Aller au contenu

Lockheed AC-130

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

AC-130
Vue de l'avion.
Un AC-130H

Constructeur Lockheed et Boeing
Rôle Avions gunship
Statut En service (30 opérationnels en novembre 2022)
Premier vol AC-130A : 1966
AC-130U : 1990
Mise en service AC-130A : 1968
AC-130U : 1995
Coût unitaire AC-130H : 132,4 million USD
AC-130U : 190 million USD (2001)
Nombre construits 43
Équipage
13
Motorisation
Moteur Allison T56-A-15
Nombre 4
Type Turbopropulseurs
Puissance unitaire 4 910 ch (3 700 kW)
Dimensions
Envergure 40,4 m
Longueur 29,8 m
Hauteur 11,7 m
Surface alaire 162,2 m2
Performances
Vitesse maximale 480 km/h (Mach 0,4)
Plafond 9 100 m
Rayon d'action 4 070 km

Le Lockheed AC-130 est un avion gunship d'attaque au sol et d'appui aérien rapproché (close air support (CAS)). La base de l'avion est fabriquée par Lockheed. Boeing est responsable de la conversion en gunship. Il s'agit d'une variante de l'avion de transport C-130 Hercules.

Caractéristiques

[modifier | modifier le code]
Intérieur d'un AC-130U avec l'obusier M102 (au premier plan) et le canon de 40 mm Bofors (à l'arrière-plan) en 2003.

Cet avion est uniquement en service dans l'United States Air Force, qui utilise, dans les années 2000, les variantes AC-130H Spectre et AC-130U Spooky. Il est motorisé par quatre turbopropulseurs et dispose d'un armement comme le M61 Vulcan de 20 mm, un obusier M102 de 105 mm et un canon de 40 mm Bofors L60. Le remplacement des canons de 40 mm Bofors et des canons rotatifs de 25 mm des AC-130U par des Bushmaster II de 30 mm a été étudié de 2007 à 2011, mais cette rénovation n'a pas été retenue[1]. L'équipage est habituellement de douze ou treize hommes, dont cinq officiers (deux pilotes, un navigateur, un officier de guerre électronique, un officier de conduite de tir) et du personnel (ingénieur de vol, des spécialistes de l'électronique et des canonniers). Certains AC-130 sont utilisés pour les évacuations sanitaires aériennes.

En 2010, on annonce l'achat de seize AC-130J Ghostrider (des C-130J modifiés) pour remplacer les AC-130H, ce qui, avec les dix-sept AC-130U en service, devait porter la flotte à 33 appareils en 2013[2].

Le dernier AC-130H est retiré du service le . En , on compte 2 AC-130J, 14 AC-130U et 12 AC-130W[3].

En 2021, selon des prévisions de 2015, il y aura un total de 49 AC-130U et AC-130J[4].

Il y a eu changement de plan depuis et le 31e et dernier AC-130J est livré en novembre 2022 au lieu de 40 prévu. Seuls trente sont opérationnels, un a subi trop de contraintes durant les essais et est utilisé pour entrainer les différents personnels au sol[5].

AC-130A Project Gunship II
AC-130A Surprise Package, Pave Pronto, AC-130E Pave Spectre
  • 4 × miniguns GAU-2/A de 7,62 mm
  • 2 × canons M61 Vulcan de 20 mm
  • 2 × canons Bofors L60 de 40 mm
AC-130E Pave Aegis
  • 2 × canons M61 Vulcan de 20 mm ou 4 × miniguns GAU-2/A de 7,62 mm
  • 1 × canon Bofors L60 de 40 mm
  • 1 × howitzer M102 de 105 mm (4,13 in)
AC-130H Pave Spectre II
  • 1 × canon Bofors L60 40 mm
  • 1 × howitzer M102 de 105 mm
AC-130H Spectre
  • 2 × canons M61 Vulcan de 20 mm
  • 1 × canon Bofors L60 40 mm
  • 1 × howitzer M102 de 105 mm
AC-130U "Spooky" Gunship
AC-130J Ghostrider

Engagements

[modifier | modifier le code]

Durant la guerre du Viêt Nam, les AC-130A, E et H sont surtout utilisés pour l'interdiction nocturne de camions sur la piste Ho Chi Minh.

