DeMar DeRozan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DeMar DeRozan Portail du basket-ball
DeMar DeRozan Nov 2016 cropped.jpg
DeMar DeRozan en novembre 2016
Fiche d’identité
Nom complet DeMar Darnell DeRozan
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (27 ans)
Compton, Californie
Taille 2,01 m (6 7)
Poids 100 kg (220 lb)
Surnom Comp10
Situation en club
Club actuel Drapeau : Canada Raptors de Toronto
Numéro 10
Poste Ailier, Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2008-2009 Trojans d'USC
Draft de la NBA
Année 2009
Position 9e
Franchise Raptors de Toronto
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
Raptors de Toronto
08,6
17,2
16,7
18,1
22,7
20,1
23,5
27,3
Sélection en équipe nationale **
2014- Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

DeMar DeRozan, né le à Compton (Californie), est un joueur américain de basket-ball. Il joue au poste d'arrière.

Biographie[modifier | modifier le code]

DeRozan grandit notamment aux côtés de James Harden, joueur des Houston Rockets, durant son enfance, avec qui il joue pendant toute sa jeunesse. Harden est lui aussi originaire de Compton.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Le 8 avril 2009, DeRozan se présente à la draft 2009 de la NBA après seulement une année aux Trojans d'USC avec des statistiques de 13,9 points et 5,7 rebonds de moyenne en 35 rencontres.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Raptors de Toronto (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Ses premières années (2009-2013)[modifier | modifier le code]
DeMar DeRozan en octobre 2010

Le 25 juin 2009 il est drafté en 9e position par les Raptors de Toronto[1],[2]. Il déclare que la principale raison qui l'a fait quitter l'université pour la NBA après seulement une année est de pouvoir prendre soin de sa mère, qui souffre de lupus[3].

Le 9 juillet 2009, il signe son contrat rookie avec les Raptors[4].

Le 19 février 2010, il participe au Slam Dunk Contest du NBA All-Star Week-end 2010[5] où il est finaliste et s'incline en finale face au triple champion Nate Robinson. Les résultats des votes du public sont de 51% pour Robinson et 49% pour DeRozan.

Le 19 février 2011, il participe à l'édition 2011 Slam Dunk Contest du NBA All-Star Week-end 2011 en remplacement de Brandon Jennings blessé[6] mais il termine troisième du concours[7].

Le 1er novembre 2012, il prolonge aux Rapptors pour 40 millions de dollars sur quatre ans[8].

Le 31 décembre 2010, DeRozan établit son record de points en carrière avec 37 unités contre les Rockets de Houston. Il renouvelle cette performance deux fois, contre le Jazz de l'Utah le 12 novembre 2012 et contre les Bulls de Chicago le 15 novembre 2013[9].

Présence parmi les meilleurs (depuis 2013)[modifier | modifier le code]
Saison 2013-2014[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 2014, DeRozan marque 40 points, son record en carrière, contre les Mavericks de Dallas, en réussissant 15 tirs sur 22[10]. Le 30 janvier, DeRozan est sélectionné parmi les remplaçants pour participer au NBA All-Star Game 2014 dans l'équipe de la conférence Est. Le 16 février 2014, il termine ce match avec huit points, trois rebonds et deux passes décisives en quinze minutes. Le 1er février, il marque 36 points et distribue douze passes décisives (son record en carrière) lors de la défaite chez les Trail Blazers de Portland. Le 28 mars, il permet aux Raptors de se qualifier en playoffs pour la première fois depuis 2008, après une victoire contre les Celtics de Boston où il termine avec trente points, trois rebonds, quatre passes décisives et une interception. Le 13 avril, lors du dernier match de la saison, il marque 30 points contre les Pistons de Détroit et permet aux Raptors de terminer avec 47 victoires en 82 matches.

La saison 2013-2014 de DeRozan est un tournant dans sa carrière puisqu'il réalise sa meilleure saison avec des moyennes de 22,7 points, 4,3 rebonds, 4,0 passes décisives, en tirant à 30% à trois points, terminant 4e de la NBA au total des lancers-francs marqués et 7e des lancers-francs tirés. Il permet aux Raptors de terminer la saison avec un bilan de 48 victoires pour 34 défaites, à la troisième position de la conférence Est.

