Oulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oulles
Oulles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Oisans-Romanche
Intercommunalité Communauté de communes de l'Oisans
Maire
Mandat
Stéphane Girard
2014-2020
Code postal 38520
Code commune 38286
Démographie
Gentilé Oissieux[1]
Population
municipale
hab. (2016 en diminution de 41,67 % par rapport à 2011)
Densité 0,64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 04′ 30″ nord, 5° 59′ 00″ est
Altitude Min. 728 m
Max. 2 559 m
Superficie 11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Oulles

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Oulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Oulles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Oulles
Liens
Site web www.oulles.fr

Oulles ou Oulles en Oisans est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est nichée dans le massif du Taillefer, à 1 400 m d'altitude. C'est la commune la moins peuplée du département[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est caractérisée par des ardoises qui ont été exploitées de façon industrielle[3].

La voie carrossable a été construite dans les années 1960[4].

Situation[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Ecclesia de Olla au XIe siècle[5].

Du latin Olla (marmite), ce toponyme étant alors lié à la forme du vallon rappelant sans doute cet ustensile de cuisine, qui désigne aussi par extension « une mare d'eau ». En patois, une Oulla désigne aujourd'hui encore « un pot en terre »[5].

Lieu-dit[modifier | modifier le code]

Croix des Pestiférés

C'est en ce lieu, proche du Pré Serpent, que furent enterrés les centaines de morts spinaliens victimes de la terrible épidémie de peste noire qui décima la région en 1636.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XVIIe siècle au XIXe siècle, des mines de fer, de plomb et de cuivre ont été exploitées par plusieurs sociétés minières. La commune compta, à certaines époques, plusieurs centaines d'habitants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? 1942 Jean Mazet   Révoqué par le Gouvernement de Vichy[6]
2001 2014 Joseph Vieux - -
2014 En cours Stéphane Girard SE Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 7 habitants[Note 1], en diminution de 41,67 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
227155234271234287286290296
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266261260239219192174177159
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
140160130837874596953
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
352925891612127
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Selon le reportage du journal télévisé de TF1 du 3 février 2017,il ne resterait que 4 habitants dans le village.

Monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

En 2015, le « trail de l'Oisans » est passé par Oulles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.annuaire-mairie.fr/mairie-oulles.html
  2. « Les dix plus petits villages de l’Isère », Isère Magazine, n. 138, octobre 2013, p. 26.
  3. M. Berthelot, Hartwig Derenbourg, F.-Camille Dreyfus et al., La grande encyclopédie : inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts, t. 20, H. Lamirault (Paris), 1885-1902 (lire en ligne), p. 990
  4. « Village d'Oulles et sa route », montagne-oisans.com (consulté le 24 décembre 2015).
  5. a et b André Plank - L'origine des noms des communes du département de l'Isère - Page 82 - (id).
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9614206z/f6.image.r=canton?rk=1330478;4
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :