Père et Maire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Père et Maire
Titre original Père et Maire
Genre Série tragi-comique
Création Christian Rauth
Daniel Rialet
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. d'épisodes 24
Durée 90 minutes
Diff. originale

Père et Maire est une série télévisée française créée en 2001 (selon générique du 1er épisode) par Christian Rauth et Daniel Rialet. Elle fut diffusée sur TF1 du au et rediffusée sur D8 et sur Série Club depuis le 15 juin 2015.

Fil rouge[modifier | modifier le code]

Hugo Boski est le maire de Ville-Grand tandis qu'Erwan Vernoux est le curé de la paroisse. Ils sont amis depuis les bancs d'école, mais leurs idées diffèrent. Cependant, ils arrivent toujours à résoudre leurs problèmes. Leur adversaire commun est Richard Dacassin, directeur de la clinique Dacassin et ancien maire de Ville-grand, battu aux élections (avant la série) et, lui aussi camarade depuis l'enfance.

Depuis 2006, à la suite de la disparition brutale (et tragique) d'Erwan, l'abbé Nicolas Janvier reprend la paroisse et essaye de continuer le travail de son prédécesseur. Pour accomplir sa nouvelle mission, il doit s'imposer auprès du maire (devenu inconsolable) comme un nouveau compagnon et affronter le lourd passé qu'il avait laissé à Ville-Grand.

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Christian Rauth : le maire écologiste Hugo Boski, ancien militant communiste
  • Daniel Rialet : l'abbé Erwan Vernoux, ami d'enfance d'Hugo (épisodes 1 à 16 - photo épisode 17)
  • Sébastien Knafo : l'abbé Nicolas Janvier, qui remplace Erwan après son décès (épisodes 17 à 24)
  • Cécile Auclert : Diane Boski , compagne d'Hugo et gérante de l'Auberge de l'Ours, conseillère municipale, maire puis maire-adjointe
  • Véronique Baylaucq : Marie-France Caput, secrétaire d'Hugo et fidèle paroissienne (elle est âgée de 55 ans vers la fin de la série) (épisodes 1 à 16 et 22 à 24)
  • Amandine Chauveau : Charlotte Meunier, secrétaire d'Hugo après que Marie-France se soit retirée au couvent (épisodes 17 à 21)
  • Didier Brice : Thibault Lehaut, assistant d'Hugo
  • Thierry Heckendorn : Richard Dacassin, ancien maire de Droite, devenu conseiller d'opposition, et directeur de la clinique Dacassin
  • Gérard Hernandez : le commissaire Boniface Perret, qui doit toujours enquêter à 6 mois de la retraite
  • Ginette Garcin : Madame Cotte, qui a élevé Hugo, Erwan et Richard Dacassin dans leur enfance (épisodes 1 à 7)
  • Jean-Marie Cornille : Monseigneur l'évêque (épisodes 5 à 24)
  • Frank-Olivier Bonnet : Charles Gentiane, un employé municipal, père du jeune danseur Nino
  • Erik Maillet : Pilou Merlot, un employé municipal

Épisodes[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Le Choix d'Agathe[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

Épisode 2 : Mariage à tout prix[modifier | modifier le code]

  • Résumé : Erwan et Hugo préparent le mariage de Nathalie, la demi-sœur d'Hugo, avec Patrick, le père de leur enfant. Ils ont décidé d'officialiser leur union, pour faire plaisir à leur fils Kevin, et ce, après 15 ans de vie commune. Cependant, Hugo n'aime pas beaucoup Patrick car ce dernier boit beaucoup d'alcool, et influence Nathalie. Lors du dîner, Patrick complètement ivre se dispute avec Hugo et fait des dégâts dans le jardin de la mairie. Richard Dacassin va alors se servir de cet incident pour jouer un mauvais coup à son rival.
  • première diffusion : 8 avril 2002

Épisode 3 : Chippendales[modifier | modifier le code]

Épisode 4 : Association de bienfaiteurs[modifier | modifier le code]

2003[modifier | modifier le code]

Épisode 5 : Le sceau du secret[modifier | modifier le code]

Épisode 6 : Un mariage sans témoin[modifier | modifier le code]

Épisode 7 : Faillite personnelle[modifier | modifier le code]

Épisode 8 : Responsabilité parentale[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

