Dahntay Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jones.
Dahntay Jones Portail du basket-ball
Dahntay Jones Bulls vs Pacers December 2009.jpg
Dahntay Jones en décembre 2009
Fiche d’identité
Nom complet Dahntay Lavall Jones
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (35 ans)
Trenton, New Jersey
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 95 kg (209 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Cavaliers de Cleveland
Numéro 30
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1998-2000
2001-2003
Scarlet Knights de Rutgers
Blue Devils de Duke
Draft de la NBA
Année 2003
Position 20e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2012-2013
2014-2015
2014-2015
2015-2016
2015-2016
Grizzlies de Memphis
Grizzlies de Memphis
Grizzlies de Memphis
Grizzlies de Memphis
Kings de Sacramento
Mad Ants de Fort Wayne
Nuggets de Denver
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Pacers de l'Indiana
Mavericks de Dallas
Hawks d'Atlanta
Mad Ants de Fort Wayne
Clippers de Los Angeles
Drive des Grand Rapids (en)
Cavaliers de Cleveland
01,8
04,5
04,0
07,5
03,2
24,4
05,4
10,2
06,3
05,3
03,5
03,1
14,4
00,6
15,7
13,0

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Dahntay Jones, né le à Trenton (New Jersey), aux États-Unis, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue aux poste d'arrière.

Carrière[modifier | modifier le code]

Grizzlies de Memphis (2003-2007)[modifier | modifier le code]

Jones est sélectionné par les Celtics de Boston à la 20e position de la Draft 2003 de la NBA mais ses droits sont transférés avec ceux de Troy Bell chez les Grizzlies de Memphis contre les droits sur Kendrick Perkins et Marcus Banks. Le 21 novembre 2003, il fait ses débuts professionnels lors de la victoire 98 à 97 contre les SuperSonics de Seattle, terminant la rencontre avec un rebond, une passe décisive et deux contres en huit minutes de jeu, en tant que remplaçant.

Jones joue les quatre premières saisons de sa carrière en NBA avec les Grizzlies avec qui il tourne à 5,0 points par match.

Kings de Sacramento/Mads Ants de Fort Wayne (2007-2008)[modifier | modifier le code]

Le 27 septembre 2007, Jones signe avec les Celtics de Boston. Cependant, il est coupé par les Celtics le 25 octobre 2007. Le 10 décembre 2007, il signe avec les Kings de Sacramento. Quatre jours plus tard, il fait ses débuts avec les Kings lors de la victoire 109 à 99 contre les 76ers de Philadelphie, terminant la rencontre avec une passe décisive et deux interceptions en sept minutes de jeu, en étant remplaçant. Le 16 février 2008, il est coupé par les Kings.

Le 21 mars 2008, il rejoint les Mad Ants de Fort Wayne en D-League. Le soir-même, il fait ses débuts avec les Mad Ants lors de la défaite chez les Wizards du Dakota 125 à 102, terminant la rencontre avec 18 points en 31 minutes.

Nuggets de Denver (2008-2009)[modifier | modifier le code]

Le 30 juillet 2008, Jones signe avec les Nuggets de Denver. Le 29 octobre, il fait ses débuts avec les Nuggets lors de la défaite 98 à 94 chez le Jazz de l'Utah, terminant la rencontre avec trois points, trois rebonds et une interception en 14 minutes de jeu, en étant remplaçant.

Les Nuggets peuvent accéder à la finale de la conférence Ouest mais ils perdent le tour précédent quatre matchs à deux contre les Lakers de Los Angeles.

Pacers de l'Indiana (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Le 14 juillet 2009, il signe un contrat de quatre ans avec les Pacers de l'Indiana[1]. Le 28 octobre, il fait ses débuts avec les Pacers lors de la défaite 120 à 109 chez les Hawks d'Atlanta, terminant la rencontre avec 17 points et cinq rebonds en 26 minutes de jeu.

Mavericks de Dallas/Hawks d'Atlanta (2012-2013)[modifier | modifier le code]

Le 12 juillet 2012, Jones est transféré, avec Darren Collison, aux Mavericks de Dallas en échange d'Ian Mahinmi[2]. Le 30 octobre, il fait ses débuts avec les Mavericks lors de la victoire 99 à 91 contre les Lakers de Los Angeles.

Le 21 février 2013, il est transféré aux Hawks d'Atlanta en échange d'Anthony Morrow[3]. Le lendemain, il fait ses débuts avec les Hawks lors de la victoire 122 à 108 contre les Kings de Sacramento.

Une année sans jouer (2013-2014)[modifier | modifier le code]

Le 27 septembre 2013, Jones signe avec les Bulls de Chicago[4]. Cependant, il est coupé par les Bulls le 8 octobre 2013[5]. Le 25 février 2014, il est mis à l'essai aux Knicks de New York[6]. En juillet 2014, il est de nouveau testé par les Knicks[7].

Mad Ants de Fort Wayne/Clippers de Los Angeles (2014-2015)[modifier | modifier le code]

Le 25 septembre 2014, il signe avec le Jazz de l'Utah[8]. Mais, il est coupé par le Jazz le 22 octobre 2014.

Le 26 novembre 2014, il retourne en D-League chez les Mad Ants de Fort Wayne[9]. Deux jours plus tard, il fait ses débuts avec les Mad Ants lors de la défaite 124 à 115 chez les 87ers du Delaware, terminant la rencontre avec 14 points, un rebond, trois passes décisives, une interception et un contre en 19 minutes en étant remplaçant.

Le 14 janvier 2015, il signe un contrat de dix jours avec les Clippers de Los Angeles. Deux jours plus tard, il fait ses débuts avec les Clippers lors de la défaite 126 à 121 chez les Cavaliers de Cleveland. Le 24 janvier 2015, il signe un second contrat de dix jours avec les Clippers[10]. Le 3 février 2015, il signe avec les Clippers pour le reste de la saison[11]. Le 9 mars 2015, Jones écope d'une amende de dix mille dollars pour avoir donné un coup d'épaule à Draymond Green des Warriors de Golden State qui était en train de répondre à une interview d'après-match[12]. Jones fait appel et dément que son geste est intentionnel[13].

Drive de Grand Rrapids/Cavaliers de Cleveland (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Le 10 septembre 2015, Jones signe avec les Nets de Brooklyn[14]. Toutefois, il est coupé par les Nets le 26 octobre après avoir disputé quatre matches de présaison[15].

Le 4 décembre, il rejoint le Drive des Grand Rapids (en) en D-League[16]. Le lendemain, il fait ses débuts avec le Drive lors de la victoire 128 à 99 contre les Raptors 905 (en), terminant la rencontre avec 13 points, deux rebonds, une passe décisive, une itnerception et un contre en 20 minutes en étant remplaçant.

Le 13 avril 2016, il signe aux Cavaliers de Cleveland pour leur dernier match de la saison et les playoffs[17]. Le soir-même, il fait ses débuts avec les Cavaliers lors de la défaite de Cleveland 112 à 110 chez les Pistons de Détroit, match qu'il termine avec 13 points, deux passes décisives, une interception et deux contres en 42 minutes de jeu en étant remplaçant.

Le 22 mai, il est suspendu pour le match 4 des finales de la conférence Est contre les Raptors de Toronto pour avoir donné un coup dans les parties intimes du pivot des Raptors Bismack Biyombo lors des dernières minutes de jeu du match 3. Les Cavaliers remportent la série en six matches et accèdent aux finales NBA 2016[18]. Jones fait sa première apparition dans ces finales lors du premier match, perdu chez les Warriors de Golden State.

