Lockheed XFV-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed XFV-1 Salmon
Image illustrative de l'article Lockheed XFV-1

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed Corporation
Statut Projet abandonné
Premier vol
Mise en service Jamais
Équipage
1
Motorisation
Moteur Allison YT40-A-6
Nombre 1
Type turbopropulseur
Puissance unitaire 5 500 ch
Dimensions
Envergure 8,35 m
Longueur 11,43 m
Masses
À vide 5 261 kg
Maximale 7 357 kg
Performances
Vitesse maximale 933 km/h
Armement
Interne 4 canons de 20 mm
Externe 46 roquettes de 70 mm

Le Lockheed XFV-1 est un avion militaire de la guerre froide construit par Lockheed pour l’US Navy en 1953-1954 comme avion de chasse embarqué. Ce projet était très audacieux (l’appareil devait décoller et atterrir verticalement) et ne dépassa pas le stade du prototype. Il fut officiellement abandonné en 1956.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1951, l'US Navy lança un projet d’avion de combat à décollage et atterrissage verticaux, ou ADAV (en anglais : Vertical Take-off and Landing aircraft ou VTOL). Cet avion de chasse devait pouvoir décoller à partir de n’importe quel navire, contrairement aux avions classiques, n’opérant que depuis des porte-avions géants, onéreux et constituant une cible prioritaire pour l’ennemi.

Le projet demandait un avion du type « tail-sitter » c’est-à-dire qu’il décollait à la verticale comme une fusée, puis il basculait à l'horizontale pour le vol normal, enfin il re-basculait à la verticale pour l'atterrissage. Il devait être motorisé par un turbopropulseur Allison XT-40, actionnant deux hélices tripales contrarotatives[1], agissant comme un rotor d’hélicoptère pour la phase verticale du vol.

Deux constructeurs répondirent à l’appel d’offres, avec deux projets très semblables[1] : Convair avec le XFY-1 Pogo et Lockheed avec le XFV-1 Salmon. Dans la nomenclature de l’époque, X signifiait eXperimental (prototype), F signifiait Fighter (avion de chasse) et la dernière lettre désignait le constructeur : Y pour Convair (antérieurement, Consolidated) et V pour Lockheed-Vega. Les deux appareils avaient le même moteur, mais le Lockheed avait une voilure trapézoïdale à corde longue et un empennage cruciforme muni d'une roulette à l'extrémité de chaque plan[2], tandis que le prototype Convair avait une voilure de type "delta", servant à la fois d'ailes et d'empennage.

Engagements[modifier | modifier le code]

Le projet de Lockheed eut le mérite de parvenir le premier au stade opérationnel. Le prototype XFV-1 fut réalisé en 1953 et fit son premier essai officiel le [1]. Cependant il ne parvint pas à décoller verticalement à cause de la puissance insuffisante du moteur par rapport au poids de la cellule.

Son concurrent, le XFY-1 Pogo fit son premier vol le , uniquement en vol vertical, et réussit sa première transition vers le vol horizontal le .

On appelle « transition » le moment pendant lequel l'ADAV passe du vol vertical au vol horizontal à l'issue du décollage, ou du vol horizontal au vol vertical avant l'atterrissage. Il apparut très vite que c’était la phase la plus délicate[1], car la portance doit être transférée des moteurs aux ailes, or les ailes ne jouent leur rôle qu'à condition que la vitesse horizontale de l'avion soit suffisante. Le basculement se fait donc de façon progressive.

Finalement, devant les difficultés de pilotage de ces avions et leur manque de performances face aux avions à réaction qui commençaient à apparaître, l'US Navy abandonna ces projets en 1956 après seulement 22 vols d’essais[1].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Les projets du Lockheed XFV et du Convair XFY-1, et les perspectives stratégiques qu’ouvraient ces appareils révolutionnaires, ont inspiré plusieurs œuvres de fiction :

  • En 1954, l'année des essais du Convair XFY-1 et du Lockheed XFV-1, Henri Vernes publie le cinquième tome des aventures de Bob Morane, Panique dans le ciel, où apparaît un ADAC très ressemblant à ces deux prototypes.
  • Dans la bande dessinée Buck Danny, une aventure en 2 tomes (SOS soucoupes volantes en 1959 et Un prototype a disparu en 1960) tourne autour d’un prototype d'appareil à réaction, à décollage et atterrissage vertical (ADAV), conçu et expérimenté secrètement par l’US Navy, dont des espions internationaux, dirigés par Lady X, veulent s’emparer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Enzo Angelucci et Paolo Matricardi, Les avions, vol. 5 : l'ère des avions à réaction, Elsevier Sequoia, coll. « Un Multiguide / Aviation », , 316 p. (ISBN 2-8003-0344-1)
  • Le grand atlas de l'aviation, Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]