Des AC-130A et H sont utilisés lors de l'incident du Mayagüez en mai 1975[7].

Quatre AC-130H devaient couvrir l'exfiltration des forces terrestres lors de l'opération Eagle Claw en Iran en 1980, mais l'opération échoua avant même d'atteindre son objectif[8].

Des AC-130 appuient notamment le saut des Rangers sur Point Salines lors de l'invasion de la Grenade en 1983.

De 1983 à 1990, des AC-130H désarmés sont utilisés en missions de renseignement au Salvador pour localiser la guérilla opposée au gouvernement[9].

Des AC-130 sont également utilisés lors de l'invasion du Panama par les États-Unis, détruisant notamment le quartier-général de la force de défense panaméenne[10].

Durant la guerre du Golfe de 1991, les AC-130H effectuent 101 sorties et un d'entre eux est abattu durant la bataille de Khafji le .

Des AC-130 sont également utilisés en Somalie pendant les opérations Continue Hope et United Shield ; en Bosnie-Herzégovine ; lors d'évacuation de non-combattants américains en Albanie et au Libéria[10].

En 1999, des AC-130U participent aux opérations de combat au Kosovo[10].

Les AC-130 ont également été utilisés dans les opérations Enduring Freedom, Iraqi Freedom et Inherent Resolve[11].

Culture populaire

[modifier | modifier le code]
AC 130H du 16th SOS
  • Il apparait dans plusieurs volets de la série de RTS Command & Conquer.
  • L'AC-130 Spectre attaque un Decepticon dans le film Transformers, sorti en 2007.
  • Il est aussi utilisé lors de la mission « La Mort vient du ciel » dans Call of Duty 4: Modern Warfare, dans l'opération spéciale « Stratège » et en bonus multi-joueurs dans le jeu ainsi que dans Call of Duty: Modern Warfare 2,Call of Duty: Modern Warfare 3 et Call of Duty : Modern Warfare 2019 en tant que série de points.. Un joueur joue le rôle d'un opérateur américain de télévision à imagerie thermique à bord de l'avion dans Call of Duty: Modern Warfare Remastered.
  • Le court métrage Find Makarov: Operation Kingfish faisant le lien entre ces deux jeux fait lui aussi intervenir un AC-130 qui fournit un soutien à un groupe de soldats au sol avant d'être abattu par un missile.
  • La mission "Betty est une catin" du jeu Medal of Honor 2010 fait intervenir un AC-130, indicatif Reaper 31.
  • Dans le film L'Agence tous risques on l'aperçoit brièvement en train de détruire la cache où sont les membres de l'équipe après avoir capturé le Général Morisson. L'agent de la CIA « Lynch » regarde en direct l'opération sur l'ordinateur portable et conclut par cette réplique : « On se croirait vraiment dans Call of Duty, vous croyez pas ? » faisant référence aux jeux vidéo mentionnés dans le paragraphe précédent.
  • L'AC-130 est présent dans le jeu mobile pour smartphones Zombie Gunship, développé par Limbic software, où l'on doit tirer sur des zombies avec l'armement de l'avion.
  • Une application existe pour iPhone et iPod touch appelée AC-130 Spectre, développée par Triniti Game, le jeu reproduit assez fidèlement le système d'armes de l'appareil.
  • L'AC-130 est aussi présent dans Ace Combat 5.
  • L'AC-130 est aussi présent dans une mission de Modern Combat 3: Fallen Nation sur iOS-Android.
  • Dans HAWX 2, l'AC-130U est jouable dans une mission.
  • De même, c'est un modèle pilotable que l'on peut retrouver dans le jeu ArmA II via l'intermédiaire d'un mod.
  • L'AC-130 est jouable (pilotage et artillerie) dans le mod Desert combat pour Battlefield 1942.
  • L'AC-130U Spooky est aussi présent dans une mission du jeu vidéo Ace Combat: Assault Horizon, dans la mission no 4, la mission "Spooky"
  • L'AC-130H Spectre est aussi présent dans le 3e DLC de Battlefield 3 : Armored Kill. Dans cet opus, il est possible d'utiliser les tourelles de l'appareil, sans pour autant diriger l'appareil.
  • Dans le film La Chute de la Maison Blanche, un AC-130 est utilisé par les nord-coréens pour attaquer Washington et la Maison-Blanche.
  • Dans le jeu Battlefield 4, un AC-130 est aperçu dans la bande-annonce multijoueur et sera disponible en tant que ressource du commandant. Cette fois ci, il est possible d'utiliser le canon de 40 mm (absent dans Battlefield 3) mais les tourelles de l'appareil ont disparu.
  • Dans le film Du sang et des larmes, un AC-130 est utilisé par l'armée américaine.
  • Dans le film The Covenant, l'appui feu dans la scène finale est dévolu à un AC-130J.

