Creutzwald-la-Houve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Creutzwald-la-Houve
Creutzwald-la-Houve
Le siège la Houve.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Commune Creutzwald
Statut Ancienne commune
Code postal 57150
Démographie
Population 200 hab. (1817)
Géographie
Coordonnées 49° 12′ 33″ nord, 6° 41′ 41″ est
Historique
Date de fusion 1809
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Creutzwald-la-Houve
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Creutzwald-la-Houve
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Creutzwald-la-Houve
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Creutzwald-la-Houve

Creutzwald-la-Houve est une ancienne commune française du département de la Moselle en région Grand Est. Elle est rattachée à celle de Creutzwald-la-Croix en 1809.

Géographie[modifier | modifier le code]

En 1779, Creutzwald-la-Houve est séparé de Creutzwald-la-Croix par une rivière appelée la Bisten ou la Houve de Merten[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennement mentionné : Houf (1721), Houffe (1726), Houff (1728), Houw (1731), Critzwahlt-la-Houve (1762), Creitzwaldt ou la Houve de Merten (dict. Viv.), Creutzwald la Houve (1793), Creutzvaldt-la-Hauve (1801), Creutzwald-la-Houve (sans date)[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le ban de ce village étaient des mines de plomb exploitées sous les noms de la Wildt, le Petit-Zel et le Gros-Zel[1].

Entre 1751 et 1790, Creutzwald-la-Houve fait partie du bailliage de Boulay sous la coutume de Lorraine[1].

Ce village est compris comme chef-lieu de commune dans le canton de Sarrelouis par arrêté du 29 vendémiaire an X, puis est réuni à Creutzwald-la-Croix par décret du 14 ou 24 [1],[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1793 1800 1806
abs.287318
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini[2])

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Verrerie construite en 1705, dans laquelle on fabrique du verre à vitres demi-blanc en 1817[4]
  • Fonderie de fer construite en 1735, composée de deux hauts fourneaux qui sont alimentés en 1817 de la mine prise sur les lieux et de celles qui s'exploitent à Berviller, Tromborn, Brettnach, etc[4].
  • La mine de La Houve[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, Paris, Imprimerie nationale.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale Creutzwald-la-Houve », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales
  3. M. de Chastellux, Le territoire du département de la Moselle : histoire et statistique, Metz, Maline, 1860.
  4. a b et c Viville, Dictionnaire du département de la Moselle, Metz, 1817.