Landonvillers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Landonvillers
Plan cadastral de Landonvillers en 1896.
Plan cadastral de Landonvillers en 1896.
Blason de Landonvillers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Canton Pange
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Pange
Commune Courcelles-Chaussy
Statut Ancienne commune
Code postal 57530
Code commune 57378
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 05″ nord, 6° 23′ 42″ est
Historique
Date de fusion 1972
Commune(s) d’intégration Courcelles-Chaussy
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Landonvillers

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Landonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Landonvillers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Landonvillers

Landonvillers est une ancienne commune française de la Moselle, rattachée à Courcelles-Chaussy depuis 1972 avec le statut de commune associée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé sur la rive droite de la Nied française.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Anciens noms[1] , [2]: Landonvilleirs (1287), Landwiler (1289), Ladonviller (1361), Landewilre (1460), Landonuiller (1481), Landwiller (1542), Landonviller (1756), Landonvillers (1793), Landonville (Bull. des Lois 1801).
  • En allemand : Landdroff[2], Landenweiler (1915-1918), Ladenweiler (1941-1944).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Landonvillers est créée en 1793. Elle rejoint de canton de Courcelles et le district de Boulay en 1793. En 1801 elle passe dans le Pange.

Administration[modifier | modifier le code]

Maire de Landonvillers[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs de Landonvillers
Période Identité Étiquette Qualité
an VIII   Jean Nicolas Besses    
mars 1995 2011 Michel Gali    
2011   Etienne Lognon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
161 143 191 196 176 180 145 153 138
1875 1880 1885 1895 1900 1905 1910 1921 1926
138 148 158 135 135 168 133 98 99
1931 1936 1946 1954 1962 1968 - - -
91 126 85 88 78 81 - - -

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Landonvillers Blason D'azur au chevron écimé d'argent accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'une ancre posée en barre, le tout du même[3].
Détails

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Landonvillers, premier musée d’îcones de France[modifier | modifier le code]

Le château de Landonvillers est une ancienne maison seigneuriale du XVIe siècle construite par Thomas du Chat. La maison seigneuriale appartient dans la seconde moitié du XVIIIe siècle à la famille de Ménonville. Il abrite au cours des siècles, et jusqu'à la Révolution, de nombreuses familles nobles. Le manoir est rebâti en 1873 dans le style du XVIIIe siècle classique français par Charles-Joseph de Bouteiller, député et adjoint au maire de Metz, qui prend possession du château et y aménage un parc. Le Dr Jean von Haniel, notable allemand rachète la demeure en 1891 et s’y installe en 1895. Après une visite des travaux de restauration du château du Haut-Kœnigsbourg en Alsace, Jean von Haniel demande à l’architecte de l’empereur Guillaume II, Bodo Ebhardt, de lui ériger un grandiose donjon d'habitation carré et un beffroi élancé culminant à 50 m. Le château est radicalement transformé entre 1903 et 1905 : un important bâtiment est ajouté côté rue. Cette demeure propose les styles les plus caractéristiques de l’art allemand : roman, gothique tardif, Renaissance, style wilhelmien et Jugendstil. L'édifice est endommagé par les deux guerres puis abandonné pendant plusieurs décennies. Aujourd'hui le château est une propriété privée et a retrouvé toute sa splendeur. Norbert Vogel, psychothérapeute et écrivain, y a réuni une collection unique en Europe d’icônes anciennes couvrant principalement la période du XVIe au XIXe siècle : le château est devenu le premier musée d’icônes de France[4],[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. International Centre of Onomastics - Onoma, Volumes 36 à 37 (2001)
  2. a et b Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  3. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=1289
  4. Vies Communes, no 5, CCPP, octobre 2009, p. 4-5.
  5. Site du château Vogel