Canton d'Évry-Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton d’Évry-Sud
Canton d'Évry-Sud
Situation du canton d’Évry-Sud dans le département de Essonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement(s) Évry
Circonscription(s) Première
Chef-lieu Évry
Conseiller général Francis Chouat (PS)
2011-2015
Code canton 91 10
Démographie
Population 42 157 hab. (2010)
Densité 1 928 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 32 m
Max. 95 m
Superficie 21,87 km2
Subdivisions
Communes 3

Le canton d’Évry-Sud est une ancienne division administrative et circonscription électorale française située dans le département de l’Essonne et la région Île-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 47,3 % 1 223,84
Espace urbain non construit 19,0 % 491,07
Espace rural 33,8 % 874,39
Source : Iaurif[1]

Le canton d’Évry-Sud était organisé autour de la commune d’Évry dans l’arrondissement d'Évry. Son altitude variait entre trente-deux mètres à Évry et quatre-vingt-quinze mètres à Bondoufle, pour une altitude moyenne de soixante-treize mètres. Il comporte la totalité du territoire de Bondoufle et Lisses augmenté de la moitié du territoire d’Évry situé au sud de l’axe du boulevard de l’Europe, du boulevard de France, de l’avenue de la Préfecture, du boulevard du Maréchal Leclerc, de l’avenue du Maréchal Juin et de l’avenue du Général Patton.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Évry-Sud comptait trois communes :

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Bondoufle 9 298 hab. 91070 91 2 10 086
Évry 52 135 hab[Note 1]. 91000 91 2 97 228
Lisses 7 173 hab. 91090 91 2 10 340

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du canton d’Évry-Sud.
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2010
11 87127 48747 00537 34541 05442 75342 157
En 1975, le canton d’Évry a perdu les communes d’Étiolles et Soisy-sur-Seine et gagné la commune de Bondoufle.En 1985, le canton a perdu la moitié du territoire d’Évry et la commune de Courcouronnes.
(Sources : base Insee à partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[Note 2],[2],[3].)
Histogramme de l’évolution démographique.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges du canton d’Évry-Sud en 2009 en pourcentages[4].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,5 
2,2 
75 à 89 ans
3,5 
12,5 
60 à 74 ans
12,6 
22,8 
45 à 59 ans
23,3 
20,9 
30 à 44 ans
22,4 
20,3 
15 à 29 ans
17,7 
21,2 
0 à 14 ans
20,0 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[5].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton d’Évry fut créé par le décret ministériel no 67-589 du , il regroupait à l’époque les communes de Courcouronnes, Étiolles, Évry, Lisses et Soisy-sur-Seine[6]. Un nouveau décret ministériel du lui enlevait les communes d’Étiolles et Soisy-sur-Seine au profit du nouveau canton de Saint-Germain-lès-Corbeil et lui ajoutait la commune de Bondoufle au détriment du canton de Ris-Orangis[7]. Un nouveau décret daté du découpait le territoire de la commune d’Évry en deux pour créer le canton d'Évry-Nord avec la commune de Courcouronnes, ne laissant que la moitié d’Évry et Lisses et Bondoufle pour le canton d’Évry qui devenait alors le canton d’Évry-Sud[8].

Représentation[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
1985 1998 Henry Marcille RPR Maire de Bondoufle
1998 Janvier 2002
(décès)
Jean-Pierre Vervant[Note 3] DVG-PS Maire de Lisses
2002 2015 Francis Chouat PS Maire d’Évry, premier vice-président du conseil général

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Canton d’Évry-Sud 0,1 % 3,1 % 21,0 % 29,7 % 19,6 % 26,5 %
Département de l’Essonne 0,2 % 4,5 % 22,1 % 27,7 % 27,6 % 17,9 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Canton d’Évry-Sud 0,3 % 21,8 % 7,5 % 27,7 % 18,1 % 3,7 %
Département de l’Essonne 0,8 % 11,5 % 6,1 % 15,4 % 18,8 % 6,4 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[13],[14],[15]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fraction de commune.
  2. Résultats antérieurs à 2006 obtenu par addition des valeurs communales.
  3. Décédé en cours de mandat : « Triste semaine pour la gauche », sur le site internet du journal Le Parisien, (consulté le 26 novembre 2018).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche multicommunale d’occupation des sols en 2008 sur le site de l’Iaurif. Consulté le 17/11/2010.
  2. Données démographiques cantonales 2006 sur le site de l’Insee. Consulté le 20/05/2009.
  3. Population légale 2010 sur le site de l’Insee. Consulté le 31/12/2012.
  4. Pyramide des âges cantonale 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 08/07/2012.
  5. Pyramide des âges de l’Essonne en 2009 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  6. JO du 22/07/1967 sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 01/01/2009.
  7. Texte du décret du 7 décembre 1975 portant modification des limites cantonales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 20/05/2009.
  8. Texte du décret du 24 janvier 1985 portant modification des limites communales sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 20/05/2009.
  9. Résultats de l’élection cantonale 1992 sur le site du Figaro. Consulté le 20/10/2009.
  10. Résultats de l’élection cantonale 1998 sur le site du Figaro. Consulté le 20/10/2009.
  11. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 20/05/2009.
  12. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 02/04/2011.
  13. Rapport statistique cantonal sur le site de l’Insee. Consulté le 28/04/2010.
  14. Rapport statistique départemental sur le site de l’Insee. Consulté le 16/08/2009.
  15. Rapport statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 05/07/2009.