La Mante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Mante
Genre mini-série
Création Alice Chegaray-Breugnot
Grégoire Demaison
Nicolas Jean
Laurent Vivier
Production Septembre Productions
Acteurs principaux Carole Bouquet
Fred Testot
Jacques Weber
Pascal Demolon
Manon Azem
Musique François Lietout
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 52 minutes
Diff. originale Drapeau : Suisse
Drapeau de la Belgique
Drapeau de la France en production
Site web https://www.tf1.fr/tf1/la-mante

La Mante est une mini-série policière française en 6 épisodes de 52 minutes, créée par Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier, diffusée sur TF1 depuis le [1],[2],[3],[4],[5].

Cette série est également diffusée en Suisse depuis le sur RTS Un[6] et en Belgique depuis le sur La Une[7].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jeanne Deber (Carole Bouquet), dite « La Mante », célèbre tueuse en série qui a terrorisé la France il y a plus de 25 ans, est contrainte par la police de sortir de l’isolement pour traquer son copycat.

Elle accepte de collaborer avec le commissaire Ferracci (Pascal Demolon), le flic qui l’avait arrêtée à l’époque, à une seule condition : n’avoir qu’un seul interlocuteur, Damien Carrot (Fred Testot), son fils devenu flic pour racheter ses crimes et qui refuse tout contact avec elle depuis son arrestation.

Distribution[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : La Mante
  • Création : Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier
  • Réalisation : Alexandre Laurent
  • Scénario : Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier
  • Adaptation et dialogues : Alice Chegaray-Breugnot, Alexandre Laurent et Laurent Vivier
  • Musique : François Lietout
  • Photographie : Jean-Philippe Gosselin
  • Montage : Emmanuel Douce et Jean de Garrigues
  • Production : Anthony Lancret et Pierre Laugier
  • Producteur exécutif : Patrice Onfray
  • Sociétés de production : Septembre Productions (Jean Nainchrik), TF1 Productions
  • Sociétés de distribution : TF1 Distribution
  • Budget : ? d'euros
  • Pays : Drapeau de la France France
  • Langue : français
  • Format : couleur
  • Genre : policier, drame
  • Durée : 52 minutes
  • Date de diffusion :

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Cette série a été proposée par deux jeunes producteurs, Pierre Laugier et Anthony Lancret qui ont exposé leur idée de scénario à Marie Guillaumond, directrice artistique de la fiction française de TF1[8].

Alexandre Laurent, déjà connu sur TF1, pour avoir tourné des épisodes de la série Profilage, ainsi que pour la mini série Le Secret d'Élise, cette dernière se présentant déjà sous ce format de six épisodes de 52 minutes, a été choisi pour réaliser cette série.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Les victimes de La Mante ont été choisies par annonce : un site spécialisé dans la figuration présente le profil-type des victimes :

«  Pour le tournage de la série "La Mante", nous sommes à la recherche de deux silhouettes "homme" ayant des forts gabarits (gros ventre), des personnes bien portantes en surpoids.  »

L'annonce explique également qu'il n'y aura aucune scène de tournage pour présenter ces scènes de crime. Seules des photos des victimes, prises en gros plan, seront diffusées durant la série[9].

Tournage[modifier | modifier le code]

Date de tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de la série a débuté le 5 septembre 2016[10].

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

La demeure de « La Mante », dans le film : le château de Villette
  • La maison de Damien Carrot
La petite maison et et sa petite cour pavée, où demeure le personnage joué par Fred Testot, est située Boulevard Jean Jaurès à Clichy-la-Garenne.

L'appartement où Fred Testot rentre avec son scooter au début du 1er épisode se situe à Arcueil rue Jeanne d'Arc

  • La résidence de détention de Jeanne Deber
Transféré de sa prison pour les besoins de l'enquète, le personnage joué par Carole Bouquet se retrouve dans un château. Il s'agit decelui de Villette à Condécourt[11]. Situé dans le Val d'Oise, cet ensemble architectural conçu par François Mansart a été rénové en 2011 et a reçu la visite d'autres équipes de tournages dont celle du film Da Vinci Code en 2006[12].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de La Mante.
No. Titre Réalisation Scénario Diffusion en France
1 Épisode 1 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 4 septembre 2017 (2017-09-04)

Voilà déjà plus de vingt ans que Jeanne Carrot, alias Jeanne Deber, dite « La Mante », est sous les verrous après avoir terrorisé la France en commettant d'ignobles crimes. Mais aujourd'hui, de nouveaux assassinats inquiètent les autorités. Ils sont tous perpétrés selon le même mode opératoire. La police, sollicitée par Jeanne Deber n'a que cette solution : sortir secrètement « La Mante » de son isolement et permettre à celle-ci, en bénéficiant d'un régime de faveur, de les aider à traquer cet imitateur. Condamnée à une peine incompressible, Jeanne y gagnera un peu de liberté et le moyen de revoir son fils, car elle a posé une condition : n'avoir qu'un seul interlocuteur, Damien Carrot, son fils, devenu policier pour racheter les crimes de sa mère et qui refuse tout contact avec elle depuis son arrestation.

Celui-ci est marié avec Lucie, travaille à la brigade des stups et vit dans une petite maison de banlieue avec Lucie et l'enfant que celle-ci a eu d'un précédent mariage. Malgré une certaine inquiétude, il rejoint la police judiciaire et devient chef de groupe au détriment d'une collègue officière, Szofia, qui briguait le poste. Il accepte de revoir sa mère.

La rencontre va pouvoir se dérouler, car après accord du préfet, Jeanne Deber a été transférée de sa prison et elle a été installée dans un château isolé où elle n'aura qu'un seul gardien afin de limiter les fuites (officiellement, elle est hospitalisée suite à une tentative de suicide). Damien, en compagnie du commissaire Ferracci qui l'a engagé pour traquer le copycat vient donc lui rendre visite et celle-ci, apparemment ravie de revoir son fils, va donner des informations au compte-goutte sur son admirateur.

Grâce à une information très subtile (la position de la tête de la troisième victime), Jeanne lance les policiers sur la piste d'un homme de 44 ans qui vit seul chez sa mère, ancienne femme de ménage de son avocat et qui semble vouer un véritable culte à Jeanne. D'ailleurs, que faisait-il dans cette maison qui n'était pas la sienne, à surveiller cette famille en pleine nuit ? Serait-il le fameux copycat ?

Damien qui étonne son équipe d'enquêteurs par la rapidité de ses déductions (particulièrement grâce aux indications fournies par sa mère) finit par identifier l'homme qui est rentré en contact avec Jeanne. Il s'agit de Baptiste Séverin, un homme seul, replié sur lui-même et qui vit chez sa mère, ancienne femme de ménage de l'avocat de la « La Mante ». C'est ainsi qu'il a pu connaître le dossier en volant les pièces chez l'homme de loi. 

2 Épisode 2 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 4 septembre 2017 (2017-09-04)

Damien finit par se rendre compte que Jeanne est entrée en contact par e-mail avec cet homme (mais sa mère soutient le contraire. C'est Séverin qui est parvenu à entrer en contact avec elle grâce à la complicité d'un gardien). Pendant ce temps, Séverin a kidnappé un homme et séquestre sa famille composée d'une épouse et deux enfants dans leur petite villa de banlieue qu'il surveillait depuis longtemps. Grâce à des photos retrouvées sur l'ordinateur de ce Baptiste, Damien finit par identifier cette famille dont le père, dénommé Arnaud Duquesne, est le demi frère de Baptiste Séverin. Damien parvient à le faire arrêter et réussit à faire libérer les membres de la famille qu'il tenait sous son joug.

Cependant, Séverin ne veut pas parler, ni dire où il séquestre celui qui s'avère être son demi-frère mais les enquêteurs sont alors convaincus qu'il est le tueur en série qui copie les crimes de Jeanne. Ne sachant ce qu'est devenu le demi-frère face à un Baptiste mutique, Damien décide de le confronter à sa mère qui, fine psychologue, fera comprendre que cet homme n'a ni les capacités, ni l'étoffe d'un tueur un série. Séverin ne veut cependant pas dire ce qu'il a fait de son demi-frère, mais une phrase laissée dans la conversation avec Jeanne permet d'identifier l'endroit où il l'a enfermé. Il s'agit d'un lave linge professionnel de la laverie de l'hôpital Antoine Béclère à Clamart. La police, prévenue, parvient à libérer l'homme avant qu'il ne soit noyé au cours du lancement d'une lessive par le système automatique.

Séverin n'est donc pas le copycat et la police a encore besoin de La Mante. Elle a raison car le vrai assassin s'apprête à tuer un quinquagénaire qui vit seul dans une maison. Une nuit, alors qu'il pleut abondamment, cet homme est agressé chez lui par un homme encapuchonné et le quinquagénaire se retrouve enfermé dans sa voiture, dans son garage et va y périr noyé, exactement comme cela s'est passé lors du quatrième crime de Jeanne Deber, il y a 25 ans. 

3 Épisode 3 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 11 septembre 2017 (2017-09-11)

Damien et son équipe constate qu'un nouveau meurtre a été commis par le copycat de Jeanne. la victime se dénomme Hébrard. Pendant ce temps là Lucie et son amie Virginie essayent de savoir si la mère de Damien est bien morte dans un crash d'avion comme celui-ci l'affirme. Elle se rendent alors dans le petit village de Miserey et découvrent la tombe de Jeanne. Elles font également connaissance de Sébastien Crozet et de son fils Alexandre, voisins depuis plus de 25 ans. Ils ont bien connus Jeanne, Damien et son père avant que ceux-ci quittent le petit village.

Après avoir découvert une nouvelle victime, dénommé Coulier dont le corps est caché au fond d'un puits, les policirrs comprennent c'est l'assassin qui, laissant un téléphone cellulaire prêt du corps a tout fait pour que le cadavre soit retrouvé rapidement. Damien se demande alors si sa mère n'a pas « oublié » de déclarer un neuvième meurtre, le premier et qui est resté inconnu des enquêteurs de l'époque... Celui de son père, disparu depuis 25 ans ? Jeanne finira par le reconnaître, après l'avoir nié, mais expliquera à son fils que c'était pour protéger Damien d'un père violent et dangereux et qu'elle a été obligé de le tuer. Charles le grand-père de Damien a caché le corps de son gendre au fond d'un puits dans le jardin de la maison de Miserey, mais il ne pouvait pas savoir que ce meurtre déclencherait une pulsion meurtrière chez sa fille.

La police suspecte la famille Crozet, père et fils, car selon Damien, ils peuvent avoir fait le lien entre sa mère et Jeanne la tueuse, même si l'enquête a permis pour ne pas dévoiler l'identité de Jeanne. Damien se lance donc dans la surveillance d'Alexandre, dessinateur de BD et découvre sur son blog que ses planches, pourtant crées avant le meurtre d'Hébrard, évoque bien son crime. Pour lui, aucun doute, Alexandre, son ancien voisin est un suspect idéal.

Alors que le policier, aidé par le commissaire Ferracci, parvient à arrêter le fils Crozet, sa mère en profite pour s'évader de sa résidence en neutralisant son unique gardien. 

4 Épisode 4 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 11 septembre 2017 (2017-09-11)

5 Épisode 5 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 18 septembre 2017 (2017-09-18)

6 Épisode 6 Alexandre Laurent Alice Chegaray-Breugnot, Grégoire Demaison, Nicolas Jean et Laurent Vivier 18 septembre 2017 (2017-09-18)

Erreur dans le scénario[modifier | modifier le code]

Au contraire de ce qui est avancé dans le premier épisode, la « perpétuité incompressible » ne peut être appliquée dans le cas de Jeanne Deber, car ses actes criminels ne sont pas liés à un crime terroriste, à l'assassinat d'un policier (ou d'un magistrat) dans l'exercice de ses fonctions ou au meurtre d'un mineur de moins de quinze ans. Par conséquent, elle n'aurait du subir qu'une période de sûreté maximum de 22 ans, mais cela impliquait de revoir le scénario du film qui base l'intrigue sur une séparation de 25 ans entre la mère et le fils[13].

Accueil[modifier | modifier le code]

Audiences en France[modifier | modifier le code]

Épisode Jour de diffusion Audience moyenne Réf.
Nombre de téléspectateurs PDM
1 Lundi 5 676 000 22,4 % [14]
2 4 950 000 23,8 %
3 Lundi 4 730 000 20,1 % [15]
4 4 110 000 22,7 %
5 Lundi 5.008.000   % [16]
6 5.008.000   %

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « La Mante » (consulté le 13 mars 2017)
  2. « La Mante - TF1 », sur tf1 (consulté le 13 mars 2017)
  3. « La Mante : Manon Azem au casting d'une nouvelle mini-série de TF1 ! », tf1,‎ (lire en ligne)
  4. « Tournage : Carole Bouquet, tueuse en série pour TF1 », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  5. Telestar.fr, « Carole Bouquet tueuse en série dans une nouvelle série de TF1 [Photos] », Telestar.fr,‎ (lire en ligne)
  6. https://www.rts.ch/play/tv/emission/la-mante?id=8826762&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da
  7. https://www.rtbf.be/tv/emission/detail_la-mante/actualites/article_la-mante-la-nouvelle-serie-evenement-avec-carole-bouquet?id=9694465&emissionId=11720
  8. Site TF.pro, interview de Marie Guillaumond
  9. Site figurants.com, page sur le casting de "la mante"
  10. Yahho actualités, page sur la Mante, mini série de TF1
  11. Site IDF Location, page sur le Château de Villette]
  12. Site de la lettre de l'entreprise, "Le château de Villette rouvre ses portes"
  13. Sire ça m'intéresse, page sur la peine maximale de prison en France
  14. Benjamin Lopes, « Audiences TV du lundi 4 septembre 2017 : La Mante s'’impose en tête, L'amour est dans le pré leader auprès de la cible commerciale » sur toutelatele.com, 5 septembre 2017
  15. Benjamin Lopes, « Audiences TV du lundi 11 septembre 2017 : La Mante toujours leader, L'Amour est dans le pré en embuscade, W9 puissante » sur toutelatele.com, 12 septembre 2017

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]