Épisode 9 : Entre deux feux (Retour de flammes)[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Florence Philipponat
  • dialogues : Christian Rauth et Florence Philipponat
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Gilles Behat
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, maire de Ville-Grand), Daniel Rialet (L'abbé Erwan Vernoux), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Véronique Baylaucq (Marie-France Caput), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Danielle Ajoret (Madeleine Conti), Edith Perret (Mademoiselle Ponse), Charlotte Valandrey (Claire Conti), Guillaume Huet (Sébastien), Philippe Clay (Père de Daccassin), Ingrid Juveneton (Paola), Cécile Pallas (Christelle), Nicolas Marié (Hervé Bonnal), Bernard Rosselli (Xavier Tulard).
  • Résumé : À la suite de l'incendie de l'E.M.S « les Lilas Bleus », Ville-Grand est tout chamboulé. En effet la Mairie n'a pas de place pour installer toutes les personnes âgées qui y logent. Les habitants se proposent pour les loger. Marie-France invite l'ancienne maîtresse d'école, qu'Erwan et Hugo appellent « KGB » tant elle est insupportable, le père de Daccassin (ancien maire lui aussi) va chez son fils, puis, fuit à l'auberge de l'Ours déjà complète, car il ne supporte pas que son fils ait échoué aux élections. L'auberge est occupée par des hollandais, ainsi que par Madeleine Conti, pensionnaire elle aussi du home, et, qui n'a pas revu sa fille depuis quinze ans. Ce qui oblige Hugo et Diane à loger dans la cabane. Dans le même temps, Christelle la sœur d'Erwan, doit se rendre à New York, et demande à son frère de garder son neveu Sébastien, pour deux semaines pendant les vacances. Le garçon se lie d'amitié avec une fille de son âge, Paola, la petite-fille de Madeleine. Mais Madeleine et Claire, la mère de Paola, sont fâchées et portent un lourd secret. Erwan et Hugo vont tenter de les réconcilier.
  • première diffusion : 15 septembre 2004

Épisode 10 : Entre père et mère[modifier | modifier le code]

Épisode 11 : Amélie[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Florence Duhamel et Jean-Michel Tort
  • dialogues : Christian Rauth, Florence Duhamel et Jean-Michel Tort
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Patrick Volson
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Daniel Rialet (L'abbé Erwan Vernoux), Cécile Auclert (DianeBoski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Véronique Baylaucq (Marie-France Caput), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Véronique Sévère (Amélie Guibert), Natacha Lindinger (Patricia Lazare), Isabelle Leprince (Claudine Lemoine), Thibault Corrion (Lionel Guibert), Alexandra Pandev (Félizia, la folle qui se fait passer pour une voyante gitane), Véronique Descamps (la patronne de l'institut), Herma Vos (Olga, employée de l'institut), Sophie Borgeaud (la vendeuse de vêtements), Jean-Louis Lemoigne (Le médecin), Corine Colas (la Juge), Pierre Renverseau (Employé de l'imprimerie qui se moque d'Amélie), Laurent Mazière (Employé de l'imprimerie qui se moque d'Amélie).
  • Résumé : Parce qu'elle a des kilos en trop, Amélie Guibert est victime d'un harcèlement moral et d'irrespect de la part de Patricia Lazare, sa patronne mais aussi de tous ses collègues qui se moquent d'elle en la traitant d'éléphant. Claudine Lemoine, la comptable essaie de la défendre mais elle n'ose pas s'opposer à la tyrannique Patricia Lazare. Cette situation conduit Amélie à se mettre en danger, elle est prête à tout pour satisfaire sa patronne et sait qu'elle ne peut pas quitter son travail à l'imprimerie car les personnes dites grosses sont souvent recalées à l'embauche. Seul le Père Erwan lui vient en aide car il était obèse pendant son enfance mais aussi parce qu'il est prêtre. Mais Hugo et Diane vont eux aussi aider Amélie à mieux s'accepter et trouver des preuves pour envoyer Patricia Lazare en prison mais aussi convaincre le frère d'Amélie, Lionel de se réconcilier avec sa sœur car il est handicapé depuis un accident de voiture et tient Amélie pour responsable car elle était au volant quand la voiture a dérapé sur une flaque d'huile. Alors qu'il ne craint que Richard Dacassin obtienne 20 % à un référendum sur un chantier de parking, Hugo va découvrir grâce à une lettre anonyme que la méchanceté de Patricia Lazare est due à un problème de sa jeunesse...
  • première diffusion : 23 mars 2005

Épisode 12 : Une deuxième vie[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

Épisode 13 : Votez pour moi[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Marie-Hélène Bizet
  • dialogues : Christian Rauth, Marie-Hélène Bizet et Frédéric Sabrou
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Olivier Guignard
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Daniel Rialet (L'abbé Erwan Vernoux), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Véronique Baylaucq (Marie-France Caput), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Elisabeth Vitali (Virginie Morisset), Philippe Lefebvre (Bruno Morisset), Virginie Pauc (Florence), Eliott Parillaud (Quentin), Claudine Delvaux (Colette),Bruno Chapelle (L'inventeur Papalardo), Jean-Marie Cornille (L'évêque), Richard Ecalle ( Le médecin des urgences),
  • Résumé : La campagne électorale bat son plein à Ville-Grand. Diane se joint à la liste d’Hugo en compagnie de six autres femmes. Dans le même temps, Virginie Morisset vient de se sauver d'un hôpital psychiatrique où son mari l’a fait enfermer, et se réfugie chez le Père Erwan. Erwan soupçonnant un internement abusif demande de l’aide à Hugo qui dans un premier temps refuse, le mari de Virginie étant son colistier n° 2. Diane ne supportant pas le manque de compréhension et d'intérêt d'Hugo pour le cas de Virginie, elle se retire de sa liste et se lance dans la campagne avec les autres femmes sur une liste indépendante appelée "Des femmes pour les femmes". La liste d'Hugo Boski finit première aux élections, la liste de Richard Dacassin deuxième et la liste de Diane Favenec troisième, ayant ainsi droit à trois sièges dans le nouveau conseil municipal.
  • Durant la campagne électorale Hugo va se déplacer dans une voiture écologique la "Colzarius 800" créée par l'inventeur Papalardo. Fonctionnant au démarrage au colza, puis à l'alcool de raisin une fois le moteur chaud, sauf en ville les batteries électriques prenant le relais.
  • première diffusion : 26 octobre 2005

Épisode 14 : Les Liens du cœur[modifier | modifier le code]

Épisode 15 : L'Ami perdu[modifier | modifier le code]

Épisode 16 : Une seconde chance[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Florence Duhamel, Jean-Michel Tort
  • dialogues : Christian Rauth
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Pascal Heylbroeck
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Daniel Rialet (L'abbé Erwan Vernoux), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Véronique Baylaucq (Marie-France Caput), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Michel Albertini (Nicolas Borel), Vincent Jouan, (Pierre Garouche), Michel Crémadès (Gaëtan Valero), Christian Van Tomme (Morel) , Vanessa Valence (Charlotte Garouche), Philippe Sollier (Bruno Rodier), Pierre Schlumberger (Vincent Garouche), Jean-Luc Mimo (Michel Blancart), Daniel Crumb (La concierge du collège), Claude Andrzejewski (Ravzan), Franck Beckmann (Le gardien de prison), Ticot (Le flic), Sophie Fougère (La contrôleuse de viande).
  • Résumé : Pierre Garouche, juste sorti de prison, se prépare à retrouver son fils qu’il n a pas revu depuis l'âge de huit ans. Ancien détenu, Pierre travaille chez Nicolas Borel, un boucher industriel qui embauche des ex-taulards leur offrant ainsi une nouvelle chance pour changer de vie. Cependant, Pierre est accusé d'un vol qu’il n a pas commis. Il prend la fuite, et, aidé par Erwan, se cache en attendant de retrouver le coupable. Erwan obtient l'aide de son ami Hugo pour éclaircir cette affaire. Hugo quant à lui est stressé par un rendez-vous avec un préposé du fils le lendemain quand il a un léger accident avec un homme qui lui a coupé la priorité au volant. Hugo s'emporte, traite l'homme d'abruti et lui fait la leçon sur la pédale de gauche et de droite. Mais l'homme avec qui il a eu cet accident n'est autre que Monsieur Gaëtan Valero, l'inspecteur de la Cour des Comptes Régionale qui vient contrôler la comptabilité et la gestion de la mairie. Diane remarque que Valero est homosexuel et ami depuis trente ans avec Richard Dacassin par le biais d'un club de randonnée. Hugo demande à son secrétaire Thibault de faire du charme à Valero, pour tenter de l'amadouer, ce qui fonctionne très bien...
  • première diffusion : 19 avril 2006

2006[modifier | modifier le code]

Épisode 17 : Nicolas[modifier | modifier le code]

Épisode 18 : Mariage à trois[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Marie-Hélène Bizet et Frédéric Sabrou
  • Adaptation : Marie-Hélène Bizet, Frédéric Sabrou et Christian Rauth
  • dialogues : Christian Rauth
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Patrick Volson
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Sébastien Knafo (L'abbé Nicolas Janvier), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Amandine Chauveau (Charlotte), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Christian Van Tomme (Morel) , Jean-Marie Cornille (Monsieur l'Evêque), Michel Scotto Di Carlo (Paul Roussel), Florence Maury (Mathilde Roussel), Apoline Cros (Morgane Roussel), Octavie Cros (Camille Roussel), Brigitte Bémol (Suzy Vallon / Roussel), Jules Rouxel (Camille Roussel), Etienne Coudert (Morgan Roussel), Hervé Falloux (Le Docteur Saffar), Maëlle Genet (Sonia Lesperoux), Thomas Blanchet (Le jeune homme à la tarte à la crème).
  • Résumé : Hugo et Nicolas sont en voiture à la recherche du garage où le dépanneur a déposé la voiture de Nicolas, à la suite d'une panne. Une sempiternelle altercation éclate entre eux à propos de l'itinéraire. Ils s'arrêtent à un carrefour et Hugo descend pour lire les multiples panneaux directionnels. Soudain, trois individus cagoulés surgissent d'un véhicule et éjectent Nicolas de la voiture d'Hugo. Un autre automobiliste, Paul Roussel, qui arrive sur les lieux, se fait lui aussi agresser et voler sa voiture. Nicolas et Hugo l'accompagnent au commissariat pour porter plainte. Paul Roussel négociant en vin, se voit contraint par le commissaire Perret de subir un examen avec un alcootest. Perret constatant que Paul Roussel a un taux d'alcool trop élevé le garde en cellule de dégrisement. Paul est autorisé à passer un coup de téléphone à son épouse Mathilde pour la rassurer. Mais la communication est interrompue, Mathilde décide de se rendre au poste de police. De suite, le téléphone sonne et c'est Hugo qui prend la communication. La personne s'annonce comme étant l'épouse de Paul, mais, se prénomme Suzy. Elle demande à Hugo de pouvoir parler à son mari, ce qui lui est refusé. Elle décide de se rendre au poste de police. Hugo, à la suite de cet incident découvre que Paul Roussel mène une double vie avec Mathilde Roussel et Suzy Roussel/Vallon sa deuxième épouse, chacune ayant deux enfants de Paul. Suzy et Paul ont deux fils, Morgan et Camille, ce dernier étant atteint de l'anémie de Fanconi qui pourrait lui être fatale. Les parents attendent des résultats de compatibilité pour une greffe de moelle, le résultat est négatif. Mathilde et Paul ont deux filles, Morgane et Camille et attendent un bébé qui devrait naître dans quinze jours. Hugo et Nicolas envisagent une compatibilité de donation entre les frères et sœurs, ce qui s'avère pas possible. Un dernier espoir existe, prélever des cellules souches sur le cordon ombilical du bébé que Mathilde va mettre au monde, selon une étude d'un docteur que Nicolas a trouvé sur Internet. Le hic, Mathilde et Suzy ne sont pas au courant de l'existence de l'autre. Hugo et Nicolas vont se dévouer pour porter aide et assistance aux deux ménages.
  • première diffusion : 4 juin 2007

2007[modifier | modifier le code]

Épisode 19 : Poids plume[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Marie-Hélène Bizet avec Eric Prungnaud
  • dialogues : Christian Rauth
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Pascal Heylbroeck
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Sébastien Knafo (L'abbé Nicolas Janvier), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Florence d'Azémar (Lise Clément), Garance Lamare (Alexia Clément), Manuel Gélin (Denis Clément), Louise Audier (Céline Merlot), Anthony Bedard (Virgile Carout), Mata Gabin (Lili), Franck Jolly (Bernard Marchand), Paul Bandey (Charles Mac Cauley), Bruno Chapelle (Papalardo), Mathilde Wambergue (Isabelle, la sélectionneuse), Jeff Bigot (Dr. Gourevitch), Jean-Marie Cornille (Monseigneur l'Evêque), Sarah Matthews (Miss Mac Kelly), Freddy Nail (Mr. Martinot), Corinne Pougnaud (La journaliste Tv), Philippe Jacquet (Le professeur de cornemuse), Cindy Montalescot (Alexia Clément à 10 ans).
  • Résumé : Lors de l'inauguration du nouveau Palais des sports, Hugo et Nicolas rencontrent Alexandra Clément, une adolescente de 17 ans, qui vient d'intégrer l'Equipe de France de gymnastique rythmique. Hugo Boski voit tout bénéfice pour sa commune. Mais lors de la remise de la médaille de la ville, Alexandra est victime d'un malaise et doit être hospitalisée. Pour Dacassin, Alexandra présente des signes d'anorexie. Le père Nicolas s'inquiète lui aussi, Hugo, lui ne comprend pas tout de suite le danger. Les parents aveuglés par le succès de leur fille, ne veulent pas comprendre, et nient l'évidence. Nicolas avertit les médecins de la fédération qui viennent contrôler l'état de santé d'"Alexia", qui constatent effectivement sa mauvaise santé et la disqualifient de l'équipe de France. Lili, l'entraineuse de l'équipe, en informe Bernard Marchand propriétaire et patron du groupe "Ludo Planète" sponsor de l'équipe, et financier principal du Palais des sports, qui, en réalité se trouve être aussi le vrai père de la jeune fille. Ce dernier, décide d'envoyer un émissaire, Monsieur Virgile Carout, avec pour devoir de faire pression sur la commune pour la faire réintégrer l'équipe de France ou il retire leur sponsoring.
  • D'un autre côté, la municipalité doit faire face à l'organisation d'un jumelage avec une commune d'Écosse, et la visite d'une délégation et de la Maire de la ville en question qui est depuis peu devenue Ministre. Le commissaire Perret est responsable de la sécurité avec un homologue tout droit arrivé d'Écosse.
  • première diffusion : 3 septembre 2007

Épisode 20 : Un plus petit que soi[modifier | modifier le code]

Épisode 21 : Ah, La famille ![modifier | modifier le code]

  • Scénario : Florence Duhamel, Jean-Michel Tort et Christian Rauth
  • Adaptation et dialogues : Christian Rauth
  • Musique : Frédéric Porte
  • Producteurs : Antoine Perset et Paul Giovanni
  • Réalisateur : Pascal Heylbroeck
  • Distribution : Christian Rauth (Hugo Boski, Maire de Ville-Grand), Sébastien Knafo (L'abbé Nicolas Janvier), Cécile Auclert (Diane Boski/Favenec), Didier Brice (Thibault Lehaut), Amandine Chauveau (Charlotte), Gérard Hernandez (Commissaire Perret), Thierry Heckendorn (Richard Dacassin), Frank-Olivier Bonnet (Charles Gentiane), Erik Maillet (Pilou Merlot), Christian Van Tomme (Morel), Jean-Marie Cornille (Monseigneur l'évêque), Pauline Serieys (Mila Sofia Stefanel née Stanovitch), Florence Darel (Marie-Agnès Stefanel), Jean-Baptiste Marcenac (Martin Stefanel), Geneviève Boivin (Thiana Divac), Zacharie Chasseriaud (Rémi Stefanel), Jean-Charles Deval (Olivier Stefanel), Marie-Hélène Lentini (La juge), Marc Legras (Le préfet), Zoé Flaut (La femme du Préfet), Jean-Pierre Mesnard (Le chef cuisinier), Frédéric Lorber (Le patient), Macha Béranger (Etienne, prostitué travesti qui se confesse).
  • Résumé : Mila Sofia Stanovitch, petite orpheline originaire de Serbie, va être officiellement adoptée par l'ophtalmologiste Martin Stefanel et toute sa famille : sa femme Marie-Agnès qui est très croyante et leurs deux fils Rémi, heureux d'avoir une sœur et Olivier, qui ne voit pas d'un bon œil l'arrivée de Mila dans la famille. Mais, l'administration leur apprend que les autorités serbes viennent de retrouver une parente de la jeune fille : Diana Divatz, une avocate québécoise qui serait sa tante directe, et qui est candidate aux élections pour la députation dans son pays. L'adoption est compromise. Mila se confesse au Père Nicolas et lui apprend que son père biologique est Martin Stefanel, qui a connu sa mère lors d'un déplacement humanitaire en Serbie. Prenant conseil auprès de son Évêque, ce dernier l'encourage à trouver une solution pour qu’Hugo découvre la vérité sans devoir trahir le secret de la confession. Dans le même temps, Hugo propose au Préfet d'organiser un salon de la Gastronomie Bio. Lequel Préfet doit partir avec son épouse pour une semaine en Angleterre. Madame la Préfète est chagrinée, elle ne peut emmener sa chienne, «Zizi» un chihuahua. Pour favoriser l'accord du Préfet à l'organisation de son salon gastronomique, Hugo se propose pour garder l'animal pendant leur absence mais Diane est allergique aux chiens. De plus, la tante québécoise de Mila est plus qu'ambitieuse...
  • première diffusion : 10 mars 2008

2008[modifier | modifier le code]

Épisode 22 : Miracle à Ville-Grand![modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

Épisode 23 : La Passion de Marie-France[modifier | modifier le code]

Épisode 24 : La Reconquête[modifier | modifier le code]

  • première diffusion : 30 novembre 2009

Commentaires[modifier | modifier le code]

On remarque un détail amusant au sujet du commissaire Perret. Il annonce à chaque épisode qu'il a 6 mois avant de partir à la retraite alors que la série dura environ 7 ans.

L'épisode 5 n'a jamais été diffusé sur TF1, il a été diffusé sur La Une en Belgique puis en France sur D8 le 17.01.2015.

Du premier épisode jusqu'au quinzième, à la fin, l'ensemble des acteurs sont rassemblés en arrière-plan et scandent « on n'en a pas fini avec eux ». Or, dans le seizième et dernier épisode avec Daniel Rialet, il est curieux de constater que ce n'est pas le cas. C'est le Père Erwan (Daniel Rialet) qui s'adresse à Hugo et lui dit « J'en ai pas fini avec toi ».

La série continue malgré le décès de l'acteur Daniel Rialet en 2006. Un nouveau personnage incarné par Sébastien Knafo fait son apparition à partir de la sixième saison. Il joue le rôle de Nicolas Janvier, un jeune abbé qui a eu une enfance très tourmentée à Ville-Grand. Et l'on peut constater que, bien qu'il soit devenu Abbé, tout le monde le tutoie, alors que lui, vouvoie tout le monde. Cependant, depuis l'épisode 22 Nicolas tutoie Hugo.

Toutefois, depuis la sixième saison, la série fait continuellement référence au père Erwan Vernoux (alias Daniel Rialet) dans diverses scènes.

Tout au long de la série, une rivalité existe entre Hugo Boski et Richard Dacassin, mais si l'on y regarde de plus près, on sent qu'une certaine amitié existe entre les deux protagonistes. Pour preuve dans le dernier épisode, après les élections, Nicolas Janvier est élu et cède sa place à Hugo Boski, des gens ne sont pas d'accord, et, c'est Dacassin adversaire de Nicolas qui prend sa défense. La remarque de Dacassin : "Enfin on va pouvoir s'engueuler entre amis" (ses dernières paroles dans la série). De plus, dans un épisode où Hugo doit garder Zizi, le chihuahua de la femme du Préfet, il fait soigner le chien chez Dacassin en lui faisant confiance.

Père et Maire a été tournée dans la ville de Vendôme dans le Loir-et-Cher jusqu'en 2003. L'église que l'on voit dans la série est l'Abbaye de la Trinité de Vendôme. L'auberge, quant à elle, est le Manoir de la Forêt situé à La Ville-aux-Clercs.

Depuis 2004, la série se tourne intégralement à Angoulême (les scènes de la mairie), Saint-Yrieix-sur-Charente (studio AREDI) et Bassac (16). L'auberge de l'ours, le restaurant de la femme du maire, est situé en réalité dans un château près d'Angoulême à Magnac-sur-Touvre en Charente.

On peut y voir aussi un hommage à Don Camillo rendu célèbre par Fernandel, la série à de nombreux de point commun avec la saga cinématographique :

  • Les disputes entre les curés et les maires
  • Les maires et les curés se connaissent de longue date
  • Et chacun œuvre à sa manière pour le bien-être des habitants de leurs villes

Le père Emmanuel Gobilliard, évêque auxiliaire de Lyon depuis 2016, fut le conseiller religieux de la série[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]