Jean-Paul Agon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Paul Agon
Description de l'image Jean-Paul AGON.jpg.
Naissance (61 ans)
Boulogne-Billancourt
Nationalité Français
Profession
Formation

Jean-Paul Agon, né à Boulogne-Billancourt (France)[1] le , est un chef d'entreprise français, PDG du Groupe L'Oréal depuis le [2].

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Né en 1956, Jean-Paul Agon est le fils d'un cadre de l'industrie pharmaceutique et d'une architecte[3].

Après avoir fait sa scolarité à l’École Sainte-Croix de Neuilly-sur-Seine, Jean-Paul Agon intègre HEC Paris (École des hautes études commerciales). Il y développe une passion et un goût pour le marketing qui le conduisent vers L'Oréal dès le début de sa carrière. L’entreprise le recrute en 1978 sur le Campus d’HEC à l’âge de 22 ans[4].

Carrière au sein de L’Oréal[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Agon est entré dans le groupe L’Oréal en 1978 et commence sa carrière en tant que représentant pour la marque L'Oréal Paris dans le Sud-Ouest de la France avant d’être nommé chef de produit marketing chez LaSCAD, à la Division Produits Grand Public du groupe.

C’est le démarrage d’une carrière consacrée à L'Oréal. « Ce n’est pas le hasard qui m’a guidé vers L'Oréal mais de vraies bonnes raisons. Mon attirance pour le métier de la beauté tout d’abord, un métier utile reconnu depuis des siècles comme une source de bien-être. Ma passion du marketing ensuite, car le marketing de la beauté est pour moi “l’art suprême du marketing“ en ce qu’il fait appel à toutes les cordes de l’arc du marketeur : l’analyse et la stratégie bien sûr, mais aussi l’émotion, la sensibilité et l’intuition […] Mon souhait d’appartenir à une entreprise française très présente à l’international enfin » confiait-il dans une interview accordée au Monde des Grandes Ecoles en 2013[5].

L’Oréal Grèce[modifier | modifier le code]

En 1981, il est nommé directeur général de la filiale Produits Grand Public de L’Oréal en Grèce à 24 ans. La division est alors en quasi-faillite, et cinq autres collaborateurs, jugeant la mission trop risquée, ont déjà refusé le poste[6]. Jean-Paul Agon accepte cette mission et redresse la filiale en 3 ans, après avoir appris le grec qu’il parle couramment[7].

L’Oréal Paris et Biotherm[modifier | modifier le code]

De retour en France en 1985, il prend la direction générale de L’Oréal Paris France. Il lance notamment la gamme Studio Line et relance les marques Plénitude et Elsève[8]. En 1989, Lindsay Owen-Jones alors PDG du groupe L’Oréal lui confie la direction générale de Biotherm, à la Division Produits de Luxe. Il entame une refonte du positionnement stratégique de la marque qui permet à Biotherm de se redresser au début des années 1990.

L’Oréal Allemagne[modifier | modifier le code]

En 1994, il prend les rênes de L’Oréal en Allemagne dont il devient le directeur général. Il organise le rachat de la société de cosmétiques allemande Jade[9].

La zone Asie[modifier | modifier le code]

À la demande du PDG du groupe Lindsay Owen-Jones, Jean-Paul Agon crée la zone Asie en 1997. Avant de prendre la direction de la zone, il effectue à travers l’Asie et particulièrement en Chine un séjour de cinq semaines consacré à la découverte des villes et à la visite de magasins, afin de s’imprégner de la culture et des pratiques de beauté locales[10].

Jean-Paul Agon assure la responsabilité des différentes activités du groupe en Asie et ouvre plusieurs filiales. Sa tâche consiste alors à dynamiser ces marchés encore émergents, définir une stratégie de travail, accélérer les investissements et recruter des talents locaux[11].  À ce sujet Jean-Paul Agon témoigne : « Nous les ouvrons très vite aux responsabilités et les encourageons à avoir un esprit d’entrepreneur »[5]

En 2015, la Chine représente le 2e marché du groupe L'Oréal en termes de chiffre d’affaires[12].

L'Oréal USA[modifier | modifier le code]

En octobre 2001, Jean-Paul Agon est désigné président directeur général des filiales nord-américaines de L'Oréal, et prend ses fonctions à New York quelques jours après les attentats du 11 septembre[13]. Le groupe L'Oréal réalise alors plus du quart de son chiffre d’affaires cosmétiques en Amérique du Nord. Comme il l’avait fait quelques années auparavant en Asie, il consacre ses trois premiers mois à sillonner le pays pour visiter des centaines de points de vente[14] : drugstores, grands magasins, salons de coiffure, etc.

Sous sa direction, L'Oréal gagne des parts de marché dans toutes les catégories dans un contexte très concurrentiel[8]. En dix ans, les ventes du groupe augmentent de manière significative : L'Oréal USA franchit, sous son impulsion, la barre symbolique des 4 milliards de dollars[14].

Le groupe L'Oréal[modifier | modifier le code]

En juillet 2005, Jean-Paul Agon devient directeur général adjoint du groupe. Le 25 avril 2006, l’Assemblée Générale annuelle de L'Oréal le désigne officiellement comme directeur général du groupe. Lindsay Owen-Jones décrit son successeur comme « le candidat idéal » au journal Le Monde. « C’est un fédérateur, doté de grandes qualités humaines. Comme moi, il a consacré toute sa carrière à L'Oréal. Il a réussi un parcours riche, varié et sans faute. » Et de conclure : « Il a toute ma confiance[15] » Jean-Paul Agon prend la tête du groupe un an et demi avant la crise financière mondiale de 2008[10].  Il devient président directeur général en 2011[16].

Présidence du groupe L'Oréal[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Agon devient ainsi le 5ème PDG de L’Oréal en un siècle[17]. En une dizaine d’années passées à la tête de L’Oréal, Jean-Paul Agon a complété le portefeuille de marques par une série d’acquisitions stratégiques. Une quinzaine de marques ont ainsi été rachetées, à l’instar d’Yves Saint Laurent[18], Urban Decay[19] ou Décléor et Carita[20], sans compter des marques locales en Afrique, en Amérique latine, en Chine ou encore en Inde. Il a également poursuivi le développement du groupe à travers le monde, en l’implantant notamment dans une dizaine de pays dont le Pakistan, le Kenya, l’Egypte et le Vietnam.

Plus récemment les rachats de IT Cosmetics en 2016[21], et celui de Cerave en 2017[22] au groupe pharmaceutique Valéant renforcent encore les positions du groupe L’Oréal aux USA. Comme il l’explique lors d’un entretien avec LSA, « nous restons à l’affût d’acquisitions afin de compléter notre offre, que ce soit sur des catégories, des types de beauté ou des régions où nous sommes peu présents. L’Oréal est leader mondial, avec une part de marché de 12,5%. Il reste donc 87,5% du marché à conquérir[23]. »

Depuis son arrivée en 2006, la valeur de l'entreprise a doublé, passant de 48 milliards le 1er mai 2006 à 100 milliards en 2015[24]. En une décennie, le chiffre d’affaires du groupe a été multiplié par 1,8 et le bénéfice net du groupe a doublé[25].

Fédérant l’entreprise derrière ce qu’il appelle « le Nouveau L’Oréal » qu’il veut « plus universel, plus digital et plus durable[26] », il entreprend trois grandes transformations : l’universalisation de la beauté, la transformation digitale et le développement durable.

Universalisation de la beauté[modifier | modifier le code]

La stratégie d’« universalisation de la beauté », initiée et portée par Jean-Paul Agon, poursuit la mission que L’Oréal s’est fixé depuis 105 ans : offrir « la beauté pour tous »[27]. L’universalisation consiste à répondre à la diversité des consommateurs à travers le monde, en proposant des innovations adaptées aux besoins locaux[28]. Elle repose ainsi sur un respect des différences et sur une connaissance pointue des particularités locales des consommateurs et de leurs attentes[29].

Pour créer une plus grande proximité avec les consommateurs, la stratégie d’universalisation s’est matérialisée par une organisation polycentrique en huit grandes régions[30] et a vu la création de 6 hubs régionaux dédiés à la Recherche et au Marketing au Japon, en Chine, en Inde, aux Etats-Unis, au Brésil et en Afrique du Sud[31]. Ce modèle permet à L’Oréal et à ses marques d’être adapté au nouveau monde, agile et flexible[32].

Transformation digitale[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Agon entend impulser une véritable stratégie digitale[33] et faire de L’Oréal le leader de la beauté connectée[34]. Dès l’année 2010, annoncée alors comme « l’année digitale », il déclare vouloir « révolutionner la relation entre L’Oréal et ses consommateurs[35]. » Afin de mener à bien ce projet ambitieux, il crée en mars 2014 le poste de Chief Digital Officer, membre du comité exécutif, dont la mission est d’opérer la mutation digitale du groupe. À l'occasion de cette annonce, il déclare : « le bon usage du digital définira les marques et entreprises iconiques du XXIe siècle[36]. »

Pour le président directeur général de L’Oréal, le domaine digital « ouvre de nouveaux horizons extraordinaires à notre industrie, de relation directe et personnalisée avec les consommateurs. […] À nous de surfer le plus loin et le plus vite possible sur la vague de la connexion et de la personnalisation[37]. » Selon lui, les avancées digitales de certaines marques ont permis d’amorcer une nouvelle dynamique, marquée par le développement des réseaux sociaux, du e-commerce, mais aussi d’applications innovantes, tout en sensibilisant l’ensemble des collaborateurs du groupe au enjeux numériques[38].

Développement durable[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Agon, président directeur général de L’Oréal, s’est aussi engagé à réduire l’impact environnemental des activités du groupe et à faire de L’Oréal une entreprise plus responsable et plus durable[39].

En octobre 2013, il dote le groupe d’un programme de responsabilité environnementale et sociale baptisé « Sharing Beauty With All » (Partager la beauté avec tous)[40] qui détaille les quatre engagements de L’Oréal en faveur du développement durable à l’horizon 2020[41] :

1) Une innovation durable : En 2020, le groupe s’engage à ce que 100% de ses produits démontrent un impact environnemental ou social positif.

2) Une production durable : L’Oréal s’engage à réduire son empreinte environnementale de 60%, tout en apportant la beauté à un milliard de consommateurs supplémentaires.

3) Une consommation durable : Le groupe cosmétique entend offrir à tous ses consommateurs la possibilité de faire des choix de consommation durable.

4) Un partage de la croissance : Avec ses collaborateurs, avec ses fournisseurs et enfin avec les communautés qui l’entourent afin de permettre à plus de 100 000 personnes issues de communautés en difficultés sociales ou financières, d’accéder à un emploi d’ici 2020. 

A propos du programme Share & Care[42], qui a pour objectif d’offrir une couverture sociale à tous les employés de l’Oréal dans le monde, Jean Paul Agon témoigne « Nous sommes très fiers de ce projet […] Une des mesures qui me tient le plus à cœur est que tous nos collaborateurs à travers le monde puissent bénéficier d’un socle universel de garanties sociales[43]. »

Jean-Paul Agon s’est également engagé à ce que le bilan carbone du groupe soit neutre neutre d’ici à 2020[44]. En 2016, L’Oréal était l’une des deux seules entreprises au monde à recevoir la note A attribuée par le CDP (Carbon Disclosure Project) dans 3 domaines : la lutte contre le changement climatique, la gestion de l’eau, et la lutte contre la déforestation[45].

Engagements[modifier | modifier le code]

En août 2011, Jean-Paul Agon signe avec 16 autres grands patrons une pétition en faveur d’une « contribution exceptionnelle » qui toucherait les contribuables français les plus favorisés. En 2009, il avait renoncé à ses stock-options[46]. En septembre 2012, il s’oppose au projet de taxation à 75 % des revenus supérieurs à un million d'euros par an et estime qu’une telle taxe, si elle était mise en place, rendrait « presque impossible » de recruter des talents en France[47].

En 2017, l’Institut Ethisphère nomme L’Oréal comme l’une des « sociétés les plus éthiques du monde »[48], preuve de son engagement envers des pratiques et standards d’éthique exemplaires. Pour Jean-Paul Agon, « l’éthique est le pilier central de notre culture d’entreprise et de notre leadership, qui exige de nos équipes à travers le monde de toujours intégrer l’éthique dans leurs prises de décisions»[49].  En effet, en 2000, le groupe est devenu l’une des premières entreprises en France à se doter d’une charte éthique et à nommer en 2007 un directeur de l’éthique.

L’engagement de Jean-Paul Agon pour l’égalité hommes femmes est récompensé en juin 2017 par le prix « Equileap », attribuant la première place du classement à L’Oréal[50].

Jean-Paul Agon est également administrateur d’Air Liquide[51], membre de la Table ronde des industriels européens[52], et membre du Conseil d’administration du Consumer Goods Forum[53]

Prise de position[modifier | modifier le code]

Dans un entretien en juillet 2007, il assume mener une politique d'embauche de discrimination positive, indiquant : « lorsque nous rencontrons un candidat qui a un prénom d'origine étrangère, il a plus de chance d'être recruté que celui qui porte un prénom français de souche »[54].

Décorations et distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • En 2005, Jean-Paul Agon est élu « HEC de l’année » par un jury composé de personnalités HEC ainsi que de nombreux représentants des médias[55].
  • En 2008, Jean-Paul Agon reçoit le trophée « Stanley C. Pace Leadership in Ethics Award » pour « les réalisations de L’Oréal dans les domaines de l’éthique des affaires, de la diversité, de la transparence financière et du développement durable »[56].
  • En décembre 2009, Jean-Paul Agon reçoit le « Prix de l’Audace », qui récompense le groupe « pour l’opération B’A’ba : une action de solidarité où les collaborateurs bénévoles de l’Oréal accompagnent le personnel de ménage dans l’apprentissage du français[57] ».
  • En 2009, il se voit décerner le « Pace Leadership in Ethics Award 2008 » par l'Ethics Resource Center à New York[58].
  • En 2010, L’Oréal reçoit le Grand Prix pour sa politique globale de diversité, décerné par le cabinet Diversité[59].
  • En 2015, il reçoit le prix « Visionnaire de l’année » par le magazine Women’s Wear Daily Beauty lors de la 6e édition des WWD Beauty Inc. Awards, qui récompensent les idées, les initiatives et les produits innovants[60]. Pour WWD, Jean-Paul Agon « réalise la révolution du groupe dans la continuité ».
  • En 2016, Jean-Paul Agon figure au palmarès des 5 lauréats du CEO Leadership Award lors du Forum annuel 2016 des Principes d’Autonomisation des Femmes (Women’s Empowerment Principles, WEPs)[61]. Il est alors récompensé pour « son engagement et la mise en place de politiques favorisant l’avancement et l’autonomisation des femmes sur leur lieu de travail, le marché et au sein de la communauté ».
  • Le 2 février 2016, Jean-Paul Agon a été élevé au grade d’Officier de l’Ordre national de la Légion d’Honneur par Emmanuel Macron, Ministre de l’Économie[62][63].

Revenus[modifier | modifier le code]

Type de rémunération 2007 2008 2009 2010[64] 2011 2012[65] 2013[66] 2014[67] 2015[68] 2016[69]
Rémunération due au titre de l’exercice 4 057 279 3 527 035 3 420 000 3 835 000 3 964 000 3 970 000 4 022 500 3 960 000 3 982 000 € 4 192 100 €
Valorisation des options attribuées au cours de l’exercice 9 058 000 0 0 6 868 000 3 716 000 0 0 0 0 € 0 €
Valorisation des actions de performance attribuées au cours de l’exercice 0 0 0 0 0 3 853 500 4 494 800 4 183 200 5 167 680 € 4 938 240 € 
Total 13 115 279 3 527 035 3 420 000 10 703 000 7 680 000 7 823 500 8 517 300 8 143 200  9 149 680 € 9 130 340 €

Jean-Paul Agon a touché une rémunération fixe et variable de 4 192 100€ en 2016 [70] et les actions de ses performances pour un montant valorisé à 4 939 240 €, ce qui fait de lui le 3ème patron du CAC 40 le mieux rémunéré, derrière Georges Plassat, patron de Carrefour et Olivier Brandicourt, PDG de Sanofi.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Agon a épousé en 1984 Véronique Malegarie, avec laquelle il a eu trois enfants : Camille (1986), Louis (1987) et Manon (1992). Après son divorce prononcé en 2016, il s’est remarié avec Sophie Scheidecker née Plas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le CV de Jean-Paul Agon », Challenges, (consulté le 19 juillet 2013)
  2. « Comment gouverne… l'exigeant « animateur » de l'Oréal », Challenges, (consulté le 10 juillet 2011)
  3. « Un pur produit L'Oréal », LExpansion.com,‎ (lire en ligne)
  4. « Biographie de Jean-Paul Agon L'Oréal », sur www.edubourse.com (consulté le 20 juillet 2017)
  5. a et b « L'Oréal, l'éthique de la beauté et la beauté de l'éthique - Monde des grandes écoles et universités », Monde des grandes écoles et universités,‎ (lire en ligne)
  6. « L'Oréal: comment Jean-Paul Agon veut réinventer le géant de la cosmétique », Challenges,‎ (lire en ligne)
  7. lefigaro.fr, « JEAN-PAUL AGON, LE NOUVEAU VISAGE DE L'ORÉAL », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  8. a et b « Jean-Paul Agon : Président-directeur général du groupe L'Oréal », sur www.lsa-conso.fr,
  9. L'Usine Nouvelle, « Jean-Paul Agon devient P-DG de L'Oréal - Cosmétique », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  10. a et b « L'Oréal: comment Jean-Paul Agon veut réinventer le géant de la cosmétique », Challenges,‎ (lire en ligne)
  11. LSA – Libre Service Actualités, « Jean-Paul Agon, L’Oréal : "l’e-commerce fait autant de ventes que notre cinquième marché" », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  12. « La Chine, deuxième pays de L’Oréal », sur L’Oréal - Rapport d’activité 2015
  13. « L’Oréal, un champion qui veut le rester », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  14. a et b « Un pur produit L'Oréal », LExpansion.com,‎ (lire en ligne)
  15. « Lindsay Owen-Jones, PDG de L'Oréal, prépare sa succession », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  16. « L'Oréal : jour de succession », Boursier.com,‎ (lire en ligne)
  17. Le JDD, « Jean-Paul Agon, l'affranchi », Le JDD,‎ (lire en ligne)
  18. « L'Oréal rachète YSL Beauté pour 1.15 milliard d'euros », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  19. « L'Oréal rachète Urban Decay », LExpress.fr,‎ (lire en ligne)
  20. « L'OREAL acquiert Décléor et Carita », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  21. lefigaro.fr, « L'Oréal finalise l'achat d'IT Cosmetics », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  22. « L’Oréal sort 1,3 milliard de dollars pour ses ambitions américaines », sur lesechos.fr, (consulté le 28 août 2017)
  23. LSA – Libre Service Actualités, « Entretien avec Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal : "Il nous reste 87,5% du marché mondial de la beauté à conquérir" », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  24. « L'Oréal: les recettes de Jean-Paul Agon, l'homme qui vaut 100 milliards », Challenges,‎ (lire en ligne)
  25. « Jean-paul Agon : Jean-Paul Agon « Nous allons passer dans un nouveau monde » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  26. LSA – Libre Service Actualités, « Jean-Paul Agon, L’Oréal : "l’e-commerce fait autant de ventes que notre cinquième marché" », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  27. « Jean-Paul Agon : «L'Oréal veut conquérir un milliard de nouveaux clients» », leparisien.fr,‎ 2014-11-03cet08:17:00+01:00 (lire en ligne)
  28. « Comment L'Oréal veut conquérir un milliard de clients », Challenges,‎ (lire en ligne)
  29. Béatrice Collin et Jean-François Delplancke, L'Oréal, La beauté de la stratégie, Dunod, (ISBN 9782100729890, lire en ligne)
  30. « Jean-Paul Agon : "La crise n’a pas entamé l’attrait pour les marques" », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  31. « L'élixir de croissance de L'Oréal », sur lesechos.fr, (consulté le 30 août 2017)
