Kawhi Leonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leonard.

Kawhi Leonard
Image illustrative de l’article Kawhi Leonard
Kawhi Leonard en 2019.
Fiche d’identité
Nom complet Kawhi Anthony Leonard
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
Los Angeles, Californie
Taille 2,01 m (6 7)
Poids 104 kg (229 lb)
Surnom Sugar K, The Claw, The Klaw, King In The North, Fun Guy
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Clippers de Los Angeles
Numéro -
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
2009-2011 Aztecs de San Diego State
Draft de la NBA
Année 2011
Position 15e
Franchise Pacers de l'Indiana
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Spurs de San Antonio
Raptors de Toronto
Clippers de Los Angeles
07,9
11,9
12,8
16,5
21,2
25,5
16,2
26,6
0-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Kawhi Leonard est un professionnel américain de basket-ball né le à Los Angeles (Californie, États-Unis). Il mesure 2,01 m (6 7) et joue au poste d'ailier. Il évolue actuellement aux Clippers de Los Angeles en NBA.

Avec les Spurs de San Antonio, il remporte le titre NBA et est élu meilleur joueur des Finales en 2014 contre le Heat de Miami.

Réputé pour ses qualités défensives, il est élu meilleur défenseur de la saison NBA en 2015 et 2016. Il est sélectionné pour la All-NBA First Team à deux reprises, en 2016 et 2017.

En 2019, Leonard entre dans l'histoire des Raptors de Toronto en remportant le titre NBA, le premier de l’équipe canadienne, en battant les Warriors de Golden State. Il est élu meilleur joueur des Finales (MVP) pour la deuxième fois de sa carrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Leonard grandit en Californie. Son père est assassiné le 17 janvier 2008 alors que Kawhi a 16 ans et demi. L'affaire est classée sans suites, sans que le meurtrier n'ait été retrouvé[1].

Famille[modifier | modifier le code]

La vie privée de Leonard très discrète d'où l'absence totale des réseaux sociaux. Avec sa fiancée, il a deux enfants, une petite fille, née en juillet 2016, nommée Kaliyah puis un petit garçon, né au Canada fin mars 2019.[réf. nécessaire]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Leonard est élu meilleur joueur de lycée de Californie (Mr. Basketball California) en 2009. À l'automne 2009, il intègre les Aztecs de San Diego State, l'équipe universitaire de l'université d'État de San Diego.

Pour sa première saison avec les Aztecs, Leonard marque 14,1 points, prend 10,3 rebonds et offre 2,2 passes décisives en moyenne par rencontre. Il est titulaire 33 fois sur les 34 rencontres disputées et réalise 17 double-doubles. Il est le meilleur rebondeur de la conférence Mountain West (MWC)[2]. Leonard est élu meilleur freshman de cette même conférence, meilleur joueur du tournoi de la MWC et est choisi dans l'équipe-type de la conférence[2].

Lors de sa saison de sophomore, il est encore le meilleur rebondeur de la MWC. Il mène les Aztecs à leur deuxième titre consécutif de champion de conférence (le MVP est toutefois Jimmer Fredette des Cougars de BYU). Il est choisi dans la deuxième meilleure équipe-type parmi les joueurs universitaires (Second Team All-American). Leonard et les Aztecs atteignent les huitièmes de finale du tournoi NCAA où ils sont battus (74-67) par les Huskies du Connecticut de Kemba Walker, futurs champions.

San Diego State a annoncé l'entrée de Leonard dans son Hall of Fame, qui sera effective en octobre 2016[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Spurs de San Antonio (2011-2018)[modifier | modifier le code]

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

En juin 2011, Leonard est choisi en quinzième position de la Draft 2011 de la NBA par les Pacers de l'Indiana. Il est ensuite transféré aux Spurs de San Antonio avec les droits pour Erazem Lorbek et Dāvis Bertāns contre George Hill[4]. Dans une saison limitée à soixante-six rencontres en raison du lock-out, il dispute soixante-quatre matchs, dont trente-neuf en tant que titulaire, et présente des statistiques de 7,9 points, 5,1 rebonds, 1,1 passe et 1,3 interception en 24 minutes[5]. Il figure parmi les joueurs désignés dans le meilleur cinq des débutants[6]. Lors des playoffs, où les Spurs échouent en finale de conférence face au Thunder d'Oklahoma City sur le score de quatre à deux, ses statistiques sont de 8,6 points, 5,9 rebonds et 0,6 passe en 27 minutes.

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Il est le troisième meilleur marqueur de son équipe derrière Tony Parker et Tim Duncan lors de la saison 2012-2013. Lors des Finales NBA 2013, il défend sur LeBron James et réussit à le maintenir en dessous des 20 points lors des trois premières rencontres. Mais, les Spurs perdent la finale 4 à 3.

Saison 2013-2014 : l'année du titre[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 2013-2014, il signe un contrat avec Jordan Brand comme nouveau représentant de la marque[7].

Finissant premier de la Conférence Ouest avec les Spurs de San Antonio, il remporte chaque série de playoffs, 4-3 contre les Mavericks de Dallas au premier tour, 4-1 face aux Trail Blazers de Portland en demi-finale de conférence et est sacré champion de conférence après la victoire 4-2 face au Thunder d'Oklahoma City de Kevin Durant et Russell Westbrook.

Les Spurs retrouvent le Heat de Miami en finale NBA pour un remake de la finale 2013. Auteur de deux premiers matchs difficiles, les trois matchs suivants il a une adresse incroyable et une bonne défense sur le quadruple MVP LeBron James. Les Spurs remportent la série 4-1. Sacré champion NBA pour la première fois de sa carrière, il devient à 22 ans le troisième plus jeune MVP des finales, derrière Magic Johnson des Lakers de Los Angeles qui l'a obtenu à 20 ans et à 22 ans[8].

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2014-2015, Leonard est élu meilleur défenseur de la saison.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2015, il resigne un contrat de 90 000 000 $ sur 5 ans avec les Spurs[9].

Lors de la saison suivante, il maintient un haut niveau de performance, notamment en défense, sans pour autant être dans la lumière médiatique et est, en silence, l'un des meilleurs joueurs de la National Basketball Association[10]. Il termine ainsi second au vote désignant le MVP de la saison régulière, derrière Stephen Curry[11], remporte un deuxième titre consécutif de meilleur défenseur et est élu dans l'équipe-type de la NBA. Les Spurs réalisent la meilleure saison de leur histoire en remportant 67 victoires et finissent deuxièmes de la conférence Ouest derrière les Warriors de Golden State. Néanmoins, après avoir facilement disposé des Grizzlies de Memphis au premier tour des playoffs, les Spurs sont éliminés en demi-finale de conférence face au Thunder d'Oklahoma City sur le score de 4-2.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Pour sa sixième année en NBA, Leonard affiche son plus grand nombre de points en moyenne par match, et se montre comme étant un joueur majeur de la ligue. Il termine parmi les finalistes au trophée de MVP derrière Russell Westbrook et James Harden. Il finit aussi parmi les trois meilleurs défenseurs de la ligue, avec Draymond Green et Rudy Gobert. Il est nommé dans la All-NBA First Team qui récompense le meilleur 5 de la NBA (équipe-type). Les Spurs finissent cette saison avec un bilan de 61 victoires pour 21 défaites (soit 74,4 % de victoires). Les Texans finissent deuxièmes de la conférence Ouest, tout comme l'année précédente, derrière les mêmes Warriors de Golden State. L'équipe de San Antonio atteint les Finales de Conférence mais est éliminée 4-0 face à Golden State après une blessure à la cheville de Kawhi Leonard lors du troisième quart-temps du match 1 le rendant alors inapte à jouer pour les matchs suivants. Les Spurs perdent le match 1 après avoir mené de plus de 25 points, juste avant la blessure de Leonard. Avant cela, les Spurs battent les Grizzlies de Memphis sur un score de 4 à 2 au premier tour et les Rockets de Houston 4 victoires à 2 également, en demi-finale de conférence Ouest.

Saison 2017-2018[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 2017, quelques semaines avant le début de la saison régulière, les Spurs annoncent que Kawhi Leonard ressent une gêne au quadriceps droit[12]. Il rate l'entièreté de la pré-saison des Spurs. En décembre, l'encadrement médical des Spurs l'autorise à rejouer et Leonard revient le 12 décembre, lors d'une défaite contre les Mavericks de Dallas. Son temps de jeu est alors limité par Gregg Popovich et il marque 13 points en 16 minutes de jeu. Le 5 janvier 2018, Leonard se blesse à l'épaule et manque trois matches. Les Spurs soutiennent que la blessure n'est pas sérieuse. Il revient le 13 janvier pour un match contre les Nuggets de Denver[13],[14].

Contre toute attente, Kawhi Leonard ne rejouera pas de la saison. Les Spurs annoncent qu'il est mis au repos pendant une durée indéterminée[15]. Les médias rapportent alors que sa blessure n'a potentiellement pas été prise au sérieux par l'encadrement des Spurs et qu'il y aurait des tensions entre le joueur et la franchise[16]. Malgré un démenti de la part du camp de Leonard[17], celui-ci reste très silencieux dans les médias et s'éloigne des Spurs. Il sollicite alors l'avis de plusieurs médecins, y compris à New York, concernant sa blessure[18]. Les médecins des Spurs et ceux sollicités par le joueur et son entourage ne sont pas d'accord sur le diagnostic de la blessure de Leonard. Les premiers diagnostiquent une tendinopathie tandis que les seconds parlent d'une ossification (ostéogenèse) et d'une atrophie[14]. L'encadrement médical de Leonard passe des Spurs à une équipe de médecins de New York et la relation entre les Spurs et l'équipe du joueur (son agent Mitch Frankel et son oncle maternel Dennis Robertson) se dégrade[14].

Le 6 avril, il est pré-sélectionné parmi les 35 joueurs qui feront partie de l'équipe américaine de basket-ball entre 2018 et les Jeux olympiques d'été de 2020, période durant laquelle c'est d'ailleurs son entraîneur, Gregg Popovich, qui dirigera l'équipe[19].

Sans Leonard, les Spurs se qualifient in extremis pour les playoffs[20],[21], durant lesquels l'ailier ne revient pas non plus, pas même sur le banc pour soutenir l'équipe[22]. Les Spurs sortent dès le premier tour des playoffs de la course au titre, battus 4-1 par les Warriors de Golden State[23]. Kawhi Leonard clôture sa septième saison en NBA avec 16,2 points, 6,2 rebonds, 2,3 passes décisives et 1,8 interceptions en seulement neuf matches.

Raptors de Toronto (2018-2019)[modifier | modifier le code]

Saison 2018-2019[modifier | modifier le code]

Désireux de s'en aller de San Antonio, Leonard préfère partir aux Lakers de Los Angeles mais les Spurs l’envoient aux Raptors de Toronto le 18 juillet. Il est échangé avec Danny Green contre DeMar DeRozan, Jakob Pöltl et un premier tour de draft 2019. Le contrat de Leonard expire à la fin de la saison 2018-2019[24]. Le 24 septembre, lors d'une conférence de presse des Raptors, il s'exprime pour la première fois depuis des mois devant la presse[25]. Lorsqu'un journaliste lui demande ce qu'il s'était passé avec les Spurs au cours de la saison précédente, il reste évasif et, visiblement agacé, se contente de dire qu'il n'a aucun regret et qu'il est prêt à aller de l'avant à Toronto[26],[27]. Il effectue son premier match depuis neuf mois durant la présaison, marquant 12 points en 19 minutes[28]. Il termine la saison avec 26,6 points de moyenne en 60 matches joués avec les Raptors, menant son équipe à la deuxième place de la Conférence Est. Il est nommé dans la NBA All-Defensive Second Team.

Au premier tour des playoffs NBA 2019, les Raptors battent le Magic d'Orlando 4 matches à 1. Au second tour, les Raptors rencontrent les 76ers de Philadelphie. Lors du 7e match décisif du deuxième tour, Leonard marque le panier de la victoire au buzzer et permet à son équipe d'accéder aux finales de la conférence Est contre les Bucks de Milwaukee[29].

Il emmène son équipe en finales NBA pour la première fois de son histoire en battant les Bucks de Milwaukee 4-2 après avoir été menée 2-0 dans ces finales de conférence Est. Pour la première fois de l'histoire de la franchise, les Raptors remportent les finales NBA contre les Warriors de Golden State de Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green, DeMarcus Cousins et Kevin Durant. Il est nommé MVP de ces finales NBA.

Clippers de Los Angeles (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Le 6 juillet 2019, il signe un contrat avec les Clippers de Los Angeles pour un montant de 142 millions de dollars sur 4 ans[30].

Paul George le rejoint après un transfert du Thunder d'Oklahoma City à sa demande contre des choix de draft. Les deux joueurs sont reconnus pour leurs qualités offensives et défensives.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Très vite après son arrivée dans la ligue, Kawhi Leonard s'impose comme un joueur prometteur. Son envergure (221 cm), son gabarit et ses immenses mains[31],[32] (25,5 cm de long et 28,6 cm de large, 52 % plus grandes que la moyenne) lui permettent de défendre presque tous les postes.

Cependant, l'attribut le plus prégnant du jeu de Kawhi Leonard est sans conteste sa défense, largement reconnue comme l'une des plus efficaces et étouffantes de toute la NBA et qui lui vaut d'être élu meilleur défenseur de l'année durant deux saisons consécutives, en 2015[33] et 2016[34]. Ses pairs, et notamment LeBron James[35], reconnaissent d'ailleurs la domination qu'il impose sur ce côté du terrain[36]. Il est par ailleurs nommé dans la NBA All-Defensive First Team en 2015, 2016 et 2017 ; ainsi que dans la NBA All-Defensive Second Team en 2014 et en 2019. Leonard est aussi un excellent intercepteur, et occasionnellement un bon contreur.

Au fur et à mesure que sa carrière progresse, Leonard devient une arme offensive de premier choix. Son tir à trois points est très correct (38,6 % de réussite en carrière au terme de la saison 2017-2018) et il devient de plus en plus dangereux au tir à mi-distance. Il est également redoutable dans la raquette, avec une certaine facilité pour mettre un panier après contact (plus de 65 % de réussite au tir dans la raquette en carrière). Aussi, il répond présent dans des moments importants pour son équipe, comme durant les Finales NBA de 2014, dont il est nommé meilleur joueur[8] et où il affronte LeBron James, réputé meilleur joueur de la ligue.

Leonard est un joueur très discret et silencieux sur le parquet, qui ne laisse pas transparaître ses émotions et se concentre seulement sur le match. Il adopte d'ailleurs la même attitude en-dehors du terrain[37],[38].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de Kawhi Leonard[39]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2009-2010 San Diego State 34 33 31,3 45,5 20,5 72,6 9,88 1,91 1,38 0,71 12,74
2010-2011 San Diego State 36 36 32,6 44,4 29,1 75,9 10,67 2,53 1,42 0,58 15,47
Total 70 69 31,9 44,9 25,0 74,4 10,29 2,23 1,40 0,64 14,14

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende :

Champion NBA Leader de la ligue

gras = ses meilleures performances

Statistiques en saison régulière de Kawhi Leonard[40]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011-2012* San Antonio 64 39 24,0 49,3 37,6 77,3 5,11 1,09 1,33 0,38 7,92
2012-2013 San Antonio 58 57 31,2 49,4 37,4 82,5 5,97 1,60 1,67 0,55 11,88
2013-2014 San Antonio 66 65 29,1 52,2 37,9 80,2 6,24 2,02 1,73 0,76 12,79
2014-2015 San Antonio 64 64 31,8 47,9 34,9 80,2 7,20 2,52 2,31 0,75 16,52
2015-2016 San Antonio 72 72 33,0 50,6 44,3 87,4 6,85 2,58 1,78 0,99 21,15
2016-2017 San Antonio 74 74 33,4 48,5 38,4 88,0 5,78 3,50 1,76 0,73 25,51
2017-2018 San Antonio 9 9 23,3 46,8 31,4 81,6 4,67 2,33 2,00 1,00 16,22
2018-2019 Toronto 60 60 34,0 49,6 37,1 85,4 7,32 3,32 1,77 0,40 26,60
Total 467 440 30,8 49,5 38,3 84,8 6,32 2,40 1,78 0,67 17,67
All-Star Game 3 3 19,7 51,5 31,6 0,0 4,33 2,33 1,00 0,33 13,33

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.
Mise à jour le 11 avril 2019.

Playoffs[modifier | modifier le code]

Légende :

Titre MVP des finales NBA Champion NBA

gras = ses meilleures performances

Statistiques en playoffs de Kawhi Leonard[40]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012 San Antonio 14 14 27,1 50,0 45,0 81,2 5,93 0,57 1,21 0,43 8,64
2013 San Antonio 21 21 36,9 54,5 39,0 63,3 9,05 1,05 1,76 0,52 13,52
2014 San Antonio 23 23 32,0 51,0 41,9 73,6 6,74 1,65 1,70 0,65 14,26
2015 San Antonio 7 7 35,8 47,7 42,3 77,1 7,43 2,57 1,14 0,57 20,29
2016 San Antonio 10 10 33,9 50,0 43,6 82,4 6,30 2,80 2,60 1,40 22,50
2017 San Antonio 12 12 35,8 52,5 45,5 93,1 7,75 4,58 1,67 0,50 27,67
2019 Toronto 24 24 39,1 49,0 37,9 88,4 9,1 3,9 1,7 0,7 30,55
Total 99 99 33,9 51,9 42,3 81,7 7,45 2,14 1,64 0,61 18,32

Dernière mise à jour le 14 mai 2019

Records personnels et distinctions[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Kawhi Leonard, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[40] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 45 Jazz de l'Utah 45 Sixers de Philadelphie
Paniers marqués 16 Jazz de l'Utah 1er janvier 2019 16 Sixers de Philadelphie
Sixers de Philadelphie
27 avril 2019
Paniers tentés 30 @ Cavaliers de Cleveland 39 Sixers de Philadelphie 12 mai 2019
Paniers à 3 points réussis 7 @ Grizzlies de Memphis 7 @ Grizzlies de Memphis
Paniers à 3 points tentés 10 3 fois 10 @ Grizzlies de Memphis
Sixers de Philadelphie
23 avril 2017
Lancers francs réussis 16 @ Sixers de Philadelphie 19 Grizzlies de Memphis
Lancers francs tentés 17 Jazz de l'Utah
@ Sixers de Philadelphie
1er janvier 2019
5 février 2019
19 Grizzlies de Memphis 17 avril 2017
Rebonds offensifs 7 @ Rockets de Houston 8 @ Heat de Miami
Rebonds défensifs 13 @ Celtics de Boston 13 Bucks de Milwaukee
Rebonds totaux 16 @ Mavericks de Dallas 17 Bucks de Milwaukee 25 mai 2019
Passes décisives 8 Nets de Brooklyn 8 Rockets de Houston
Interceptions 7 Warriors de Golden State 6 Grizzlies de Memphis 22 avril 2017
Contres 6 @ Nuggets de Denver 5 @ Grizzlies de Memphis
Balles perdues Thunder d'Oklahoma City 7 @ Sixers de Philadelphie
Minutes jouées 45:59 @ Cavaliers de Cleveland 2 janvier 2017 45:48 @ Heat de Miami

Palmarès[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2011-2012 Spurs de San Antonio 1 731 960 $
2012-2013 Spurs de San Antonio 1 861 920 $
2013-2014 Spurs de San Antonio 1 887 840 $
2014-2015 Spurs de San Antonio 2 894 059 $
2015-2016 Spurs de San Antonio 16 500 000 $
2016-2017 Spurs de San Antonio 17 638 063 $
2017-2018 Spurs de San Antonio 18 868 625 $
Total Gains 61 382 467 $
2018-2019 Raptors de Toronto 23 114 067 $
2019-2020* Los Angeles Clippers 21 329 752 $

Note : Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[44].

Note*: Pour la saison de 2019-2020, Kawhi Leonard avait une "Player Option" , l'autorisant à rompre son contrat à la fin de la saison 2018-2019 s'il le souhaitait.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kawhi Leonard: faire d’une tragédie une success story », sur Dunkhebdo.com,
  2. a et b Player Bio Kawhi Leonard, GoAztecs
  3. Simon Stéphan, « Kawhi Leonard au Hall of Fame de San Diego State », sur Basketusa.com, (consulté le 31 août 2016)
  4. (en) Chad Ford, « Pacers acquire guard George Hill », sur espn.go.com, (consulté le 7 juillet 2011)
  5. (en) « Kawhi Leonard », sur basketball-reference.com (consulté le 15 juin 2012)
  6. a et b (en) « Kawhi Leonard Named To NBA All-Rookie Team », sur goaztecs.cstv.com, (consulté le 15 juin 2012)
  7. Christophe Brouet, « Kawhi Leonard signe chez Jordan Brand », sur basket-infos.com (consulté le 3 novembre 2013)
  8. a et b (en) Nate Scott, « Kawhi Leonard is third youngest NBA Finals MVP ever », USA Today,
  9. Damien Da Silva, « Kawhi Leonard a trouvé un accord avec les Spurs », sur www.basketsession.com, (consulté le 10 juillet 2015)
  10. (en) Lee Jenkins, « The Island of KAWHI : Distant and accessible to only a few, the game's most dominant defender and underrated superstar desperately cultivates greatness, if not an image. He also is giving a second wind to the Spurs' dynasty, the best bet to unseat the Warriors », Sports Illustrated, (consulté le 26 avril 2016).
  11. Fabrice Auclert, « Historique ! Stephen Curry élu MVP à l’unanimité », sur Basket USA (consulté le 16 mai 2016)
  12. A.P. @amhoops13, « Touché à la cuisse droite, Kawhi Leonard manquera toute la présaison pour les San Antonio Spurs », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  13. « Les Spurs déroulent face aux Nuggets », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  14. a b et c (en) Ramona Shelburne et Michael C. Wright., « Inside the tension between Kawhi Leonard and the Spurs », ESPN,
  15. « Kawhi Leonard retourne à l’infirmerie pour une durée indéterminée », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  16. « Des tensions entre Kawhi Leonard et les Spurs ? », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  17. « Kawhi Leonard : Son camp nie toutes tensions avec les Spurs », BasketSession.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  18. « Kawhi Leonard est reparti à New York pour poursuivre sa rééducation », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  19. « Team USA : Un groupe de 35 avec James, Curry et Durant en vue des JO 2020 », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  20. Xavier Colombani, « Les San Antonio Spurs joueront les play-offs », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  21. « Dans les dernières minutes, les Spurs arrachent leur place en playoffs », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  22. « Pas de retour dans ces playoffs pour Kawhi Leonard », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  23. « Golden State se fait peur mais élimine les Spurs », Basket USA,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  24. (en) Adrian Wojnarowski, « Raptors acquire Spurs' Kawhi Leonard for DeMar DeRozan », ESPN, .
  25. « Un sourire, un rire infernal et de belles ambitions : Kawhi Leonard a fait son entrée sous le maillot des Raptors », sur trashtalk.co (consulté le 10 octobre 2018).
  26. « Kawhi Leonard est à 100% et prêt à jouer pour les Raptors », BasketSession.com, (consulté le 10 octobre 2018).
  27. Miky_YG, « Kawhi Leonard s’est enfin exprimé », Inside Basket,‎ (lire en ligne, consulté le 10 octobre 2018).
  28. « Kawhi Leonard a fait ses débuts avec les Raptors : 12 points en 19 minutes, le monstre a l'air en forme », sur trashtalk.co (consulté le 10 octobre 2018).
  29. « Trente ans après Michael Jordan, Kawhi Leonard livre sa version de « The Shot » », sur basketusa.com, (consulté le 14 mai 2019).
  30. https://basket-infos.com/2019/07/06/kawhi-leonard-signe-aux-los-angeles-clippers/
  31. « L'arme secrète de Kawhi Leonard », sur basket-infos.com (consulté le 29 avril 2018)
  32. « Quand Shaq et Kawhi Leonard comparent la taille de leur main », sur basket-infos.com, (consulté le 4 juin 2017)
  33. « Kawhi Leonard élu meilleur défenseur de l'année », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  34. « Kawhi Leonard élu défenseur de l'année en NBA », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  35. « LeBron James désigne sa "bête noire" en défense », BasketSession.com,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  36. « Ricky Rubio : « Kawhi Leonard est le joueur le plus dominant en NBA après LeBron James » », sur basket-infos.com (consulté le 29 avril 2018)
  37. « Kawhi Leonard : la superstar qui ne vous veut rien », sur http://www.eurosport.fr, (consulté le 4 juin 2017)
  38. « A la découverte du discret M.Leonard : Partie 1 – qui es-tu, Kawhi ? », sur basket-infos.com, (consulté le 4 juin 2017)
  39. (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com, (consulté le 17 juin 2014)
  40. a b et c (en) « Kawhi Leonard : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 13 mai 2016)
  41. (en) « Kawhi Leonard Stats », sur ESPN.com
  42. (en) « Spurs' Leonard named Kia Defensive Player of the Year », sur nba.com, (consulté le 18 avril 2016)
  43. (en) Matthew Bain, « Former San Diego State basketball player Kawhi Leonard wins 2014 ESPY for Best Championship Performance », sur mwcconnection.com, (consulté le 26 mai 2016)
  44. Emmanuel Laurin, « Salaires moyens NBA 2014-15 », sur basketusa.com, (consulté le 19 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :