Antoine Frérot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frérot.
Antoine Frérot
Description de cette image, également commentée ci-après

Antoine Frérot en janvier 2012

Naissance (59 ans)
Fontainebleau (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Diplôme
Profession
PDG de Veolia Environnement
Famille
Frère d'Olivier Frérot (vice-recteur de l'Université Catholique de Lyon)

Antoine Frérot, né le à Fontainebleau, est un homme d'affaires et chef d'entreprise français. Il est le président-directeur général de Veolia depuis 2009.

Études[modifier | modifier le code]

Élève de l’École polytechnique (promotion 1977), il est ensuite titulaire d'un diplôme d'ingénieur des ponts et chaussées. Il reste sept ans à l'École nationale des ponts et chaussées où il passe un doctorat et cofonde un laboratoire de recherche consacré à la gestion de l'environnement et de l'eau[1].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Antoine Frérot commence sa carrière en 1981 comme ingénieur chercheur au Bureau central d’études pour l’Outre-Mer (BCEOM), société spécialisée dans les grands projets de développement[2].

En 1983, il rejoint le Centre d’études et de recherche de l’École des ponts et chaussées (CERGRENE) comme chef de projet, puis en devient directeur adjoint de 1984 à 1988.

De 1988 à 1990, il poursuit sa carrière au Crédit national comme responsable d’opérations financières pour le compte de grandes entreprises du secteur des transports, de l’aéronautique et de la mécanique[3].

De la Compagnie générale des eaux à Veolia[modifier | modifier le code]

Il rejoint la Compagnie générale des eaux en 1990, d’abord comme chargé de mission, puis, de 1995 à 2000, comme directeur général de la Compagnie générale d'entreprises automobiles (CGEA) et de CGEA Transport.

En juin 2000, il est nommé membre du directoire de Vivendi Environnement et directeur général de la Connex, division transport du groupe[4].

À partir du , il exerce les fonctions de directeur général de Veolia Eau, ainsi que directeur général adjoint et membre du comité exécutif de Veolia Environnement[5].

Premier mandat à la tête de Veolia : 2009-2014[modifier | modifier le code]

En septembre 2009, on parle de lui pour succéder à Henri Proglio à la tête du groupe Veolia[6]. Après la nomination de ce dernier à la tête d’EDF en novembre suivant, Antoine Frérot devient directeur général[7],[8], et obtient le titre de président du Conseil d'administration le 12 décembre 2010 après la démission de Proglio.

L’objectif d’Antoine Frérot est alors de passer d'un groupe où les activités sont juxtaposées à un groupe intégré et piloté par pays « La culture de Veolia repose sur la décentralisation, la subsidiarité et l’entrepreneuriat, il faut passer à un groupe piloté, aligné et réactif »[9].

En 2013, il réorganise le groupe : un Veolia par pays pour un seul siège international[10]. Dans la foulée, Antoine Frérot réoriente le marketing pour concentrer l’activité de l’entreprise sur les marchés à gros volumes et plus grosse valeur ajoutée (pollutions difficiles à traiter, l’économie circulaire, plus de groupes industriels comme clients, etc.)[11].

La stratégie d’Antoine Frérot inclut également le désengagement progressif de l’activité transports, cédée à la Caisse des dépôts, et une diminution de l’étalement de la présence internationale du groupe pour se limiter à une quarantaine de pays[12]. Cette stratégie permet au groupe de retrouver une croissance positive avec 394 millions de résultat net en 2012, contre 489 en 2011[13]. En il affirme vouloir développer avec Veolia des technologies et savoir-faire pointus permettant de prévenir toute pollution[14].

En 5 ans, la dette de Veolia, à 15 milliards d’euros en 2011, est retombée à 8,7 milliards, notamment grâce à des cessions d’actifs[15].

Second mandat à la tête de Veolia : 2014-[modifier | modifier le code]

Le le conseil d'administration de Veolia décide de reconduire le mandat d'Antoine Frérot jusqu'en 2018 pour finaliser la restructuration du Groupe[16].

En , Antoine Frérot plaide pour l’économie circulaire afin de transformer les déchets en ressources pour les entreprises et non plus en coût pour la société[17] : « nous pouvons innover et créer de nouvelles technologies pour l'économie circulaire, en transformant notre modèle "linéaire traditionnel" (prélever - consommer - rejeter) en boucles de recyclage »[18].

Il plaide également en faveur des "smart city", en souhaitant positionner Véolia comme un acteur majeur dans ce domaine, notamment sur le volet gestion énergétique [19].

En , Antoine Frérot détaille ses attentes en matière de lutte contre l’effet de serre au cours du Sommet climat de New-York (en). Pour permettre le développement à grande échelle des solutions de capture et de séquestration de CO2, il propose d'en taxer les émissions[20].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

En , il est président d’honneur du Parcours des mondes pour la 13e édition du salon international des Arts premiers[23]. Antoine Frérot est un collectionneur d'œuvres d’art, particulièrement d’arts premiers : « C’est sans doute à travers la peinture, et notamment à travers la peinture moderne, que mon attrait pour l’art premier s’est fait jour progressivement »[24]. Depuis décembre 2014, Antoine Frérot préside[25] le centre d'arts plastiques de Royan[26], dirigé par Jean-Pascal Léger.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mélange de cordialité et d'assurance ferme, Antoine Frérot affiche un style à l'exact opposé d'Henri Proglio, son prédécesseur, Les Echos, 1er mars 2012
  2. Antoine Frérot est reconduit dans son mandat de PDG de Veolia environnement, Actu environnement, 28 avril 2014
  3. Jean-François Arnaud, Comment Antoine Frérot s'est imposé chez Veolia, Challenges, 20 avril 2012
  4. « Antoine Frérot en pole position pour prendre la tête de Veolia Environnement », Les Échos, 25 septembre 2009
  5. PORTRAIT Veolia - Antoine Frérot, un fidèle au parcours solide, Reuters, 21 octobre 2009
  6. « Veolia devrait promouvoir Antoine Frérot », Le Figaro, 28 septembre 2009
  7. Communiqué de Veolia
  8. « Antoine Frérot, un fidèle au parcours solide chez Veolia », Le Point, 21 octobre 2009
  9. Veolia : la grande transformation, Les Echos, 14 décembre 2012
  10. Après les économies, cap sur la stratégie chez Veolia, Reuters, 24 janvier 2013
  11. La stratégie de transformation de Veolia : Antoine Frérot, dans Intégrale Bourse, BFM Business, 20 septembre 2013
  12. La transformation du modèle Veolia, La Croix, 28 mars 2013
  13. [Antoine Frérot annonce que Veolia repasse au vert], Business Actor, 28 février 2013
  14. Entretien avec Antoine Frérot, le PDG de Veolia Environnement : "Sur Dalkia, la justice doit débouter EDF", L'Usine Nouvelle, 13 décembre 2012
  15. Transdev: le dernier chantier d'Antoine Frérot, Challenges, 9 février 2016
  16. Conforté à la tête de Veolia, Antoine Frérot va poursuivre le redressement du groupe, Le Monde, 27 février 2014
  17. Claire Bouteau, Economie circulaire: nos poubelles valent de l'or, voici pourquoi, Challenges, 2 juillet 2014
  18. Veolia s'associe au projet Mainstream pour développer l'économie circulaire, veolia.com
  19. TVLaTribune, « [Smart City] La Tribune de... Antoine Frérot - Veolia », (consulté le 12 juin 2016)
  20. Karl de Meyer, Antoine Frérot : « l’Europe a beaucoup d’atouts pour développer les bonnes solutions », les Echos, 22 septembre 2014
  21. Antoine Fréort accède à la présidence de l'Association nationale de valorisation interdisciplinaire de la recherche en sciences humaines et sociales auprès des entreprises (Anvie), les Echos, 3 juin 2014
  22. Antoine Frérot va présider l'Institut de l'entreprise, les Echos, 10 janvier 2017
  23. Antoine Frérot, un PDG entre CAC 40 et Arts premiers, RFI, 12 septembre 2014
  24. Parcours des Mondes : l'art tribal en capitale, Le Figaro, 11 septembre 2014
  25. Royan : « Les meilleures œuvres, celles qui interpellent », Sud-Ouest, 7 février 2017
  26. Site du Centre d'Arts Plastiques de Royan
  27. « Décret du 13 juillet 2015 portant nomination », sur Légion d'honneur, (consulté le 14 juillet 2015)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’Eau, une culture de la responsabilité, éd. Autrement, mars 2009 (ISBN 2746711273)

Liens externes[modifier | modifier le code]