Damian Lillard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lillard.
Damian Lillard Portail du basket-ball
Damian Lillard.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Damian Lamonte Ollie Lillard
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (26 ans)
Oakland, Californie
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 88 kg (194 lb)
Surnom Dame, Dame DOLLA, Lillard Time
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Trail Blazers de Portland
Numéro 0
Poste Meneur
Carrière universitaire ou amateur
2008-2012 Wildcats de Weber State
Draft de la NBA
Année 2012
Position 6e
Franchise Trail Blazers de Portland
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
19,0
20,7
21,0
25,1
Sélection en équipe nationale **
2014- Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Damian Lamonte Ollie Lillard né le à Oakland en Californie, est un joueur américain de basket-ball, évoluant au poste de meneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Saison 2012-2013 : Rookie of the Year[modifier | modifier le code]

Le , il est choisi en sixième position de la Draft 2012 de la NBA par les Trail Blazers de Portland[1].

Le , il devient le troisième joueur de l'histoire de la NBA à réaliser un double-double et à compiler au moins 20 points et 10 passes décisives pour son premier match, après Oscar Robertson et Isiah Thomas[2]. Quelques jours plus tard, le 3 novembre, il devient le seul joueur avec Oscar Robertson à finir ses trois premiers matchs avec au moins 20 points et 7 passes décisives[réf. nécessaire].

Il participe au très bon début de saison de Portland. Il confirme son très bon début de saison durant la première moitié de l'année, et est favori pour le titre de NBA Rookie of the Year.

Lors de cette saison il bat ou égalise de nombreux records : il est le joueur qui a passé le plus de temps sur les parquets avec un total de 3 166 minutes jouées, seuls deux rookie ont réalisé une telle performance, Wilt Chamberlain et Elvin Hayes[3]. Il est également le joueur qui a inscrit le plus grand nombre de tirs à trois points pour sa saison de rookie battant le récent record de Stephen Curry avec 185 réalisations[4]. Il s'agit d'ailleurs du nouveau record pour la franchise des Trail Blazers de Portland, l'ancien étant de 181 par Damon Stoudamire[5]. Il est logiquement désigné rookie de l'année, devant Anthony Davis[6], après avoir reçu tous les trophées de rookie du mois dans sa conférence. Il est le quatrième joueur de l'histoire à être élu à l'unanimité, après Ralph Sampson en 1984, David Robinson en 1990 et Blake Griffin en 2011[7].

Saison 2013-2014 : All-Star[modifier | modifier le code]

Le 7 janvier 2014, Damian Lillard inscrit un nouveau record personnel avec 41 points lors de la défaite des siens face aux Kings de Sacramento, marquant notamment 26 points durant le dernier quart temps ce qui lui permet d'établir un nouveau record de franchise, en nombre de points inscrits en un seul quart temps.

Le 28 janvier 2014, il est sélectionné, pour la première fois, par les entraîneurs comme remplaçant pour le All-Star Game. Il devient le premier joueur NBA à participer aux cinq événements organisés durant le All-Star Week-End : le Rising Stars Challenge la nuit du vendredi, le Skills Challenge, le concours à trois points, le concours de dunks la nuit du samedi, et enfin le All-Star Game la nuit du dimanche. Il gagne pour la deuxième année consécutive le Rising Stars Challenge, en compagnie du meneur rookie du Jazz de l'Utah, Trey Burke.

Acteur majeur de la bonne saison des Trail Blazers de Portland, qui finissent 5e de la Conférence Ouest, synonyme de qualification pour les playoffs, Lillard montre tout au long de la série contre les Rockets de Houston une grande maturité dans ses choix de tir, pour une première apparition en playoffs. Le 2 mai 2014, durant la 6e manche, Lillard marque un buzzer beater à trois points qui permet aux Blazers de remporter la série. Lors du second tour des playoffs, les Blazers sont opposés aux Spurs de San Antonio, finalistes l'an passé et meilleure équipe de la saison régulière. Les Blazers sont éliminés en 5 matches par les futurs champions.

Saison 2014-2015 : la confirmation[modifier | modifier le code]

Le 29 septembre 2014, les Trail Blazers de Portland exercent une option de prolongation du contrat rookie de Lillard jusque la saison 2015-2016.

Le 19 décembre 2014, Lillard bat son record de points en carrière avec 43 unités lors de la victoire des siens 129 à 119 après trois prolongations contre les Spurs de San Antonio.

Les Blazers réussissent une bonne saison régulière, terminant à la première place de la division nord-ouest mais ils sont battus 4-1 au premier tour des playoffs par les Grizzlies de Memphis.

Saison 2015-2016 : statut de franchise player[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2015, presque tous les meilleurs joueurs des Trail Blazers de Portland sont échangés durant la free agency, comme Wesley Matthews parti aux Mavericks de Dallas, LaMarcus Aldridge aux Spurs de San Antonio, Nicolas Batum aux Hornets de Charlotte et Robin Lopez et Arron Afflalo aux Knicks de New York. Damian Lillard, par contre, reste à Portland. Il signe d'ailleurs un nouveau contrat de 6 ans avec la franchise d'un montant de 120 millions dollars.

En parallèle, de nouveaux joueurs arrivent comme le pivot Mason Plumlee, l'arrière Gerald Henderson et l'ailier Maurice Harkless, mais Lillard est plus ou moins esseulé dans cette équipe recomposée. Le début de saison permet de voir l'éclosion de nouveaux joueurs comme Allen Crabbe et l'étoile montante C.J. McCollum, avec lequel Lillard va construire peu à peu un jeu en duo. Lillard s'impose comme le franchise player, le héros de l'équipe.

Lillard manque le premier match de sa carrière le 21 décembre 2015, pour cause de fasciite plantaire au pied gauche. L'équipe, également privée de McCollum, s'incline face aux Hawks d'Atlanta, concédant sa 19e défaite, pour 11 victoires.

À son retour de blessure (7 matchs d'absence), il réalise de bonnes performances, notamment face au Thunder d'Oklahoma City où il inscrit 17 points dans les 3 minutes et 7 secondes à jouer avant la fin de la rencontre permettant aux Blazers de l'emporter[8].

Malgré une moyenne de 24,3 points à 42,1 % au tir, les fans ainsi que les entraîneurs ne le sélectionnent pas pour le All-Star Game 2016.

Le 2 février 2016, il atteint la barre des 6000 points en carrière. Il est l'un des six joueurs depuis 2003 à franchir ce cap dans leurs quatre premières saisons NBA (avec Carmelo Anthony, LeBron James, Dwyane Wade, Kevin Durant et Blake Griffin).

Le 19 février 2016, il enregistre un nouveau record de points en carrière avec 51 unités à 9 sur 12 à 3 points (record de franchise, co-détenu par Nicolas Batum) contre les Warriors de Golden State[9],[10]. Le 4 mars 2016, lors de la défaite 117 à 115 chez les Raptors de Toronto, il réalise son second match de la saison à 50 points ou plus en marquant 50 points[11].

Profil de jeu[modifier | modifier le code]

Damian Lillard est un meneur scoreur prolifique qui s’exprime principalement par son jump-shot (constitue plus de 70% de ses tirs), tant à moyenne qu’à longue distance. Très complet en la matière, il peut marquer en réception de passe, en sortie de dribble (notamment sur pick and roll) et même en un-contre-un où il parvient bien à se créer un espace suffisant pour s’ouvrir un tir grâce à des step-back ou fadeaway jumpers bien maîtrisés. Il compte également à son actif plusieurs shoots importants réussis en toute fin de match.