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Universitaires[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
1998-1999 Rutgers
1999-2000 Syracuse
2001-2002 Duke 35 28,9 50,5 23,1 72,5 4,2 1,1 0,8 0,5 11,2
2002-2003 Duke 33 30 30,7 47,0 39,8 74,9 5,45 0,88 1,15 0,55 17,67

Professionnelles[modifier | modifier le code]

Saison régulière NBA[modifier | modifier le code]

Légende : gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2003–2004 Memphis 20 0 7,7 28,3 25,0 45,5 1,15 0,60 0,25 0,30 1,80
2004–2005 Memphis 52 7 12,5 43,7 38,3 68,8 1,33 0,40 0,25 0,21 4,48
2005–2006 Memphis 71 4 13,6 41,4 14,3 64,5 1,46 0,55 0,54 0,21 3,96
2006–2007 Memphis 78 25 21,4 47,7 41,7 79,3 1,96 0,87 0,50 0,28 7,47
2007–2008 Sacramento 25 0 8,2 43,4 16,7 66,7 1,40 0,48 0,32 0,24 3,24
2008-2009 Denver 79 71 18,0 45,8 64,7 72,8 2,13 0,99 0,62 0,24 5,43
2009-2010 Indiana 76 26 24,9 46,1 12,5 77,0 3,01 1,97 0,53 0,51 10,21
2010-2011 Indiana 45 2 13,1 46,7 35,9 76,7 1,44 0,73 0,44 0,16 6,29
2011-2012* Indiana 65 3 16,2 36,9 22,4 77,0 1,29 0,60 0,28 0,08 3,36
2012-2013 Dallas 50 15 12,7 35,7 21,6 80,5 1,40 0,56 0,20 0,10 3,48
Atlanta 28 4 13,6 39,0 25,0 67,7 1,11 0,68 0,43 0,04 3,14
2014-2015 L. A. Clippers 33 0 3,7 28,6 0,0 81,8 0,33 0,06 0,09 0,00 0,64
2015-2016 Cleveland 1 0 42,4 42,9 50,0 0,0 5,00 2,00 1,00 2,00 13,00
Carrière 623 157 15,7 43,9 33,1 75,1 1,73 0,85 0,42 0,23 5,36

Note: * Cette saison a été réduite de 82 à 66 match en raison du lock-out
Dernière modification le 13 avril 2016

Playoffs NBA[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2005 Memphis 3 0 23,7 38,1 60,0 75,0 3,00 0,33 0,33 0,00 7,33
2006 Memphis 4 0 11,5 71,4 0,0 70,0 1,75 0,00 0,25 0,00 4,25
2009 Denver 16 16 17,5 48,1 25,0 76,7 2,38 0,62 0,81 0,31 7,00
2011 Indiana 3 0 16,5 45,0 0,0 88,9 0,67 0,67 0,33 0,00 8,67
2012 Indiana 7 0 8,3 22,2 22,2 100,0 1,00 0,43 0,14 0,00 2,43
2013 Atlanta 5 0 3,8 25,0 0,0 100,0 0,20 0,00 0,00 0,00 0,80
2015 L. A. Clippers 11 0 1,6 100,0 0,0 0,0 0,09 0,00 0,18 0,00 0,36
2016 Cleveland 14 0 3,2 41,7 33,3 50,0 0,43 0,14 0,07 0,00 0,86
Carrière 63 16 9,3 44,2 28,1 79,2 1,13 0,29 0,32 0,08 3,40

Saison régulière D-League[modifier | modifier le code]

Légende : gras = ses meilleures performances

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2007–2008 Fort Wayne 10 10 37,1 52,4 33,3 74,2 4,60 2,40 0,80 1,10 24,40
2014-2015 Fort Wayne 19 15 29,3 53,7 38,5 71,4 3,42 1,68 0,74 0,47 14,37
2015-2016 Grand Rapids (en) 43 39 35,7 54,6 41,2 85,1 4,19 2,47 0,84 0,16 15,74
Carrière 72 64 34,2 53,9 39,8 79,7 4,04 2,25 0,81 0,38 16,58

Records personnels sur une rencontre[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Dahntay Jones, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[19] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 26 @ Jazz de l'Utah 14 Suns de Phoenix
Paniers marqués 11 @ Jazz de l'Utah 24 mars 2007 5 4 fois
Paniers tentés 19 Clippers de Los Angeles 10 Suns de Phoenix 1er mai 2005
Paniers à 3 points réussis 4 Suns de Phoenix 3 Suns de Phoenix 1er mai 2005
Paniers à 3 points tentés 6 @ Sixers de Philadelphie 4 Suns de Phoenix
@ Heat de Miami
1er mai 2005
Lancers francs réussis 11 @ Clippers de Los Angeles
Celtics de Boston

6 Lakers de Los Angeles
Lancers francs tentés 15 Celtics de Boston 14 novembre 2009 8 @ Lakers de Los Angeles
Rebonds offensifs 4 @ Timberwolves du Minnesota 4 @ Lakers de Los Angeles 27 mai 2009
Rebonds défensifs 11 @ Knicks de New York 4 @ Suns de Phoenix
Rebonds totaux 12 @ Knicks de New York 4 novembre 2009 5 3 fois
Passes décisives 8 @ Celtics de Boston 2 @ Lakers de Los Angeles
Interceptions 6 @ Nuggets de Denver 2 @ Lakers de Los Angeles
Contres 4 Warriors de Golden State 1 5 fois
Balles perdues 6 @ Hawks d'Atlanta 4 Hornets de La Nouvelle-Orléans
Minutes jouées 43 @ Spurs de San Antonio 34 Suns de Phoenix 1er mai 2005

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • First-team All-ACC (2003)
  • 2x ACC All-Defensive Team (2002, 2003)
  • Big East All-Rookie Team (1999)

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est le cousin d'Al Harrington, basketteur professionnel qui a joué en NBA.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fabrice Auclert, « Dahntay Jones quitte les Nuggets ! », sur basketusa.com,‎
  2. (en) O. Cauchi, « After early offseason whiffs, Mavs acquire Collison, Kaman », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  3. Dimitri Kucharczyk, « Anthony Morrow à Dallas en échange de Dahntay Jones », sur basketusa.com,‎
  4. Fabrice Auclert, « Encore un ancien de Duke aux Bulls », sur basketusa.com,‎
  5. Jérôme Knoepffler, « Dahntay Jones coupé par les Bulls », sur basketusa.com,‎
  6. Fabrice Auclert, « Les Knicks testent Dahntay Jones et négocient avec Earl Clark », sur basketusa.com,‎
  7. Arnaud Gelb, « Dahntay Jones testé par les Knicks », sur basketusa.com,‎
  8. (en) O. Cauchi, « Jazz sign veteran Dahntay Jones », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  9. (en) O. Cauchi, « Veteran forward Dahntay Jones signs with Fort Wayne », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  10. Arnaud Gelb, « Clippers : Dix jours de plus pour Dahntay Jones », sur basketusa.com,‎
  11. Jonathan Demay, « Dahntay Jones conservé par les Clippers », sur basketusa.com,‎
  12. Dimitri Kucharczyk, « Une amende de 10 000 dollars pour Dahntay Jones après sa provocation sur Draymond Green », sur basketusa.com,‎
  13. Jonathan Demay, « Dahntay Jones fait appel de son amende pour sa provocation sur Draymond Green », sur basketusa.com,‎
  14. (en) O. Cauchi, « Brooklyn Nets Sign Dahntay Jones », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  15. (en) O. Cauchi, « Nets waive Justin Harper and Dahntay Jones », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  16. (en) O. Cauchi, « Grand Rapids Drive sign Dahntay Jones, waive Adonis Thomas », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  17. Dimitri Kucharczyk, « Dahntay Jones rejoint les Cavaliers », sur basketusa.com,‎
  18. (en) E. Carchia, « NBA suspends Dahntay Jones one game after hitting Biyombo "under the belt" », sur sportando.com,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  19. (en) « Dahntay Jones : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 4 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :