Paul Hudson (chef d'entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Hudson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur général
Sanofi
depuis
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Famille
3 enfants (1 fils, 2 filles)
Autres informations
A travaillé pour
Sanofi (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul Hudson, né le à Manchester, est le directeur général de Sanofi depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est comptable et sa mère décoratrice de vitrines de magasin[1].

Il est diplômé d'un bachelor (licence) en économie d'entreprise de l'Université métropolitaine de Manchester (avec mention) et diplômé en marketing du Chartered Institute of Marketing du Royaume-Uni.

Il commence sa carrière dans la vente et le marketing à GlaxoSmithKline (GSK), puis à Synthélabo. Il devient ensuite manager à Schering-Plough, puis de 2006 à 2016 à AstraZeneca où il est en poste successivement en Angleterre, en Espagne, au Japon, et pour finir au Delaware où il dirige les activités de la société aux Etats-Unis.

De à , il est directeur général de Novartis Pharmaceuticals à Bâle, une entité de 30 000 personnes, où il s'attache particulièrement à créer une culture d'entreprise focalisée vers une mission unique[2]. Il arrive à relancer les ventes de Entresto, un médicament qui traite l'insuffisance cardiaque. Il arrive aussi à orchestrer le marketing de Cosentyx, un médicament contre le psoriasis dont l'administration par injection paraissait contre-intuitive aux soignants adeptes de pommades[1].

Il devient ensuite directeur général de Sanofi le [3]. Il explique en public que Sanofi a 25% de ses employés en France alors qu'elle n'y effectue que 6% de ses ventes mondiales, que la société vend bien davantage aux Etats-Unis qu'en France et peut y recevoir d'importantes subventions qui justifieraient de diffuser en priorité les nouveaux vaccins anti-COVID aux Etats-Unis. Ces propos créent une polémique en France, qui l'a amené à se rétracter ()[3], mais qui ont attiré l'attention des pouvoirs publics français et européens sur la nécessité d'une indépendance nationale ou européenne dans la production des médicaments et des vaccins[4].

Au sein de Sanofi, il a défini dès son arrivée une stratégie d'entreprise, et il essaie de rassembler le personnel autour de cette stratégie et notamment de ses 3 priorités (le développement de nouveaux médicaments grand public ; les vaccins ; et les blockbusters comme le Dupixent, qui soigne l’asthme et l’eczéma)[4]. Il veut simplifier l'organisation, éviter les conflits internes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'Université métropolitaine de Manchester lui a conféré un titre honoraire de Doctor of Business Administration en [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Grasland, « Sanofi : Paul Hudson, un patron dans la guerre du Covid », Les Echos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Novartis’ Paul Hudson on the importance of company culture, par Liz Mellon, mars 2018
  3. a et b Simon Chodorge, « Qui est Paul Hudson, le nouveau patron de Sanofi ? », Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b Paul Hudson – Un vaccin pour tous !, par Thomas Lestavel, 29 juin 2020, sur hecstories.fr
  5. Economics graduate who became a pharmaceutical company CEO receives honorary doctorate, 20 juillet 2018