Ses excellentes qualités de shooteur et dans la création de son propre tir ont toutefois un revers : Lillard abuse de ces facultés-là et prend trop souvent des tirs plus difficiles que nécessaires, ce qui fait de lui un joueur à l’efficacité moyenne. Il est également assez unidimensionnel dans le sens où le reste de son jeu ne ressort pas vraiment. Il est en effet capable d’aller au cercle mais il est limité dans cet exercice par une finition assez moyenne et il n’est pas non plus un pur créateur pour autrui (jusqu'à la saison 2015-2016 ou sa faculté a pénétrer dans la raquette et sa création vont sensiblement s'améliorer) .

Dans ce dernier domaine, il est un passeur honnête capable de créer pour les autres de diverses manières mais il n’a pas la mentalité ni la science d’un meneur de métier qui pense d’abord et avant tout à faire tourner l’attaque et à servir ses coéquipiers. Il n’est cependant pas utilisé comme un meneur traditionnel à Portland (le jeu collectif des Blazers leur permet de se passer d’un tel joueur) mais comme un vrai/faux meneur qui va créer pour lui ou pour autrui certains moments et jouer efficacement sans le ballon le reste du temps. Il est néanmoins à noter à son crédit qu’il déborde rarement de ses compétences en la matière, joue assez simplement et perd donc assez peu de ballons.

Défensivement, Lillard tire bien profit de ses atouts physiques (longueur, vitesse, puissance) même s’il est généralement plutôt inconstant, la faute à une concentration et attention irrégulière tant en défense sur l’homme (fautes évitables, postures défensives, anticipation des écrans, etc) que loin du ballon (ne garde pas toujours son vis-à-vis à l’œil, joue rarement les lignes de passes, n’essaye pas d’apporter des aides défensives)[12].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en matchs universitaires de Damian Lillard[13]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2008-2009 Weber State 31 26 29,4 43,4 37,4 84,1 3,87 2,87 1,06 0,19 11,48
2009-2010 Weber State 31 31 34,3 43,1 39,3 85,3 4,00 3,61 1,13 0,13 19,90
2010-2011 Weber State 10 9 28,5 43,8 34,5 85,7 3,80 3,30 1,40 0,20 17,70
2011-2012 Weber State 32 32 34,6 46,7 40,9 88,7 5,03 4,00 1,47 0,22 24,50
Total 104 98 32,3 44,6 39,0 86,7 4,26 3,48 1,24 0,18 18,60

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques en match en saison régulière de Damian Lillard[13]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2012-2013 Portland 82 82 38,6 43,0 36,8 84,4 3,13 6,48 0,90 0,23 19,07
2013-2014 Portland 82 82 35,8 42,4 39,4 87,1 3,51 5,57 0,78 0,27 20,67
2014-2015 Portland 82 82 35,7 43,4 34,3 86,4 4,61 6,18 1,18 0,26 20,98
2015-2016 Portland 75 75 35,7 41,9 37,5 89,2 4,03 6,83 0,87 0,37 25,05
Total 321 321 36,5 42,7 37,0 87,0 3,82 6,25 0,93 0,28 21,36
All-Star Game 2 0 12,6 35,0 40,0 0,0 1,50 1,00 0,50 0,00 10,00

Statistiques en playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2014 Portland 11 11 42,3 43,9 38,6 89,4 5,09 6,55 1,00 0,09 22,91
2015 Portland 5 5 40,2 40,6 16,1 78,1 4,00 4,60 0,40 0,60 21,60
2016 Portland 11 11 39,8 36,8 39,3 91,0 4,27 6,27 1,27 0,27 26,45
Total 27 27 40,9 40,0 35,6 88,1 4,56 6,07 1,00 0,26 24,11

Palmarès[modifier | modifier le code]

NBA[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Records NBA[modifier | modifier le code]

Records personnels sur une rencontre NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Damian Lillard, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[19] :

Damian Lillard en janvier 2013.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 51 Warriors de Golden State 40 Warriors de Golden State
Paniers marqués 18 Warriors de Golden State 19 février 2016 14 Warriors de Golden State 7 mai 2016
Paniers tentés 29 @ Spurs de San Antonio 19 décembre 2014 30 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Paniers à 3 points réussis 9 Warriors de Golden State 19 février 2016 8 Warriors de Golden State 7 mai 2016
Paniers à 3 points tentés 15 Warriors de Golden State 18 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Lancers francs réussis 14 Nets de Brooklyn 23 février 2015 13 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Lancers francs tentés 14 4 fois 16 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Rebonds offensifs 3 2 fois 2 5 fois
Rebonds défensifs 17 @ Clippers de Los Angeles 7 @ Rockets de Houston 20 avril 2014
Rebonds totaux 18 @ Clippers de Los Angeles 9 @ Rockets de Houston 20 avril 2014
Passes décisives 13 2 fois 11 @ Rockets de Houston
Interceptions 6 Warriors de Golden State 19 février 2016 4 2 fois
Contres 2 11 fois 1 6 fois
Balles perdues 8 @ Nuggets de Denver 6 2 fois
Minutes jouées 53 @ Spurs de San Antonio 19 décembre 2014 47 3 fois

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2012-2013 Trail Blazers 3 065 040 $
2013-2014 Trail Blazers 3 202 920 $
2014-2015* Trail Blazers 3 340 920 $
Total Gains 9 608 880 $
2015-2016 Trail Blazers 4 236 287 $
2016-2017 Trail Blazers 21 000 000 $
2017-2018 Trail Blazers 22 500 000 $
2018-2019 Trail Blazers 24 000 000 $
2019-2020 Trail Blazers 25 500 000 $
2020-2021 Trail Blazers 27 000 000 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[21].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anne M. Peterson, « Damian Lillard To Blazers With No. 6 Pick In 2012 NBA Draft », sur huffingtonpost.com,‎
  2. Yann Lachendrowiecz, « Première : Damian Lillard rejoint Isiah Thomas et Oscar Robertson », sur basketsession.com,‎
  3. Blockorama, « Damian Lillard sur le point de rentrer dans l’histoire », sur basket-infos.com,‎
  4. Christophe Brouet, « Damian Lillard bat le record de tirs à trois points pour un rookie », sur basketinfos.com,‎
  5. Jonathan Demay, « Damian Lillard égale le record de franchise à 3-pts de Damon Stoudamire », sur basketusa.com,‎
  6. a et b Christophe Brouet, « Damian Lillard rookie de l’année, le détail des votes », sur basket-infos.com,‎
  7. « Lillard rookie de l'année », sur lequipe.fr,‎
  8. http://www.basketball-reference.com/boxscores/pbp/201601100POR.html#q4
  9. Benjamin Adler, « Le Portland de Damian Lillard (51 pts) humilie les Warriors : + 32 points ! », sur basketusa.com,‎
  10. Emmanuel Laurin, « Le MVP de la nuit : Damian Lillard (51 points, 9/12 de loin) éclipse Stephen Curry », sur basketusa.com,‎
  11. Benjamin Adler, « Les Raptors résistent aux 50 points de Damian Lillard », sur basketusa.com,‎
  12. Guillaume Taxi, « Analyse Vidéo : Damian Lillard peut-il devenir le meilleur meneur de jeu NBA », sur basket-infos.com,‎ (consulté le 24 décembre 2014)
  13. a et b (en) « statistiques », sur basketball-reference.com,‎ (consulté le 20 février 2013)
  14. « NBA - Skills Challenge : Damian Lillard roi des meneurs », sur eurosport.fr,‎
  15. (en) « NBA Rookies of the Month », sur basketball-reference.com
  16. (en) « 2012-13 NBA Leaders », sur basketball-reference.com
  17. (en) Sam Amick, « NBA: Damian Lillard to make history at All-Star weekend », USA Today repris par le Sydney Morning Herald,‎
  18. (en) « Lillard's historic shot rings out in Portland », NBA,‎
  19. (en) « Damian Lillard : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 24 décembre 2014)
  20. http://espn.go.com/nba/player/_/id/6606/damian-lillard
  21. « Salaires moyens NBA 2014-15 », sur basketusa.com (consulté le 29 janvier 2015)