Guillaume Faury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guillaume Faury
Image dans Infobox.
Fonctions
Président-directeur général (en)
Groupe Airbus
depuis le
Président
Airbus SAS
-
Président-directeur général (en)
Airbus Helicopters
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
École polytechnique
Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace
École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Guillaume Faury, né le à Cherbourg, est un ingénieur et chef d'entreprise français. Il a notamment été directeur d'Airbus Helicopters avant de prendre la tête en d'Airbus Commercial Aircraft.

Le , il est désigné comme successeur de Tom Enders en tant que dirigeant du groupe Airbus par son conseil d'administration. Ces nouvelles fonctions sont effectives à compter du [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Faury est né à Cherbourg, le [2]. Son père, François, est un industriel, polytechnicien, il dirige les Ateliers et chantiers du Havre[3]. Sa mère, Annick, était une élue centriste, longtemps adjointe au maire du Havre Antoine Rufenacht[4].

Il effectue ses classes préparatoires au lycée jésuite Sainte-Geneviève de Versailles[3]. Diplômé de l'École polytechnique[5], Guillaume Faury intègre l'École nationale supérieure de l'aéronautique et de l'espace d'où il ressort diplômé[6].

Il poursuit à l'École du personnel navigant d'essais et de réception (EPNER) à Istres suivi d'un DESS de l'Institut d'administration des entreprises à Aix-en-Provence.

En 1993 il entre à la délégation générale pour l'armement au centre d'essais en vol à Istres. Il y occupe le poste d'ingénieur essais en vol jusqu'en 1995 avant de devenir responsable adjoint dans le département hélicoptères[3].

Entre 1998 et 2001 Guillaume Faury est ingénieur en chef chez Eurocopter. Responsable du département essais en vol des hélicoptères commerciaux jusqu'en 2003, il devient directeur du centre d'affaires Hélicoptères commerciaux. Il est ensuite membre du comité exécutif, directeur des programmes commerciaux chargé de la recherche et du développement en 2008.

En 2009, en désaccord avec le directeur d'Eurocopter, Lutz Bertling, il démissionne et rejoint le Groupe PSA[3] en tant qu'adjoint du directeur technique et industriel. Le il devient membre du directoire de PSA Peugeot Citroën, comme directeur technique et industriel. À partir du , il devient Membre du Directoire PSA Peugeot Citroën, directeur de la recherche et du développement.

En 2013, il revient chez Eurocopter, nommé par Thomas Enders président exécutif d’Eurocopter en remplacement de Lutz Bertling[7],[8].

En , Marianne annonce s'être procuré un courrier dans lequel un agent koweïtien d'Airbus Helicopters réclame à Guillaume Faury 6 % sur la vente de 30 hélicoptères militaires[9]. Les informations sont néanmoins rapidement démenties.[pertinence contestée]

En [10], Guillaume Faury est à la tête de la branche aviation commerciale d’Airbus[11], en remplaçant Fabrice Brégier[12], il devient le numéro 2 du groupe[13],[14].

Le , il devient le nouveau président exécutif du groupe Airbus et succède à Tom Enders[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bien que patron d'Airbus Group, dont le siège est à Blagnac, Guillaume Faury vit la majorité du temps à Paris[4]. Il a trois enfants[4].

Il parle français, anglais, allemand et apprend le chinois[4]. Il est par ailleurs très sportif, pratiquant entre autres le marathon, le trail, la randonnée, le VTT, la voile, la natation, le ski et l’alpinisme [4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Airbus Board of Directors Selects Guillaume Faury Future Chief Executive Officer », sur Airbus (consulté le 8 octobre 2018)
  2. « Guillaume Faury », sur dirigeants.bfmtv.com (consulté le 16 décembre 2017).
  3. a b c et d Vincent Lamigeon, « Qui est Guillaume Faury, le patron de crise d'Airbus ? », Challenges, (consulté le 5 février 2021)
  4. a b c d et e Francois Miguet, « Airbus dans la tourmente : découvrez son futur patron, Guillaume Faury », Capital, (consulté le 5 février 2021)
  5. Frédéric Therin, « Guillaume Faury, nouveau numéro 2 d'Airbus », sur lepoint.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  6. « Guillaume Faury aux commandes », sur ladepeche.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  7. « Guillaume Faury, Président exécutif d’Eurocopter », sur usinenouvelle.com, (consulté le 16 décembre 2017).
  8. « Guillaume Faury, un président «normal» chez Eurocopter », sur liberation.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  9. Marc Endeweld, « Quand un agent koweïtien réclame 64 millions d'euros à Airbus Helicopters », Marianne, (consulté le 5 février 2021)
  10. « Airbus: le numéro 2 Fabrice Brégier sera remplacé par Guillaume Faury dès 2018 », sur challenges.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  11. Olivier James, « Qui est Guillaume Faury, le nouvel homme fort d’Airbus ? », sur usinenouvelle.com, (consulté le 16 décembre 2017).
  12. Bruno Trevidic, « Guillaume Faury, successeur évident aux commandes d'Airbus avions », sur lesechos.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  13. Emmanuelle Ducros et Jean-Dominique Merchet, « Guillaume Faury, atterrissage précipité à la tête d’Airbus », sur lopinion.fr, (consulté le 16 décembre 2017).
  14. Fausto Munz, « Guillaume Faury, nouveau numéro 2 d’Airbus », sur la-croix.com, (consulté le 16 décembre 2017).
  15. Guy Dutheil, « Guillaume Faury prend les commandes d’Airbus dans un ciel agité », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 10 avril 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]