Evendorff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Evendorf.

Evendorff
Evendorff
Chapelle Saint-Ulrich.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Commune Kirschnaumen
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 268 hab. (1900)
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 48″ nord, 6° 25′ 07″ est
Historique
Date de fusion 14 août 1811
Commune(s) d’intégration Kirschnaumen
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Evendorff

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Evendorff

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Evendorff

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Evendorff

Evendorff (plus rarement Évendorff) est une ancienne commune française de la Moselle, rattachée à Kirschnaumen depuis 1811.

Ses habitants sont surnommés Di Iendrowwer Wöllef (les loups d’Evendorff)[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé en Lorraine dans le pays de Sierck.

Localités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Rose des vents
Montenach N Obernaumen
O    Evendorff    E
S
Kaltweiler Kirschnaumen

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En francique lorrain : Iendroff, Iendrëf et Iewendrëf.
  • Anciennes mentions[2] : Everstorf en 1542, Effendorff en 1594, Evendorff et Eventroff en 1736.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village d'Evendorff a dépendu de la prévôté et du domaine de Sierck. Puis après 1750, il était une communauté du bailliage de Bouzonville[2].

Sur le plan religieux, Evendorff était une annexe de la paroisse de Kirschnaumen (diocèse de Trèves et doyenné de Perl)[2].

Chef-lieu communal de la Moselle en 1790, Evendorff est finalement rattaché à Kirschnaumen par un décret du 14 août 1811[2].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Ulrich ; construite en 1754, restaurée en 1779.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Becker, Spottnimm aus em Siirkerland : sobriquets du pays sierckois, éditions Gewan, 2000.
  2. a b c et d Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.