Iroquoisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ligue des cinq nations)
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Cinq tribus civilisées.
Iroquoisie
Haudenosaunee

15701779

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

En 1650

Informations générales
Statut Tribalisme
Capitale Onontagué
Langue Mohawk, oneida, onondaga, cayuga, seneca
Religion Animisme
Histoire et événements
1570 Confédération de cinq nations iroquoises par Deganawidah
XVIIe siècle Guerres franco-iroquoises
1722 Les Tuscaroras entrent dans la confédération
1779 George Washington envahit l'Iroquoisie

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'Iroquoisie est le territoire contrôlé par la Confédération iroquoise, ou ligue des Cinq-Nations (langues iroquoiennes : Haudenosaunee), confédération formée vers 1570 par les Iroquois de cinq tribus : Tsonnontouans, Onnontagués, Goyogouins, Onneiouts et Agniers. En 1722, une sixième tribu, les Tuscaroras, se joignit à ce qui devint alors la ligue des Six-Nations[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Confédération historique[modifier | modifier le code]

Les six tribus étaient liées entre elles par une constitution commune appelée Gayanashagowa ou « grande loi de l'Unité ».

On les retrouve au sud du lac Champlain, le long de la rivière Hudson et au sud du lac Ontario. Chaque nation est relativement autonome à l'intérieur de la confédération mais ils entretiennent des rapports constants et se concertent souvent sur les stratégies à suivre.

Ils ont été les partenaires commerciaux des Hollandais puis des Britanniques. Ils furent donc de farouches adversaires pour les Français de la vallée du Saint-Laurent. Lorsqu'ils se décidaient d'agir tous ensemble, ils représentaient une force de frappe impressionnante. Ils connaîtront un certain déclin lors de la guerre d'indépendance américaine quand ils seront profondément divisés, certains restant fidèles à la Grande-Bretagne et les autres épousant la cause des rebelles américains.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Après la destruction de l'Iroquoisie durant la guerre d'indépendance des États-Unis, une partie de sa population migre au nord, vers le Haut-Canada. En 1842, le gouvernement du Canada-Uni leur concède un territoire réservé aujourd'hui connu sous le nom de Réserve des Six Nations. Jusqu'en 1996, celle-ci fut dirigée par Léon Shenandoah. Même si l'État iroquois n'existe plus, la Confédération iroquoise, elle, existe toujours sous forme de conférence entre les différentes tribus iroquoises et participe entre autres, aux championnats du monde de crosse au champ.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. League of the Ho-dé-no-sau-nee, or Iroquois de Lewis Henry Morgan, Encyclopaedia Universalis, coll. « Les Fiches de lecture d'Universalis », (ISBN 9782341000642, lire en ligne), p. 4
  2. (en) Native Peoples of the Americas, Encyclopaedia Britannica, (ISBN 9781615353651, lire en ligne), p. 84

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]