Lockheed Altair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lockheed Altair
Image illustrative de l'article Lockheed Altair

Rôle Sport aérien
Constructeur Drapeau : États-Unis Lockheed
Équipage 1 pilote
Premier vol Septembre 1930
Production 11 appareils
Dimensions
Longueur 8,64 m
Envergure 13,03 m
Hauteur 2,9 m
Aire alaire 27,24 m2
Masse et capacité d'emport
À vide 1,468 t
Max. au décollage 2,220 t
Motorisation
Moteurs 1 Pratt & Whitney R-1340 Wasp (9 cylindres en étoile refroidi par air)
Puissance unitaire 373 kW
(500 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 282 km/h
Vitesse maximale 333 km/h
à 2 140 m
Autonomie 935 km
Plafond 7 250 m
Charge alaire 81,5 kg/m2
Puissance massique 170 W/kg

Le Lockheed Altair est un avion de sport développé entre la fin des années 1920 et le début des années 1930 à partir du Lockheed Model 8 Sirius. Deux exemplaires sont rachetés par l'USAAC et désignés Y1C-23 et Y1C-25.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Lockheed conçut une aile alternative équipé d'un train d'atterrissage rétractable pour le Lockheed Sirius à partir d'une demande de Charles Lindbergh, même si Lindbergh choisit en définitive d'acheter un Sirius standard. Le premier Altair, convertit à partir d'un Sirius, vola en Septembre 1930. Comme le Sirius, le Altair était un monoplan monomoteur à ailes basses fabriqué en bois. Le train d'atterrissage, qui fonctionnait à l'aide d'une manivelle, se rétractait vers l'intérieur.

Suivant le prototype quatre Sirius furent convertis en Altair, puis six Altair furent construit neufs: trois par Lockheed, deux par la Detroit Aircraft Corporation et un par AiRover. Le AiRover Altair, surnommé The Flying Testbed, était propulsé par un moteur Menasco Unitwin, qui utilisait deux moteurs pour entrainer un unique arbre. Le Unitwin fut utiliser sur le Vega Starliner, qui n'entra jamais en production

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le prototype du Altair fut acheté par l'United States Army Air Corps et désigné Y1C-25, tout comme un second Altair, équipé d'un fuselage en métal et désigné Y1C-23. Ils furent utilisés comme avion de transport de personnel, comme un autre appareil qui fut utilisé par l'US Navy en tant que XRO-1.

Les Altair furent utilisés pour battre un certain nombre de record de distance de vol. Un appareil, nommé Lady Southern Cross fut utilisé par l'aviateur australien Charles Kingsford Smith pour effectuer le premier vol entre l’Australie et les États-Unis entre le 20 Octobre et le 4 Novembre 1934. Kingsford Smith fut tué aux premières heures du 8 Novembre 1935, à bord de Lady Southern Cross alors qu'il essayait de battre le record de vol entre l'Angleterre et l'Australie.

Lady Southern Cross avec Kingsford Smith à son bord

Deux Altair furent utilisés par le journal japonais Mainichi Shimbun en tant que transporteur de passagers et de fret à haute vitesse, dont un est resté en service jusqu'en 1944..

Variantes[modifier | modifier le code]

8D Altair
Avion de sport biplace à hautes performances et long rayon d'action, équipé d'un train d’atterrissage rétractable, propulsé par un moteur en étoile Pratt & Whitney SR-1340E Wasp de 500 ch (373 kW) ; un prototype, quatre Sirius convertis, six appareils de production.
Sirius 8 Special
Lockheed Y1C-23
Un appareil fabriqué pour l'aviateur australien Charles Kingsford Smith, il fut converti en Altair 8D, nommé ensuite Lady Southern Cross.
DL-2A
Deux Altair 8D fabriqués par la Detroit Aircraft Corporation.
Y1C-23
Lockheed C-23
Le second Altair 8D fut acheté par l'US Army Air Corps, il fut utilisé comme avion de transport de personnel. Désigné ensuite C-23.
Y1C-25
Le prototype du Altair 8D fut acheté par l'US Army Air Corps, propulsé par un moteur en étoile Pratt & Whitney R-1340-17 Wasp de 450 hp (336 kW).
XRO-1
Un Altair DL-2A acquis par l'U.S. Navy, il fut utilisé comme avion de transport de personnel.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

 Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
 Drapeau des États-Unis États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Développements liés
Listes reliées

Liens externes[modifier | modifier le code]