Natacha Lindinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Natacha Lindinger
Description de cette image, également commentée ci-après
Natacha Lindinger lors du Festival de La Fiction TV de La Rochelle en septembre 2018.
Nom de naissance Natacha Lindinger
Naissance (51 ans)
Paris 17e, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables Amitiés sincères
La Veillée
L'Incroyable Histoire du facteur Cheval
OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire
Séries notables Hard
Sam
Je te promets

Natacha Lindinger, née le à Paris 17e (Île-de-France), est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natacha Lindinger est née à Paris dans le 17e arrondissement, d’un père autrichien[1] et d’une mère française. Ses parents, travaillant dans l’hôtellerie, n’ont eu de cesse d’entraîner Natacha et sa sœur à travers la planète et ce tous les deux ans au gré de leurs mutations. Elle a vécu à Abidjan, Papeete, Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Khartoum, Bujumbura, Le Caire et Casablanca.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1989, elle se forme au cours Florent pendant trois ans[2]. Elle est repérée au festival d’Avignon[2].

En 2000 au théâtre, elle a notamment joué le rôle de Diane Lockhard dans Show Business[3] de George Huang dans une adaptation de Guy Laurent, mise en scène par Thomas Langmann (Roy Sensini) avec Daniel Prévost (Buddy Ackerman) au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse.

En 2009, elle incarne Misia Sert, la meilleure amie de Coco Chanel et Igor Stravinsky[4] de Jan Kounen, présenté hors compétition en clôture du festival de Cannes.

Elle est Hélène Porter dans Hors du temps[5] de Jean-Teddy Filippe avec Bruno Todeschini (Yann Porter) sur les îles Kerguelen pour Arte présenté au Festival international de cinéma Cinémascience de Bordeaux[6] organisé par le CNRS[7].

En 2014, elle campe Elyane dans Papa Lumière[8] de Ada Loueilh avec Bruno Todeschini (Guy) et Niels Arestrup : Jacques, expatrié à Grand-Bassam, retourne en France avec sa fille Safi, interprétée par Julia Coma.

Elle est amie avec Elsa Lunghini[1], sa partenaire dans Mon frère bien-aimé de Denis Malleval avec Katia Lewkowicz, prix du « polar » du meilleur film à la 8e édition du festival Polar de Cognac.

En 2008, elle interprète Sophie « bourgeoise[9] catho[10] » à la tête de la compagnie Soph'X dans la comédie Hard[11] sur Canal+.

À partir de 2018, elle interprète le rôle-titre, précédemment interprété par Mathilde Seigner[12], dans la saison 2 de Sam, réalisée par Gabriel Aghion et avec Fred Testot sur TF1[13].

En 2019, après le film La Faute[14], elle collabore à nouveau avec le réalisateur Nils Tavernier sur le tournage de L'Incroyable Histoire du facteur Cheval[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2021 on apprend qu'elle partage la vie d'un directeur de la photographie, qui travaille pour le cinéma et qu'ensemble ils ont un fils de 10 ans.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

  • 1993 : La Falaise blanche de Gisli Erlingsson
  • 1995 : Hand some man d'Eric de la Hosseraye
  • 1995 : Bons baisers de Suzanne de Christian Merret-Palmair
  • 1995 : Une femme par jour de Raynal Pellicer
  • 1995 : Tout ça vaut mieux pour tout le monde de David Drach
  • 1998 : À tout de suite de Douglas Law
  • 2005 : Jack de Roland Collin : Victoria
  • 2012 : Bye, bye maman de Keren Marciano : Monique, la mère d'Amandine

Télévision[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

Années 2020[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « 5 infos sur… Natacha Lindinger (Sonia Leroy dans Mon frère bien-aimé, France 2) », sur Télé 2 semaines, (consulté le ).
  2. a b et c « Natacha Lindinger », sur Première, 2018consulté le=2018-10-03 : « En 1996, Natacha est récompensée au Festival du Film Policier de Cognac pour son rôle dans Passion mortelle. ».
  3. « Show Business », sur TF1, (consulté le ).
  4. « Coco Chanel et Igor Stravinsky », sur Festival de Cannes, (consulté le ).
  5. a et b Ma. Bo, « Hors du temps », sur Le Monde, (consulté le ) : « évoquer des questions aussi complexes que la physique quantique, les univers parallèles et les voyages temporels. ».
  6. Sandra Ktourza, « Festival Cinémascience du CNRS », sur VousNousIls, (consulté le ) : « le film Hors du temps de Jean-Teddy Filippe a été hier le point de départ d’un débat sur la physique quantique ».
  7. « Hors du temps » [PDF], sur CNRS, 1-6 décembre 2009 (consulté le ) : « Échange sur la physique quantique et l’espace-temps », p. 21.
  8. a b c et d Céline Fontana, « Hard : Natacha Lindinger se met à nu », sur Le Figaro, (consulté le ) : « C'est mon côté germanique ».
  9. « Les hardeurs s’assagissent », sur Le Monde, (consulté le ) : « Elle y prend goût ».
  10. Isabelle Poitte, « Hard, la série qui s'enhardit », sur Télérama, (consulté le ).
  11. « Hard saison 3 : Michèle Laroque, présidente et adepte des parties fines », sur Le Point, (consulté le ).
  12. a et b Carine Didier, « TF 1 : Décapante, la nouvelle «Sam» ! », sur Le Parisien, (consulté le ).
  13. Isabelle Saint Paul, «Je me suis autorisée à faire une Sam différente», sur TF1, (consulté le ).
  14. Titou, « Avis et audience Sam saison 3 (TF1) : les critiques de la série avec Fred Testot », sur Nouveautés Télé, .
  15. « L'Incroyable Histoire du facteur Cheval », sur Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, (consulté le ).
  16. a et b « Natacha Lindinger remplace Mathilde Seigner pour la saison 2 de "Sam" », sur La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  17. Macha Séry, « Confidences », sur Le Monde, (consulté le ).
  18. Emmanuelle Giuliani, « Villa Marguerite, un conte de la lâcheté ordinaire », sur La Croix, (consulté le ).
  19. Macha Séry, « Villa Marguerite », sur Le Monde, (consulté le ) : « Une belle et mystérieuse bienfaitrice, Marie Muller (Natacha Lindinger) ».
  20. Marie-Sylvie Maufus, « Hard sur Canal + : Interview Natacha Lindinger », sur France Net Infos, (consulté le ).
  21. (en + it) « Run for life », sur RIFF, (consulté le ).
  22. (it) « RomaFictionFest 2008 », sur Roma Fiction Fest, (consulté le ) : « Menzione speciale per la migliore attrice per la sezione "miniserie": Natacha Lindinger per Hard ».

Liens externes[modifier | modifier le code]