Kawhi Leonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leonard.
Kawhi Leonard Portail du basket-ball
Kawhi Leonard Dunk cropped.jpg
Kawhi Leonard en 2017
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (26 ans)
Riverside, Californie
Taille 2,01 m (6 7)
Poids 104 kg (229 lb)
Surnom Sugar K, The Claw, The Klaw, Kawow Leonard
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Spurs de San Antonio
Numéro 2
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
2009-2011 Aztecs de San Diego State
Draft de la NBA
Année 2011
Position 15e
Franchise Pacers de l'Indiana
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
07,9
11,9
12,8
16,5
21,2
25,5

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Kawhi Leonard est un joueur professionnel américain de basket-ball né le à Riverside (Californie, États-Unis). Leonard mesure 2,01 m (6 7) et joue au poste d'ailier. Il joue aux Spurs de San Antonio, avec qui il remporte le titre NBA et est élu meilleur joueur des Finales en 2014 contre le Heat de Miami.

Réputé pour ses qualités défensives, il est élu meilleur défenseur de la saison NBA en 2015 et 2016.

Il obtient après la saison 2016-2017, sa deuxième qualification pour le All-NBA First Team.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et personnalité[modifier | modifier le code]

Kawhi Leonard est un joueur très discret et très calme.[1] Il n'est pas très actif sur les réseaux sociaux, ce qui est rare pour un joueur NBA de son calibre, dans les années 2010.

De plus, Leonard est célèbre à cause de sa grande paire de mains [2], mais également à son visage neutre, blasé. 

Il donne l'image d'un joueur simple, qui aime jouer et qui n'est là que pour cela.

Au fond du joueur humble et travailleur qu'il est, c'est également quelqu'un de très fort psychologiquement. [3]

En effet, malgré un début d'enfance toutefois normal en Californie, bien qu'il passait sa vie à laver des voitures avec son père, Leonard perd son père le 17 Janvier 2008 suite à un assassinat (histoires de gang). Le jeune Kawhi alors âgé de 16 ans et demi apprendra la nouvelle en revenant d'un match. Il a donc dû faire face à cette situation. Son père étant la personne qui lui a donné le goût du travail, de l'effort et qui était sûrement l'une des personnes les plus importantes pour lui.

L'affaire Leonard sera classée sans suites, sans que le meurtrier n'ait été retrouvé. [4]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Leonard est élu meilleur joueur de lycée de Californie (Mr. Basketball California) en 2009. À l'automne 2009, il intègre les Aztecs de San Diego State, l'équipe universitaire de l'université d'État de San Diego.

Pour sa première saison avec les Aztecs, Leonard marque 14,1 points, prend 10,3 rebonds et offre 2,2 passes décisives en moyenne par rencontre. Il est titulaire 33 fois sur les 34 rencontres disputées et réalise 17 double-doubles. Il est le meilleur rebondeur de la conférence Mountain West (MWC)[5]. Leonard est élu meilleur freshman de cette même conférence, meilleur joueur du tournoi de la MWC et est choisi dans l'équipe-type de la conférence[5].

Lors de sa saison de sophomore, il est encore le meilleur rebondeur de la MWC. Il mène les Aztecs à leur deuxième titre consécutif de champion de conférence (le MVP est toutefois Jimmer Fredette des Cougars de BYU). Il est choisi dans la deuxième meilleure équipe-type parmi les joueurs universitaires (Second Team All-American). Leonard et les Aztecs atteignent les huitièmes de finale du tournoi NCAA où ils sont battus (74-67) par les Huskies du Connecticut de Kemba Walker, futurs champions.

San Diego State a annoncé l'entrée de Leonard dans son Hall of Fame, qui sera effective en octobre 2016[6].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

En juin 2011, Leonard est choisi en quinzième position de la Draft 2011 de la NBA par les Pacers de l'Indiana. Il est ensuite transféré aux Spurs de San Antonio avec les droits pour Erazem Lorbek et Dāvis Bertāns contre George Hill[7]. Dans une saison limitée à soixante-six rencontres en raison du lock-out, il dispute soixante-quatre matchs, dont trente-neuf en tant que titulaire, et présente des statistiques de 7,9 points, 5,1 rebonds, 1,1 passe et 1,3 interception en 24 minutes[8]. Il figure parmi les joueurs désignés dans le meilleur cinq des débutants[9]. Lors des playoffs, où les Spurs échouent en finale de conférence face au Thunder d'Oklahoma City sur le score de quatre à deux, ses statistiques sont de 8,6 points, 5,9 rebonds et 0,6 passe en 27 minutes.

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Il est le troisième meilleur marqueur de son équipe derrière Tony Parker et Tim Duncan lors de la saison 2012-2013. Lors des Finales NBA 2013, il défend sur LeBron James et réussit à le maintenir en dessous des 20 points lors des trois premières rencontres. Mais, les Spurs perdent la finale 4 à 3.

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 2013-2014, il signe un contrat avec Jordan Brand comme nouveau représentant de la marque[10].

Finissant premier de la Conférence Ouest avec les Spurs de San Antonio, il remporte chaque série de playoffs, 4-3 contre les Mavericks de Dallas au premier tour, 4-1 face aux Trail Blazers de Portland en demi-finale de conférence et est sacré champion de conférence après la victoire 4-2 face au Thunder d'Oklahoma City de Kevin Durant et Russell Westbrook.

Les Spurs retrouvent le Heat de Miami en finale NBA pour un remake de la finale 2013. Auteur de deux premiers matchs difficiles, les trois matchs suivants il a une adresse incroyable et une bonne défense sur le quadruple MVP LeBron James. Les Spurs remportent la série 4-1. Sacré champion NBA pour la première fois de sa carrière, il devient à 22 ans le troisième plus jeune MVP des finales, derrière Magic Johnson des Lakers de Los Angeles qui l'a obtenu à 20 ans et à 22 ans[11].

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2014-2015, Leonard est élu meilleur défenseur de la saison.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2015, il resigne un contrat de 90 000 000 $ sur 5 ans avec les Spurs[12].

Lors de la saison suivante, il maintient un haut niveau de performance, notamment en défense, sans pour autant être dans la lumière médiatique et est, en silence, l'un des meilleurs joueurs de la National Basketball Association[13]. Il termine ainsi second au vote désignant le MVP de la saison régulière, derrière Stephen Curry[14], remporte un deuxième titre consécutif de meilleur défenseur et est élu dans l'équipe-type de la NBA. Les Spurs réalisent la meilleure saison de leur histoire en remportant 67 victoires et finissent deuxièmes de la conférence Ouest derrière les Warriors de Golden State. Néanmoins, après avoir facilement disposé des Grizzlies de Memphis au premier tour des playoffs, les Spurs sont éliminés en demi-finale de conférence face au Thunder d'Oklahoma City sur le score de 4-2.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Pour sa sixième année en NBA, Leonard affiche son plus grand nombre de points en moyenne par match, et se montre comme étant un joueur majeur de la ligue. Il termine parmi les finalistes au trophée de MVP derrière Russell Westbrook et James Harden. Il finit aussi parmi les trois meilleurs défenseurs de la ligue, avec Draymond Green et Rudy Gobert. Il est nommé dans la All-NBA First Team qui récompense le meilleur 5 de la NBA (équipe-type). Les Spurs finissent cette saison avec un bilan de 61 victoires pour 21 défaites (soit 74,4 % de victoires). Les Texans finissent deuxièmes de la conférence Ouest, tout comme l'année précédente, devant les mêmes Warriors de Golden State. L'équipe de San Antonio atteint les Finales de Conférence mais est éliminée 4-0 face à Golden State après une blessure à la cheville de Kawhi Leonard lors du troisième quart-temps du match 1 le rendant alors inapte à jouer pour les matchs suivants. Les Spurs perdent le match 1 après avoir mené de plus de 25 points, juste avant la blessure de Leonard. Avant cela, les Spurs battent les Grizzlies de Memphis sur un score de 4 à 2 au premier tour et les Rockets de Houston 4 victoires à 2 également, en demi-finale de conférence Ouest.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de Kawhi Leonard[15]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2009-2010 San Diego State 34 33 31,3 45,5 20,5 72,6 9,88 1,91 1,38 0,71 12,74
2010-2011 San Diego State 36 36 32,6 44,4 29,1 75,9 10,67 2,53 1,42 0,58 15,47
Total 70 69 31,9 44,9 25,0 74,4 10,29 2,23 1,40 0,64 14,14

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Champion NBA Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière de Kawhi Leonard[16]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011-2012* San Antonio 64 39 24,0 49,3 37,6 77,3 5,1 1,1 1,3 0,4 7,92
2012-2013 San Antonio 58 57 31,2 49,4 37,4 82,5 6,0 1,6 1,7 0,55 11,9
2013-2014 San Antonio 66 65 29,1 52,2 37,9 80,2 6,2 2,0 1,7 0,9 12,8
2014-2015 San Antonio 64 64 31,8 47,9 34,9 80,2 7,2 2,5 2,31 0,75 16,5
2015-2016 San Antonio 72 72 33,0 50,6 44,3 87,4 6,85 2,6 1,8 1,0 21,15
2016-2017 San Antonio 74 74 33,4 48,5 38,4 88,0 5,8 3,5 1,8 0,7 25,5
Total 398 371 30,5 49,5 38,8 84,7 6,2 2,3 1,8 0,7 16,4
All-Star Game 2 1 20,1 51,7 8,4 0,0 4,0 2,5 1,5 0,00 10,5

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.

Playoffs[modifier | modifier le code]

Légende :

Titre MVP des finales NBA Champion NBA

gras = ses meilleures performances

Statistiques en playoffs de Kawhi Leonard[16]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012 Spurs 14 14 27,1 50,0 45,0 81,2 5,93 0,57 1,21 0,43 8,64
2013 Spurs 21 21 36,9 54,5 39,0 63,3 9,05 1,05 1,76 0,52 13,52
2014 Spurs 23 23 32,0 51,0 41,9 73,6 6,74 1,65 1,70 0,65 14,26
2015 Spurs 7 7 35,8 47,7 42,3 77,1 7,43 2,57 1,14 0,57 20,29
2016 Spurs 10 10 33,9 50,0 43,6 82,4 6,30 2,80 2,60 1,40 22,50
2017 Spurs 12 12 35,8 52,5 45,5 93,1 7,80 4,60 1,70 0,50 27,70
Total 87 87 33,4 51,4 42,7 80,3 7,30 1,90 1,70 0,60 16,50

Dernière mise à jour le 26 mai 2017

Records personnels et distinctions[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Kawhi Leonard, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[16] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 41 @Cavaliers de Cleveland 21 janvier 2017 43 @ Grizzlies de Memphis
Paniers marqués 15 @Cavaliers de Cleveland 21 janvier 2017 14 @ Grizzlies de Memphis 22 avril 2017
Paniers tentés 30 @Cavaliers de Cleveland 21 janvier 2017 30 @ Grizzlies de Memphis 22 avril 2017
Paniers à 3 points réussis 7 @ Grizzlies de Memphis 7 @ Grizzlies de Memphis 23 avril 2017
Paniers à 3 points tentés 10 plusieurs fois 10 @ Grizzlies de Memphis 23 avril 2017
Lancers francs réussis 15 Warriors de Golden State 25 octobre 2016 19 Grizzlies de Memphis 17 avril 2017
Lancers francs tentés 15 plusieurs fois 19 Grizzlies de Memphis 17 avril 2017
Rebonds offensifs 7 @ Rockets de Houston 8 @ Heat de Miami
Rebonds défensifs 12 4 fois 12 @ Heat de Miami
Rebonds totaux 16 @ Mavericks de Dallas 16 @ Heat de Miami 20 juin 2013
Passes décisives 7 plusieurs fois 8 Rockets de Houston
Interceptions 7 Warriors de Golden State 6 Grizzlies de Memphis 23 avril 2017
Contres 6 @ Nuggets de Denver 5 @ Grizzlies de Memphis 22 avril 2016
Balles perdues 7 @Rockets de Houston 5 @ Mavericks de Dallas
Minutes jouées 45:59 @ Cavaliers de Cleveland 46 @ Heat de Miami

Palmarès[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2011-2012 Spurs de San Antonio 1 731 960 $
2012-2013 Spurs de San Antonio 1 861 920 $
2013-2014 Spurs de San Antonio 1 887 840 $
2014-2015* Spurs de San Antonio 2 894 059 $
2015-2016 Spurs de San Antonio 16 500 000 $
Total Gains 24 875 779 $
2016-2017 Spurs de San Antonio 17 638 063 $
2017-2018 Spurs de San Antonio 18 868 625 $
2018-2019 Spurs de San Antonio 20 099 189 $
2019-2020 Spurs de San Antonio 21 329 752 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[20].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kawhi Leonard : la superstar qui ne vous veut rien », sur http://www.eurosport.fr, (consulté le 4 juin 2017)
  2. « Quand Shaq et Kawhi Leonard comparent la taille de leur main », sur basket-infos.com, (consulté le 4 juin 2017)
  3. « A la découverte du discret M.Leonard : Partie 1 – qui es-tu, Kawhi ? », sur basket-infos.com, (consulté le 4 juin 2017)
  4. « Kawhi Leonard: faire d’une tragédie une success story », sur Dunkhebdo.com,
  5. a et b Player Bio Kawhi Leonard, GoAztecs
  6. Simon Stéphan, « Kawhi Leonard au Hall of Fame de San Diego State », sur Basketusa.com,
  7. (en) Chad Ford, « Pacers acquire guard George Hill », sur espn.go.com, (consulté le 7 juillet 2011)
  8. (en) « Kawhi Leonard », sur basketball-reference.com (consulté le 15 juin 2012)
  9. a et b (en) « Kawhi Leonard Named To NBA All-Rookie Team », sur goaztecs.cstv.com, (consulté le 15 juin 2012)
  10. Christophe Brouet, « Kawhi Leonard signe chez Jordan Brand », sur basket-infos.com (consulté le 3 novembre 2013)
  11. (en) Nate Scott, « Kawhi Leonard is third youngest NBA Finals MVP ever », USA Today,
  12. Damien Da Silva, « Kawhi Leonard a trouvé un accord avec les Spurs », sur www.basketsession.com, (consulté le 10 juillet 2015)
  13. (en) Lee Jenkins, « The Island of KAWHI : Distant and accessible to only a few, the game's most dominant defender and underrated superstar desperately cultivates greatness, if not an image. He also is giving a second wind to the Spurs' dynasty, the best bet to unseat the Warriors », Sports Illustrated, (consulté le 26 avril 2016).
  14. Fabrice Auclert, « Historique ! Stephen Curry élu MVP à l’unanimité », sur Basket USA (consulté le 16 mai 2016)
  15. (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com, (consulté le 17 juin 2014)
  16. a, b et c (en) « Kawhi Leonard : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 13 mai 2016)
  17. (en) « Kawhi Leonard Stats », sur ESPN.com
  18. (en) « Spurs' Leonard named Kia Defensive Player of the Year », sur nba.com, (consulté le 18 avril 2016)
  19. (en) Matthew Bain, « Former San Diego State basketball player Kawhi Leonard wins 2014 ESPY for Best Championship Performance », sur mwcconnection.com, (consulté le 26 mai 2016)
  20. Emmanuel Laurin, « Salaires moyens NBA 2014-15 », sur basketusa.com, (consulté le 19 janvier 2015)