Salival (Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salival.

Salival
Salival (Moselle)
Face de la ferme de Salival à Moyenvic.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Commune Moyenvic
Statut Ancienne commune
Démographie
Population 48 hab. (1881)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 09″ nord, 6° 33′ 58″ est
Superficie 3,97 km2
Historique
Date de fusion 1888 (à Morville-lès-Vic)
1928 (à Moyenvic)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Salival

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Salival

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Salival

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Salival

Salival est une ancienne commune française du département de la Moselle, étant aujourd'hui une exploitation agricole. Elle est rattachée à Moyenvic depuis 1928 dont elle forme l'un des écarts. Il s'y trouve les restes d'une ancienne abbaye.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Vue générale de la ferme.

Salival se trouve au nord du village de Moyenvic, à droite de la route D955 menant vers Château-Salins. Le nom de Salival, provient vraisemblablement du mot sel, qui est commun dans ce pays du Saulnois.

Arrivé au hameau de Salival, en suivant la petite route qui s'ouvre à droite sur quelques centaines de mètres, on rejoint la côte Saint-Jean où, selon la légende, Saint Livier fut exécuté.

On trouve également à proximité une ancienne villa gallo-romaine[1].

Histoire administrative[modifier | modifier le code]

Salival s'élève sur le territoire d'un ancien village nommé Bourmont qui fut vraisemblablement détruit lors de la guerre de Trente Ans[2].

En 1820, Salival comprenait dix maisons de fermes, un moulin et une chapelle à l'intérieur d'une enceinte possédant une seule porte d'entrée. Elle abritait 81 habitants, pour 13 ménages. La superficie communale totalisait 357 hectares, dont 210 en labours et 100 en forêts. Elle était une annexe de Morville-lès-Vic[3].

La commune de Salival a fusionné en 1888 avec Morville-lès-Vic. Avant son rattachement la commune comptait 95 habitants en 1876, puis seulement 48 en 1881[4]. En 1928, le hameau et le territoire de Salival passent à la commune de Moyenvic.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[4]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
627576817337565166
1856 1861 1872 1876 1881 - - - -
6679999548----

Abbaye de Salival[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Abbaye de Salival.

À Salival se trouve l'ancienne abbaye Notre-Dame de la Nativité, de l'ordre des Prémontrés, fondée en 1156.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'abbaye de Salival
  2. Moyenvic, Charles Penin, 1988
  3. Statistique administrative et historique du département de la Meurthe, 1822, Louis-Antoine Michel
  4. a et b Salival - Notice Communale

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Penin, Moyenvic : passé et présent d'un village lorrain du Saulnois, Pierron, Sarreguemines, 1988, 129 p.
  • Pascal Sommeille et Isabelle Dieudonné-Sommeille, Salival 1940-1944 : histoire d'une famille de résistants en Lorraine annexée, 2017, 162 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]