The Wall Street Journal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wall Street Journal)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wall Street (homonymie).

The Wall Street Journal
Image illustrative de l’article The Wall Street Journal

Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Quotidienne
Genre économique et financier
Prix au numéro 2 $
Diffusion 2,4 million ex. (mars 2013[1])
Fondateur Charles Dow, Edward Jones et Charles Bergstresser
Date de fondation
Éditeur Les Hinton
Ville d’édition New York

Propriétaire News Corporation (2007 à 2013)
News Corp (depuis )
Rédacteur en chef Robert Thomson
ISSN 0099-9660
Site web wsj.com

The Wall Street Journal est un quotidien national américain qui traite de l'actualité économique et financière sous un angle conservateur, créé à New York par Dow Jones and Company.

Il est le quotidien économique et financier le plus vendu au monde et sa diffusion aux États-Unis a désormais dépassé celle du quotidien généraliste USA Today depuis octobre 2009.

Son nom vient de Wall Street, au centre du district financier de New York. Il a été fondé le par Charles Dow, Edward Jones et Charles Bergstresser. Il a obtenu 33 prix Pulitzer[2].

Début août 2007, le journal a été racheté par le groupe News Corporation de Rupert Murdoch pour 5 milliards de dollars[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Première édition de 8 juillet 1889

Jusqu'à 1889, le journal originel de la bourse de New York, Wall Street, s'appelait le Customers' Afternoon Letter (Lettre de l’après-midi des clients littéralement).

Son site internet wsj.com est le plus grand site business au monde avec plus de 1,2 million d'abonnés payants.

Éditions internationales[modifier | modifier le code]

Il existe une édition paneuropéenne et une édition pan-asiatique du Wall Street Journal. À la différence de l'édition nationale du Wall Street Journal, les éditions internationales ont adopté un format compact depuis septembre 2005.

La diffusion du Wall Street Journal Europe est de 75 896 exemplaires, celle du Wall Street Journal Asia de 85 822 exemplaires par jour du lundi au vendredi[4].

En octobre 2011, une enquête du Guardian montre que les chiffres de publication du WSJ Europe sont truqués (environ 41 % des journaux vendus n'étant pas effectivement achetés) et que certains articles sont écrits afin de promouvoir les activités d'un client. Le directeur exécutif de WSJ Europe, supposé à l'origine de ces pratiques, démissionne[5].

Le 28 septembre 2017, le Wall Street Journal Europe publie sa dernière édition en format papier[réf. nécessaire].

Concurrents[modifier | modifier le code]

Il n'y a que deux quotidiens nationaux aux États-Unis, le Wall Street Journal et USA Today. Le Wall Street Journal compte donc aussi parmi ses concurrents des quotidiens régionaux, parmi lesquels le New York Times.
Le Wall Street Journal Europe est quant à lui concurrent direct du quotidien anglais Financial Times de Londres[6].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Défenseur d'une libre-entreprise sans limitation, le Wall Street Journal a soutenu des figures controversées d'Amérique latine, parmi lesquelles le Chilien Augusto Pinochet, le Péruvien Alberto Fujimori, l'Argentin Jorge Rafael Videla et le Brésilien Jair Bolsonaro, dont le néolibéralisme est vanté malgré leur autoritarisme. Le journal, qui les juge moins nocifs que les dirigeants socialistes du continent, écrit ainsi au sujet du général Pinochet à sa mort en 2006 : « Il est responsable des morts et des tortures qui ont eu lieu sous son égide, mais si Salvador Allende avait réussi à transformer le Chili en un autre Cuba, beaucoup plus auraient pu mourir »[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Total Circ for US Newspapers » [archive du ], Alliance for Audited Media (consulté le 9 juin 2013)
  2. (en-US) Emily Steel, « Wall Street Journal Wins Pair of Pulitzers », WSJ,‎ (lire en ligne)
  3. « Murdoch s'offre Dow Jones », Le Journal du dimanche, 1er août 2007.
  4. Source : Audit Bureau of Circulation, janvier/juin 2009.
  5. (en) « Wall Street Journal circulation scam claims senior Murdoch executive », The Guardian, 12 octobre 2011.
  6. The Wall Street Journal Courrier International
  7. « Le soutien du « Wall Street Journal » à Bolsonaro au Brésil s’inscrit dans la tradition du quotidien », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]