonathan Adam Drapeau : Brésil Fernando Rees
LMGTE Am
50 Drapeau : France Larbre Compétition Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : France Jean-Philippe Belloc Drapeau : Japon Yutaka Yamagishi
55 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Royaume-Uni Duncan Cameron Drapeau : Irlande Matt Griffin (de) Drapeau : Royaume-Uni Aaron Scott
57 Drapeau : Taïwan Team AAI Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : États-Unis Johnny O'Connell Drapeau : États-Unis Mark Patterson Drapeau : Royaume-Uni Oliver Bryant
58 Drapeau : Singapour Clearwater Racing Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Malaya Mok Weng Sun Drapeau : Japon Keita Sawa Drapeau : Royaume-Uni Rob Bell
60 Drapeau : Danemark Formula Racing Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Danemark Christina Nielsen Drapeau : Danemark Mikkel Mac Drapeau : Danemark Johnny Laursen
62 Drapeau : Italie Scuderia Corsa Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : États-Unis William Sweedler Drapeau : États-Unis Townsend Bell Drapeau : États-Unis Jeff Segal
78 Drapeau : République populaire de Chine KCMG Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Allemagne Christian Ried Drapeau : Suisse Joël Camathias Drapeau : Allemagne Wolf Henzler
83 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : France François Perrodo Drapeau : France Emmanuel Collard Drapeau : Portugal Rui Águas
86 Drapeau : Royaume-Uni Gulf Racing UK Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Royaume-Uni Michael Wainwright Drapeau : Royaume-Uni Adam Carroll Drapeau : Royaume-Uni Ben Barker (en)
88 Drapeau : Allemagne Abu Dhabi-Proton Racing Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi Drapeau : États-Unis Patrick Long Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson
89 Drapeau : Allemagne Proton Racing Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : États-Unis Cooper MacNeil (en) Drapeau : États-Unis Leh Keen (en) Drapeau : États-Unis Marc Miller
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE D Drapeau : Canada Paul Dalla Lana Drapeau : Portugal Pedro Lamy Drapeau : Autriche Mathias Lauda
99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE D Drapeau : Royaume-Uni Andrew Howard Drapeau : Royaume-Uni Liam Griffin Drapeau : Suisse Gary Hirsch
56e stand
84 Drapeau : France SRT41 by OAK Racing Morgan LMP2-Nissan M Drapeau : France Frédéric Sausset Drapeau : France Christophe Tinseau Drapeau : France Jean-Bernard Bouvet

Réservistes[modifier | modifier le code]

Réservistes
Ordre Classe No. Pays Équipe Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
1 LMGTE Am 76 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Royaume-Uni Robert Smith Drapeau : Royaume-Uni Rory Butcher Drapeau : Inconnu
2 LMP2 29 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan M Drapeau : Inconnu Drapeau : Inconnu Drapeau : Inconnu
3 LMP2 24 Drapeau : France OAK Racing Ligier JS P2 D Drapeau : France Jacques Nicolet Drapeau : France Jean-Marc Merlin Drapeau : France Éric Maris
4 LMGTE-Am 56 Drapeau : Taïwan Team AAI Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Taïwan Han-Chen Chen Drapeau : Inconnu Drapeau : Inconnu

Journée test[modifier | modifier le code]

La journée s'est tenue le 5 juin 2016 avec 2 séances, l'une de h à 13 h, l'autre de 14 h à 18 h[9].

Pesage[modifier | modifier le code]

Dimanche 12 juin de 14 h 30 à 19 h[10],[11]

Lundi 13 juin de 10 h à 18 h[12]

Essais Libres[modifier | modifier le code]

Les essais libres se sont courus le mercredi 15 juin de 16 h à 20 h. Durant la séance, la CLM P1/01 no 4 du Bykolles Racing prend feu alors qu'elle roule sur la ligne droite des Hunaudières, entraînant la sortie des drapeaux rouges et l'interruption de la séance d'essai. L'incendie, du à un problème de pompe à essence, est maîtrisé par les commissaire de piste[13].

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

La première séance de qualification s'est tenu le mercredi 15 juin de 22 h à minuit. Durant cette séance les Ford GT ont montré leur réel potentiel après avoir été accusé par de nombreux commentateurs d'avoir masqué les vraies performance de leurs voitures[14]. En LMP1 Porsche termine en tête de cette séance devant les deux Toyota tandis que les deux Audi reste en retrait, la numéro 8 étant même victime d'un problème de transmission[15].

Édition pluvieuse.

Le jeudi 16 juin de 19:00 à 21:00 et de 22:00 à 00:00 se sont tenues les deuxième et troisième séances de qualification qui, interrompues par des pluies diluviennes, n'ont pas permis aux pilotes d'améliorer les temps réalisés le mercredi. En LMP1, Porsche prend la première ligne devant Toyota en deuxième et Audi en troisième ligne. Victime d'un incendie pendant les essais libres, le Bykolles Racing a réussi à réparer sa voiture et sera donc au départ des 24 heures. En GTE pro, Ford et Ferrari dominent largement mais des soupçons de triche les poursuivent[16].

Le vendredi, à la suite des accusations multiples auxquelles Ferrari et Ford font face en GTE Pro, l'ACO prend la décision de revoir le BOP pour les deux constructeurs[17].

Classement[modifier | modifier le code]

Voici le classement officiel au terme des qualifications[18], ainsi que la grille de départ[19]. Les premiers de chaque catégorie sont signalés en gras. Les meilleurs temps obtenus par chaque équipages sont indiqués par un fond gris. Les temps de la troisième séance ne sont pas indiqué du fait des conditions climatiques contraignant beaucoup d'équipages à ne signer aucun tours chronométrés.

Pos. Classe No. Équipe Séance 1 Séance 2 Écart Grille
1 LMP1 2 Porsche Team 3:19.733 3:25.511 1
2 LMP1 1 Porsche Team 3:20.203 3:23.307 +0.470 2
3 LMP1 6 Toyota Gazoo Racing 3:20.737 3:25.899 +1.004 3
4 LMP1 5 Toyota Gazoo Racing 3:21.903 3:24.399 +2.170 4
5 LMP1 7 Audi Sport Team Joest 3:22.780 3:45.468 +3.047 5
6 LMP1 8 Audi Sport Team Joest 3:22.823 3:26.680 +3.090 6
7 LMP1 13 Rebellion Racing 3:26.586 3:30.010 +6.853 7
8 LMP1 12 Rebellion Racing 3:27.348 3:27.573 +7.615 8
9 LMP1 4 ByKolles Racing Team Pas de temps 3:34.168 +14.435 54
10 LMP2 26 G-Drive Racing 3:36.605 4:04.887 +16.872 9
11 LMP2 35 Baxi DC Racing Alpine 3:37.175 3:39.559 +17.442 10
12 LMP2 36 Signatech Alpine 3:37.225 3:40.895 +17.492 11
13 LMP2 44 Manor 3:38.037 Pas de temps +18.304 12
14 LMP2 49 Michael Shank Racing 3:38.837 3:51.759 +19.104 13
15 LMP2 31 Extreme Speed Motorsports 3:39.366 3:40.436 +19.633 14
16 LMP2 46 Thiriet by TDS Racing 3:39.375 3:40.611 +19.642 15
17 LMP2 42 Strakka Racing 3:39.394 3:44.142 +19.661 16
18 LMP2 47 KCMG 3:39.436 3:39.562 +19.703 17
19 LMP2 23 Panis-Barthez Compétition 3:39.470 3:45.018 +19.737 18
20 LMP2 33 Eurasia Motorsport 3:40.631 4:14.491 +20.898 19
21 LMP2 38 G-Drive Racing 3:40.685 4:01.981 +20.952 20
22 LMP2 43 RGR Sport by Morand 3:40.899 3:44.198 +21.166 21
23 LMP2 27 SMP Racing 3:41.132 3:41.457 +21.399 55
24 LMP2 28 Pegasus Racing 3:42.049 3:41.285 +21.552 56
25 LMP2 30 Extreme Speed Motorsports 3:41.406 4:14.456 +21.673 57
26 LMP2 37 SMP Racing 3:42.147 3:41.776 +22.043 22
27 LMP2 25 Algarve Pro Racing 3:44.185 3:42.088 +22.355 23
28 LMP2 41 Greaves Motorsport 3:43.915 3:42.570 +22.837 24
29 LMP2 48 Murphy Prototypes 3:43.508 3:45.067 +23.775 25
30 LMP2 34 Race Performance 3:43.590 3:45.711 +23.857 26
31 LMP2 22 SO24! by Lombard Racing 3:48.585 3:44.347 +24.614 58
32 84 SRT41 by OAK Racing 3:45.178 4:01.607 +25.445 27
33 LMP2 40 Krohn Racing 3:45.213 3:45.978 +25.480 59
34 LMGTE Pro 68 Ford Chip Ganassi Team USA 3:51.185 3:53.672 +31.452 28
35 LMGTE Pro 69 Ford Chip Ganassi Team USA 3:51.497 3:53.603 +31.764 29
36 LMGTE Pro 51 AF Corse 3:51.568 3:53.218 +31.835 30
37 LMGTE Pro 67 Ford Chip Ganassi Team UK 3:51.590 3:55.750 +31.857 31
38 LMGTE Pro 66 Ford Chip Ganassi Team UK 3:52.038 3:58.358 +32.305 32
39 LMGTE Pro 71 AF Corse 3:52.508 3:55.066 +32.775 33
40 LMGTE Pro 82 Risi Competizione 3:53.176 3:55.032 +33.443 34
41 LMGTE Pro 92 Porsche Motorsport 3:54.918 3:57.128 +35.185 35
42 LMGTE Pro 95 Aston Martin Racing 3:55.261 Pas de temps +35.528 36
43 LMGTE Pro 91 Porsche Motorsport 3:55.332 3:56.792 +35.599 37
44 LMGTE Pro 97 Aston Martin Racing 3:55.380 Pas de temps +35.647 38
45 LMGTE Pro 77 Dempsey-Proton Racing 3:55.426 3:57.082 +35.693 39
46 LMGTE Pro 64 Corvette Racing - GM 3:55.848 3:58.493 +36.115 40
47 LMGTE Am 61 Clearwater Racing 3:56.827 4:06.801 +37.094 41
48 LMGTE Am 98 Aston Martin Racing 3:57.198 Pas de temps +37.465 42
49 LMGTE Am 88 Abu Dhabi-Proton Racing 3:59.861 3:57.513 +37.780 43
50 LMGTE Am 55 AF Corse 3:57.596 3:59.469 +37.863 44
51 LMGTE Am 83 AF Corse 3:57.742 4:03.676 +38.009 45
52 LMGTE Pro 63 Corvette Racing - GM 3:57.967 3:59.268 +38.234 60
53 LMGTE Am 50 Larbre Compétition 3:58.018 4:27.530 +38.285 46
54 LMGTE Am 60 Formula Racing 3:58.760 4:03.851 +39.027 47
55 LMGTE Am 78 KCMG 3:59.245 3:59.034 +39.301 48
56 LMGTE Am 62 Scuderia Corsa 4:00.008 4:05.643 +40.275 49
57 LMGTE Am 89 Proton Competition 4:01.215 4:00.107 +40.374 50
58 LMGTE Am 86 Gulf Racing 4:01.046 4:09.283 +41.313 51
59 LMGTE Am 57 Team AAI 4:02.326 4:05.822 +42.593 52
60 LMGTE Am 99 Aston Martin Racing 4:03.148 Pas de temps +43.415 53

Pilotes qualifiés par nationalités[modifier | modifier le code]

Nombre de pilotes par nationalité
Drapeau : Royaume-Uni 38 Britanniques Drapeau : France 33 Français Drapeau : États-Unis 23 Américains Drapeau : Allemagne 11 Allemands Drapeau : Suisse 10 Suisses
Drapeau : Danemark 8 Danois Drapeau : Italie 7 Italiens Drapeau : Japon 7 Japonais Drapeau : Brésil 5 Brésiliens Drapeau : Russie 5 Russes
Drapeau : Autriche 4 Autrichiens Drapeau : Pays-Bas 4 Néerlandais Drapeau : Nouvelle-Zélande 4 Néo-Zélandais Drapeau : Portugal 4 Portugais Drapeau : Australie 2 Australiens
Drapeau : Belgique 2 Belges Drapeau : Canada 2 Canadiens Drapeau : Espagne 2 Espagnols Drapeau : Mexique 2 Mexicains Drapeau : République populaire de Chine 1 Chinois
Drapeau : Émirats arabes unis 1 Émirati Drapeau : Finlande 1 Finlandais Drapeau : Irlande 1 Irlandais Drapeau : Malaisie 1 Malaisien Drapeau : Monaco 1 Monégasque
Drapeau : Suède 1 Suédois

Course[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Pos. Après la 1re heure Après 6 heures Après 12 heures Après 18 heures
Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes
1
6
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Sarrazin - Conway - Kobayashi
6
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Sarrazin - Conway - Kobayashi
6
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Sarrazin - Conway - Kobayashi
5
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Davidson - Buemi - Nakajima
2
2
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
1
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
2
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
6
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Sarrazin - Conway - Kobayashi
3
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
5
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Davidson - Buemi - Nakajima
5
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Davidson - Buemi - Nakajima
2
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
4
1
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
2
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
5
5
Drapeau : Japon Toyota Gazoo Racing
Toyota TS050 Hybrid (LMP1)
Davidson - Buemi - Nakajima
8
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 (LMP1)
di Grassi - Duval - Jarvis
13
Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R-One-AER (LMP1)
Tuscher - Imperatori - Kraihamer
7
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 (LMP1)
Fässler - Lotterer - Tréluyer

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

La Porsche no 02, vainqueure de l'épreuve.

À quelques minutes du départ de la course une pluie battante s’abat sur le circuit obligeant la direction de course à choisir un départ derrière la voiture de sécurité, c'est la première fois dans son histoire que les 24 heures du Mans débuteront derrière une voiture de sécurité. Il faudra finalement attendre six tours du circuit et 50 minutes pour que la course débute réellement.

Alors que la Toyota no 5 est en tête lors de l'avant-dernier passage sur la ligne, elle connaît un problème technique qui la force à s'arrêter. Elle est alors doublée par la Porsche, futur vainqueur. Bien qu'elle soit repartie, elle a effectué le dernier tour en plus de six minutes, ce qui est contraire au règlement, et n'est donc pas classée.

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

Pos Classe No Équipe Pilote Châssis P Trs
Moteur
1 LMP1 2 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Marc Lieb

Drapeau de la France Romain Dumas

Drapeau de la Suisse Neel Jani

Porsche 919 Hybrid 'M' 384
Porsche 2.0 L Turbo V4
2 LMP1 6 Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau de la France Stéphane Sarrazin

Drapeau du Royaume-Uni Mike Conway

Drapeau du Japon Kamui Kobayashi

Toyota TS050 Hybrid M 381
Toyota 2.4 L Turbo V6
3 LMP1 8 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de la France Loïc Duval

Drapeau du Brésil Lucas di Grassi

Drapeau du Royaume-Uni Oliver Jarvis

Audi R18 M 372
Audi TDI 4.0 L Turbo Diesel V6
4 LMP1 7 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de l'Allemagne André Lotterer

Drapeau de la Suisse Marcel Fässler

Drapeau de la France Benoît Tréluyer

Audi R18 M 367
Audi TDI 4.0 L Turbo Diesel V6
5 LMP2 36 Drapeau de la France Signatech Alpine Drapeau de la France Nicolas Lapierre

Drapeau des États-Unis Gustavo Menezes

Drapeau de Monaco Stéphane Richelmi

Alpine A460 D 357
Nissan VK45DE 4.5 L V8
6 LMP2 26 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Russie Roman Rusinov

Drapeau du Royaume-Uni Will Stevens

Drapeau de l'Allemagne René Rast

Oreca 05 D 357
Nissan VK45DE 4.5 L V8
7 LMP2 37 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Vitaly Petrov

Drapeau de la Russie Viktor Shaitar (de)

Drapeau de la Russie Kirill Ladygin (en)

BR01 D 353
Nissan VK45DE 4,5 L V8
8 LMP2 42 Drapeau du Royaume-Uni Strakka Racing Drapeau du Royaume-Uni Nick Leventis

Drapeau du Royaume-Uni Jonny Kane

Drapeau du Royaume-Uni Danny Watts

Gibson 015S D 351
Nissan VK45DE 4.5 L V8
9 LMP2 33 Drapeau des Philippines Eurasia Motorsport Drapeau de la République populaire de Chine Kévin Pu Junjin

Drapeau de la France Tristan Gommendy

Drapeau des Pays-Bas Nick de Bruijn

Oreca 05 D 348
Nissan VK45DE 4.5 L V8
10 LMP2 41 Drapeau du Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau du Mexique Memo Rojas

Drapeau de la France Julien Canal

Drapeau de la France Nathanaël Berthon

Ligier JS P2 D 348
Nissan VK45DE 4,5 L V8
11 LMP2 27 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la France Nicolas Minassian

Drapeau de l'Italie Maurizio Mediani (en)

Drapeau de la Russie David Markozov

BR01 D 347
Nissan VK45DE 4.5 L V8
12 LMP2 23 Drapeau de la France Panis-Barthez Compétition Drapeau de la France Fabien Barthez

Drapeau de la France Timothé Buret

Drapeau de la France Paul-Loup Chatin

Ligier JS P2 M 347
Nissan VK45DE 4.5 L V8
13 LMP1 1 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley

Drapeau de l'Australie Mark Webber

Porsche 919 Hybrid M 346
Porsche 2.0 L Turbo V4
14 LMP2 49 Drapeau des États-Unis Michael Shank Racing Drapeau des États-Unis John Pew

Drapeau du Brésil Oswaldo Negri Jr

Drapeau de la Belgique Laurens Vanthoor

Ligier JS P2 D 345
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
15 LMP2 43 Drapeau du Mexique RGR Sport by Morand Drapeau du Mexique Ricardo González

Drapeau du Portugal Filipe Albuquerque

Drapeau du Brésil Bruno Senna

Ligier JS P2 D 344
Nissan VK45DE 4.5 L V8
16 LMP2 30 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau des États-Unis Scott Sharp

Drapeau des États-Unis Ed Brown

Drapeau des États-Unis Johannes van Overbeek

Ligier JS P2 D 341
Nissan VK45DE 4.5 L V8
17 LMP2 25 Drapeau du Portugal Algarve Pro Racing Drapeau du Royaume-Uni Michael Munemann

Drapeau du Royaume-Uni Chris Hoy

Drapeau de la France Andrea Pizzitola

Ligier JS P2 D 341
Nissan VK45DE 4.5 L V8
18 LMGTE

Pro

68 Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Drapeau des États-Unis Joey Hand

Drapeau de l'Allemagne Dirk Müller

Drapeau de la France Sébastien Bourdais

Ford GT M 340
Ford EcoBoost 3.5 L Turbo V6
19 LMGTE

Pro

82 Drapeau des États-Unis Risi Competizione Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella

Drapeau de l'Italie Matteo Malucelli

Drapeau de la Finlande Toni Vilander

Ferrari 488 GTE M 340
Ferrari F154CB 3.9 L Turbo V8
20 LMGTE

Pro

69 Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team USA Drapeau de l'Australie Ryan Briscoe

Drapeau du Royaume-Uni Richard Westbrook

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Scott Dixon

Ford GT M 340
Ford EcoBoost 3.5 L Turbo V6
21 LMGTE

Pro

66 Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Drapeau de la France Olivier Pla

Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke

Drapeau des États-Unis Billy Johnson

Ford GT M 339
Ford EcoBoost 3.5 L Turbo V6
22 LMP2 40 Drapeau des États-Unis Krohn Racing Drapeau des États-Unis Tracy Krohn

Drapeau de la Suède Niclas Jönsson

Drapeau du Portugal João Barbosa

Ligier JS P2 M 338
Nissan VK45DE 4,5 L V8
23 LMGTE

Pro

95 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Danemark Nicki Thiim

Drapeau du Danemark Marco Sørensen

Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner

Aston Martin V8 Vantage GTE D 338
Aston Martin 4.5 L V8
24 LMGTE

Pro

97 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Brésil Fernando Rees

Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Adam

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Richie Stanaway

Aston Martin V8 Vantage GTE D 337
Aston Martin 4,5 L V8
25 LMGTE

Pro

63 Drapeau des États-Unis Corvette Racing - GM Drapeau du Danemark Jan Magnussen

Drapeau de l'Espagne Antonio García

Drapeau des États-Unis Ricky Taylor

Chevrolet Corvette C7.R M 336
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
26 LMGTE

Am

62 Drapeau des États-Unis Scuderia Corsa Drapeau des États-Unis Bill Sweedler

Drapeau des États-Unis Townsend Bell

Drapeau des États-Unis Jeff Segal

Ferrari 458 Italia GT2 M 331
Ferrari F136GT 4. 5 L V8
27 LMGTE

Am

83 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de la France François Perrodo

Drapeau de la France Emmanuel Collard

Drapeau du Portugal Rui Águas

Ferrari 458 Italia GT2 M 331
Ferrari F136GT 4.5 L V8
28 LMGTE

Am

88 Drapeau des Émirats arabes unis Abu Dhabi-Proton Racing Drapeau des Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi

Drapeau des États-Unis Patrick Long

Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson

Porsche 911 RSR (991) M 330
Porsche 4,0 L Flat-6
29 LMP1 12 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la France Nicolas Prost

Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld

Drapeau du Brésil Nelson Piquet Jr

Rebellion R-One D 330
AER P60 2.4 L Turbo V6
30 LMGTE

Am

61 Drapeau de Singapour Clearwater Racing Drapeau de la Malaisie Weng Sun Mok

Drapeau du Royaume-Uni Rob Bell

Drapeau du Japon Keita Sawa

Ferrari 458 Italia GT2 M 329
Ferrari F136GT 4.5 L V8
31 LMGTE

Pro

77 Drapeau de l'Allemagne Dempsey-Proton Racing Drapeau de l'Autriche Richard Lietz

Drapeau de l'Autriche Philipp Eng

Drapeau du Danemark Michael Christensen

Porsche 911 RSR (991) M 329
Porsche 4.0 L Flat-6
32 LMP2 22 Drapeau de la France SO24! by Lombard Racing Drapeau de la France Vincent Capillaire

Drapeau de la France Érik Maris

Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Coleman

Ligier JS P2 D 328
Judd HK 3.6 L V8
33 LMGTE

Am

86 Drapeau du Royaume-Uni Gulf Racing Drapeau du Royaume-Uni Michael Wainwright

Drapeau du Royaume-Uni Adam Carroll

Drapeau du Royaume-Uni Ben Barker (en)

Porsche 911 RSR (991) M 328
Porsche 4.0L Flat-6
34 LMP2 48 Drapeau de l'Irlande Murphy Prototypes Drapeau des États-Unis Ben Keating

Drapeau de la Belgique Marc Goossens

Drapeau des Pays-Bas Jeroen Bleekemolen

Oreca 03R D 323
Nissan VK45DE 4.5 L V8
35 LMGTE

Am

60 Drapeau du Danemark Formula Racing Drapeau du Danemark Johnny Laursen

Drapeau du Danemark Christina Nielsen

Drapeau du Danemark Mikkel Mac

Ferrari 458 Italia GT2 M 319
Ferrari F136GT 4.5 L V8
36 LMGTE

Am

99 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Royaume-Uni Andrew Howard

Drapeau du Royaume-Uni Liam Griffin

Drapeau de la Suisse Gary Hirsch

Aston Martin V8 Vantage GTE D 318
Aston Martin 4.5L V8
37 LMGTE

Am

50 Drapeau de la France Larbre Compétition Drapeau du Japon Yutaka Yamagishi

Drapeau de la France Pierre Ragues

Drapeau de la France Jean-Philippe Belloc

Chevrolet Corvette C7.R M 316
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
38 56e stand 84 Drapeau de la France SRT41 by OAK Racing Drapeau de la France Frédéric Sausset

Drapeau de la France Christophe Tinseau

Drapeau de la France Jean-Bernard Bouvet

Morgan LMP2 M 315
Nissan VK45DE 4.5 L V8
39 LMGTE

Am

57 Drapeau de la République de Chine Team AAI Drapeau des États-Unis Johnny O'Connell

Drapeau des États-Unis Mark Patterson

Drapeau du Royaume-Uni Oliver Bryant

Chevrolet Corvette C7.R M 306
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
40 LMGTE

