Romain Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Romain Dumas
Description de cette image, également commentée ci-après
Romain Dumas, Porsche Team.
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Alès
Nationalité Drapeau de la France France
Site web www.romaindumas.com
Carrière
Années d'activité depuis 1992
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Porsche

Romain Dumas, né le à Alès (Gard), est un pilote automobile français. Après des débuts en karting puis monoplace, il est devenu un spécialiste de l'endurance, en GT et sport-prototype. Il a remporté les plus grandes courses de cette discipline, telles que les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Spa, les 24 Heures du Nürburgring ou encore les 12 Heures de Sebring. Il est pilote officiel Porsche depuis 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romain Dumas en 2007 sur une Porsche RS Spyder de l'écurie Penske en ALMS.

Débuts et parcours en monoplace[modifier | modifier le code]

Romain Dumas découvre la compétition automobile par le biais du karting entre 1992 et 1993. Il gravit ensuite les échelons de la filière monoplace en commençant par le Volant Elf ACO qu'il remporte en 1994.

En 1995, il fait ses débuts en Formule Renault Campus, terminant quatrième avec une victoire, avant de disputer logiquement le championnat de France de Formule Renault durant deux saisons : neuvième en 1996, il se classe troisième en 1997 avec cinq victoires et neuf podiums. Après s'être engagé dans le Championnat de France de Formule 3 en 1998, il dispute la Formule Palmer Audi. Il revient alors en F3, avec une une victoire et deux podiums pour finir sixième du classement général.

Sa carrière prend une nouvelle dimension en 2001 et 2002, lorsqu'il dispute le championnat Euro Formule 3000 : cinquième lors de sa première saison, il termine vice-champion à l'issue de la campagne suivante avec trois succès. Il est alors convié à des tests pour l'équipe de Formule 1 Renault. C'est à cette époque qu'il fait ses débuts en GT, que ce soit au Japon, en Super GT en tant que pilote officiel Toyota Team SARD, ou en Europe, avec une victoire de catégorie à Estoril, dans le cadre de l'European Le Mans Series.

Une page se tourne, même si Romain Dumas aura d'autres occasions de rouler en monoplace. En 2004, il effectue un test avec Conquest Racing en Champ Car. En 2008, suite à ses succès en American Le Mans Series, Penske Racing l'invite à des essais en IndyCar.

Succès en Endurance[modifier | modifier le code]

Tandis qu'il s'illustre en monoplace, c'est en 2001 que Romain Dumas fait ses premiers pas en Endurance. Il débute cette même année aux 24 Heures du Mans, terminant deuxième de la catégorie GT avec Freisinger Motorsport, et meilleur rookie. Depuis lors, il a participé à chacune des éditions.

Porsche le repère après ses bons résultats en 2002, avec des succès de catégorie aux 1000km de Suzuka, aux 24 Heures de Spa et un nouveau podium GT au Mans. La marque allemande lui propose de courir en Porsche Carrera Cup Allemagne, dont il se classe troisième en 2003. Sa première place de classe à Petit Le Mans et surtout sa victoire générale aux 24 Heures de Spa finissent de convaincre Porsche qui l'engage comme pilote officiel à partir de 2004.

C'est maintenant aux Etats-Unis que le pilote natif d'Alès va s'exprimer. De 2004 à 2008, il dispute le championnat American Le Mans Series. Tout d'abord dans la catégorie GT2 : quatrième en 2004 avec deux victoires et six podiums et vice-champion en 2005 avec quatre victoires et six podiums. Ensuite en LMP2 : il est choisi par Porsche pour le retour de la marque en sport-prototype, via le Team Penske avec la Porsche RS Spyder. Troisième en 2006, il signe surtout une victoire générale à Mid-Ohio, la première pour Porsche depuis à ce niveau depuis 1998. 2007 sera l'année de tous les succès : huit en LMP2 dont six au classement général, face aux Audi R10 TDI, pourtant plus puissantes. Champion avec Timo Bernhard, il conservé son titre l'année suivante, avec quatre nouveaux succès dont deux au scratch, avec une victoire aux 12 Heures de Sebring, la première pour Porsche depuis vingt ans ! Si le programme de Porsche en American Le Mans Series s'arrête fin 2008, il effectuera d'autres apparitions, y compris avec Muscle Milk Pickett Racing, avec qui il remporte le Grand Prix de Mosport 2010, pour la dernière victoire de la Porsche RS Spyder. En ALMS, il totalise 65 courses, 26 victoires, 47 podiums et 33 poles.

En parallèle, son palmarès s'enrichit aussi en Europe. En 2007, il remporte les 24 Heures du Nürburgring. Trois autres succès suivront, en 2008, 2009 et 2011, faisant de Romain Dumas le pilote français le plus victorieux dans cette épreuve.

Il poursuit son parcours aux 24 Heures du Mans. Avec Emmanuel Collard et Jean-Christophe Boullion, il termine troisième en 2007 au volant de la Pescarolo no 16. Toujours pilote officiel Porsche, il évolue aussi sous les couleurs d'Audi dans la Sarthe. En 2010, il remporte les 24 Heures du Mans avec Timo Bernhard et Mike Rockenfeller. Il est également le second pilote, après Luigi Chinetti en 1949, à remporter les 24 Heures du Mans et les 24 Heures de Spa la même année [1].

Vainqueur des 6 Heures de Spa 2012 dans le cadre du Championnat du Monde d'Endurance, premier de la catégorie GT aux 24 Heures du Mans 2013, il est retenu par Porsche pour le retour de la marque dans la catégorie reine en 2014, avec la Porsche 919 Hybrid. Il signe le premier succès de ce prototype lors des 6 Heures de Sao Paulo. Troisième du championnat en 2015, avec une victoire aux 6 Heures de Bahreïn, il va connaître une saison 2016 exceptionnelle : associé à Marc Lieb et Neel Jani, il remporte les 6 Heures de Silverstone et à nouveau les 24 Heures du Mans, sur Porsche 919 Hybrid, après l'abandon dans le dernier tour de la Toyota TS050 Hybrid No 5 d'Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. La semaine suivante, il s'impose sur la légendaire course de côte de Pikes Peak pour la deuxième fois. À la fin de la saison, il est sacré champions du monde d'endurance.

Toujours pilote officiel Porsche, mais le constructeur ayant stoppé son programme en LMP1, il défend désormais les couleurs de la marque en GT, dans différents championnats tels que l’Intercontinental GT Challenge, le GT World Challenge Europe ou encore le VLN. Il est également régulièrement présent en sport-prototype, ayant terminé troisième des 24 Heures de Daytona 2018 avec la ORECA 07 de CORE autosport.

Victoires à Pikes Peak et records avec VW Motosport[modifier | modifier le code]

Romain Dumas dispute aussi de nombreuses compétitions dans d'autres disciplines. Il a ainsi participé à son premier rallye en 2007, avec une Porsche 911 GT3 RS type 996. Triple vainqueur du Grand Challenge, il a signé plusieurs podiums en Championnat de France des Rallyes avec une Porsche 911 GT3 RS type 997. Il a décroché six victoires au niveau international, dont quatre en 2017, synonymes de sacre dans la Coupe FIA RGT.

C'est aussi à Pikes Peak qu'il s'est illustré. Meilleur rookie et vainqueur de catégorie en 2012, il termine deuxième lors de l'édition la plus serrée de l'histoire (17 millièmes). Il revient en 2013 puis 2014 : il signe alors sa première victoire au classement général, avec un prototype Norma. De retour en 2016, il s'impose de nouveau, tout comme en 2017, avec la Norma MXX RD Limited, réalisant le deuxième meilleur chrono de l'histoire de l'épreuve. L'année suivante, Romain relève le défi proposé par Volkswagen Motorsport avec le prototype électrique ID.R. Il s'impose pour la quatrième fois, étant le pilote français le plus victorieux de l'épreuve). Il réalise surtout le nouveau record de la Pikes Peak International Hill Climb, surnommée la Course vers les nuages, passant sous la barre des huit minutes.

Son aventure avec VW Motorsport ne s'arrête pas là. Quelques semaines plus tard il remporte la course de côte de Goodwood, signant le nouveau record électrique. En 2019, au volant de l'ID.R, il revient au Festival Of Speed, décroche une nouvelle victoire et boucle le nouveau record scratch, battant la performance de Nick Heidfeld, qui n'avait jamais été améliorée depuis 1999 avec la McLaren MP4-13. Toujours en 2019, il établit le record du Mont Tianmen en Chine.

En parallèle, Romain Dumas a participé à quatre reprises au Rallye Dakar, terminant huitième et premier pilote privé en 2017 avec la Peugeot 3008 DKR.

RD Limited[modifier | modifier le code]

Romain Dumas a fondé son équipe de course fin 2007, d'abord sous le nom de RD Rallye Team, puis RD Limited, un label qui conçoit et développe des Porsche de rallye, mais aussi d'autres voitures de compétition. RD Limited est ainsi devenu la première entité à homologuer une Porsche dans la catégorie R-GT, la 911 GT3 RS 4,0l, qui a débuté au Rallye d'Alsace 2014, dans le cadre du Championnat du Monde des rallyes. L'écurie s'engage depuis de nombreuses années à Pikes Peak. Avec elle, Romain Dumas a signé trois de ses quatre succès, le team étant à l'origine du développement spécifique de la Norma MXX. L'équipe a engagé d'autres pilotes, tels que Vincent Beltoise, vainqueur de la catégorie Time Attack en 2014, ou Raphaël Astier, meilleur rookie en 2016, vainqueur et recordman de la catégorie Time Attack en 2019.

RD Limited s'engage régulièrement en Rallye, en Championnat de France, Coupe de France, que ce soit dans les épreuves dites moderne ou VHC.

Le team a par ailleurs développé le buggy DXX pour le Rallye Dakar. Cette voiture a débuté lors de l'édition 2020.

Carrière[modifier | modifier le code]

Empreintes des vainqueurs des 24 heures 2010 - Walk of fame - Le Mans

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Classe No Pneumatique Vehicule Ecurie Équipiers Tours Pos. Class
Pos.
2001 GT 77 Y Porsche 911 GT3-RS
Porsche 3.6L Flat-6
Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : États-Unis Gunnar Jeannette
Drapeau : France Philippe Haezebrouck
282 7 2e
2002 GT 80 D Porsche 911 GT3-RS
Porsche 3.6L Flat-6
Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : Allemagne Sascha Maassen
Drapeau : Allemagne Jörg Bergmeister
321 17 2e
2003 LMP900 14 G Reynard 01Q
Cosworth XDE 2.7L Turbo V8
(Bioethanol)
Drapeau : Royaume-Uni Team Nasamax
Drapeau : Royaume-Uni McNeil Engineering
Drapeau : Canada Robbie Sterling
Drapeau : Afrique du Sud Werner Lupberger (en)
138 Abandon Abandon
2004 GT 85 D Porsche 911 GT3-RSR
Porsche 3.6L Flat-6
Drapeau : Allemagne Freisinger Motorsport Drapeau : France Stéphane Ortelli
Drapeau : Allemagne Ralf Kelleners
321 13 3e
2005 GT2 76 M Porsche 911 GT3-RS
Porsche 3.6L Flat-6
Drapeau : France IMSA Performance Drapeau : France Raymond Narac
Drapeau : France Sébastien Dumez
322 15 4
2006 GT2 76 M Porsche 911 GT3-RSR
Porsche 3.8L Flat-6
Drapeau : France IMSA Performance Matmut Drapeau : France Raymond Narac
Drapeau : Italie Luca Riccitelli
211 Abandon Abandon
2007 LMP1 16 M Pescarolo 01
Judd GV5.5 S2 5.5L V10
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : France Emmanuel Collard
Drapeau : France Jean-Christophe Boullion
358 3e 3e
2008 LMP1 16 M Pescarolo 01
Judd GV5.5 S2 5.5L V10
Drapeau : France Pescarolo Sport Drapeau : France Emmanuel Collard
Drapeau : France Jean-Christophe Boullion
238 Abandon Abandon
2009 LMP1 3 M Audi R15 TDI
Audi TDI 5.5L Turbo V12
(Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Drapeau : France Alexandre Prémat
333 17 13
2010 LMP1 9 M Audi R15+ TDI
Audi TDI 5.5L Turbo V12
(Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport North America Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
397 1er 1er
2011 LMP1 1 M Audi R18 TDI
Audi TDI 3.7L Turbo V6
(Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Allemagne Timo Bernhard
Drapeau : Allemagne Mike Rockenfeller
116 Abandon Abandon
2012 LMP1 3 M Audi R18 Ultra
Audi TDI 3.7L Turbo V6
(Diesel)
Drapeau : Allemagne Audi Sport Team Joest Drapeau : Espagne Marc Gené
Drapeau : France Loïc Duval
366 5 5
2013 GTE Pro 92 M Porsche 911 RSR (991) Drapeau : Allemagne Porsche AG Team Manthey Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Autriche Richard Lietz
315 16 1er
2014 LMP1-H 14 M Porsche 919 Hybrid Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Suisse Neel Jani
348 11 4
2015 LMP1 18 M Porsche 919 Hybrid Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Suisse Neel Jani
391 11 5
2016 LMP1 2 M Porsche 919 Hybrid Drapeau : Allemagne Porsche Team Drapeau : Allemagne Marc Lieb
Drapeau : Suisse Neel Jani
384 1er 1er
2017 LMP2 36 D Alpine A470
Gibson GK428 4.2 L V8
Drapeau : France Signatech Alpine Matmut Drapeau : États-Unis Gustavo Menezes
Drapeau : Royaume-Uni Matthew Rao
362 10 8
2018 GTE Pro 94 M Porsche 911 RSR Drapeau : Allemagne Porsche GT Team Drapeau de l'Allemagne Timo Bernhard
Drapeau de l'Allemagne Sven Müller
92 Abandon Abandon
2019 LMP2 30 M Oreca 07-Gibson Drapeau : France Duqueine Engineering Drapeau : France Nicolas Jamin
Drapeau : France Pierre Ragues
363 12 7

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Romains Dumas 61 ans après » (consulté le 6 aout 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]