Sur les autres projets Wikimedia :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLTHG9WZyca7656R6qklgOjA6bxfsHIKM-

Développement lié

Aéronefs comparables

Bibliographie indicative

[modifier | modifier le code]
  • (en) Jack S. Ballard, Development and Employment of Fixed-Wing Gunships, 1962-1972, Washington, D.C., Office of Air Force History, , 326 p. (lire en ligne).
  • (en) Air Commando Journal: Gunships, vol. 1, no 4, 2012 [lire en ligne (page consultée le 13 octobre 2019)]
  • (en) Air Commando Journal: Spectre, vol. 3, no 2, 2014 [lire en ligne (page consultée le 13 octobre 2019)]
  • (en) William Walter, Ghostriders 1968-1975 : "Mors De Caelis" Combat History of the AC-130 Spectre Gunship, Vietnam, Laos, Cambodia, New York, Knox Press, , 352 p. (ISBN 978-1-63758-155-1).
  • (en) William Walter, Ghostriders 1976-1995 : "Invictus" Combat History of the AC-130 Spectre Gunship, Iran, El Salvador, Grenada, Panama, Iraq, Bosnia-Herzegovina, Somalia, New York, Knox Press, , 496 p. (ISBN 978-1-63758-157-5).

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. annonce officielle
  2. (en) Amy Butler, « Socom Refines AC-130J Gunship Plans », sur aviationweek.com, Aviation Week & Space Technology, (consulté le )
  3. Arnaud, « Le parc aérien de l’US Air Force en 2015 et en images », sur Avions légendaires, (consulté le ).
  4. (en) « AFSOC retires its last AC-130H Spectre gunship », sur Jane's, (consulté le )
  5. « Moins d'AC-130J Ghostrider : l'USAF se tourne vers les opérations de haute intensité », Air et Cosmos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) Bill Holder et Scott Vadnais, Firepower : history of the aircraft gun, Schiffer, , p. 78.
  7. William G. (Bill) Castlen, « Spectre 41 and the Mayaguez », p. 31-34, et (en) Bill Walter, « AC-130 Spectres and the Recovery of the SS Mayaguez », Air Commando Journal, vol. 7, no 1,‎ , p. 46-50 (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) Bill Walter, « AC-130s in Operation Rice Bowl and Eagle Claw 1979-1980 », Air Commando Journal, vol. 3, no 2,‎ , p. 9-15, notamment p.13 (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en) Bill Walter et Dan Baradon, « Operations Bield Kirk, Blue Flame and Blinking Light : El Salvador 1983-89 », Air Commando Journal, vol. 3, no 2,‎ , p. 16-19 (lire en ligne, consulté le )
  10. a b et c (en) « AC-130U », sur af.mil, (consulté le ).
  11. (en) « AC-130W Stinger II », sur af.mil, (consulté le ).