Lockheed YP-24

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lockheed YP-24
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : États-Unis Detroit Aircraft Corporation
Statut Prototype
Premier vol
Nombre construits 1
Équipage
2
Motorisation
Moteur Curtiss V-1570-23 "Conqueror
Nombre 1
Type V12 à refroidissement liquide
Puissance unitaire 600 ch
Dimensions
Envergure 13,04[1] m
Longueur 8,76 m
Hauteur 2,59 m
Surface alaire 27,1 m2
Masses
À vide 1 365[1] kg
Maximale 1 978 kg
Performances
Vitesse de croisière 346[1] km/h
Vitesse maximale 378 km/h
Plafond 7 620 m
Vitesse ascensionnelle 558 m/min
Rayon d'action 895 km
Armement
Interne 1 mitrailleuse de 12,7 mm (tir à travers l'hélice)
1 mitrailleuse de 7,62 mm (tir à travers l'hélice)
1 mitrailleuse de 7,62 mm (cockpit arrière)[1]

Le Lockheed-Detroit YP-24 est un prototype d’avion de chasse des années 1930. Une version d'attaque au sol appelée A-9 a également été proposée. Le YP-24 est remarquable pour être le premier avion de combat à porter le nom de Lockheed.

Développement[modifier | modifier le code]

En 1930, Detroit Aircraft Corporation entreprend le développement d’un nouvel avion de chasse pour l’United States Army Air Corps basé sur l’avion de transport Lockheed Altair. Conçu par Robert J. Woods, l'avion est achevé en 1931. Detroit Aircraft fabrique le fuselage métallique et Lockheed fournit les ailes en bois, essentiellement identiques à l'Altair. On assigne au prototype la désignation XP-900 à la Wilbur Wright Field (en). Vance Breese (en) est embauché pour être le pilote d'essai en chef du projet[2]. L'avion est acheté par l’USAAC en septembre 1931 et rebaptisé YP-24 (numéro de série 32-320). Les premiers tests sont suffisamment impressionnants pour générer rapidement une commande de cinq chasseurs Y1P-24 et quatre Y1A-9, avions d'attaque au sol destinés à remplacer le Berliner-Joyce P-16 (en). Le A-9 dispose de quatre mitrailleuses tirant vers l'avant, de soutes sous les ailes pour bombes, et d’un moteur V-1570-1527 de meilleures performances à basse altitude[3].

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Detroit-Lockheed YP-24 en 1931.

Le 19 octobre 1931, le seul avion s’écrase en raison d’un train d'atterrissage partiellement bloqué, et les pilotes du Wilbur Wright Field peignent des messages sur le côté de leurs avions P-12D et O-25C, indiquant au pilote d’essai le lieutenant Harrison Crocker de rembourser[4].

Peu de temps après, en octobre 1931, les événements de la Grande Dépression conduisent la Detroit Aircraft Corporation à la faillite, Lockheed emboîtant le pas en juin 1932. Bien que Lockheed ait ressuscité par un groupe d'investisseurs seulement cinq jours après la fermeture de ses portes, les difficultés financières conduisant à l'annulation du projet P-24 / A-9. Les quatre avions en pré production Y1P-24s, 32-321/324, sont annulées[5]. Cependant, après son départ de la Detroit Aircraft pour la Consolidated Aircraft Corporation, Robert Woods continue à développer le concept YP-24 / A-9 sous la version Consolidated Y1P-25/Y1A-11 qui finalement entre en service comme Consolidated P-30[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Francillon 1982, p. 114–116.
  2. Pauley 2001, p. 61.
  3. "Fact Sheet: Detroit-Lockheed YP-24." Museum of the United States Air Force. Retrieved: 16 February 2011.
  4. Pauley 2001, p. 59.
  5. Andrade 1979, p. 144.
  6. "Fact Sheet: Consolidated P-30." Museum of the United States Air Force. Retrieved: 16 February 2011.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John M. Andrade, U.S. Military Aircraft Designations and Serials since 1909, Leicester, Earl Shilton/Midland Counties Publications, , 254 p. (ISBN 978-0904597219)
  • (en) Enzo Angellucci et Peter M. Bowers, The American Fighter, New York, Orion Books, , 480 p. (ISBN 978-0517565889)
  • (en) René J. Francillon, Lockheed Aircraft Since 1913, Londres, Putnam, , 512 p. (ISBN 978-0370303291)
  • (en) René J. Francillon, Lockheed Aircraft Since 1913, Annapolis, Naval Institute Press, , 566 p. (ISBN 978-0870218972)
  • (en) Robert F. Pauley, « Breese-Dallas Model 1 », Skyways,‎ , p. 61
  • (en) Gordon Swanborough et Peter M. Bowers, United States Military Aircraft Since 1909, Washington, Smithsonian Publications, , 766 p. (ISBN 978-0874748802)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]