Ron DeSantis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ron DeSantis
Illustration.
Portrait officiel de Ron DeSantis lors du 113e congrès.
Fonctions
Représentant des États-Unis

(5 ans, 8 mois et 7 jours)
Circonscription 6e district de Floride
Prédécesseur Cliff Stearns (en)
Biographie
Nom de naissance Ronald Dion DeSantis
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Jacksonville (Floride, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université Yale
Faculté de droit de Harvard
Religion Catholicisme
Site web desantis.house.gov

Ronald Dion DeSantis dit Ron DeSantis, né le à Jacksonville (Floride), est un homme politique américain, représentant républicain de Floride à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Yale et à la faculté de droit de Harvard, Ron DeSantis s'engage dans la United States Navy à partir de 2004[1], où il est conseiller juridique[2]. Il quitte l'armée en 2010 mais reste réserviste[1]. Il devient notamment auteur dans des journaux conservateurs[2].

Lors des élections de 2012, il est candidat à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 6e district de Floride. Il remporte la primaire républicaine avec 39 % des voix, son plus proche adversaire, Fred Costello, étant à 23 %[3]. Il est élu représentant avec 57,2 % des suffrages face à la démocrate Heather Beaven. Il est réélu pour un deuxième mandat en 2014, réunissant 62,5 % des voix[4].

Il annonce en mai 2015 sa candidature à l'élection sénatoriale de 2016, pour succéder à Marco Rubio qui se présente aux primaires présidentielles républicaines[5]. Après sa défaite, Rubio décide — contrairement à ses promesses — de se représenter au Sénat. DeSantis choisit alors d'être candidat à un nouveau mandat à la Chambre des représentants. En raison d'un redécoupage des circonscriptions, son domicile de Ponte Vedra Beach passe dans le 4e district. Il se représente cependant dans le 6e district, où résident la plupart de ses électeurs[6]. Il déménage en conséquence dans le comté de Flagler[3]. Lors de la primaire républicaine, il doit affronter Fred Costello et G. G. Galloway, qui étaient candidats avant son retour dans la circonscription[7]. Il arrive largement en tête avec 61 % des suffrages[8]. Il remporte un troisième mandat face au démocrate Bill McCullough en novembre 2016, avec 59 % des voix[9].

En décembre 2017, Donald Trump tweete que DeSantis ferait « a GREAT Governor of Florida ». De nombreux milliardaires républicains lui apportent alors leur soutien comme Sheldon Adelson ou Rebekah Mercer. Le , DeSantis annonce officiellement sa candidature au poste de gouverneur de Floride sur la chaîne Fox News Channel, où il intervient fréquemment[10]. Il remporte la primaire républicaine avec près de vingt points d'avance sur le commissaire à l'agriculture Adam Putnam. Le , il démissionne de son poste de représentant pour se consacrer à sa campagne[11].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Ron DeSantis est un républicain conservateur, proche du Tea Party[2]. Il est membre du Freedom Caucus[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « DeSANTIS, Ron, (1978 - ) », sur Biographical Directory of the United States Congress (consulté le 11 septembre 2016).
  2. a, b et c (en) Kyle Munzenrieder, « Ron DeSantis, Tea Party Favorite, Becomes First Republican to Enter Senate Race », sur The Miami New Times, (consulté le 11 septembre 2016).
  3. a et b (en) « Ron DeSantis in Solid Shape for CD 6 Primary », sur Sunshine State News, (consulté le 11 septembre 2016).
  4. (en) « Rep. Ron DeSantis (R-Fla.) », 2014 Member Profile Page, sur Roll Call, (consulté le 11 septembre 2016).
  5. (en) Letitia Stein, « Florida Congressman Ron DeSantis running for U.S. Senate », sur Reuters, (consulté le 11 septembre 2016).
  6. (en) Michael Auslen, « Ron DeSantis drops Senate bid, will run for re-election to Congress », sur The Tampa Bay Times, (consulté le 11 septembre 2016).
  7. (en) Sarah Rumpf et Brian Burgess, « Rubio’s late entry creates down-ticket traffic jam », sur The Capitolist, (consulté le 11 septembre 2016).
  8. (en) « Florida House Races Results », sur Politico, (consulté le 11 septembre 2016).
  9. a et b (en) Mark Harper, « DeSantis wins third term in Congress », sur news-journalonline.com, (consulté le 16 janvier 2018).
  10. (en) Lawrence Mower, « North Florida congressman who has Trump’s backing is running for governor », sur miamiherald.com, (consulté le 16 janvier 2018).
  11. (en) Ana Ceballos, « Ron DeSantis resigns from Congress to focus on Florida's gubernatorial campaign », sur usatoday.com, (consulté le 11 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]