Philippe Petitcolin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Petitcolin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Philippe Petitcolin, né le à Saint-Mihiel[1], est un dirigeant d'entreprise français. Il est directeur général de Safran depuis le 23 avril 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Philippe Petitcolin est le fils de marchands de bestiaux originaires de Bannoncourt près de Saint-Mihiel dans la Meuse[2]. Il est licencié de mathématiques et diplômé du Centre de perfectionnement aux affaires.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Philippe Petitcolin commence sa carrière comme professeur de mathématiques à Commercy[3] avant d'être embauché à 26 ans comme responsable export d’Europrim, spécialiste des machines pour laboratoires, puis de Filotex, une filiale d’Alcatel-Alsthom spécialisée dans les câbles pour l’aérospatiale[3].

Dirigeant dans l'industrie aéronautique[modifier | modifier le code]

En 1995, il est nommé directeur général de Labinal et occupe la fonction de directeur général de la division Filtrauto de Labinal, cumulée avec celle de directeur général matériaux de friction à la suite du rachat par Valeo. En 2001, il devient directeur général de Labinal, intégré alors au sein du groupe Snecma, avant d’en être nommé président-directeur général. Après la constitution du groupe Safran, il en devient, en 2011, directeur général défense-sécurité et président-directeur général de Sagem. Depuis le , il est président-directeur général de Morpho et préside le conseil d’administration de Sagem[4].

Le 5 décembre 2014, le conseil d’administration de Safran, arrête le principe de la nomination de Philippe Petitcolin pour succéder à Jean-Paul Herteman, atteint par la limite d’âge, comme directeur général de Safran ; âgé de 62 ans, il devrait être un « pape de transition » [4],[5]. Il prend officiellement ses fonctions à l'issue de l'assemblée générale du 23 avril 2015.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Dutheil et Dominique Gallois, « Philippe Petitcolin, le coup du sombrero », Le Monde, 9 février 2016
  2. « Un Meusien va diriger Safran », L'Est républicain, 6 décembre 2014
  3. a et b Vincent Lamigeon, « Petitcolin, un profil atypique pour Safran », sur www.challenges.fr,
  4. a et b « Philippe Petitcolin futur Directeur général de Safran, Ross McInnes futur Président du Conseil d’administration », sur www.safran-group.com,
  5. Guy Dutheil et Cédric Pietralunga, « Safran : l’Etat a choisi Philippe Petitcolin »,
  6. Décret du 30 décembre 2016