Orientation sexuelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orientation.
image illustrant la sexualité ou la sexologie
Cet article est une ébauche concernant la sexualité ou la sexologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'orientation sexuelle décrit un mode durable d'attirance sexuelle pour le sexe opposé, le même sexe, ou les deux sexes, et les genres qui vont avec. Ces attirances sont communément acceptées comme étant l'homosexualité, la bisexualité, et l'hétérosexualité[note 1]. L'asexualité (l'absence d'attirance sexuelle pour les autres) est parfois identifiée comme la quatrième orientation[1],[2],[3].

Ces catégories sont des aspects de la nature plus nuancée de l'identité sexuelle. Par exemple, certaines personnes utilisent d'autres étiquettes, ou aucune[4]. D'après la Société américaine de psychologie, l'orientation sexuelle renvoie aussi à un sentiment « d'identité sociale et personnelle basé sur ces attirances, sur les comportements qui les expriment, et sur l'appartenance à une communauté de personnes qui les partagent[4]. »

Il convient de noter que l'on peut se définir d'après une certaine orientation sexuelle, sans que son comportement ou sexuel ne soit en accord avec l'identité affirmée[5],[6] ; par exemple, de nombreuses personnes s'étant engagés avec des relations avec des personnes des deux sexes à des degrés divers ne se définissent pas comme bisexuelles mais comme « hétérosexuelles » ou « homosexuelles »[5].

Classification[modifier | modifier le code]

L'échelle de Kinsey, comme l'ensemble des travaux de l'auteur, montre qu'en termes d'orientation sexuelle, « tout n'est pas blanc ou noir[7]. » Le désir ou les expériences sexuelles ne sont pas nécessairement polarisées selon un unique axe hétérosexualité (0) - homosexualité (6). Si le degré d'attirance pour un sexe ou l'autre peut varier (1,2,3,4,5), on parlera de « bisexualité » dès lors qu'il y a attirance pour les deux sexes, même si l'un prédomine sur l'autre[5].

L'orientation sexuelle d'une personne est classée en fonction du sexe du ou des partenaires désirés :

Le terme de pansexualité (ou omnisexualité) désigne l'attirance indifférenciée envers tout type de personne, peu importe son genre ou son sexe[8].

Certaines orientations ne sont pas des sexualités effectives, pas « actives » :

  • asexuelle, s’il y a absence d'inclinaison sexuelle.
  • altersexuelle, s’il s’agit du refus de catégorisation sexuelle (spécifiquement dans une sexualité ou orientation ou une autre).

L'orientation sexuelle peut évoluer au cours du temps, c'est un phénomène appelé « fluidité sexuelle. » Par exemple, une étude américaine de 2005 indique que parmi un groupe d'adolescents ayant tous déclaré n'avoir qu'une attirance exclusive envers les personnes de même sexe, seuls 11% d'entre eux déclaraient la même chose un an plus tard[9].

L'orientation sexuelle, que son origine soit innée et/ou acquise, est attribuée par l'individu à ses sensations et conceptions personnelles (voir rationalisation) ; le comportement sexuel d'une personne peut être différent de son orientation. Ainsi, par exemple, l'abstinence sexuelle n'est pas toujours la conséquence d'une orientation asexuelle. Des personnes peuvent pratiquer une sexualité différente de leur orientation si elles y sont contraintes par des circonstances principalement sociales (soumission à une autorité réelle ou imaginée) ou matérielles (incarcération en milieu unisexe). Il n'a pas encore été montré s'il était possible de modifier l'orientation sexuelle d'une personne par le biais de l'influence (psychothérapie, autorité, etc.), malgré de nombreuses tentatives contestables au cours des siècles.

Dans le Préambule des Principes de Jogjakarta, document sur le droit international des droits de l'homme, l'orientation sexuelle est comprise comme faisant référence à la capacité de chacun de ressentir une attirance sexuelle envers des individus de sexe opposé, de même sexe ou de plus d'un sexe, et d'entretenir des relations intimes et sexuelles avec ces individus.

Législation anti-discriminations[modifier | modifier le code]

En 2012, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme a publié un document « Nés Libres et Égaux » relatif à l'orientation sexuelle et l'identité sexuelle dans le droit international des droits de l'Homme[10].

La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne interdit toutes les discriminations, y compris fondées sur l'orientation sexuelle[11]. Cette interdiction est également inscrite dans certaines législation nationales, comme dans la Constitution de l'Afrique du Sud[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce sont notamment les trois orientations sexuelles reconnues par l’article 1 de la résolution 1728 du Conseil de l’Europe (cf. SOS Homophobie, « Rapport sur l'homophobie 2013 », page 42).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nicole Prause, « Asexuality: Classification and Characterization », Archives of Sexual Behavior, vol. 36, no 3,‎ , p. 341–356 (PMID 17345167, DOI 10.1007/s10508-006-9142-3, lire en ligne [PDF])
  2. (en) Todd Melby, « Asexuality gets more attention, but is it a sexual orientation? », Contemporary Sexuality, vol. 39, no 11,‎ , p. 1, 4–5
  3. Bogaert, Anthony F. (2006). "Toward a conceptual understanding of asexuality". Review of General Psychology 10 (3): 241–250. Retrieved on December 16, 2011.
  4. a et b (en) « Sexuality, What is sexual orientation? », American Psychological Association (consulté le 10 octobre 2012)
  5. a, b, c, d, e et f (en) Meg Barker, Christina Richards, Rebecca Jones, Helen Bowes-Catton, Tracey Plowman, Jen Yockney et Marcus Morgan, The Bisexuality report : Bisexual inclusion in the LGBT equality and diversity, Centre for Citizenship, Identities and Governance and Faculty of Health and Social Care
  6. (en) Bisexuality Studies Focus On Health, Behavior and Identity
  7. (en) Merl Storr, Bisexuality: A Critical Reader, Routledge, , p. 33
  8. (en) Jess Staufenberg, « Pansexual: What is it - and when did the term gain popularity? », The Independent, 1 septembre 2015 (lire en ligne)
  9. (en) Ritch C. Savin-Williams, « Who’s Gay? Does It Matter? », Cornell University, (lire en ligne)
  10. BORN FREE AND EQUAL - Sexual orientation and gender identity in international human rights law, 2012
  11. Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne article 21, 1
  12. Constitution de l'Afrique du Sud, chapitre II, section 9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corraze J., Orientation sexuelle, in Dictionnaire de la sexualité humaine, Brenot P. (éd.), L'Esprit du Temps, 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]