Greg Abbott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Greg Abbott
Illustration.
Greg Abbott en 2015.
Fonctions
48e gouverneur du Texas
En fonction depuis le
(6 ans, 3 mois et 22 jours)
Élection 4 novembre 2014
Réélection 6 novembre 2018
Lieutenant-gouverneur Dan Patrick (en)
Prédécesseur Rick Perry
50e procureur général du Texas

(12 ans, 1 mois et 3 jours)
Élection
Réélection
Gouverneur Rick Perry
Prédécesseur John Cornyn
Successeur Ken Paxton
Biographie
Nom de naissance Gregory Wayne Abbott
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Wichita Falls (Texas, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint
Cecilia Phalen (m. 1981)
Diplômé de Université du Texas à Austin
Université Vanderbilt
Profession Avocat
Religion Christianisme catholique

Signature de Greg Abbott

Seal of Texas Attorney General.svg Seal of the Governor of Texas.svg
Gouverneurs du Texas
Procureurs généraux du Texas

Gregory Wayne Abbott, dit Greg Abbott, né le à Wichita Falls (Texas), est un avocat et homme politique américain, membre du Parti républicain et gouverneur du Texas depuis 2015. Première personne paraplégique à occuper la fonction, il est auparavant procureur général du Texas à partir de 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Greg Abbott grandit à Longview et Duncanville. Diplômé d'un baccalauréat en administration des affaires de l'université du Texas à Austin en 1981 et d'un Juris Doctor de l'université Vanderbilt à Nashville, dans le Tennessee, en 1984, Greg Abbott est paraplégique des suites d'un accident survenant le 14 juillet de la même année, lors duquel un arbre lui tombe dessus alors qu'il est en train de courir dans la rue[1]. Il exerce par la suite au sein du cabinet d'avocats Butler and Binion.

Procureur général du Texas[modifier | modifier le code]

Élu à la Cour suprême du Texas (en) de 1996 à 2001, il succède à John Cornyn, entrant au Sénat des États-Unis, en tant que procureur général du Texas en 2002. Il est réélu en 2006 et 2010. Sous sa direction, le Texas est l'État faisant le plus de procès au gouvernement fédéral à partir de l'investiture de Barack Obama à la présidence[2].

Gouverneur du Texas[modifier | modifier le code]

Greg Abbott en visite à New Dehli en 2018, avec le Premier ministre indien Narendra Modi.
Greg et Cecilia Abbott reçus par le président Donald Trump et la Première dame Melania Trump à la Maison-Blanche, en 2020.

Lors des élections de 2014, il défait la candidate du Parti démocrate, Wendy Davis, avec 59,3 % des voix contre 38,9 %. Il succède à Rick Perry, qui ne se représente pas à un troisième mandat complet, prenant ses fonctions le et devenant ainsi la troisième personne paraplégique à occuper la fonction de gouverneur dans un État des États-Unis, après Franklin Delano Roosevelt et George Wallace.

Fin , à la suite de théories du complot persistantes laissant entendre que l'exercice militaire Jade Helm 15 organisé par l'armée américaine au Texas est en réalité la couverture d'un coup d'État devant permettre à Barack Obama d'imposer la loi martiale dans l'État, il demande à la Garde d'État du Texas de surveiller les forces spéciales lors de leurs manœuvres. Pour se justifier face à des critiques venant de tous les bords politiques, également de son propre parti, il explique qu'il « est important que les Texans sachent que leur sécurité, leurs droits constitutionnels, leurs droits en tant que propriétaires et leurs libertés civiles ne seront pas enfreints[3],[4] ».

Il signe en 2017 une loi excluant la prise en charge des avortements de toutes les assurances maladie au Texas sauf mention explicite contraire[5]. Lors des élections de 2018, l'État bénéficiant d'une bonne croissance économique, Abbott est réélu gouverneur face à l'ancienne shérif du comté de Dallas, Lupe Valdez (en), avec une marge moins grande que quatre ans auparavant mais toutefois confortable — 55,8 % contre 42,5 % — dans un contexte de vague progressiste.

L'aile droite du Parti républicain le condamne fermement lorsqu'il impose un mandat pour le port du masque dans les lieux publics lors de la pandémie de Covid-19 dans les comtés avec plus de 20 cas, parlant de violation des libertés individuelles[6]. Il est également critiqué pour son impréparation lors de la vague de froid de février 2021, le système énergétique de l’État étant incapable de faire face à la crise, laissant des centaines de milliers de foyers sans approvisionnement en eau et en électricité[7].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Why Is Governor Greg Abbott In A Wheelchair?, gregabbott.com.
  2. (en) Abbott’s Strategy in Texas: 44 Lawsuits, One Opponent: Obama Administration, The Wall Street Journal, 24 juin 2016.
  3. En quatre mots: paranoïa au Texas, Richard Hétu, La Presse, 7 mai 2015.
  4. (en) Amid conspiracy talk, Abbott orders Texas Guard to keep an eye on federal military training, Christy Hoppe, The Dallas Morning News, 29 avril 2015.
  5. « Les Texanes devront prendre une “assurance viol” après que leur État a exclu l’avortement des assurances maladie », Konbini France,‎ (lire en ligne, consulté le 21 août 2017).
  6. (en) Gov. Greg Abbott orders Texans in most counties to wear masks in public, The Texas Tribune, 2 juillet 2020.
  7. « Ted Cruz, sénateur du Texas, profite du soleil mexicain tandis que le froid paralyse son Etat », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]