Munch (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Munch.
Munch

Titre original Munch
Genre Comédie policière
Création Valérie Tong Cuong
Acteurs principaux Isabelle Nanty
Lucien Jean-Baptiste
Aurélien Wiik
Tom Villa
Paloma Coquant
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 18
Durée 52 minutes
Diff. originale en production
Site web https://www.tf1.fr/munch

Munch est une série télévisée française créée par Valérie Tong Cuong et diffusée depuis le sur TF1.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série est centrée sur Gabrielle Munchovski, dite Munch, avocate qui défend par tous les moyens, légaux et parfois non, des personnes accusées à tort. La série aborde des thèmes rares, voire tabous. Son associé, Me Hubert Bellanger, est son ancien mari, devenu homosexuel après leur divorce. À leur séparation, il a souhaité orienter sa carrière vers sa spécialisation d'étude qu'est le droit des affaires. Il travailla quelques années à New York dans ce domaine. Mais Munch lui fait remarquer lors d'un retour en France qu'en réalité il s'ennuie ferme dans ce travail. Il revient donc dans le cabinet de son ex-femme pour renouer avec le droit pénal et l'humanité qui l'imprègne. Elle est également secondée dans ses enquêtes par Gaspard, ancien policier devenu détective privé, et Aurélien, un jeune avocat stagiaire, lui-même fils d'un avocat réputé. Courtisée par ces deux derniers, Clarisse, la jeune secrétaire, est une mère célibataire au caractère bien trempé qui se bat pour récupérer la garde de son fils Nathan, placé en famille d'accueil.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités Saison 1[modifier | modifier le code]

Invités Saison 2[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1 (2016-2017)[modifier | modifier le code]

  1. Tel père, tel fils
  2. Parole contre parole
  3. Une vérité trompeuse
  4. Mi-figue, mi-raisin
  5. Dernière danse
  6. Ultime recours
  7. Jamais sans mon fils
  8. Le Procès

Saison 2 (2018)[modifier | modifier le code]

Cette saison est diffusée du au en Belgique et du au sur TF1[2]. Elle compte dix épisodes.

  1. Destins croisés, partie 1
  2. Destins croisés, partie 2
  3. Secret défense
  4. Une mère courage
  5. À couteaux tirés
  6. Meurtre 2.0
  7. De père en fils
  8. Pot de terre contre pot de fer
  9. Cold Case, partie 1
  10. Cold Case, partie 2

Audiences en France[modifier | modifier le code]

Saison 1 (2016-2017)[modifier | modifier le code]

Épisode Jour et horaire de diffusion Téléspectateurs Parts de marché
1 - Tel père, tel fils[3] Lundi (21:10 - 22:00) 6 300 000 24,5 %
2 - Parole contre parole[4] Lundi (22:00 - 22:50) 5 300 000 25,1 %
3 - Une vérité trompeuse Lundi (21:10 - 22:00) 5 740 000 23,1 %
4 - Mi-figue, mi-raisin Lundi (22:00 - 22:50) 4 530 000 22,8 %
5 - Dernière danse Lundi (21:10 - 22:00) 5 100 000 21,1 %
6 - Ultime recours Lundi (22:00 - 22:50) 4 520 000 23,0 %
7 - Jamais sans mon fils Lundi (21:10 - 22:00) 5 430 000 22,9 %
8 - Le Procès Lundi (22:00 - 22:50) 4 920 000 23,3 %

Saison 2 (2018)[modifier | modifier le code]

Épisode Jour et horaire de diffusion Téléspectateurs Parts de marché
1 - Destins croisés, partie 1[5] Jeudi (21:10 - 22:00) 5 290 000 23,2 %
2 - Destins croisés, partie 2[5] Jeudi (22:00 - 22:50) 4 750 000 24,8 %
3 - Secret défense[6] Jeudi (21:10 - 22:00) 5 690 000 24,7 %
4 - Une mère courage[7] Jeudi (22:00 - 22:50) 4 940 000 26,7 %
5 - À couteaux tirés Jeudi 15 novembre 2018 (21:10 - 22:00) 5 240 000 23,6 %
6 - Meurtre 2.0 Jeudi 15 novembre 2018 (22:00 - 22:50) 4 420 000 25,9 %
7 - De père en fils Jeudi 22 novembre 2018 (21:10 - 22:00) 5 170 000 22,5 %
8 - Pot de terre contre pot de fer Jeudi 22 novembre 2018 (22:00 - 22:50) 4 340 000 22,9 %
9 - Cold Case, partie 1 Jeudi 29 novembre 2018 (21:10 - 22:00) 5 590 000 24,4 %
10 - Cold Case, partie 2 Jeudi 29 novembre 2018 (22:00 - 22:50) 5 210 000 27,9 %

Production[modifier | modifier le code]

Le rôle de Munch a été taillé sur mesure pour Isabelle Nanty, qui a participé de près à la création du personnage. La production a fait appel à l'avocat Pascal Garbarini comme consultant judiciaire[8].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour Moustique, « cela pourrait être une série française comme les autres, mais heureusement il y a un mais, qui a la forme d'Isabelle Nanty [...]. Cette petite femme intense et volontiers bougonne sait ce qu'elle veut. Son personnage aussi. »[9]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « Munch saison 3 : Marilou Berry rejoint le casting de la série de TF1 avec Isabelle Nanty », sur AlloCiné (consulté le 11 mai 2019)
  2. Pascal, « Les inédits de Munch, avec Isabelle Nanty, dès ce jeudi 25 octobre sur TF1 », sur Le Blog TVNews, (consulté le 15 février 2019).
  3. « Audiences TV du lundi 21 novembre 2016 : bon lancement pour Munch sur TF1, Mariés au premier regard toujours très solide sur M6 », sur toutelatele.com, (consulté le 30 mai 2017)
  4. « Audiences TV du lundi 21 novembre 2016 : bon lancement pour Munch sur TF1, Mariés au premier regard toujours très solide sur M6 », sur toutelatele.com, (consulté le 30 mai 2017)
  5. a et b Benjamin Helfer, « Audiences TV : TF1 large leader avec le lancement de la deuxième saison de Munch », sur Télé 2 semaines, (consulté le 15 février 2019).
  6. « Audiences TV Prime (jeudi 1er novembre 2018) : Munch écrase l’adversité, Alice et La guerre des boutons devancent Laurent Delahousse », sur toutelatele.com, (consulté le 26 octobre 2018)
  7. « Audiences TV Prime (jeudi 1er novembre 2018) : Munch écrase l’adversité, Alice et La guerre des boutons devancent Laurent Delahousse », sur toutelatele.com, (consulté le 2 novembre 2018)
  8. Nathalie Chuc, « Munch : Isabelle Nanty, une avocate qui vous veut du bien », sur Le Figaro.fr, (consulté le 15 février 2019).
  9. Yannic Duchesne, « Le retour des muncheries », Moustique, no 4838,‎ , p. 114.

Liens externes[modifier | modifier le code]