Ladonchamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ladonchamps
Chapelle de la Nativité-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie.
Chapelle de la Nativité-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Commune Woippy
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 110 hab. (1806)
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 14″ nord, 6° 09′ 09″ est
Historique
Date de fusion 9 février 1810
Commune(s) d’intégration Woippy
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Ladonchamps

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Ladonchamps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Ladonchamps

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Ladonchamps

Ladonchamps est une ancienne commune française du département de la Moselle, rattachée à Woippy depuis 1810[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennes mentions[2],[1] : Laidonchampt (1392), Laidonchamp (1404), L'arduchamps (1444), Laidonchamps (1446), Landonchamps (1473), Laidonchampz (1474), Laidonchant (XVe siècle), Lai don champs (1500), Laidunchamps (1518), Lindonchamp (1544), Le Chasteaulx de Donchamp (1553), Hadonchamps (XVIIe siècle), La Donchamps (1756), Ladonchamps (1793), Ladomchamp (1801).

En lorrain : Laidonchamp[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1790, Ladonchamps dépendait des Trois-Évêchés (bailliage et coutume de Metz) et était également une annexe de la paroisse Saint-Simon de Metz[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[1]
1793 1800 1806
138 102 110

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Ladonchamps, XIVe, avec chapelle castrale construite en 1729, restauré XIXe ; attaqué au moment du siège de Metz en 1444, démantelé en 1552 sur ordres du duc de Guise, à nouveau assailli quelques années plus tard et fort maltraité ; transformé en une élégante demeure au XVIIIe, incendié en 1944 lors de la bataille de Metz, il fut rasé peu après, sauf la chapelle[3].
  • Chapelle de la Nativité-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie.

Personnalités liées à Ladonchamps[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/fiche.php?select_resultat=18282
  2. a, b et c Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  3. raconte-moi-woippy.net