Le 19 avril 2014, lors de son premier match en playoffs contre les Nets de Brooklyn, DeRozan marque 14 points à 3 sur 13 aux tirs et son équipe s'incline à domicile. Lors du deuxième match, DeRozan revient fort et marque 30 points en tirant à 9 sur 21 dans la victoire des Raptors 100 à 95[11],[12]. Le 25 avril, il termine la rencontre avec 30 points, 5 rebonds et 5 passes décisives mais son équipe s'incline. Avec ce nouveau match à au moins 30 points marqués, DeRozan devient le premier joueur des Raptors à marquer au moins 30 points dans deux matches consécutifs en playoffs, et le premier Raptor à marque 30 points dans plusieurs matches de playoffs depuis Vince Carter. Les Raptors finissent par perdre la série contre les Nets en sept matches.

Saison 2014-2015[modifier | modifier le code]
DeMar DeRozan en août 2014

Lors du match d'ouverture de la saison 2014-2015 des Raptors à Toronto, DeRozan établit son record de rebonds en carrière en prenant onze rebonds auxquels il ajoute six interceptions, quinze points, dans la victoire 109 à 102 contre les Hawks d'Atlanta. Le 5 novembre 2014, en marquant 23 points contre les Celtics de Boston, il devient le quatrième meilleur marqueur dans l'histoire des Raptors, dépassant Morris Peterson[13]. Le 29 novembre 2014, il doit s'absenter indéfiniment des parquets en raison d'une déchirure d’un tendon de la cuisse gauche[14]. La blessure arrive la nuit précédente alors qu'il reste 8 minutes et 23 secondes à jouer dans le troisième quart-temps contre les Mavericks de Dallas et que DeRozan n'a pas pu revenir sur le terrain[15]. Le 14 janvier 2015, il fait son retour à la compétition, marquant 20 points à 9 sur 14 aux tirs lors de la victoire 100 à 84 contre les 76ers de Philadelphie[16]. Le 5 février 2015, il écope d'une amende de 15 000 dollars suite à une faute antisportive sur le joueur des Nets de Brooklyn Bojan Bogdanovic[17],[18]. Le 2 mars, il réalise son meilleur match de la saison en marquant 35 points lors de la victoire 114 à 103 contre les 76ers de Philadelphie[19]. Le 30 mars, DeRozan bat son record de points en carrière en marquant 42 points lors de la victoire 99 à 96 contre les Rockets de Houston[20],[21]. Le 17 avril, il est nommé meilleur joueur de la conférence Est du mois d'avril, rejoignant Kyle Lowry (en avril 2014) et Chris Bosh (en janvier 2007) parmi les seuls joueurs dans l'histoire de l'équipe à être nommé joueur du mois.

Le 24 avril, lors du match 3 du premier tour des playoffs 2014 contre les Wizards de Washington, DeRozan bat son record de points en playoffs avec 32 unités et établit le record de la franchise lors d'un premier quart-temps d'un match de playoffs en marquant 20 points, dépassant Vince Carter qui en avait marqué 19 lors d'un précédent premier quart-temps d'un match de playoffs.Une chose est sur c' est un héroe qui va venir a la victoire des Raptors.

Saison 2015-2016[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre 2015, DeRozan marque 29 points lors de la défaite chez les Knicks de New York. En marquant au moins 15 points dans les huit premiers matches de la saison, il devient le premier joueur des Raptors depuis Chris Bosh en 2009-2010 à réaliser cette performance. Le 14 décembre, DeRozan est nommé joueur de la semaine de la conférence Est pour les matches allant du 7 au 13 décembre, recevant cet honneur pour la première fois en sept ans de carrière et devient le septième joueur dans l'histoire des Raptors à être nommé joueur de la semaine[22]. Le 8 janvier, il marque 35 points lors de la victoire 97 à 88 contre les Wizards de Washington. Le 20 janvier, il marque 34 points dont 18 dans la troisième quart-temps de la victoire des siens 115 à 10 contre les Celtics de Boston[23]. Le 28 janvier, il est sélectionné parmi les remplaçants pour participer au NBA All-Star Game 2016 dans l'équipe de la conférence Est, recevant cet honneur pour la seconde fois en trois ans. Le 2 février, DeRozan et son coéquipier Kyle Lowry sont nommés co-joueurs du mois de janvier de la conférence Est[24]. Le duo a aidé les Raptors à avoir un bilan de 12 victoires pour deux défaites sur le mois de janvier et à réaliser le record de victoires consécutives de la franchise avec onze matches gagnés de suite. Le 22 février, il devient le joueur le plus victorieux dans l'histoire des Raptors, dépassant Chris Bosh et Morris Peterson avec sa 233e victoire en carrière, il aide les Raptors à battre les Knicks de New York 122 à 95. Le 4 mars, il marque 38 points lors de la victoire 117 à 115 contre les Trail Blazers de Portland. Dans ce match, il bat le record du plus grand nombre de lancers-francs marqués consécutivement sur un match avec 24 lancers-francs marqués[25]. Le 12 mars, il marque de nouveau 38 points auxquels il ajoute dix rebonds et sept passes décisives lors de la victoire 112 à 104 après prolongation contre le Heat de Miami[26]. Le 30 mars, il marque 26 points lors de la victoire 105 à 97 contre les Hawks d'Atlanta, permettant aux Raptors d'atteindre les cinquante victoires sur une saison pour la première fois dans l'histoire de la franchise. Le 10 avril, il marque 27 points lors de la victoire 93 à 89 contre les Knicks de New York, prolongeant le record de la franchise à 23 victoires à l'extérieur sur une saison. DeRozan devient le deuxième meilleur marqueur de la franchise avec 9 436 points en dépassant Vince Carter mais en restant derrière Chris Bosh et ses 10 275 points.

Les Raptors terminent la saison régulière à la deuxième place de la conférence Est avec un bilan de 56 victoires et 26 défaites. Lors du premier tour des playoffs 2016, les Raptors affrontent les Pacers de l'Indiana, septièmes de la saison régulière. Il connaît des débuts de playoffs difficiles avec 21 tirs marqués sur 71 tentés, dont 0 sur 8 à 3-points, soit 29.6% aux tirs[27]. Le 26 avril, dans le match 5, DeRozan marque 34 points et aide les Raptors à prendre l'avantage dans la série 3 matches à 2[28]. Lors du match 7 de la série, DeRozan marque 30 points et aide les Raptors à passer le premier tour des playoffs pour la première fois dans l'histoire de la franchise. Avec leur victoire 4 matches à 3 contre les Pacers, les Raptors affrontent au second tour le Heat de Miami. Lors du match 5 contre le Heat, DeRozan marque 34 points et aide les Raptors à prendre l'avantage 3 matches à 2 grâce à une victoire 99 à 91. Lors du match 7 de la série, il marque 28 points dans la victoire des siens 116 à 89, permettant aux Raptors d'accéder en finale de conférence pour la première fois dans l'histoire de la franchise[29]. Lors du match 4 de la finale de conférence contre les Cavaliers de Cleveland, DeRozan marque 32 points et aide les Raptors à gagner 105 à 99 et égaliser dans la série 2 à 2[30]. Les Raptors finissent par perdre les deux matches suivants ce qui les élimine de la course au titre de champion et les empêche d'accéder aux finales NBA.

Saison 2016-2017[modifier | modifier le code]

Le 13 juin 2016, il choisit de devenir agent libre, de ne pas activer l'option sur sa dernière année de contrat à 10,3 millions de dollars et de tester le marché[31]. Le 1er juillet 2016, il prolonge chez les Raptors en signant un contrat de 145 millions de dollars sur cinq ans[32].

Dès le début de la saison NBA 2016-2017, DeRozan se fait remarquer en étant le premier joueur depuis Michael Jordan à marquer plus de 30 points sur les cinq premiers matchs d'une saison[33].

Le 28 décembre 2016, il devient le meilleur marqueur de l'histoire des Raptors de Toronto.

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2014, il participe à la Coupe du monde 2014 que les États-Unis remportent. En neuf matches, il a des moyennes de 4,8 points, 1,0 rebonds et 1,2 passes décisives par match.

Durant l'été 2016, il fait partie des douze joueurs américains à participer aux Jeux olympiques 2016 qu'ils remportent en finale contre la Serbie[34],[35].

