J. B. Pritzker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pritzker.

J. B. Pritzker
Illustration.
Fonctions
Gouverneur de l'Illinois
En fonction depuis le
(6 mois et 8 jours)
Élection 6 novembre 2018
Lieutenant-gouverneur Juliana Stratton
Prédécesseur Bruce Rauner
Biographie
Nom de naissance Jay Robert Pritzker
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Californie (États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de Université Duke

Jay Robert Pritzker dit J. B. Pritzker, né le 19 janvier 1965, est un hommes d'affaires et politique américain membre de la famille Pritzker. Il est gouverneur de l'Illinois depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

J. B. Pritzker est né en Californie, où son père Donald Pritzker cherche à relancer les hôtels Hyatt. Il est issu de la famille Pritzker, d'origine juive ukrainienne et considérée comme la plus riche de l'État de l'Illinois[1]. Son père meurt en 1972 et sa mère Sue sombre dans l'alcoolisme. Elle décède en 1982 alors que J. B. est encore au lycée[2]. À la fin des années 1990, la famille Pritzker se divise pour l'héritage de son oncle Jay Pritzker. J. B. Pritzker en obtient une partie[1]. Sa sœur Penny Pritzker est secrétaire au Commerce dans le gouvernement de Barack Obama[1].

À l'automne 1982, Pritzker entre à Georgetown avant d'être transféré à l'université Duke[2]. En 1987, une fois diplômé, Pritzker travaille pour les sénateurs démocrates Terry Sanford et Alan Dixon. C'est à cette époque qu'il rencontre sa femme, Mary Kathryn Muenster, alors assistante parlementaire de Tom Daschle[1],[2]. Il arrive en 1990 dans l'Illinois, où se trouve l'essentiel de sa famille, et obtient un diplôme en droit de l'université Northwestern[1] en 1993, année où il épouse Mary[2].

Carrière, entre politique et monde des affaires[modifier | modifier le code]

En 1998, Pritzker se présente à la Chambre des représentants des États-Unis dans le 9e district de l'Illinois. Même s'il dépense plus d'un million de dollars, il est battu par Jan Schakowsky durant la primaire démocrate[2]. En 2008, il copréside la campagne nationale d'Hillary Clinton quand sa sœur milite pour le sénateur de l'Illinois Barack Obama. Il soutient à nouveau Clinton en 2016[3].

Jusqu'au printemps 2017, il dirige avec son frère Anthony le Pritzker Group, un cabinet de capital-investissement qui investit dans de nombreuses sociétés[4]. Il participe à la fondation de 1871, un incubateur d'entreprises à Chicago, et prend la tête de ChicagoNEXT, chargé d'attirer des investisseurs dans la plus grande ville de l'Illinois[2]. En 2018, le magazine Forbes estime sa fortune à 3,2 milliards de dollars. Pritzker utilise une partie de cette fortune pour des actions philanthropiques, notamment en faveur de l'éducation à Chicago[4].

Candidature au poste de gouverneur de l'Illinois[modifier | modifier le code]

Pritzker en campagne en mars 2018.

Pritzker se présente au poste de gouverneur de l'Illinois lors des élections de mi-mandat de 2018 face au républicain sortant Bruce Rauner. Durant la primaire démocrate, il affronte notamment le sénateur Daniel Biss et l'homme d’affaires Chris Kennedy (fils de Robert F. Kennedy). Il dépense plus de 70 millions de dollars et reçoit le soutien de nombreux dirigeants du Parti démocrate local. Il remporte la primaire avec 45 % des voix devant Bliss (27 %) et Kennedy (24 %). Il réalise ses meilleurs scores dans le sud de l'Illinois[5].

Pritzker dépense au total plus de 150 millions de sa fortune personnelle dans l'élection. Il axe sa campagne sur la hausse du salaire minimum et des impôts sur les plus fortunés ainsi que la création d'une assurance santé publique dans l'État. Rauner attaque le démocrate pour ses liens avec l'ancien gouverneur corrompu Rod Blagojevich, qui envisageait de le nommer trésorier de l'Illinois. Dans cet État démocrate, Pritzker domine largement Rauner dans les sondages et est considéré comme le favori de l'élection[1].

Le , il est élu gouverneur en obtenant 54,5 % des voix face à Rauner qui totalise 38,8 %. Il prête serment et entre en fonction le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) Theodoric Meyer, « The Worst Job in American Politics », sur politico.com, (consulté le 27 octobre 2018).
  2. a b c d e et f (en) Bryan Smith, « J.B. Pritzker: The Other Mayor of Chicago », sur chicagomag.com, 29 février 2014 (consulté le 27 octobre 2018).
  3. (en) Rick Pearson et Mike Riopell, « Hillary Clinton campaigns in Chicago for Democrat J.B. Pritzker », sur chicagotribune.com, (consulté le 27 octobre 2018).
  4. a et b (en) « #251 J.B. Pritzker », sur forbes.com (consulté le 27 octobre 2018).
  5. (en) Kyle Bentle et Jonathon Berlin, « Race for Governor: Mapping Pritzker's dominant night and Rauner's close call », sur chicagotribune.com, (consulté le 22 août 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]