Lockheed LC-130 Hercules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed LC-130 Hercules
Lockheed LC-130R Hercules de l'US Navy.
Lockheed LC-130R Hercules de l'US Navy.

Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Rôle Avion de transport polaire.
Statut Opérationnel
Premier vol 1956
Mise en service 1959
Équipage
7
Motorisation
Moteur Allison T56-A-15
Nombre 4
Type turbopropulseurs
Puissance unitaire 4 910 ch
Dimensions
Envergure 40,41 m
Longueur 29,79 m
Hauteur 11,66 m
Surface alaire 162,11 m2
Masses
À vide 34 685 kg
Maximale 70 305 kg
Performances
Vitesse de croisière 555 km/h
Vitesse maximale 600 km/h
Plafond 11 000 m
Vitesse ascensionnelle 580 m/min
Rayon d'action 3 800 km

Le Lockheed LC-130 Hercules est un avion de transport militaire américain spécialement dédié au soutien des expéditions polaires. Il est directement dérivé du célèbre C-130 Hercules.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Lockheed LC-130F Hercules du Squadron VXE-6.

Au début de l'année 1956 l'état-major de l'US Navy commence à s'intéresser au nouvel avion-cargo Lockheed C-130A Hercules alors en service dans l'US Air Force afin de l'utiliser dans les missions polaires. Pour cela l'avion est doté de trois skis amovibles de grande taille qui se fixent sur le train d'atterrissage.

Ainsi gréés l'avion est désigné Lockheed UV-1L. Les essais en vol démontrent la capacité d'atterrir sur un terrain enneigé. Cependant, pour assurer un décollage efficace, notamment à pleine charge l'avion doit être assisté de huit moteurs-fusée d'appoint de type JATO. Finalement le concept du Lockheed UV-1L est validé par la commande de douze avions de série, identiques aux Lockheed C-130B de l'US Air Force. En septembre 1962, lors du réalignement des désignations, les Lockheed UV-1L deviennent des LC-130F[1].

En 1968 la marine américaine fait l'acquisition d'une nouvelle version, désignée LC-130R, basée sur le Lockheed C-130H alors en cours de déploiement dans les rangs de l'US Air Force.

En service[modifier | modifier le code]

La mission première des Lockheed LC-130F puis des LC-130R est le ravitaillement et le soutien opérationnel de la base antarctique McMurdo. Les avions de l'US Navy remplissent cette mission jusqu'en 1999 où le département de la Défense des États-Unis décide d'octroyer cette mission à l'US Air National Guard. C'est ainsi que les cinq LC-130R encore en service reçoivent la désignation de LC-130H Hercules[2]. Début 2015 ils servent toujours[3].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Globalement le Lockheed LC-130 Hercules reprend les grandes lignes du Lockheed C-130 Hercules. Les aspects divergeants sont surtout les skis amovibles ainsi que les points d'accrochage des JATO sur le côté du fuselage. En outre les LC-130 portent tous une livrée haute visibilité de couleur rouge orangée au niveau de l'empennage et de l'intrados de voilure[4].

Désignations des versions[modifier | modifier le code]

Gros plan sur les skis d'un LC-130H.
  • Lockheed UV-1L Hercules : désignation de la première version dans les rangs de l'US Navy avant 1962.
  • Lockheed LC-130F Hercules : désignation de la première version dans les rangs de l'US Navy après 1962.
  • Lockheed LC-130R Hercules : désignation de la seconde version dans les rangs de l'US Navy avant 1999.
  • Lockheed LC-130H Hercules : désignation de la seconde version dans les rangs de l'US Air Force après 1999.

Développements liés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Marmin, Encyclopédie "Toute l'aviation", Editions Atlas, .
  • Bill Gunston et Claude Dovaz (adapt. française), L'aviation de combat, Paris, Gründ, coll. « G ⁺ », (ISBN 2-700-06409-7 et 978-2-700-06409-4)
  • (en) Tom Kaminsky et Mel Williams, The United States Military Aviation Directory, Norwalk, CT, Airtime Publishing, , 256 p. (ISBN 978-1-880-58829-1, OCLC 44890101)
  • (en) David Willis, Aerospace Encyclopedia of World Air Forces, Norwalk, USA, Airtime Publishing, (ISBN 1-880588-30-7).

Liens externes[modifier | modifier le code]