Clubs[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de DeMar DeRozan[36]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 USC 35 35 33,4 52,3 16,7 65,1 5,74 1,46 0,89 0,37 13,86
Total 35 35 33,4 52,3 16,7 65,1 5,74 1,46 0,89 0,37 13,86

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Légende : gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2009-2010 Toronto 77 65 21,6 49,8 25,0 76,3 2,90 0,69 0,56 0,23 8,60
2010-2011 Toronto 82 82 34,8 46,7 9,6 81,3 3,84 1,80 1,04 0,38 17,20
2011-2012* Toronto 63 63 35,0 42,2 26,1 81,0 3,35 2,03 0,76 0,27 16,73
2012-2013 Toronto 82 82 36,7 44,5 28,3 83,1 3,90 2,49 0,93 0,29 18,11
2013-2014 Toronto 79 79 38,2 42,9 30,5 82,4 4,34 3,96 1,09 0,35 22,67
2014-2015 Toronto 60 60 35,0 41,3 28,4 83,2 4,62 3,50 1,22 0,18 20,07
2015-2016 Toronto 78 78 35,9 44,6 33,8 85,0 4,47 4,04 1,04 0,27 23,46
Total 521 509 33,9 44,2 28,3 82,5 3,91 2,63 0,94 0,29 18,11
All-Star Game 2 0 16,9 59,1 0,0 0,0 2,00 2,00 0,50 0,00 13,00

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 matchs en raison du Lock out.
Dernière modification le 13 avril 2016

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2014 Toronto 7 7 40,3 38,5 33,3 89,9 4,14 3,57 1,14 0,29 23,86
2015 Toronto 4 4 39,7 40,0 37,5 82,4 6,25 5,75 1,50 0,00 20,25
2016 Toronto 20 20 37,3 39,4 14,8 81,3 4,15 2,65 1,10 0,15 20,90
Total 31 31 38,3 39,3 24,5 84,5 4,42 3,26 1,16 0,16 21,48

Dernière mise à jour le 27 mai 2016

Records et distinctions en NBA[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Les records personnels de DeMar DeRozan officiellement recensés par la NBA sont les suivants[37] :

DeMar DeRozan au tir face à Jermaine O'Neal
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 43 Celtics de Boston 34 Pacers de l'Indiana
Heat de Miami

Paniers marqués 16 Jazz de l'Utah 14 Cavaliers de Cleveland
Paniers tentés 33 Jazz de l'Utah 12 novembre 2012 32 Pacers de l'Indiana
Paniers à 3 points réussis 5 Cavaliers de Cleveland 3 @ Wizards de Washington
Paniers à 3 points tentés 8 Cavaliers de Cleveland 4 janvier 2012 6 @ Wizards de Washington 24 avril 2015
Lancers francs réussis 24 Trail Blazers de Portland 13 @ Nets de Brooklyn
Lancers francs tentés 25 Trail Blazers de Portland 4 mars 2016 15 @ Nets de Brooklyn 25 avril 2014
Rebonds offensifs 6 @ Clippers de Los Angeles 4 Heat de Miami
Rebonds défensifs 10 3 fois 9 Wizards de Washington
Rebonds totaux 11 3 fois 11 Wizards de Washington 18 avril 2015
Passes décisives 12 @ Trail Blazers de Portland 7 Wizards de Washington
Interceptions 6 Hawks d'Atlanta 3 4 fois
Contres 4 @ Kings de Sacramento 2 Pacers de l'Indiana 1er mai 2016
Balles perdues 7 Mavericks de Dallas 6 Nets de Brooklyn
@ Pacers de l'Indiana
22 avril 2014
Minutes jouées 60 Jazz de l'Utah 12 novembre 2012 45 Nets de Brooklyn

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2009-2010 Raptors 2 282 640 $
2010-2011 Raptors 2 453 880 $
2011-2012* Raptors 2 625 000 $
2012-2013 Raptors 3 344 250 $
2013-2014 Raptors 9 500 000 $
2014-2015 Raptors 9 500 000 $
2015-2016 Raptors 9 500 000 $
Total Gains 39 205 770 $
2016-2017 Raptors 26 540 100 $
2017-2018 Raptors 27 739 975 $
2018-2019 Raptors 27 739 975 $
2019-2020 Raptors 27 739 975 $
2020-2021 Raptors 27 739 975 $

Note : * En 2011, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 5 150 000 $[40].

Vie privée[modifier | modifier le code]

DeRozan est le fils de Frank et Diane DeRozan. La fiancée de DeRozan, Kiara Morrison, donne naissance à leur fille Diar, le 12 mai 2013[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les résultats du premier tour », sur Lequipe.fr,‎ (consulté le 3 mai 2010)
  2. Elliot Bojman, « Découverte du jour : DeMar DeRozan, le rookie des Raptors », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  3. (en) Doug Smith, « DeRozan driven to improve mother's health », sur thestar.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  4. (en) « Raptors Sign First-Round Pick DeMar DeRozan », sur nba.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  5. Jonathan Demay, « Slam Dunk Contest : DeMar Derozan sera le quatrième participant », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  6. Elliot Bojman, « Slam Dunk Contest : DeMar DeRozan choisi pour remplacer Brandon Jennings », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  7. Benjamin Adler, « Slam Dunk Contest : Blake Griffin, bien entendu ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  8. Jonathan Demay, « Demar DeRozan prolonge à Toronto pour 40 millions de dollars sur 4 ans », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  9. Romain Davesne, « Le collectif des Bulls > Demar DeRozan (37 pts) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  10. Dimitri Kucharczyk, « Le MVP de la nuit : DeMar DeRozan (40 points) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  11. Fabrice Auclert, « Le MVP de la nuit : DeMar DeRozan (30 pts) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  12. Emmanuel Laurin, « DeMar DeRozan sort le grand jeu et les Raptors égalisent », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  13. Elliot Bojman, « Toronto Raptors : DeMar DeRozan continue sa mutation », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  14. Dimitri Kucharczyk, « DeMar DeRozan absent au moins trois semaines », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  15. Fabrice Auclert, « Toronto perd DeMar Derozan », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  16. Jonathan Demay, « DeMar DeRozan heureux d’être de retour sur les terrains », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  17. Jonathan Demay, « Les Raptors frustrés par leurs deux derniers matches », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  18. « 15 000 dollars d’amende pour DeMar DeRozan », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  19. Jonathan Demay, « DeMar DeRozan se relance face aux Sixers », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  20. Emmanuel Laurin, « Toronto – Houston : DeMar DeRozan (42 points) domine son pote James Harden », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  21. Jeremy Le Bescont, « Le MVP de la nuit : la soirée record de DeMar DeRozan (42 points, 11 rebonds) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  22. Fabrice Auclert, « Kevin Durant et DeMar DeRozan élus Joueurs de la semaine », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  23. Jeremy Le Bescont, « DeMar au quart de tour ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  24. Fabrice Auclert, « Joueurs du mois de janvier : deux Raptors et Kevin Durant en vedette », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  25. Dimitri Kucharczyk, « À cause de Kyle Lowry, DeMar DeRozan rate un record de perfection aux lancers francs », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  26. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : DeMar DeRozan en patron (38 points, 10 rebonds, 7 passes) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  27. Simon Stéphan, « Et si Kyle Lowry et DeMar DeRozan se réveillaient… », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  28. Fabrice Auclert, « Le MVP de la nuit : DeMar DeRozan a retrouvé la mire (34 pts) », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  29. Emmanuel Laurin, « Kyle Lowry hisse Toronto en finale de conférence pour la première fois de son histoire », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  30. Paul Harrer, « L’épatant duo Lowry-DeRozan arrache l’égalisation face à Cleveland ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  31. Jeremy Le Bescont, « DeMar DeRozan officiellement free agent », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  32. Jeremy Le Bescont, « DeMar DeRozan prolonge aux Raptors pour 145 millions sur 5 ans ! », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  33. Benjamin Adler, « Décisif face au Heat, DeMar DeRozan égale Michael Jordan », sur basketusa.com,‎
  34. Jonathan Demay, « DeMar DeRozan vit un rêve d’enfant aux JO », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  35. Jeremy Le Bescont, « La Serbie écrasée par un rouleau compresseur nommé Team USA », sur basketusa.com,‎ (consulté le 28 août 2016)
  36. (en) « stats universitaires », sur basketball-reference.com,‎ (consulté le 10 mai 2009)
  37. (en) « DeMar DeRozan : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 20 avril 2015)
  38. (en) « NBA Players of the Month », sur basketball-reference.com (consulté le 3 février 2016)
  39. (en) « DeRozan, Lowry, Durant named Kia Players of Month », sur nba.com,‎ (consulté le 3 février 2016)
  40. Fabrice Auclert, « Le salaire moyen d’un joueur NBA est de 5.15 millions de dollars », sur basketusa.com,‎ (consulté en 2012)
  41. (en) « DeMar DeRozan And His Fiance Put Smiles On Raptors Fans », sur Pro Bball Report,‎ (consulté le 28 août 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :