24 Heures du Mans 2014

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
24 Heures du Mans 2014
Description de l'image Logo-24-heures-du-mans-2014-date.jpg.
Généralités
Sport Compétition automobile
Organisateur(s) Automobile Club de l'Ouest
Édition 82e
Lieu(x) Drapeau : France Circuit des 24 Heures (Le Mans & Mulsanne)
Date du
au
Affluence 263 300 spectateurs
Site(s) Circuit des 24 Heures
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Vainqueur Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Deuxième Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Troisième Drapeau : Japon Toyota Racing
Plus titré(s) -Pilote:
Drapeau : Danemark Tom Kristensen
-Écurie:
Drapeau : Allemagne Team Joest
-Constructeur:
Drapeau : Allemagne Porsche

Navigation

Les 24 Heures du Mans 2014 sont la 82e édition des 24 Heures du Mans a eu lieu du samedi 14 au dimanche 15 juin 2014 sur le circuit de la Sarthe. Elle était la troisième manche du Championnat du monde d'endurance FIA 2014. C'est Fernando Alonso (pilote pour la Scuderia Ferrari) qui, en tant qu'invité, a donné le départ de la course à 15 heures.

Les empreintes des vainqueurs de l'édition 2014 sur le "Walk of fame" du Mans

Contexte avant la course[modifier | modifier le code]

Le 27 avril 2014, l'ACO met à jour la liste d'engagées : cinq écuries déclarant forfait sont remplacées par autant de repêchés ; il n'y a plus de réservistes, le prochain désistement amputera la course d'un concurrent[1].

Engagés[modifier | modifier le code]

L'édition 2014 marque le retour officiel de Porsche dans la catégorie LMP1 avec la Porsche 919 Hybrid, seize ans après sa dernière victoire lors des 24 Heures du Mans 1998, avec un ancien Pilote de Formule 1, Mark Webber.

La marque Ligier est également de retour avec deux voitures de l'écurie OAK Racing et une voiture engagée par TDS Racing.

Durant une conférence de presse, Nissan annonce son grand retour au Mans en 2015 avec 3 voitures.

56e stand[modifier | modifier le code]

L'auto du 56e stand sera la Nissan ZEOD RC conçue par Ben Bowlby comme la DeltaWing dont elle reprend un châssis similaire[2],[3].

Invitations automatiques[modifier | modifier le code]

Des invitations automatiques sont distribuées aux équipes récompensées lors de la saison 2013 dans les compétitions associées aux 24 Heures du Mans. Une écurie ne peut cumuler plus de deux invitations[4],[5].

Motif de l'invitation LM P1 LM P2 LM GTE Pro LM GTE Am
1er des 24 Heures du Mans 2013 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : France OAK Racing Drapeau : Allemagne Porsche AG Team Manthey Drapeau : France IMSA Performance Matmut
1er des European Le Mans Series 2013 Drapeau : France Signatech Alpine Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing (en)
2e des European Le Mans Series 2013 Drapeau : Allemagne Proton Competition
1er de la catégorie LMPC des European Le Mans Series 2013 Drapeau : France Team Endurance Challenge
American Le Mans Series 2013 Drapeau : États-Unis Muscle Milk Pickett Racing Drapeau : États-Unis Risi Competizione
1er des Asian Le Mans Series 2013 Drapeau : France OAK Racing Drapeau : Italie AF Corse
2e des Asian Le Mans Series 2013 Drapeau : Hong Kong Craft Racing AMR

Liste officielle[modifier | modifier le code]

Liste des engagés
No. Pays Équipe Voiture Pneu Pilote 1 Pilote 2 Pilote 3
LMP1-H
1 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Brésil Lucas di Grassi Drapeau : Espagne Marc Gené Drapeau : Danemark Tom Kristensen
2 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Suisse Marcel Fässler Drapeau : Allemagne André Lotterer Drapeau : France Benoît Tréluyer
3 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro M Drapeau : Portugal Filipe Albuquerque Drapeau : Italie Marco Bonanomi Drapeau : Royaume-Uni Oliver Jarvis
7 Drapeau : Japon Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid M Drapeau : Autriche Alexander Wurz Drapeau : France Stéphane Sarrazin Drapeau : Japon Kazuki Nakajima
8 Drapeau : Japon Toyota Racing Toyota TS040 Hybrid M Drapeau : Royaume-Uni Anthony Davidson Drapeau : France Nicolas Lapierre Drapeau : Suisse Sébastien Buemi
14 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : France Romain Dumas Drapeau : Suisse Neel Jani Drapeau : Allemagne Marc Lieb
20 Drapeau : Allemagne Porsche Team Porsche 919 Hybrid M Drapeau : Allemagne Timo Bernhard Drapeau : Australie Mark Webber Drapeau : Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
LMP1-L
12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-Toyota M Drapeau : France Nicolas Prost Drapeau : Allemagne Nick Heidfeld Drapeau : Suisse Mathias Beche
13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing Rebellion R-One-Toyota M Drapeau : Autriche Dominik Kraihamer Drapeau : Italie Andrea Belicchi Drapeau : Suisse Fabio Leimer
LMP2
24 Drapeau : France Sébastien Loeb Racing Oreca 03R-Nissan M Drapeau : Allemagne René Rast Drapeau : République tchèque Jan Charouz Drapeau : France Vincent Capillaire
26 Drapeau : Russie G-Drive Racing Morgan LMP2-Nissan D Drapeau : Russie Roman Rusinov Drapeau : France Olivier Pla Drapeau : France Julien Canal
27 Drapeau : Russie SMP Racing Oreca 03R-Nissan M Drapeau : Russie Sergey Zlobin (en) Drapeau : Finlande Mika Salo Drapeau : Russie Anton Ladygin (de)
29 Drapeau : France Pegasus Racing Morgan LMP2-Nissan D Drapeau : France Julien Schell Drapeau : Suisse Nicolas Leutwiler (pl) Drapeau : France Léo Roussel
33 Drapeau : France OAK Racing-Team Asia Ligier JS P2-Honda M Drapeau : République populaire de Chine David Cheng (de) Drapeau : République populaire de Chine Ho-Pin Tung Drapeau : République populaire de Chine Adderly Fong
34 Drapeau : Suisse Race Performance Oreca 03R-Judd D Drapeau : Suisse Michel Frey (de) Drapeau : France Franck Mailleux Drapeau : Royaume-Uni Jon Lancaster
35 Drapeau : France OAK Racing Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Alex Brundle Drapeau : Royaume-Uni Jann Mardenborough Drapeau : Russie Mark Shulzhitskiy (en)
36 Drapeau : France Signatech Alpine Alpine A450b-Nissan D Drapeau : France Paul-Loup Chatin Drapeau : France Nelson Panciatici Drapeau : Royaume-Uni Oliver Webb
37 Drapeau : Russie SMP Racing Oreca 03R-Nissan M Drapeau : Russie Kirill Ladygin (en) Drapeau : France Nicolas Minassian Drapeau : Italie Maurizio Mediani (en)
38 Drapeau : Royaume-Uni Jota Sport Zytek Z11SN-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Simon Dolan Drapeau : Royaume-Uni Harry Tincknell Drapeau : Royaume-Uni Oliver Turvey
41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport Zytek Z11SN-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Michael Munemann Drapeau : Royaume-Uni Alessandro Latif (en) Drapeau : Royaume-Uni James Winslow
42 Drapeau : Royaume-Uni Caterham Racing Zytek Z11SN-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Tom Kimber-Smith Drapeau : États-Unis Matthew McMurry (en) Drapeau : États-Unis Chris Dyson
43 Drapeau : Suisse Newblood by Morand Racing Morgan LMP2-Judd D Drapeau : Autriche Christian Klien Drapeau : Suisse Gary Hirsch Drapeau : France Romain Brandela
46 Drapeau : France Thiriet by TDS Racing Ligier JS P2-Nissan D Drapeau : France Pierre Thiriet Drapeau : France Ludovic Badey (pl) Drapeau : France Tristan Gommendy
47 Drapeau : Hong Kong KCMG Oreca 03R-Nissan D Drapeau : Royaume-Uni Matthew Howson (en) Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley Drapeau : Suisse Alexandre Imperatori
48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes Oreca 03R-Nissan D Drapeau : France Nathanaël Berthon Drapeau : Venezuela Rodolfo González Drapeau : Inde Karun Chandhok
50 Drapeau : France Larbre Compétition Morgan LMP2-Judd M Drapeau : France Pierre Ragues Drapeau : États-Unis Ricky Taylor Drapeau : Japon Keiko Ihara (en)
LMGTE Pro
51 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Italie Gianmaria Bruni Drapeau : Finlande Toni Vilander Drapeau : Italie Giancarlo Fisichella
52 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing (en) Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Irlande Matt Griffin (de) Drapeau : Portugal Álvaro Parente Drapeau : Italie Federico Leo
71 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Italie Davide Rigon Drapeau : Allemagne Pierre Kaffer Drapeau : Monaco Olivier Beretta
73 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Danemark Jan Magnussen Drapeau : Espagne Antonio García Drapeau : États-Unis Jordan Taylor
74 Drapeau : États-Unis Corvette Racing Chevrolet Corvette C7.R M Drapeau : Royaume-Uni Oliver Gavin Drapeau : États-Unis Tommy Milner Drapeau : Royaume-Uni Richard Westbrook
79 Drapeau : Belgique Prospeed Competition Porsche 911 GT3 RSR (997) M Drapeau : États-Unis Cooper MacNeil (en) Drapeau : Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
91 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : France Patrick Pilet Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister Drapeau : Royaume-Uni Nick Tandy
92 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Allemagne Marco Holzer Drapeau : France Frédéric Makowiecki Drapeau : Autriche Richard Lietz
97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Royaume-Uni Darren Turner Drapeau : Allemagne Stefan Mücke Drapeau : Brésil Bruno Senna
99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Royaume-Uni Alex MacDowall Drapeau : Hong Kong Darryl O'Young Drapeau : Brésil Fernando Rees
LMGTE Am
53 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing (en) Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Royaume-Uni Johnny Mowlem (en) Drapeau : États-Unis Mark Patterson Drapeau : Royaume-Uni Archie Hamilton (pl)
57 Drapeau : États-Unis Krohn Racing Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : États-Unis Tracy Krohn Drapeau : Suède Niclas Jönsson Drapeau : Royaume-Uni Ben Collins
58 Drapeau : France Team Sofrev-ASP Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : France Fabien Barthez Drapeau : France Anthony Pons Drapeau : France Soheil Ayari
60 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : États-Unis Peter Ashley-Mann Drapeau : Italie Lorenzo Casè (pl) Drapeau : Italie Raffaele Giammaria (en)
61 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Argentine Luís Pérez Companc Drapeau : Italie Marco Cioci Drapeau : Italie Mirko Venturi
62 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : France Yannick Mallégol (pl) Drapeau : France Jean-Marc Bachelier (pl) Drapeau : États-Unis Howard Blank
66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Arabie saoudite Abdulaziz Al Faisal (en) Drapeau : États-Unis Seth Neiman (en) Drapeau : États-Unis Spencer Pumpelly (en)
67 Drapeau : France IMSA Performance Matmut Porsche 911 GT3 RSR (997) M Drapeau : France Erik Maris Drapeau : France Jean-Marc Merlin Drapeau : France Éric Hélary
70 Drapeau : Japon Team Taisan Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Japon Shinji Nakano Drapeau : Allemagne Pierre Ehret (pl) Drapeau : Royaume-Uni Martin Rich
72 Drapeau : Russie SMP Racing Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Italie Andrea Bertolini Drapeau : Russie Victor Shaitar (en) Drapeau : Russie Aleksey Basov (en)
75 Drapeau : Belgique Prospeed Competition Porsche 911 GT3 RSR (997) M Drapeau : France François Perrodo Drapeau : France Emmanuel Collard Drapeau : Finlande Markus Palttala
76 Drapeau : France IMSA Performance Matmut Porsche 911 GT3 RSR (997) M Drapeau : France Raymond Narac Drapeau : France Nicolas Armindo Drapeau : France David Hallyday
77 Drapeau : États-Unis Dempsey Racing-Proton Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : États-Unis Patrick Dempsey Drapeau : États-Unis Joe Foster (pl) Drapeau : États-Unis Patrick Long
81 Drapeau : Italie AF Corse Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : Australie Stephen Wyatt Drapeau : Italie Michele Rugolo Drapeau : Royaume-Uni Sam Bird
88 Drapeau : Allemagne Proton Competition Porsche 911 RSR (991) M Drapeau : Allemagne Christian Ried Drapeau : Autriche Klaus Bachler (en) Drapeau : Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi
90 Drapeau : États-Unis 8Star Motorsports Ferrari 458 Italia GT2 M Drapeau : États-Unis Frankie Montecalvo (pl) Drapeau : Italie Gianluca Roda (pl) Drapeau : Italie Paolo Ruberti (de)
95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Danemark Kristian Poulsen Drapeau : Danemark David Heinemeier Hansson Drapeau : Danemark Nicki Thiim
98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing Aston Martin Vantage GTE M Drapeau : Canada Paul Dalla Lana Drapeau : Portugal Pedro Lamy Drapeau : Danemark Christoffer Nygaard
56e stand
0 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Global Nissan ZEOD RC M Drapeau : Espagne Lucas Ordóñez (en) Drapeau : Belgique Wolfgang Reip Drapeau : Japon Satoshi Motoyama

Essais Libres[modifier | modifier le code]

Séances de qualifications[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le leader de chaque catégorie et le meilleur temps au tour de chaque jour sont inscrits en gras. Le meilleur temps au tour de chaque voiture est inscrit sur fond grisé.

Pos Écurie Cat. Session 1
11/06/2014
22h / 24h
Session 2
12/06/2014
19h / 21h 21h30 / 24h
1 7 Drapeau : Japon Toyota Racing LMP1 3 min 25 s 313 3 min 22 s 589 3 min 21 s 789
2 14 Drapeau : Allemagne Porsche Team LMP1 3 min 23 s 928 3 min 22 s 708 3 min 22 s 146
3 8 Drapeau : Japon Toyota Racing LMP1 3 min 25 s 410 3 min 23 s 661 3 min 22 s 523
4 20 Drapeau : Allemagne Porsche Team LMP1 3 min 23 s 157 3 min 22 s 908 3 min 24 s 136
5 3 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 26 s 445 3 min 23 s 271 3 min 23 s 364
6 2 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 26 s 388 3 min 24 s 276 3 min 24 s 729
7 1 Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest LMP1 3 min 26 s 490 3 min 25 s 814
8 12 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 34 s 922 3 min 31 s 180 3 min 29 s 763
9 13 Drapeau : Suisse Rebellion Racing LMP1 3 min 33 s 117 3 min 31 s 608 3 min 33 s 050
10 46 Drapeau : France Thiriet By TDS Racing LMP2 3 min 42 s 730 3 min 38 s 094 3 min 37 s 609
11 38 Drapeau : Royaume-Uni Jota Sport LMP2 3 min 45 s 928 3 min 44 s 842 3 min 37 s 674
12 35 Drapeau : France OAK Racing LMP2 3 min 39 s 822 3 min 39 s 523 3 min 37 s 892
13 26 Drapeau : Russie G-Drive Racing LMP2 3 min 38 s 843 3 min 41 s 446 3 min 38 s 000
14 36 Drapeau : France Signatech Alpine LMP2 3 min 39 s 490 3 min 38 s 769 3 min 38 s 089
15 48 Drapeau : Irlande Murphy Prototypes LMP2 3 min 41 s 502 3 min 38 s 207 3 min 39 s 091
16 47 Drapeau : Hong Kong KCMG LMP2 3 min 39 s 586 3 min 40 s 476 3 min 38 s 689
17 43 Drapeau : Suisse Newblood By Morand Racing LMP2 3 min 46 s 018 3 min 39 s 135 3 min 41 s 066
18 34 Drapeau : Suisse Race Performance LMP2 3 min 39 s 993 3 min 44 s 486 3 min 40 s 819
19 42 Drapeau : Malaisie Caterham Racing LMP2 3 min 41 s 847 3 min 47 s 255 3 min 40 s 035
20 24 Drapeau : France Sebastien Loeb Racing LMP2 3 min 43 s 507 3 min 40 s 407 3 min 44 s 022
21 37 Drapeau : Russie SMP Racing LMP2 3 min 46 s 940 3 min 44 s 395 3 min 41 s 297
22 27 Drapeau : Russie SMP Racing LMP2 3 min 43 s 618 3 min 42 s 527 3 min 42 s 131
23 29 Drapeau : France Pegasus Racing LMP2 3 min 49 s 046 3 min 42 s 438
24 33 Drapeau : France OAK Racing - Team Asia LMP2 3 min 42 s 988 3 min 48 s 325 3 min 43 s 158
25 50 Drapeau : France Larbre Competition LMP2 3 min 53 s 948 3 min 47 s 015 3 min 43 s 843
26 41 Drapeau : Royaume-Uni Greaves Motorsport LMP2 3 min 44 s 293 3 min 44 s 437
27 0 Drapeau : Japon Nissan Motorsports Global Nissan CDNT 3 min 57 s 096 3 min 50 s 185
28 51 Drapeau : Italie AF Corse GTE Pro 3 min 53 s 700
29 81 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 4 min 02 s 452 3 min 57 s 665 3 min 54 s 665
30 73 Drapeau : États-Unis Corvette Racing GTE Pro 3 min 56 s 443 3 min 55 s 038 3 min 54 s 777
31 97 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Pro 3 min 55 s 067 3 min 56 s 516 3 min 54 s 891
32 74 Drapeau : États-Unis Corvette Racing GTE Pro 3 min 59 s 445 3 min 57 s 160 3 min 55 s 190
33 52 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing GTE Pro 3 min 57 s 793 3 min 56 s 642 3 min 55 s 347
34 92 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey GTE Pro 3 min 55 s 516 3 min 57 s 356 3 min 55 s 694
35 98 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Am 4 min 00 s 017 3 min 57 s 455 3 min 55 s 644
36 91 Drapeau : Allemagne Porsche Team Manthey GTE Pro 3 min 56 s 584 3 min 57 s 682 3 min 55 s 745
37 95 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Am 4 min 06 s 464 3 min 56 s 994 3 min 55 s 944
38 61 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 3 min 55 s 977
39 72 Drapeau : Russie SMP Racing GTE Am 3 min 56 s 787 3 min 58 s 778 3 min 56 s 063
40 88 Drapeau : Allemagne Proton Competition GTE Am 3 min 59 s 291 3 min 59 s 920 3 min 56 s 974
41 77 Drapeau : États-Unis Dempsey Racing - Proton GTE Am 3 min 57 s 004 3 min 58 s 373 3 min 57 s 230
42 90 Drapeau : États-Unis 8 Star Motorsports GTE Am 3 min 57 s 217
43 99 Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin Racing GTE Pro 3 min 57 s 258
44 60 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 3 min 57 s 274
45 66 Drapeau : Royaume-Uni JMW Motorsport GTE Am 4 min 05 s 046 3 min 58 s 512 3 min 57 s 757
46 53 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing GTE Am 3 min 59 s 794 4 min 02 s 175 3 min 57 s 958
47 71 Drapeau : Italie AF Corse GTE Pro 3 min 58 s 330 3 min 58 s 086
48 76 Drapeau : France IMSA Performance Matmut GTE Am 4 min 06 s 021 3 min 58 s 398
49 79 Drapeau : Belgique Prospeed Competition GTE Am 4 min 01 s 226 3 min 59 s 012
50 75 Drapeau : Belgique Prospeed Competition GTE Am 3 min 59 s 394 3 min 59 s 604 4 min 05 s 147
51 58 Drapeau : France Team Sofrev ASP GTE Am 3 min 59 s 837 4 min 07 s 434 4 min 03 s 947
52 57 Drapeau : États-Unis Krohn Racing GTE Am 4 min 03 s 789 4 min 01 s 686 4 min 01 s 006
53 70 Drapeau : Japon Team Taisan GTE Am 4 min 03 s 066 4 min 01 s 446 4 min 04 s 512
54 67 Drapeau : France IMSA Performance Matmut GTE Am 4 min 03 s 903 4 min 03 s 277
55 62 Drapeau : Italie AF Corse GTE Am 4 min 11 s 533 4 min 20 s 025 4 min 10 s 354

Pilotes qualifiés par nationalités[modifier | modifier le code]

Nombre de pilotes par nationalité
Drapeau : France 35 Français Drapeau : Royaume-Uni 25 Britanniques Drapeau : États-Unis 16 Américains Drapeau : Italie 16 Italiens Drapeau : Allemagne 11 Allemands
Drapeau : Suisse 9 Suisses Drapeau : Danemark 6 Danois Drapeau : Russie 6 Russes Drapeau : Autriche 5 Autrichiens Drapeau : Japon 4 Japonais
Drapeau : Brésil 3 Brésiliens Drapeau : République populaire de Chine 3 Chinois Drapeau : Espagne 3 Espagnols Drapeau : Finlande 3 Finlandais Drapeau : Portugal 3 Portugais
Drapeau : Australie 2 Australiens Drapeau : Argentine 1 Argentin Drapeau : Belgique 1 Belge Drapeau : Canada 1 Canadien Drapeau : Émirats arabes unis 1 Émirati
Drapeau : Hong Kong 1 Hongkongais Drapeau : Inde 1 Indien Drapeau : Irlande 1 Irlandais Drapeau : Monaco 1 Monégasque Drapeau : Pays-Bas 1 Néerlandais
Drapeau : Nouvelle-Zélande 1 Néo-Zélandais Drapeau : Arabie saoudite 1 Saoudien Drapeau : Suède 1 Suédois Drapeau : République tchèque 1 Tchèque Drapeau : Venezuela 1 Vénézuélien

Course[modifier | modifier le code]

Classements intermédiaires[modifier | modifier le code]

Pos. Après la 1re heure Après 6 heures Après 12 heures Après 18 heures
Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes Voiture / Pilotes
1
7
Drapeau : Japon Toyota Racing
Toyota TS040 Hybrid (LMP1)
Wurz - Sarrazin - Nakajima
7
Drapeau : Japon Toyota Racing
Toyota TS040 Hybrid (LMP1)
Wurz - Sarrazin - Nakajima
7
Drapeau : Japon Toyota Racing
Toyota TS040 Hybrid (LMP1)
Wurz - Sarrazin - Nakajima
1
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Kristensen - Gené - di Grassi
2
2
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
2
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
2
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
20
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
3
3
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Albuquerque - Bonanomi - Jarvis
1
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Kristensen - Gené - di Grassi
1
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Kristensen - Gené - di Grassi
2
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Lotterer - Treluyer - Fassler
4
8
Drapeau : Japon Toyota Racing
Toyota TS040 Hybrid (LMP1)
Davidson - Sébastien Buemi - Lapierre
20
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
20
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Bernhard - Webber - Hartley
8
Drapeau : Japon Toyota Racing
Toyota TS040 Hybrid (LMP1)
Davidson - Sébastien Buemi - Lapierre
5
1
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest
Audi R18 e-tron quattro (LMP1)
Kristensen - Gené - di Grassi
12
Drapeau : Suisse Rebellion Racing
Rebellion R-One (LMP1)
Prost - Heidfeld - Beche
14
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb
14
Drapeau : Allemagne Porsche Team
Porsche 919 Hybrid (LMP1)
Dumas - Jani - Lieb

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

En début de course, les 3 Audi, qui occupent les 5, 6 et 7e places se battent entre elles.

L'Audi no 2 monte jusqu'à la 4e place.

Départ des 24 Heures du Mans 2014

Pendant ce temps, les deux Toyota creusent l'écart avec le reste du groupe.

À 15H14, l'Audi no 2 continue sa folle remontée. Elle est troisième.

Bagarre pour la troisième place

La Nissan ZEOD RC est à l’arrêt. Elle abandonnera dans les minutes qui suivent.

À 15H31, la Porsche no 14 est au ralenti dans les virages Porsche. La voiture regagne son box et est immobilisée + de 15 minutes. Quelques problèmes de jeunesse la feront repartir dans le fin fond du classement.

Après 50 minutes de course, la Porsche no 20 se retrouve talonnée par l'Audi no 1 de Kristensen. Mauvais début de course pour l'équipe Porsche.

15H54, l'Audi no 3 double merveilleusement la Toyota no 8.

Vers 16h00 quelques gouttes de pluie font leur apparition. Une averse va piéger plusieurs voitures, entraînant plusieurs interventions des safety-car.

16H30, la Toyota en tête file tout droit à Arnage, sans conséquence.

À 16H31, l'Audi no 3 et la Toyota no 8 se sont accrochées sur les hunaudières. Une Ferrari est impliquée. L'absence de caméra sur l'action ne permet pas d'analyser grand chose.

L'Audi no 3 tentera de repartir... en vain. La Toyota no 8 endommagée aussi rejoint son box et y perdra presque une heure. La Ferrari no 81 elle aussi devra abandonner.

Après bientôt 2h00 de course, la Toyota no 7 est toujours devant, l'Audi no 2 et la Porsche no 20 complètent le podium.

Nouvelle averse sur les Hunaudières à 17H27, entraînant l'accrochage de l'Oreca no 48 et de la Zytek no 41.

De 17H30 à 19H00, la Toyota no 7 et la Porsche no 20 se succèdent en tête de la course. C'est surtout sur la programmation des arrêts que la succession des leaders se fait.

La Porsche no 20 prend une vingtaine de secondes d'avance sur la Toyota no 7. Mais des problèmes de vibrations écrouleront les secondes d'écart entre les deux.

21H06, tout droit de la Porsche no 20 à Arnage. Encore des problèmes de jeunesse sur les Porsche, cette fois-ci c'est un rapport de vitesse qui s'est bloqué. Les deux Audi profiteront de ces aléas pour lui passer devant.

Classement après 6H30 de course: LMP1-Toyota no 7, Audi no 2, Audi no 1. LMP2-Ligier no 35, Ligier no 36, Oreca no 34. GTPro-Corvette no 74, Ferrari no 51, Aston Martin no 97. GTAm-Aston Martin no 98, Aston Martin no 95, Ferrari no 72

21H31, sortie violente de l'Oreca no 47. Entrée de la safety-car. La Toyota en tête perdra plusieurs minutes à attendre le passage de la voiture de sécurité pour sortir des stands.

22H00, la Toyota no 8 qui compte plusieurs tours de retard n'a plus rien à perdre. Elle réalise les meilleures performances de la soirée.

Le top 10 après 7H15 de course: Toyota no 7, Audi no 2, Audi no 1, Porsche no 20, Rébellion no 12, Porsche no 14, Ligier no 35, Toyota no 8, Oreca no 34, Alpine no 36.

Toyota et Audi

23H37, la Toyota no 7, l'Audi no 2, l'Audi no 1 toujours dans le même tour. La Porsche no 20 continue elle aussi à suivre le rythme.

Après 9H00 de course, Toyota solide leader depuis le départ. Les Audi no 2 et 1. Porsche no 20 en 4e position. La Porsche no 14 a fait son retard et recolle à la 5e place.

La Toyota no 8 rencontre de nouveau des problèmes mécaniques, qui stoppera sa folle remontée. Elle restera plusieurs minutes dans son box avant de repartir.

À 00H30, la Porsche no 20 pointe à 3 tours de la Toyota en tête.

Classement catégorie après 10 heures de courses: Toyota no 7 (153 tours), Audi no 2 (152 tours), Audi no 1 (152 tours). LMP2-Ligier no 35 (142 tours), Alpine no 36 (141 tours), Ligier no 46 (141 tours). GTPro-Aston Martin no 97 (136 tours), Corvette no 74 (136 tours), Ferrari no 51 (136 tours). GTAm-Aston Martin no 95 (134 tours), Ferrari no 72 (133 tours), Porsche 911 RSR no 88 (133 tours).

À 1H14, la Toyota no 7 compte plus de 2 minutes d'avance sur les deux Audi.

La Rébellion no 12 est à l’arrêt aux alentours de 1H30. Elle parvint à rejoindre son box.

1H42, la Toyota maintient toujours l'écart avec les deux Audi.

La Toyota no 7 prend 6 tours d'avance sur la Porsche no 14, à 1H50 du matin.

Au contraire de la Toyota no 7, la no 8 continue de rencontrer divers problèmes, qui l'oblige à bientôt 2H00 du matin de regagner son stand. Elle n'y reste que quelques minutes, rien de grave.

L'Audi no 1 continue à rattraper l'Audi no 2, deuxième. Une petite minute les sépare alors qu'il reste encore plus de 13H00 de course.

2H14, Toyota toujours en tête avec 174 tours à son actif.

La catégorie GTPro aussi propose un spectacle à suspense. Les Ferrari, Aston Martin, et Chevrolet sont roues dans roues depuis le départ.

La Toyota perd de plus en plus de temps sur l'Audi no 2. Vers 3H00 du matin, l'Audi no 1 rencontre des problèmes électriques.

La Porsche no 20 profite de ce handicap pour monter sur la troisième marche du podium. Toujours vers 3H00 du matin, 1 minute et 55 secondes séparent la Toyota no 7 et l'Audi no 2. Une bataille à distance depuis de longues heures maintenant.

L'Audi no 1 est de retour sur la piste après 10 minutes d’arrêt. Elle ressort 4e et assez loin du leader nippon. Coté GTPro, l'Aston Martin no 97 prend la tête mais rien est joué avec un si faible écart entre les Corvette et les Ferrari.

L'écart continu de se réduire, 1 minute 33 secondes séparent la Toyota no 7 et l'Audi no 2, après plus de 12 heures de course.

En LMP2 à 4H00 du matin, le podium est : Ligier no 35 (188 tours), Alpine no 36 (à 2'08"), et la Ligier no 46. En GTPro, la Ferrari no 51 mène la danse avec 180 tours, Aston Martin no 97 à 12", et la Corvette no 74 à un peu plus d'une minute.

Toujours dans la 12e heure, la Porsche no 14 rencontre des problèmes d'arrivée d'essence. 15 minutes immobiliseront la voiture qui reprendra la piste.

En GTAm, l'Aston Martin no 95 mène tranquillement d'un tour devant la Ferrari no 61.

Vers 5H00 du matin, Nakajima confirme son excellente forme depuis les séances de qualifications, la Toyota no 7 reprend un peu d'avance sur l'Audi no 2.

Coup de tonnerre lors de la 14e heure. La Toyota no 7, leader depuis le début de la course est à l’arrêt. L'Audi no 2 prend donc le trône de ces 24H00. Un début d'incendie va mettre un terme à la prestation de la Toyota no 7 qui devra obligatoirement abandonner dans les minutes qui suivent. La Porsche no 20 prend la deuxième place.

L'Audi no 2 mène tranquillement la course.

Top 10 à 6H00 du matin: Audi no 2 (235 tours), Porsche no 20 (233 tours), Audi no 1 (232 tours), Porsche no 14 (224 tours), Toyota no 8 (224 tours), Ligier no 35 (219 tours), Ligier no 46 (218 tours), Alpine no 36 (218 tours), Oreca no 34 (218 tours), Rébellion no 12 (217 tours).

Sortie de piste à 6H00 du matin de la Porsche no 14, la Toyota no 8 prend la quatrième place. À 6H18, l'Audi no 1 prend la seconde place en étant plus rapide au pit stop.

Capot avant de l'Alpine No 36

6H00 du matin, les classements par catégories: LMP1-Audi no 2 (247 tours) Audi no 1 (244 tours), Porsche no 20 (244 tours). LMP2-Ligier no 35 (230 tours), Alpine no 36 (229 tours), Ligier no 46 (229 tours). GTPro-Ferrari no 51 (219 tours), Aston Martin no 97 (219 tours), Porsche no 92 (218 tours). GTAm-Aston Martin no 95 (217 tours), Porsche no 88 (215 tours), Ferrari no 61 (214 tours).

À 7H00 du matin, l'Audi no 2 rentre à son box. Alors qu'elle semblait repartir, l'Audi revient prématurément au garage, les mécanos s'activent. L'Audi no 2 qui pourtant comptait 3 tours d'avance, voit l'Audi no 1 revenir, elle perdra la tête de la course. La Porsche no 20 aussi en profite pour lui passer devant. Déjà 20 minutes que l'Audi no 2 est à l’arrêt. La voiture ressort 3e. Alors que la 18e heure approche, la Porsche no 20 compte 2 minutes de retard sur l'Audi no 1.

Grosse bagarre en début de matinée (17H00 de course) entre la Ferrari no 51 et l'Aston Martin no 97. Depuis le début de la course, les deux voitures de se lâchent pas.

Marc Gené réalise d'excellentes performances sur l'Audi no 1, qui distance la Porsche no 20 de Webber à plus de 3 minutes. Webber connait d'autre difficulté avec l'écart qui se réduit entre la Porsche no 20 et l'Audi no 2.

Bientôt la 18e heure de course, la lutte est toujours aussi serrée en GTPro, l'Aston Martin no 97 et la Ferrari no 51 sont toujours roues dans roues.

L'Aston Martin no 97, à la lutte depuis le début de course se voit ralentie, beaucoup de fumée sort du moteur. C'est l'abandon dans les minutes qui suivent. La Ferrari no 51 n'a plus de menace.

19e heure, l'Audi no 1, qui semblait intouchable est au ralenti. Un problème de carburant, là voiture est immobilisée 20 secondes... mais se retrouvera au ralenti au tour suivant, les choses se compliquent pour la no 1, qui rentrera à son box. Alors que l'Audi no 1 est au garage, l'Audi no 2 ne lâche pas la Porsche no 20 qui ne compte plus que 48 secondes d'avance. Porsche prend les commandes des 24H00, mais l'Audi no 2 tourne 3 secondes plus vite sur un tour. Les mécanos Audi changent le turbo sur la no 1.

Descente de la passerelle Dunlop : Ferrari No 70 et Porsche No 14

À 11H30, Porsche s'est installé en tête, à 1 minute et 34 secondes suit l'Audi no 2. L'Audi no 1 sort des stands après 17 minutes d’arrêt.

On approche de la 20e heure de course. Le classement dans les autres catégories: Ligier no 35 (304 tours), Ligier no 46 (303 tours), Zytek no 38 (303 tours). GTPro-Ferrari no 51 (290 tours), Porsche no 92 (288 tours), Corvette no 73 (288 tours). GTAm-Aston Martin no 95 (285 tours), Porsche no 88 (282 tours), Ferrari no 61 (282 tours).

À la 20e heure de course, le top 5 du classement: Porsche no 20 (328 tours), Audi no 2 (328 tours), Audi no 1 (325 tours), Toyota no 8 (322 tours), Porsche no 14 (320 tours).

La Porsche no 20 passe par les stands, nettement plus rapide, l'Audi no 2 revient à 8 petites secondes de la Porsche. L'Audi no 2 s'arrête à son tour aux stands, Porsche reprend 58 secondes sur la no 2. À 12H35, c'est la Porsche no 20 qui repasse par les stands, Audi va prendre la tête de ces 24H00.

Plus que 2H00 de course, l'Audi no 2 pointe à plus d'une minute de la Porsche no 20. Porsche n'arrive pas à suivre le rythme. L'Audi no 2 passe par les stands... et ressort devant la Porsche no 20, la course et quasiment jouée. Au début de la vingt-deuxième heure de course, la Porsche no 20 est au ralenti. Elle regagnera son box et malheureusement ne repartira pas. C'est l'abandon. L'Audi no 1 prend la seconde marche du podium. La Toyota no 8 prend la troisième place.

À 13H41 c'est au tour de la Porsche no 14 de rentrer au stand, un problème hydraulique.

Plus que 1H00 de course, top 5: Audi no 2 (364 tours), Audi no 1 (361 tours), Toyota no 8 (358 tours), Rebellion no 12 (345 tours), Zytek no 38 (341 tours).

30 minutes avant la fin de la course, les deux Audi se regroupent pour franchir la ligne d'arrivée. La Porsche no 14 quittera son stand pour effectuer un dernier tour d'honneur.

Audi No 2, victorieuse de l'édition 2014.

Audi franchit donc la ligne d'arrivée, une treizième victoire pour la firme allemande. La Toyota no 8 complète le podium.

Classement final LMP1-H: Audi no 2 (379 tours), Audi no 1 (376 tours), Toyota no 8 (374 tours). LMP1-L-Rebellion no 12 (360 tours). LMP2-Zytek no 11 (356 tours), Ligier no 46 (355 tours), Alpine no 36 (355 tours). GTPro-Ferrari no 51 (339 tours), Corvette no 73 (338 tours), Porsche no 92 (337 tours). GTAm-Aston Martin no 95 (334 tours), Porsche no 88 (332 tours), Ferrari no 61 (331 tours).

Invasion de la ligne droite des stands par la foule.

Bilan des usines:

Audi montre une nouvelle fois sa suprématie depuis son arrivée en 1999. 13 victoires depuis 2000. L'Audi no 1 qui avait connu un début de semaine catastrophique avec un crash qui a détruit la voiture, malgré ça, l'Audi no 1 est passée juste à côté d'un second sacre après 2013. L'Audi no 2, avec l'équipage vainqueur en 2011 et 2012 a été clairement la voiture la plus performante du plateau. L'Audi no 3, confié à un jeune équipage sera piégée par une grosse averse.

Toyota qui domine le championnat WEC avec déjà 2 doublés décroche la pole jeudi. En début de course, les Toyota vont littéralement creuser l'écart avec les autres LMP1.

Mais la Toyota no 8, piégée dans l'averse ne rattrapera jamais son retard, mais décrochera une troisième place au profit de la Porsche no 20. Pendant 14 heures, de 15H00 à 5H00 du matin, la no 7 avait tout d'un futur vainqueur au Mans. Mais un incendie mettra un terme au rêve Toyota.

L'Audi victorieuse

Porsche, après 16 ans d'absence a annoncé son retour en 2011. Signant une pole position à SPA, Porsche continue ses bonnes performances en se qualifiant 2e et 4e. Mais les deux Porsche connaîtront un début de course difficile. La no 14 au ralenti très tôt en course, ne rattrapera jamais son retard, laissant seule la Porsche no 20 à pouvoir se battre pour le titre. La voiture connaîtra plusieurs problème de jeunesse, mais en fin de course la voiture ne pourra plus continuer et sortira pour faire un "tour d'honneur". Elle termine 11e. La no 20 a plusieurs fois prit la tête de la course. Mais un cruel manque de vitesse va rendre la tache difficile de maintenir sa place de no 1. Elle est signalée au ralenti en fin de course elle aussi et devra abandonner. Pour un retour au Mans, Porsche a clairement marqué des points.

En 2015, il faudra aussi compter sur Nissan qui engagera 3 voitures.

Classement final de la course[modifier | modifier le code]

Pos Class Équipe Pilotes Châssis Pneus Tours
Moteur
1 LMP1-H 2 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau de l'Allemagne André Lotterer
Drapeau de la Suisse Marcel Fässler
Drapeau de la France Benoît Tréluyer
Audi R18 e-tron quattro M 379
Audi TDI 4,0 L Turbo V6
(Diesel)
2 LMP1-H 1 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau du Danemark Tom Kristensen
Drapeau de l'Espagne Marc Gené
Drapeau du Brésil Lucas Di Grassi
Audi R18 e-tron quattro M 376
Audi TDI 4,0 L Turbo V6
(Diesel)
3 LMP1-H 8 Drapeau du Japon Toyota Racing Drapeau du Royaume-Uni Anthony Davidson
Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi
Drapeau de la France Nicolas Lapierre
Toyota TS040 Hybrid M 374
Toyota 3,7 L V8
4 LMP1-L 12 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de la France Nicolas Prost
Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld
Drapeau de la Suisse Mathias Beche
Rebellion R-One M 360
Toyota RV8KLM 3,4 L V8
5 LMP2 38 Drapeau du Royaume-Uni Jota Sport Drapeau du Royaume-Uni Simon Dolan
Drapeau du Royaume-Uni Harry Tincknell
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Turvey
Zytek Z11SN D 356
Nissan VK45DE 4,5 L V8
6 LMP2 46 Drapeau de la France Thiriet by TDS Racing Drapeau de la France Pierre Thiriet
Drapeau de la France Ludovic Badey (pl)
Drapeau de la France Tristan Gommendy
Ligier JS P2 D 355
Nissan VK45DE 4,5 L V8
7 LMP2 36 Drapeau de la France Signatech Alpine Drapeau de la France Paul-Loup Chatin
Drapeau de la France Nelson Panciatici
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Webb
Alpine A450b D 355
Nissan VK45DE 4,5 L V8
8 LMP2 24 Drapeau de la France Sébastien Loeb Racing Drapeau de l'Allemagne René Rast
Drapeau de la République tchèque Jan Charouz
Drapeau de la France Vincent Capillaire
Oreca 03R M 354
Nissan VK45DE 4,5 L V8
9 LMP2 35 Drapeau de la France OAK Racing Drapeau du Royaume-Uni Alex Brundle
Drapeau du Royaume-Uni Jann Mardenborough
Drapeau de la Russie Mark Shulzhitskiy (en)
Ligier JS P2 D 354
Nissan VK45DE 4,5 L V8
10 LMP2 43 Drapeau de la Suisse Newblood by Morand Racing Drapeau de la France Gary Hirsch
Drapeau de la France Romain Brandela
Drapeau de l'Autriche Christian Klien
Morgan LMP2 D 352
Judd HK 3,6 L V8
11 LMP1-H 14 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Marc Lieb
Drapeau de la France Romain Dumas
Drapeau de la Suisse Neel Jani
Porsche 919 Hybrid M 348
Porsche 2,0 L Turbo V4
12 LMP2 33 Drapeau de la France OAK Racing-Team Asia Drapeau de la République populaire de Chine David Cheng (de)
Drapeau de la République populaire de Chine Ho-Pin Tung
Drapeau de la République populaire de Chine Adderly Fong
Ligier JS P2 M 347
Honda HR28TT 2,8 L Turbo V6
13 LMP2 34 Drapeau de la Suisse Race Performance Drapeau de la Suisse Michel Frey
Drapeau de la France Franck Mailleux
Drapeau du Royaume-Uni Jon Lancaster
Oreca 03R D 342
Judd HK 3,6 L V8
14 LMP2 50 Drapeau de la France Larbre Compétition Drapeau de la France Pierre Ragues
Drapeau du Japon Keiko Ihara (en)
Drapeau des États-Unis Ricky Taylor
Morgan LMP2 M 341
Judd HK 3,6 L V8
15 LMGTE
Pro
51 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Gianmaria Bruni
Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella
Drapeau de la Finlande Toni Vilander
Ferrari 458 Italia GT2 M 339
Ferrari 4,5 L V8
16 LMGTE
Pro
73 Drapeau des États-Unis Corvette Racing Drapeau du Danemark Jan Magnussen
Drapeau : Espagne Antonio García
Drapeau des États-Unis Jordan Taylor
Chevrolet Corvette C7.R M 338
Chevrolet 5,5 L V8
17 LMGTE
Pro
92 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de l'Allemagne Marco Holzer
Drapeau de la France Frédéric Makowiecki
Drapeau de l'Autriche Richard Lietz
Porsche 911 RSR (991) M 337
Porsche 4,0 L Flat-6
18 LMP2 29 Drapeau de l'Allemagne Pegasus Racing Drapeau de la France Julien Schell
Drapeau de la France Stéphane Raffin
Drapeau de la Suisse Nicolas Leutwiler
Morgan LMP2 D 336
Nissan VK45DE 4,5 L V8
19 LMGTE
Am
95 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Danemark David Heinemeier Hansson
Drapeau du Danemark Kristian Poulsen
Drapeau du Danemark Nicki Thiim
Aston Martin V8 Vantage GTE M 334
Aston Martin 4,5 L V8
20 LMGTE
Pro
74 Drapeau des États-Unis Corvette Racing Drapeau des États-Unis Tommy Milner
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Gavin
Drapeau du Royaume-Uni Richard Westbrook
Chevrolet Corvette C7.R M 333
Chevrolet 5,5 L V8
21 LMGTE
Am
88 Drapeau de l'Allemagne Proton Competition Drapeau de l'Allemagne Christian Ried
Drapeau de l'Autriche Klaus Bachler (en)
Drapeau des Émirats arabes unis Khaled Al Qubaisi
Porsche 911 RSR (991) M 332
Porsche 4,0 L Flat-6
22 LMGTE
Am
61 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Argentine Luís Pérez Companc
Drapeau de l'Italie Marco Cioci
Drapeau de l'Italie Mirko Venturi
Ferrari 458 Italia GT2 M 331
Ferrari 4,5 L V8
23 LMGTE
Am
90 Drapeau des États-Unis 8 Star Motorsports Drapeau des États-Unis Frankie Montecalvo
Drapeau de l'Italie Paolo Ruberti
Drapeau de l'Italie Gianluca Roda
Ferrari 458 Italia GT2 M 330
Ferrari 4,5 L V8
24 LMGTE
Am
77 Drapeau des États-Unis Dempsey Racing-Proton Drapeau des États-Unis Patrick Dempsey
Drapeau des États-Unis Joe Foster
Drapeau des États-Unis Patrick Long
Porsche 911 RSR (991) M 329
Porsche 4,0 L Flat-6
25 LMP2 42 Drapeau : Malaisie Caterham Racing Drapeau du Royaume-Uni Tom Kimber-Smith
Drapeau des États-Unis Chris Dyson
Drapeau des États-Unis Matt McMurry
Zytek Z11SN D 329
Nissan VK45DE 4,5 L V8
26 LMGTE
Am
98 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Canada Paul Dalla Lana
Drapeau du Portugal Pedro Lamy
Drapeau du Danemark Christoffer Nygaard
Aston Martin V8 Vantage GTE M 329
Aston Martin 4,5 L V8
27 LMGTE
Am
66 Drapeau du Royaume-Uni JMW Motorsport Drapeau : Arabie saoudite Abdulaziz Al Faisal (en)
Drapeau des États-Unis Seth Neiman
Drapeau des États-Unis Spencer Pumpelly
Ferrari 458 Italia GT2 M 327
Ferrari 4,5 L V8
28 LMGTE
Am
70 Drapeau du Japon Team Taisan Drapeau du Japon Shinji Nakano
Drapeau du Royaume-Uni Martin Rich
Drapeau de l'Allemagne Pierre Ehret
Ferrari 458 Italia GT2 M 327
Ferrari 4,5 L V8
29 LMGTE
Am
58 Drapeau de la France Team Sofrev ASP Drapeau de la France Anthony Pons
Drapeau de la France Soheil Ayari
Drapeau de la France Fabien Barthez
Ferrari 458 Italia GT2 M 325
Ferrari 4,5 L V8
30 LMGTE
Am
57 Drapeau des États-Unis Krohn Racing Drapeau des États-Unis Tracy Krohn
Drapeau de la Suède Niclas Jönsson
Drapeau : Royaume-Uni Ben Collins
Ferrari 458 Italia GT2 M 324
Ferrari 4,5 L V8
31 LMGTE
Am
76 Drapeau de la France IMSA Performance Matmut Drapeau : France Raymond Narac
Drapeau de la France Nicolas Armindo
Drapeau de la France David Hallyday
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 323
Porsche 4,0 L Flat-6
32 LMGTE
Am
53 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing (en) Drapeau du Royaume-Uni Johnny Mowlem (en)
Drapeau du Royaume-Uni Archie Hamilton (pl)
Drapeau des États-Unis Mark Patterson
Ferrari 458 Italia GT2 M 319
Ferrari 4,5 L V8
33 LMGTE
Pro
79 Drapeau de la Belgique Prospeed Competition[6]. Drapeau des Pays-Bas Jeroen Bleekemolen
Drapeau des États-Unis Cooper MacNeil (en)
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 319
Porsche 4,0 L Flat-6
34 LMGTE
Am
67 Drapeau de la France IMSA Performance Matmut Drapeau de la France Erik Maris
Drapeau de la France Jean-Marc Merlin
Drapeau de la France Éric Hélary
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 317
Porsche 4,0 L Flat-6
35 LMGTE
Pro
97 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau du Royaume-Uni Darren Turner
Drapeau de l'Allemagne Stefan Mücke
Drapeau du Brésil Bruno Senna
Aston Martin V8 Vantage GTE M 310
Aston Martin 4,5 L V8
36 LMGTE
Pro
91 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Manthey Drapeau de la France Patrick Pilet
Drapeau du Royaume-Uni Nick Tandy
Drapeau de l'Allemagne Jörg Bergmeister
Porsche 911 RSR (991) M 309
Porsche 4,0 L Flat-6
37 LMP2 27 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Sergey Zlobin (en)
Drapeau de la Russie Anton Ladygin
Drapeau de la Finlande Mika Salo
Oreca 03R M 303
Nissan VK45DE 4,5 L V8
38 LMGTE
Am
62 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de la France Yannick Mollégol
Drapeau de la France Jean-Marc Bachelier
Drapeau des États-Unis Howard Blank
Ferrari 458 Italia GT2 M 295
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMP1-H 20 Drapeau de l'Allemagne Porsche Team Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Brendon Hartley
Drapeau de l'Australie Mark Webber
Porsche 919 Hybrid M 346
Porsche 2,0 L Turbo V4
DNF LMP1-H 7 Drapeau du Japon Toyota Racing Drapeau de l'Autriche Alexander Wurz
Drapeau de la France Stéphane Sarrazin
Drapeau du Japon Kazuki Nakajima
Toyota TS040 Hybrid M 219
Toyota 3,7 L V8
DNF LMGTE
Am
72 Drapeau de la Russie SMP Racing (en) Drapeau de l'Italie Andrea Bertolini
Drapeau de la Russie Viktor Shaitar (en)
Drapeau de la Russie Alexsey Basov
Ferrari 458 Italia GT2 M 196
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMGTE
Am
75 Drapeau de la Belgique Prospeed Competition Drapeau de la France François Perrodo
Drapeau de la France Emmanuel Collard
Drapeau de la Finlande Markus Palttala
Porsche 911 GT3 RSR (997) M 194
Porsche 4,0 L Flat-6
DNF LMGTE
Pro
52 Drapeau : Royaume-Uni RAM Racing (en) Drapeau de l'Irlande Matt Griffin
Drapeau du Portugal Álvaro Parente
Drapeau de l'Italie Federico Leo
Ferrari 458 Italia GT2 M 140
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMP2 26 Drapeau de la Russie G-Drive Racing Drapeau de la Russie Roman Rusinov
Drapeau de la France Olivier Pla
Drapeau de la France Julien Canal
Morgan LMP2 D 120
Nissan VK45DE 4,5 L V8
DNF LMGTE
Am
60 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau des États-Unis Peter Ashley Mann
Drapeau de l'Italie Lorenzo Casè
Drapeau de l'Italie Raffaele Giammaria (en)
Ferrari 458 Italia GT2 M 115
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMP2 47 Drapeau de Hong Kong KCMG Drapeau du Royaume-Uni Matthew Howson (en)
Drapeau : Royaume-Uni Richard Bradley
Drapeau de la Suisse Alexandre Imperatori
Oreca 03R M 87
Nissan VK45DE 4,5 L V8
DNF LMP1-L 13 Drapeau de la Suisse Rebellion Racing Drapeau de l'Italie Andrea Belicchi
Drapeau de la Suisse Fabio Leimer
Drapeau de l'Autriche Dominik Kraihamer
Rebellion R-One M 73
Toyota RV8KLM 3,4 L V8
DNF LMP2 48 Drapeau de l'Irlande Murphy Prototypes Drapeau de la France Nathanaël Berthon
Drapeau de l'Inde Karun Chandhok
Drapeau du Venezuela Rodolfo González
Oreca 03R D 73
Nissan VK45DE 4,5 L V8
DNF LMP2 41 Drapeau du Royaume-Uni Greaves Motorsport Drapeau du Royaume-Uni Michael Munemann
Drapeau du Royaume-Uni Alessandro Latif (en)
Drapeau du Royaume-Uni James Winslow
Zytek Z11SN D 31
Nissan VK45DE 4,5 L V8
DNF LMGTE
Pro
71 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Italie Davide Rigon
Drapeau de l'Allemagne Pierre Kaffer[7]
Drapeau de Monaco Olivier Beretta
Ferrari 458 Italia GT2 M 28
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMP1-H 3 Drapeau de l'Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau du Portugal Filipe Albuquerque
Drapeau de l'Italie Marco Bonanomi
Drapeau du Royaume-Uni Oliver Jarvis
Audi R18 e-tron quattro M 25
Audi TDI 4,0 L Turbo V6
(Diesel)
DNF LMGTE
Am
81 Drapeau de l'Italie AF Corse Drapeau de l'Australie Stephen Wyatt
Drapeau de l'Italie Michele Rugolo
Drapeau du Royaume-Uni Sam Bird
Ferrari 458 Italia GT2 M 22
Ferrari 4,5 L V8
DNF LMP2 37 Drapeau de la Russie SMP Racing Drapeau de la Russie Kirill Ladygin (en)
Drapeau de l'Italie Maurizio Mediani (en)
Drapeau de la France Nicolas Minassian
Oreca 03R M 9
Nissan VK45DE 4,5 L V8
DNF 0 Drapeau du Japon Nissan Motorsports Global Drapeau de l'Espagne Lucas Ordóñez (en)
Drapeau de la Belgique Wolfgang Reip
Drapeau du Japon Satoshi Motoyama
Nissan ZEOD RC M 5
Nissan 1,5 L Turbo I3
WD LMGTE
Pro
99 Drapeau du Royaume-Uni Aston Martin Racing Drapeau de Hong Kong Darryl O'Young
Drapeau du Royaume-Uni Alex MacDowall
Drapeau du Brésil Fernando Rees
Aston Martin V8 Vantage GTE M
Aston Martin 4,5 L V8

Record du tour[modifier | modifier le code]

  • Meilleur tour en course : André Lotterer sur Audi R18 e-tron quattro en 3 min 22 s 567 (242, 213 km/h) au 317e tour[8].

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Statistiques et informations diverses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]