Pro

67 Drapeau des États-Unis Ford Chip Ganassi Team UK Drapeau du Royaume-Uni Andy Priaulx

Drapeau du Royaume-Uni Marino Franchitti

Drapeau du Royaume-Uni Harry Tincknell

Ford GT M 306
Ford EcoBoost 3.5 L Turbo V6
41 LMGTE

Am

78 Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau de l'Allemagne Christian Ried

Drapeau de l'Allemagne Wolf Henzler

Drapeau de la Suisse Joël Camathias

Porsche 911 RSR (991) M 300
Porsche 4.0 L Flat-6
42 LMP2 31 Drapeau des États-Unis Extreme Speed Motorsports Drapeau du Royaume-Uni Ryan Dalziel

Drapeau du Canada Chris Cumming

Drapeau du Brésil Pipo Derani (en)

Ligier JS P2 D 297
Nissan VK45DE 4.5 L V8
43 LMP2 34 Drapeau de la Suisse Race Performance Drapeau de la Suisse Nicolas Leutwiler (pl)

Drapeau du Royaume-Uni James Winslow

Drapeau du Japon Shinji Nakano

Oreca 03R D 297
Judd HK 3.6 L V8
44 LMGTE

Am

55 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau du Royaume-Uni Duncan Cameron

Drapeau du Royaume-Uni Aaron Scott

Drapeau de l'Irlande Matt Griffin (de)

Ferrari 458 Italia GT2 M 289
Ferrari F136GT 4.5 L V8
NC LMP1 5 Drapeau du Japon Toyota Gazoo Racing Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson

Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi

Drapeau du Japon Kazuki Nakajima

Toyota TS050 Hybrid M 384
Toyota 2.4 L Turbo V6
ABN LMP2 28 Drapeau de la France Pegasus Racing Drapeau de la France Inès Taittinger

Drapeau de la France Léo Roussel

Drapeau de la France Rémy Striebig

Morgan LMP2 M 292
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMGTE

Am

98 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Canada Paul Dalla Lana

Drapeau du Portugal Pedro Lamy

Drapeau de l'Autriche Mathias Lauda

Aston Martin V8 Vantage GTE D 281
Aston Martin 4.5 L V8
ABN LMP2 44 Drapeau du Royaume-Uni Manor Drapeau de la Thaïlande Tor Graves

Drapeau du Royaume-Uni James Jakes

Drapeau de l'Espagne Roberto Merhi

Oreca 05 D 283
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMP2 46 Drapeau de la France Thiriet by TDS Racing Drapeau de la France Pierre Thiriet

Drapeau de la Suisse Mathias Beche

Drapeau du Japon Ryo Hirakawa

Oreca 05 D 241
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMP2 35 Drapeau de la République populaire de Chine Baxi DC Racing-Alpine Drapeau de la République populaire de Chine David Cheng (de)

Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung

Drapeau de la France Nelson Panciatici

Alpine A460 D 234
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMP2 38 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau du Royaume-Uni Simon Dolan

Drapeau du Royaume-Uni Jake Dennis

Drapeau des Pays-Bas Giedo Van der Garde

Gibson 015S D 222
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMGTE

Pro

64 Drapeau des États-Unis Corvette Racing - GM Drapeau du Royaume-Uni Oliver Gavin

Drapeau des États-Unis Tom Milner Jr.

Drapeau des États-Unis Jordan Taylor

Chevrolet Corvette C7.R M 219
Chevrolet LT5.5 5.5 L V8
ABN LMP1 4 Drapeau de l'Autriche ByKolles Racing Drapeau de la Suisse Simon Trummer

Drapeau de l'Allemagne Pierre Kaffer

Drapeau du Royaume-Uni Oliver Webb

CLM P1/01 D 206
AER P60 2.4 L Turbo V6
ABN LMP1 13 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de l'Autriche Dominik Kraihamer

Drapeau de la Suisse Alexandre Imperatori

Drapeau de la Suisse Mathéo Tuscher

Rebellion R-One D 200
AER P60 2.4 L Turbo V6
ABN LMGTE

Pro

51 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni

Drapeau de l'Italie Alessandro Pier Guidi

Drapeau du Royaume-Uni James Calado

Ferrari 488 GTE M 179
Ferrari F154CB 3.9 L Turbo V8
ABN LMGTE

Pro

71 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Davide Rigon

Drapeau de l'Italie Andrea Bertolini

Drapeau du Royaume-Uni Sam Bird

Ferrari 488 GTE M 143
Ferrari F154CB 3,9 L Turbo V8
ABN LMGTE

Pro

92 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de la France Frédéric Makowiecki

Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister

Drapeau de la Nouvelle-Zélande Earl Bamber

Porsche 911 RSR (991) M 140
Porsche 4.0 L Flat-6
ABN LMGTE

Pro

91 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de la France Patrick Pilet

Drapeau de la France Kévin Estre

Drapeau du Royaume-Uni Nick Tandy

Porsche 911 RSR (991) M 135
Porsche 4.0 L Flat-6
ABN LMP2 47 Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau du Japon Tsugio Matsuda

Drapeau du Royaume-Uni Richard Bradley

Drapeau du Royaume-Uni Matthew Howson (en)

Oreca 05 D 116
Nissan VK45DE 4.5 L V8
ABN LMGTE

Am

89 Drapeau de l'Allemagne Proton Racing Drapeau des États-Unis Leh Keen (en)

Drapeau des États-Unis Marc Miller

(Drapeau des États-Unis Cooper MacNeil (en))

Porsche 911 RSR (991) M 50
Porsche 4.0 L Flat-6

Record du tour[modifier | modifier le code]

  • Meilleur tour en course : Kamui Kobayashi sur Toyota TS050 Hybrid en 3 min 21 s 445 au 81e tour [20].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 60 concurrents au départ des 24 Heures du Mans en 2016 !
  2. Dossier de presse de la conférence de presse d'avant course en 2015
  3. Article Le Maine Libre du 31 novembre 2015
  4. « Clap de fin pour le programme Nissan LM P1 », sur www.endurance-info.com (consulté le 12 février 2016)
  5. (en) John Dagys, « France Fuel Strike Causes Disruption, Possible Long-Term Threat », sur sportscar365.com, (consulté le 25 mai 2016)
  6. « Porsche et Audi à la puissance deux en 2016 », sur Ouest-France.fr (consulté le 12 juin 2016)
  7. « Le Mans et Ford | Ford FR », sur www.ford.fr (consulté le 12 juin 2016)
  8. « Frédéric Sausset en essais au Mans avec la Morgan-Audi du srt41 », sur www.endurance-info.com (consulté le 28 février 2016)
  9. « Journée Test : Audi et di Grassi en haut de la hiérarchie », sur www.endurance-info.com (consulté le 8 juin 2016)
  10. « 24 H du Mans. Le pesage lance la folle semaine cet après-midi », sur Ouest-France.fr (consulté le 12 juin 2016)
  11. « 24 H du Mans. Les photos de la première journée du pesage », sur Ouest-France.fr (consulté le 14 juin 2016)
  12. « 24 H du Mans. Jour 2 pour le pesage [vidéo] », sur Ouest-France.fr (consulté le 14 juin 2016)
  13. « Drapeau rouge, début d’incendie de la CLM P1/01 », sur www.endurance-info.com (consulté le 16 juin 2016)
  14. « Jan Magnussen pense que Ford a masqué ses performances avant Le Mans », sur Motorsport.com (consulté le 16 juin 2016)
  15. « Essais Qualificatifs Mercredi : Deux Porsche devant deux Toyota, Audi en retrait… », sur www.endurance-info.com (consulté le 16 juin 2016)
  16. « Neel Jani offre la pole à Porsche pour la 2e année consécutive ! », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 juin 2016)
  17. « La BOP revue et corrigée la veille de la course en GTE-Pro… », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 juin 2016)
  18. FIA, « FIA WEC 84e Edition des 24 Heures du Mans Qualifying Practice 2 Provisional Classification », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 19 juin 2016)
  19. FIA, « FIA WEC 84e Edition des 24 Heures du Mans Race Provisional Starting Grid », sur fiawec.alkamelsystems.com, (consulté le 19 juin 2016)
  20. Revue Auto Hebdo no 2068 - 22 juin 2016

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]