  32. « Jean-paul Agon : Jean-Paul Agon « Nous allons passer dans un nouveau monde » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  33. « Jean-Paul Agon : "Google ne peut pas tuer L'Oréal, au contraire !" », usine-digitale.fr,‎ (lire en ligne)
  34. L'Usine Nouvelle, « L'Oréal, une beauté connectée - Santé », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  35. Le JDD, « Jean-Paul Agon, patron anti crise », Le JDD,‎ (lire en ligne)
  36. « L'OREAL : nomination au comité exécutif », Capital.fr,‎ (lire en ligne)
  37. « Jean-Paul Agon : Avancées et perspectives », sur L’Oréal - Rapport d’activité 2015 (consulté le 30 août 2017)
  38. « L'Oréal accélère son développement digital », Challenges,‎ (lire en ligne)
  39. « Témoignage de Jean-Paul Agon PDG, Groupe L'Oréal », LExpansion.com,‎ (lire en ligne)
  40. « « Partager la beauté avec tous », un nouveau slogan et de nouveaux objectifs RSE pour L’Oréal », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  41. « L’Oréal définit ses objectifs de développement durable pour 2020 », Premium Beauty News,‎ (lire en ligne)
  42. « Share & Care, un modèle de programme social mondial », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  43. LSA – Libre Service Actualités, « Entretien avec Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal : "Il nous reste 87,5% du marché mondial de la beauté à conquérir" », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  44. LSA – Libre Service Actualités, « L’Oréal promet un bilan carbone neutre d’ici à 2020 », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  45. « Rapport CDP France 2014 sur le changement climatique »
  46. Les Cdb, « Jean-Paul Agon, Directeur général de L'Oréal », Carnets du Business,‎ (lire en ligne)
  47. L'Usine Nouvelle, « Le PDG de L'Oréal opposé à la taxe à 75% - Economie », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne)
  48. (en) « Honorees », Ethisphere® Institute | Good. Smart. Business. Profit.®,‎ (lire en ligne)
  49. (en) « L'Oreal Named 2017 World's Most Ethical Company by the Ethisphere Institute for the 8th Time », Yahoo Finance,‎ (lire en ligne)
  50. Zone Bourse, « L'Oréal : Actualité et informations action L'Oréal | OR | FR0000120321 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le 8 septembre 2017)
  51. « Jean-Paul Agon », Air Liquide,‎ (lire en ligne)
  52. (en) « Members | European Round Table of Industrialists », sur www.ert.eu (consulté le 8 septembre 2017)
  53. (en) « Jean-Paul Agon », sur www.theconsumergoodsforum.com (consulté le 8 septembre 2017)
  54. « Jean-Paul Agon : », sur Le Monde.fr, (consulté le 11 mai 2017)
  55. HEC, « Jean-Paul Agon (L'Oréal) est élu « HEC de l'année 2005 » et Bernard Ramanantsoa (MBA HEC 1976), Directeur Général du Groupe HEC, reçoit le Prix Spécial du Jury », HEC Paris,‎ (lire en ligne)
  56. « L’Oréal récompensé pour son éthique », L'Economiste,‎ (lire en ligne)
  57. LSA – Libre Service Actualités, « L’Oréal récompensé pour sa politique de diversité », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  58. « Jean Paul Agon », sur Mataf, 2003 - 2017
  59. « L’Oréal Reçoit Le Grand Prix 2010 Pour Sa Politique Globale De Diversité - L’Oréal Groupe », sur www.loreal.fr,
  60. « WWD BEAUTY INC. REMET À JEAN-PAUL AGON, PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL DU GROUPE L’ORÉAL, LE PRIX DU « VISIONNAIRE DE L’ANNÉE » 2015 | L'info multi-secteurs », sur www.agglotv.com,
  61. « L'Oréal reçoit le "CEO Leadership Award" 2016 des Women's Empowerment Principles », sur www.eveprogramme.com,
  62. « PressReader.com - Connecting People Through News », sur www.pressreader.com,
  63. « EMMANUEL MACRON MINISTRE DE L’ECONOMIE, DE L’INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE - AGENDA PRESSE PREVISIONNEL D’EMMANUEL MACRON SEMAINE DU 1er au 5 février 2016 », sur http://www.gouvernement.fr/,
  64. Rapport Annuel 2010
  65. Document de référence 2012
  66. Document de référence 2013
  67. Document de référence 2014
  68. http://www.loreal-finance.com/_docs/0000000089/LOreal_Document_de_Reference_2015.pdf
  69. http://www.loreal-finance.com/_docs/0000000137/LOreal_Document_de_Reference_2016.pdf
  70. « Rémunération des patrons du CAC 40 en 2016 », sur Challenges,