Natacha Lindinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lindinger.
Natacha Lindinger
Natacha Lindinger - Monte-Carlo Television Festival.jpg
actrice
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Natacha Lindinger, née le à Paris, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natacha Lindinger est née à Paris dans le 17e arrondissement, d’un père autrichien[1] et d’une mère française. Ses parents, travaillant dans l’hôtellerie, n’ont eu de cesse d’entraîner Natacha et sa sœur à travers la planète et ce tous les deux ans au gré de leurs mutations. Elle a vécu à Abidjan, Papeete, Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Khartoum, Bujumbura, Le Caire et Casablanca. Elle parle le français, l'anglais et l'allemand[1].

En 1989, elle se forme au cours Florent pendant trois ans[2]. Elle est repérée au festival d’Avignon[2].

En 2000 au théâtre, elle a notamment joué le rôle de Diane Lockhard dans Show Business[3] de George Huang dans une adaptation de Guy Laurent, mise en scène par Thomas Langmann (Roy Sensini) avec Daniel Prévost (Buddy Ackerman) au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.

En 2009, elle incarne Misia Sert, la meilleure amie de Coco Chanel et Igor Stravinsky[4] de Jan Kounen, présenté hors compétition en clôture du festival de Cannes.

Elle est Hélène Porter dans Hors du temps[5] de Jean-Teddy Filippe avec Bruno Todeschini (Yann Porter) sur les îles Kerguelen pour Arte présenté au Festival international de cinéma Cinémascience de Bordeaux[6] organisé par le CNRS[7].

En 2014, elle campe Elyane dans Papa Lumière[8] de Ada Loueilh avec Bruno Todeschini (Guy) et Niels Arestrup : Jacques expatrié à Grand-Bassam retourne en France avec sa fille Safi interprétée par Julia Coma.

Elle est amie avec Elsa Lunghini[1], sa partenaire dans Mon frère bien-aimé de Denis Malleval avec Katia Lewkowicz, prix du « polar » du meilleur film à la 8e édition du festival Polar de Cognac.

En 2015, elle interprète Sophie « bourgeoise[9] catho[10] » à la tête de la compagnie Soph'X dans la comédie Hard[11] sur Canal+.

En 2018, elle joue le rôle principal dans la saison 2 de Sam[12] de Gabriel Aghion avec Fred Testot sur TF1[13]. Une saison 3 est en préparation[14].

En 2019, après le film La Faute[14], elle collabore à nouveau avec le réalisateur Nils Tavernier sur le tournage de L'Incroyable Histoire du facteur Cheval[15].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Les années 1990 au cinéma[modifier | modifier le code]

Les années 2000 au cinéma[modifier | modifier le code]

Les années 2010 au cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1993 : La Falaise blanche de Gisli Erlingsson
  • 1995 : Hand some man d'Eric de la Hosseraye
  • 1995 : Bons baisers de Suzanne de Christian Merret-Palmair
  • 1995 : Une femme par jour de Raynal Pellicer
  • 1995 : Tout ça vaut mieux pour tout le monde de David Drach
  • 1998 : À tout de suite de Douglas Law
  • 2005 : Jack de Roland Collin : Victoria
  • 2012 : Bye, bye maman de Keren Marciano : Monique, la mère d'Amandine

Télévision[modifier | modifier le code]

Les années 1990 à la télévision[modifier | modifier le code]

Les années 2000 à la télévision[modifier | modifier le code]

Les années 2010 à la télévision[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « 5 infos sur… Natacha Lindinger (Sonia Leroy dans Mon frère bien-aimé, France 2) », sur Télé 2 semaines, (consulté le 3 octobre 2018).
  2. a, b et c « Natacha Lindinger », sur Première, 2018consulté le=2018-10-03 : « En 1996, Natacha est récompensée au Festival du Film Policier de Cognac pour son rôle dans Passion mortelle. ».
  3. « Show Business », sur TF1, (consulté le 3 octobre 2018).
  4. « Coco Chanel et Igor Stravinsky », sur Festival de Cannes, (consulté le 3 octobre 2018).
  5. a et b Ma. Bo, « Hors du temps », sur Le Monde, (consulté le 3 octobre 2018) : « évoquer des questions aussi complexes que la physique quantique, les univers parallèles et les voyages temporels. ».
  6. Sandra Ktourza, « Festival Cinémascience du CNRS », sur VousNousIls, (consulté le 3 octobre 2018) : « le film Hors du temps de Jean-Teddy Filippe a été hier le point de départ d’un débat sur la physique quantique ».
  7. « Hors du temps » [PDF], sur CNRS, 1-6 décembre 2009 (consulté le 3 octobre 2018) : « Échange sur la physique quantique et l’espace-temps », p. 21.
  8. a, b, c et d Céline Fontana, « Hard : Natacha Lindinger se met à nu », sur Le Figaro, (consulté le 3 octobre 2018) : « C'est mon côté germanique ».
  9. « Les hardeurs s’assagissent », sur Le Monde, (consulté le 3 octobre 2018) : « Elle y prend goût ».
  10. Isabelle Poitte, « Hard, la série qui s'enhardit », sur Télérama, (consulté le 3 octobre 2018).
  11. « Hard saison 3 : Michèle Laroque, présidente et adepte des parties fines », sur Le Point, (consulté le 3 octobre 2018).
  12. a et b Carine Didier, « TF 1 : Décapante, la nouvelle «Sam» ! », sur Le Parisien, (consulté le 3 octobre 2018).
  13. Isabelle Saint Paul, «Je me suis autorisée à faire une Sam différente», sur TF1, (consulté le 3 octobre 2018).
  14. a et b Titou, « Sam saison 3 (TF1) : Indiscrétions sur la suite en 2019 avec Natacha Lindinger », sur Nouveautés Télé, (consulté le 3 octobre 2018).
  15. « L'Incroyable Histoire du facteur Cheval », sur Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, (consulté le 3 octobre 2018).
  16. a, b, c, d et e « Natacha Lindinger remplace Mathilde Seigner pour la saison 2 de "Sam" », sur La Dépêche du Midi, (consulté le 3 octobre 2018).
  17. Macha Séry, « Confidences », sur Le Monde, (consulté le 3 octobre 2018).
  18. Emmanuelle Giuliani, « Villa Marguerite, un conte de la lâcheté ordinaire », sur La Croix, (consulté le 3 octobre 2018).
  19. Macha Séry, « Villa Marguerite », sur Le Monde, (consulté le 3 octobre 2018) : « Une belle et mystérieuse bienfaitrice, Marie Muller (Natacha Lindinger) ».
  20. Marie-Sylvie Maufus, « Hard sur Canal + : Interview Natacha Lindinger », sur France Net Infos, (consulté le 3 octobre 2018).
  21. Melanie Bonvard, « Natacha Lindinger apporte un vent d'air frais dans la saison 2 de Sam », sur Au féminin, (consulté le 3 octobre 2018).
  22. Céline Fontana, « Valérie Karsenti et Natacha Lindinger dans La Faute, nouvelle fiction de M6 », sur Le Figaro, (consulté le 3 octobre 2018).
  23. (en + it) « Run for life », sur RIFF, (consulté le 3 octobre 2018).
  24. (it) « RomaFictionFest 2008 », sur Roma Fiction Fest, (consulté le 3 octobre 2018) : « Menzione speciale per la migliore attrice per la sezione "miniserie": Natacha Lindinger per Hard ».

Liens externes[modifier | modifier le code]