Paul George

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir George.
Paul George Portail du basket-ball
Paul George Pacers.jpg
Paul George en 2014
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (26 ans)
Palmdale, Californie
Taille 2,07 m (6 9)
Poids 100 kg (220 lb)
Surnom PG-13
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Pacers de l'Indiana
Numéro 13
Poste Ailier, Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2008-2010 Bulldogs de Fresno State
Draft de la NBA
Année 2010
Position 10e
Franchise Pacers de l'Indiana
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
07,8
12,1
17,4
21,7
08,8
23,1

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Paul George (né le à Palmdale en Californie) est un joueur de basket-ball américain évoluant aux postes d'ailier et d'arrière pour les Pacers de l'Indiana.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul George est issu de l'université d'État de Californie à Fresno, évoluant dans l'équipe des Bulldogs. Il est sélectionné au 10e rang de la Draft 2010 de la NBA par les Pacers de l'Indiana. George signe son contrat avec les Pacers le 1er juillet 2010 pour deux ans et un montant de 3,9 millions de dollars[1].

Saison 2010-2011[modifier | modifier le code]

Lors de sa saison rookie en 2010-2011, il affiche des statistiques de 7,8 points, 3,8 rebonds et une interception par match. Les Pacers passent de 32 victoires en saison régulière à 37 et se qualifient pour les playoffs, huitième place de la Conférence Est, mais perdent la première série quatre à un contre les Bulls de Chicago.

Saison 2011-2012[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2011-2012, Paul George continue sa progression avec cette saison 12,1 points, 5,6 rebonds et 2,4 passes de moyenne par match. Il participe au concours de dunk en 2012 à Orlando lors du NBA All-Star Game 2012. Les Pacers finissent la saison avec 42 victoires pour 24 défaites et éliminent au premier tour des playoffs le Magic d'Orlando avec Dwight Howard blessé. Au second tour, ils sont éliminés en six matchs par le futur champion, le Heat de Miami.

Saison 2012-2013[modifier | modifier le code]

Sélectionné au NBA All-Star Game 2013, il est champion de la Division Centrale en 2013. Sa bonne saison avec les Pacers, troisième de la conférence Est, est récompensée au terme de la saison par un titre de NBA Most Improved Player (joueur ayant le plus progressé)[2]. Lors du premier match de playoffs opposant son équipe aux Hawks d'Atlanta, il réussit le premier triple double de sa carrière, 23 points, 11 rebonds et 12 passes, malgré un mauvais pourcentage de réussite, 3 sur 13 aux tirs mais avec un 17 sur 18 aux lancers-francs[3],[4]. Les Pacers, menés par George et le pivot Roy Hibbert, réussissent un très bon parcours lors des playoffs NBA 2013. Ils éliminent les Hawks d'Atlanta de Josh Smith et d'Al Horford quatre manches à deux, puis ils battent également en six matchs les Knicks de New York avec une formidable défense de George sur le meilleur marqueur de la ligue, Carmelo Anthony (aussi blessé à l'épaule). Ils sont ensuite éliminés en finale de conférence en sept matches par le Heat de Miami.

Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

George commence la saison 2013-2014 en étant nommé meilleur joueur de la semaine de la conférence Est (semaine du 4 au 11 novembre 2013) avec des moyennes de 24,8 points, 7,5 rebonds et 3,8 passes décisives[5]. Il est ensuite récompensé pour ses bonnes performances ainsi que pour l'excellent parcours d'Indiana (15 victoires et une défaite), par le titre de joueur du mois de novembre de la Conférence Est[6]. Il est sélectionné pour participer au All-Star Game 2014. Il termine la saison régulière avec des moyennes de 21,7 points, 6,8 rebonds et 3,5 passes décisives et son équipe finit première de la saison régulière au sein de la conférence Est. Au premier tour des play-offs, les Pacers affrontent les Hawks d'Atlanta. Indiana remporte la série quatre à trois après avoir été mené trois à deux. Paul George réalise des moyennes de 23,9 points, 10,7 rebonds, 4,6 passes décisives et 2,7 interceptions. En demi-finale, les Pacers l'emportent quatre à deux face aux Wizards, et se font éliminer par le Heat en finale de conférence sur le même score.

Paul George fait partie de l'équipe des États-Unis qui se prépare à la Coupe du monde de basket-ball. Le 1er août, il se blesse très gravement, se fracturant le tibia et péroné de sa jambe droite, lors d'un match de préparation. Opéré peu après, son indisponibilité est évaluée de neuf à douze mois[7],[8].

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]

Après sa convalescence, George joue son premier match de la saison le 5 avril 2015. Il joue au total 6 rencontres de saison régulière pour 8,8 points de moyenne. Les Pacers ne participent pas aux playoffs.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Lors du match d'ouverture de la saison des Pacers de l'Indiana, le 28 octobre, George marque 17 points à 4 sur 17 aux tirs et prend 12 rebonds dans la défaite 106 à 99 contre les Raptors de Toronto. Après le match, il critique publiquement les arbitres et écope d'une amende de 10 000 dollars[9]. Le 6 novembre, il marque 36 points lors de la victoire 90 à 87 contre le Heat de Miami. Trois jours plus tard, il marque 27 points, dont 19 (son record en carrière) dans le premier quart-temps, et conduit les Pacers à la victoire 97 à 84 contre le Magic d'Orlando. Le 24 novembre, George marque 40 points et rentre sept tirs à trois points (sur un total de 19 pour l'équipe, le record de la franchise) lors de la victoire 123 à 106 contre les Wizards de Washington[10]. Le 29 novembre, il compile 39 points (dont 5 sur 10 à trois points), 4 rebonds et 2 interceptions en 37 minutes[11]. Il est ensuite élu MVP de la dernière semaine de novembre avec 37,3 points, 6,7 rebonds, 2,3 passes à 57% aux tirs et à 3 points[12]. Le 3 décembre, George est nommé meilleur joueur des mois d'octobre et novembre de la Conférence Est avec des moyennes de 27,2 points (meilleur marqueur de la conférence Est et 4e de la NBA), 8,1 rebonds, 4,4 passes décisives et 1,6 interceptions[13],[14]. Durant cette période, les Pacers commencent la saison par 3 défaites consécutives mais enchaînent ensuite onze victoires en treize matches ; début décembre, leur bilan est de 11 victoires sur 16 matches.

Deux jours plus tard, le 5 décembre, il bat son record de points en carrière avec 48 unités lors de la défaite 122 à 119 après prolongation chez le Jazz de l'Utah[15]. Le 18 décembre 2015, après la victoire contre les Nets de Brooklyn, il critique de nouveau l'arbitrage[16] et écope d'une amende de 35 000 dollars[17].

Le 14 février 2016, il participe au NBA All-Star Game 2016 où il marque 41 points, à un point derrière le record de Wilt Chamberlain en 1962[18]. Le 5 mars, il marque 38 points à 13/22 au tir et prend 6 rebonds lors de la victoire 100 à 99 contre les Wizards de Washington[19]. Le 19 mars, il marque 45 points lors de la défaite 115 à 111 chez le Thunder d'Oklahoma City. George aide les Pacers à retrouver les playoffs en terminant à la 7e place de la conférence Est avec une bilan de 45 victoires et 37 défaites.

Le 16 avril 2016, George joue son premier match de playoffs depuis 2014 et marque 33 points lors de la victoire au premier match du premier tour contre les Raptors de Toronto[20]. Lors du cinquième match, George marque 39 points malgré la défaite de son équipe qui permet aux Raptors de mener la série 3 victoire à 2. Les Pacers perdent la série en sept matches.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Son palmarès est :

Ses distinctions personnelles :

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 Fresno State 34 34 34,6 47,0 44,7 69,7 6,24 1,85 1,74 1,00 14,32
2009-2010 Fresno State 29 29 33,2 42,4 35,3 90,9 7,24 3,03 2,21 0,83 16,79
Total 63 63 33,2 44,7 39,6 80,3 6,69 2,40 1,95 0,92 15,46

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2010-2011 Indiana 61 19 20,7 45,3 29,7 76,2 3,67 1,07 1,02 0,43 7,80
2011-2012 Indiana 66 66 29,7 44,0 38,5 80,2 5,59 2,38 1,64 0,58 12,09
2012-2013 Indiana 79 79 37,6 41,9 36,2 80,7 7,63 4,16 1,80 0,65 17,43
2013-2014 Indiana 80 80 36,2 42,4 36,4 86,4 6,78 3,54 1,89 0,28 21,71
2014-2015 Indiana 6 0 15,2 36,7 40,9 72,7 3,67 1,00 0,83 0,17 8,83
2015-2016 Indiana 81 81 34,8 41,8 37,2 86,0 6,95 4,06 1,88 0,36 23,14
Total 373 325 32,2 42,5 36,4 83,8 6,23 3,13 1,66 0,45 16,93
All-Star Game 3 2 26,7 55,8 43,3 100,0 4,33 3,33 1,67 0,00 25,33

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2011 Indiana 5 5 26,6 30,3 23,1 87,5 5,00 1,00 1,40 2,00 6,00
2012 Indiana 11 11 33,7 38,9 26,8 78,6 6,64 2,36 1,64 0,36 9,73
2013 Indiana 19 19 41,0 43,0 32,7 72,7 7,42 5,05 1,32 0,47 10,21
2014 Indiana 19 19 41,1 43,8 40,3 78,9 7,63 3,84 2,16 0,37 22,58
2016 Indiana 7 7 39,3 45,5 41,9 95,3 7,57 4,29 2,00 0,71 27,29
Total 61 61 38,4 42,7 35,8 79,8 7,16 3,77 1,72 0,57 18,39

Dernière mise à jour effectuée le 1er mai 2016.

Records personnels et distinctions[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Paul George, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[28] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 48 @ Jazz de l'Utah 39 @ Wizards de Washington
@ Raptors de Toronto

Paniers marqués 16 @ Trail Blazers de Portland 15 Heat de Miami
Paniers tentés 30 @ Trail Blazers de Portland 2 décembre 2013 28 Heat de Miami 28 mai 2014
Paniers à 3 points réussis 9 Hornets de la Nouvelle-Orléans 7 @ Wizards de Washington 11 mai 2014
Paniers à 3 points tentés 15 @ Trail Blazers de Portland 2 décembre 2013 14 Heat de Miami 28 mai 2014
Lancers francs réussis 15 76ers de Philadelphie 17 Hawks d'Atlanta
Lancers francs tentés 17 @ Lakers de Los Angeles 18 Hawks d'Atlanta 21 avril 2013
Rebonds offensifs 4 6 fois 4 3 fois
Rebonds défensifs 16 Kings de Sacramento 13 @ Hawks d'Atlanta
Rebonds totaux 17 Kings de Sacramento 3 novembre 2012 14 Knicks de New York
@ Hawks d'Atlanta

24 avril 2014
Passes décisives 12 Bobcats de Charlotte 12 Hawks d'Atlanta 21 avril 2013
Interceptions 7 @ Rockets de Houston 6 Hawks d'Atlanta
Heat de Miami

28 mai 2014
Contres 4 3 fois 4 @ Bulls de Chicago
Balles perdues 7 6 fois 7 @ Knicks de New York
@ Raptors de Toronto

Minutes jouées 49 @ Knicks de New York 47 @ Heat de Miami

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mike Wells, « Paul George Signs with Pacers », sur indystar.com,‎
  2. Dimitri Kucharczyk, « Paul George élu Most Improved Player »,‎ (consulté le 23 avril 2013)
  3. « Les Spurs font le boulot face aux Lakers », sur lequipe.fr,‎
  4. Yann Lachendrowiecz, « Indiana domine Atlanta avec un triple-double de Paul George », sur basketsession.com,‎
  5. (en) « Pacers' George, Suns' Markieff Morris named Players of the Week », sur nba.com,‎ (consulté le 13 novembre 2013)
  6. « Paul George et Kevin Durant joueurs du mois », sur eurosport.fr (consulté le 9 décembre 2013)
  7. Arnaud Gelb, « Horrible ! Paul George se brise la jambe droite en deux », Basket USA,‎
  8. Fabrice Auclert, « Paul George opéré avec succès, mais absent toute la saison prochaine ? », Basket USA,‎
  9. Emmanuel Laurin, « Paul George à l’amende pour avoir critiqué l’arbitrage », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  10. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : Paul George (40 points, 8 rebonds, 4 passes) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  11. Fabrice Auclert, « Le MVP de la nuit : Paul George prophète en son pays (39 pts, 5/10 à 3-points) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  12. Fabrice Auclert, « Joueurs de la semaine : Kevin Durant et Paul George récompensés », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  13. (en) « Paul George Named Eastern Conference Player of the Month », sur nba.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  14. Dimitri Kucharczyk, « Joueurs du mois : Stephen Curry et Paul George à l’honneur », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  15. Jeremy Le Bescont, « Le Jazz résiste à un énorme Paul George (48 pts) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  16. Dimitri Kucharczyk, « Paul George s’en prend aux arbitres », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  17. Fabrice Auclert, « Grosse amende pour Paul George », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  18. Arnaud Gelb, « All-Star Game : une pluie de records et le doublé pour Russell Westbrook », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  19. Jeremy Le Bescont, « Le MVP de la nuit : Paul George en ébullition à Washington (38 points, 6 rebonds) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  20. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : Paul George (33 points, 6 passes) dompte les Raptors », sur basketusa.com,‎ (consulté le 3 juin 2016)
  21. (en) « All-NBA & All-ABA Teams », sur basketball-reference.com
  22. (en) « NBA & ABA All-Rookie Teams », sur basketball-reference.com
  23. (en) « 2013 NBA All-Star Game Box Score - West 143, East 138 », sur basketball-reference.com
  24. (en) « NBA & ABA Most Improved Player Award Winners », sur basketball-reference.com
  25. (en) « NBA & ABA All-Defensive Teams », sur basketball-reference.com
  26. (en) « NBA Players of the Month », sur basketball-reference.com (consulté le 1er décembre 2014).
  27. (en) « NBA Players of the Week », sur basketball-reference.com (consulté le 1er décembre 2014).
  28. (en) « Paul George : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 1er mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :