Anne Marivin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anne Marivin
Description de cette image, également commentée ci-après
Anne Marivin en 2012 au festival du film de Cabourg.
Naissance (44 ans)
Senlis, Oise, France
Nationalité Drapeau : France Française
Films notables Bienvenue chez les Ch'tis
Podium
Incognito
Chouchou

Anne Marivin, née le à Senlis[1], est une comédienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et révélation dans la comédie[modifier | modifier le code]

Anne Marivin a été élève en classe libre du cours Florent avec Isabelle Nanty.

Elle débute à la télévision en 1993, et au cinéma en 2002, où elle apparaît dans plusieurs films à succès, pour des rôles souvent sans nom - Ah ! si j'étais riche, Mon idole, Chouchou, Podium. La révélation au grand public vient en 2008 avec le rôle d'Annabelle Deconninck dans Bienvenue chez les Ch'tis, l'énorme succès commercial de Dany Boon.

Elle joue ensuite dans une poignée de comédies dès l'année suivante, mais toutes sont des échecs commerciaux : les gros projets Envoyés très spéciaux, Demain dès l'aube…, Le Coach, et Incognito (malgré un certain soutien critique pour ce dernier), ainsi que les films d'écrivains Je vais te manquer, d'Amanda Sthers, et Cinéman, de Yann Moix.

L'actrice au Festival de Cabourg 2012.

Elle sélectionne avec plus d'attention ses projets suivants, tous deux réalisés par des acteurs : en 2010, elle fait partie de la distribution de stars françaises réunies par Guillaume Canet pour l'énorme succès commercial, Les Petits Mouchoirs, et partage l'affiche de la comédie sociale Il reste du jambon ?, avec Ramzy Bédia, première réalisation de la journaliste et comédienne Anne Depétrini.

Diversification[modifier | modifier le code]

Elle tente ensuite de s'imposer dans un registre dramatique : en 2011 elle tient un second rôle dans Tu seras mon fils, mené par le tandem Niels Arestrup / Lorànt Deutsch. Et en 2013 elle fait face à Swann Arlaud pour le thriller psychologique Crawl, de Hervé Lasgouttes. Enfin, en 2014, elle est la tête d'affiche du film d'horreur Aux yeux des vivants.

Ces projets plus confidentiels ne l'écartent pas totalement de la comédie populaire. Mais elle enchaîne toujours les flops : en 2012, la satire potache Il était une fois, une fois ; en 2014, la comédie d'action SMS, réalisée par Gabriel Julien-Laferrière ; idem en 2015 avec la comédie dramatique Le Talent de mes amis, première réalisation du comédien et humoriste Alex Lutz.

En 2016, elle tourne plusieurs projets dévoilés en 2017, essentiellement des comédies : elle retrouve Dany Boon pour un petit rôle dans la comédie d'action Raid dingue ; fait partie du casting choral de Baby Phone, d'Olivier Casas ; seconde Alexandra Lamy pour la romanche L'Embarras du choix, d'Eric Lavaine ; mais surtout revient au drame pour l'ambitieux Chez nous, de Lucas Belvaux, et ce aux côtés d'Émilie Dequenne et André Dussollier.

En 2018 sera diffusé la série télévisée Les Beaux Malaises, adaptation d'un succès québécois éponyme signée Eric Lavaine. Marivin en partage l'affiche avec Franck Dubosc, dans les rôles des parents[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En couple avec le graphiste Joachim Roncin (créateur du slogan « Je suis Charlie »)[3], elle est mère de Léonard, né le [4]. En juin 2015, elle annonce attendre son deuxième enfant[5] et en octobre 2015, elle donne naissance à une petite fille prénommée Andréa[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :