Marcus Morris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morris.
Marcus Morris Portail du basket-ball
Marcus Morris.jpg
Marcus Morris en décembre 2009
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Philadelphie, Pennsylvanie
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 111 kg (244 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pistons de Détroit
Numéro 13
Poste Ailier fort
Carrière universitaire ou amateur
2008-2011 Jayhawks du Kansas
Draft de la NBA
Année 2011
Position 14e
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2011-2012
2011-2012
2012-2013
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Rockets de Houston
Vipers de Rio Grande Valley
Rockets de Houston
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
02,4
20,7
08,6
05,7
09,7
10,4
14,1
14,0

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Marcus Morris, né le à Philadelphie (Pennsylvanie, États-Unis), est un joueur de basket-ball américain. Il évolue au poste d'ailier fort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il joue trois saisons en National Collegiate Athletic Association (NCAA), chez les Jayhawks du Kansas de l'Université du Kansas avant de se rendre éligible pour la Draft 2011 de la NBA[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Rockets de Houston (2011-2013)[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné au 14e rang par les Rockets de Houston, cinq minutes après son frère Markieff qui a été sélectionné à la 13e position par les Suns de Phoenix[2].

Le 2 janvier 2012, il est envoyé en D-League chez les Vipers de Rio Grande Valley. Pour son premier match en D-League, le 6 janvier, Morris marque 33 points et prend 16 rebonds dans la courte défaite des siens 105 à 103 chez les Wizards du Dakota. Le 13 janvier, il est rappelé dans l'effectif des Rockets. Le 3 février, il est renvoyé chez les Vipers puis rappelé par les Rockets le 20 février.

Après la blessure de Patrick Patterson, l'entraîneur des Rockets Kevin McHale titularise Morris au poste d'ailier fort pour le premier match de la saison 2012-2013. Lorsqu'il a appris cela, Morris pendant que McHale plaisantait car il a peu joué lors de sa saison rookie et qu'il était blessé lors de la pré-saison. Durant la saison, Morris est le remplaçant de Patterson et est titularisé 17 fois lorsque Patterson est blessé. Son tir à trois points progresse beaucoup par rapport à sa première saison, il est proche de tripler sa moyenne, passant de 12% à 38% de réussite.

Suns de Phoenix (2013-2015)[modifier | modifier le code]

Le 21 février 2013, Morris est transféré chez les Suns de Phoenix, où il retrouve son frère jumeau. Un jour plus tard, il joue son premier match avec son frère durant les six dernières minutes lors de la défaite chez les Celtics de Boston, où il termine avec sept points, deux interceptions et un rebond, sans avoir eu un seul entraînement avec les Suns avant d'entrer en jeu. C'est la deuxième fois que des frères jumeaux jouent ensemble pour la même équipe après Dick et Tom Van Arsdale avec les Suns lors de la saison 1976-1977. Le 1er mars 2013, Morris marque seize points (4 sur 5 à trois points) lors de la victoire des Suns 92 à 87 contre les Hawks d'Atlanta. Le 10 mars 2013, il est titularisé aux côtés de son frère contre son ancienne équipe, les Rockets de Houston, devenant les premiers jumeaux à être titularisés dans la même équipe NBA.

Le 29 septembre 2014, Morris signe une extension de contrat avec les Suns. Le 29 octobre 2014, lors du match d'ouverture de la saison 2014-2015 des Suns de Phoenix, Morris marque 21 points et son équipe s'impose 119 à 99 contre les Lakers de Los Angeles. Le 2 janvier 2015, durant le quatrième quart-temps du match où les Suns s'imposent 112 à 96 contre les 76ers de Philadelphie, lui et Markieff ainsi que Goran et Zoran Dragić, jouent ensemble pour les Suns. C'est la première fois dans l'histoire de la NBA que deux paires de frères jumeaux jouent ensemble pour la même équipe en même temps sur le terrain. Le 7 janvier, lors d'un match contre les Timberwolves du Minnesota, Morris reçoit une faute technique et a été filmé en train de réprimander son entraîneur Jeff Hornacek sur la situation[3]. Il est ensuite vu comme l'un des sportifs les plus méchants de l'Arizona mais pas uniquement en raison de cet incident.

Le 6 février 2015, Morris réalise son premier double-double en carrière en marquant 34 points (son record en carrière) et prenant 12 rebonds lors de la victoire 100 à 93 contre le Jazz de l'Utah. Son double-double en commençant la rencontre remplaçant fait de lui le deuxième joueur remplaçant après Brook Lopez en 2014-2015 à terminer avec au moins 30 points et 10 rebonds sur un match. En plus, le dernier joueur des Suns à avoir réalisé cette performance est Danny Manning en 1997[4]. Le 22 mars, contre les Mavericks de Dallas, les jumeaux Morris réalisent tous les deux un double-double dans le même match pour la première fois de leur carrière professionnelle.

Pistons de Détroit (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Le 9 juillet 2015, il est transféré avec Danny Granger et Reggie Bullock aux Pistons de Détroit contre un second tour de Draft 2020 de la NBA[5]. Le 27 octobre 2015, il fait ses débuts avec les Pistons lors du match d'ouverture de la saison 2015-2016 contre les Hawks d'Atlanta ; en 37 minutes de jeu en étant titulaire, il marque 18 points et prend 10 rebonds et son équipe s'impose 106 à 94.

Le 1er avril 2016, il réalise son second meilleur match de la saison en marquant 31 points lors de la défaite 98 à 89 chez les Mavericks de Dallas. Les Pistons terminent la saison régulière à la huitième place de la Conférence Est avec un bilan de 44 victoires et 38 défaites, accédant aux playoffs NBA pour la première fois depuis 2009. Toutefois, au premier tour, ils rencontrent le premier de la conférence Est, les Cavaliers de Cleveland et s'inclinent 4 matches à 0 contre le futur champion NBA.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Les statistiques en matchs universitaires de Marcus Morris sont les suivants[6] :

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 Kansas 35 19 18,8 49,0 33,3 61,1 4,74 1,09 0,86 0,51 7,43
2009-2010 Kansas 36 33 24,7 57,0 37,5 66,0 6,11 1,03 0,94 0,33 12,75
2010-2011 Kansas 38 36 28,3 57,0 34,2 68,8 7,63 1,68 0,89 0,58 17,21
Total 109 88 24,1 55,3 34,9 66,2 6,20 1,28 0,90 0,48 12,60

Professionnels[modifier | modifier le code]

Saison régulière NBA[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011-2012 Houston 17 0 7,7 29,6 11,8 75,0 0,94 0,18 0,12 0,12 2,35
2012-2013 Houston 54 17 21,4 42,7 38,1 65,3 4,06 0,87 0,50 0,30 8,61
2012-2013 Phoenix 23 6 16,1 40,5 30,8 40,5 2,52 0,65 0,78 0,17 5,70
2013-2014 Phoenix 82 1 21,9 44,2 38,1 76,1 3,89 1,07 0,88 0,22 9,71
2014-2015 Phoenix 81 35 25,2 43,4 35,8 62,8 4,75 1,64 0,78 0,20 10,43
2015-2016 Détroit 80 80 35,7 43,4 36,2 74,9 5,05 2,51 0,84 0,29 14,14
2016-2017 Détroit 52 52 32,9 42,4 33,6 80,0 4,52 2,12 0,75 0,27 14,23
Total 389 191 25,9 43,0 35,8 71,4 4,21 1,53 0,74 0,24 10,66

Mise à jour le 7 février 2017

Playoffs NBA[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2016 Détroit 4 4 36,0 46,8 38,9 87,0 3,25 2,50 0,50 0,00 17,75
Total 4 4 36,0 46,8 38,9 87,0 3,25 2,50 0,50 0,00 17,75

Mise à jour le 24 avril 2016

Saison régulière D-League[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011-2012 Grio Grande Valley 11 9 30,0 45,7 25,5 73,0 8,27 1,09 1,27 0,45 20,73
Total 11 9 30,0 45,7 25,5 73,0 8,27 1,09 1,27 0,45 20,73

Records personnels sur une rencontre de NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Marcus Morris, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[7] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 36 Timberwolves du Minnesota 24 Cavaliers de Cleveland
Paniers marqués 12 Mavericks de Dallas 9 Cavaliers de Cleveland 24 avril 2016
Paniers tentés 21 @ Nets de Brooklyn 14 @ Cavaliers de Cleveland
Paniers à 3 points réussis 6 3 fois 3 @ Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
17 avril 2016
24 avril 2016
Paniers à 3 points tentés 9 5 fois 7 @ Cavaliers de Cleveland 17 avril 2016
Lancers francs réussis 8 Bucks de Milwaukee 6 @ Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland

Lancers francs tentés 10 Suns de Phoenix 6 3 fois
Rebonds offensifs 5 4 fois 1 @ Cavaliers de Cleveland 17 avril 2016
20 avril 2016
Rebonds défensifs 12 Pelicans de La Nouvelle-Orléans
Trail Blazers de Portland

6 @ Cavaliers de Cleveland 20 avril 2016
Rebonds totaux 14 Suns de Phoenix 2 décembre 2015 7 @ Cavaliers de Cleveland 20 avril 2016
Passes décisives 8 Suns de Phoenix 5 @ Cavaliers de Cleveland 17 avril 2016
Interceptions 5 @ Kings de Sacramento 1 @ Cavaliers de Cleveland 17 avril 2016
20 avril 2016
Contres 3 Hornets de La Nouvelle-Orléans
Balles perdues 6 @ Grizzlies de Memphis
@ Heat de Miami

2 @ Cavaliers de Cleveland 20 avril 2016
Minutes jouées 57 @ Bulls de Chicago 40 @ Cavaliers de Cleveland 17 avril 2016

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Consensus second-team All-American (2011)
  • Joueur de l'année de la conférence Big 12 (2011)
  • First-team All-Big 12 (2011)
  • Big 12 All-Rookie team (2009)

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Equipe Salaire
2011-2012 Rockets de Houston 1 823 280 $
2012-2013 Suns de Phoenix 1 959 960 $
2013-2014 Suns de Phoenix 1 987 320 $
2014-2015* Suns de Phoenix 2 943 221 $
2015-2016 Pistons de Détroit 5 000 000 $
Total Gains 13 713 781 $
2016-2017 Pistons de Détroit 4 625 000 $
2017-2018 Pistons de Détroit 5 000 000 $
2018-2019 Pistons de Détroit 5 375 000 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son frère jumeau Markieff Morris est sélectionné en 13e position lors de la Draft 2011 de la NBA. Il est plus jeune de 7 minutes que Markieff.

Son frère et lui sont suspectés d'avoir commandité une agression sur un homme de 36 ans le 24 janvier 2015 dans le centre de Phoenix[9]. Ils sont convoqués à ce sujet le 7 mai 2015[10]. Ils plaident non coupable devant le tribunal de Maricopa County[11].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jayhawks' Morris twins hire agent, enter NBA Draft », sur http://www.cbssports.com, (consulté le 12 juillet 2011)
  2. « NBA Draft Picks: Marcus Morris Drafted No. 14 By Houston Rockets », sur www.big12hoops.com, (consulté le 12 juillet 2011)
  3. Jonathan Demay, « Marcus Morris passe ses nerfs sur son coach ! », sur basketusa.com, (consulté le 31 août 2016)
  4. Jonathan Demay, « Suns – Jazz : le grand soir de Marcus Morris », sur basketusa.com, (consulté le 31 août 2016)
  5. Christophe Brouet, « Les Suns transfèrent trois joueurs afin d’offrir le maximum à LaMarcus Aldridge », sur basket-infos.com, (consulté le 3 juillet 2015)
  6. (en) « stats universitaires », sur sports-reference.com, (consulté le 12 juin 2011)
  7. (en) « Marcus Morris : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 24 avril 2016)
  8. Emmanuel Laurin, « Expérience, salaire, taille, poids… La carte d’identité de la NBA en 2014/15 », sur basketusa.com, (consulté le 27 janvier 2015)
  9. Dimitri Kucharczyk, « Fait divers : les frères Morris soupçonnés dans une affaire d’agression », sur basketusa.com,
  10. Jeremy Le Bescont, « Phoenix Suns : les frères Morris bientôt jugés pour agression », sur basketusa.com,
  11. Jeremy Le Bescont, « Accusés d’agression, les frères Morris plaident non coupables », sur basketusa.com,