Jean-Marie Rausch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Metz et son agglomération image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant Metz et son agglomération et un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

Cet article ou cette section devrait être synthétisé.

Vous pouvez modifier cet article afin de le rendre plus concis et / ou plus précis.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rausch.
Jean-Marie Rausch
Image illustrative de l'article Jean-Marie Rausch
Fonctions
Sénateur de la Moselle

(9 ans et 3 jours)

(13 ans 10 mois et 5 jours)
Maire de Metz

(37 ans et 1 jour)
Prédécesseur Raymond Mondon (RI)
Successeur Dominique Gros (PS)
Biographie
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance Sarreguemines (Moselle)
Nationalité Française
Profession Chef d'entreprise

Jean-Marie Rausch, né le à Sarreguemines (Moselle), est un homme politique français.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Maire de Metz de 1971 à 2008 (réélu en 1977, 1983, 1989, 1995 et 2001). Le 20 décembre 2007, il annonce qu'il brigue un septième mandat consécutif lors des élections municipales de  ; en , il n'obtient pas l'investiture UMP qui lui préfère Marie-Jo Zimmermann, députée, ancienne secrétaire du RPR local, du temps où celui-ci était dirigé par Jean-Louis Masson et François Grosdidier. Au 1er tour, Jean-Marie Rausch arrive en deuxième position (24,16 %) derrière le PS Dominique Gros (34,04 %) et devant Marie-Jo Zimmermann 3e (16,68 %) à qui l'UMP retire son soutien pour l’apporter à Jean-Marie Rausch. Au 2e tour, Jean-Marie Rausch n'obtient que 27,41 % des voix, battu par Dominique Gros (48,28 %) ; Marie-Jo Zimmermann, qui avait maintenu sa candidature, obtient 24,31 % des voix. Depuis l'institution du suffrage universel en 1848, Metz avait toujours eu un maire de droite jusqu'à cette élection, y compris pendant la période qui s'étendait de 1871 à 1918 quand, par le Traité de Francfort (10 mai 1871), une grande partie de la Moselle et de l'Alsace avaient été cédés à l'Empire allemand.
  • Mars 2008 : élu conseiller municipal d'opposition de Metz à l'issue des élections municipales de 2008, il démissionne quelques jours plus tard.
  • Mars 2014 : lors des élections municipales de 2014, il apporte son soutien à la liste conduite par le maire PS sortant Dominique Gros contre celle de la droite et du centre conduite par Marie-Jo Zimmermann, qui est battue[1].
  • Conseiller général du canton de Metz III : 1970-1988
  • Président du conseil général de la Moselle : 1979-1982
  • Sénateur de la Moselle : 1974-1988 (devient membre du gouvernement) puis 1992-2001
  • Conseiller régional de Lorraine : 1974-1992
  • Président du conseil régional de Lorraine : 1982-1992
  • Président de la commission déléguée et de synthèse du conseil régional de Lorraine (1976-1982)
  • Président du District de l'agglomération Messine : 1975-1979 puis 1984-2002
  • Premier vice-président du District de l'agglomération messine : 1979 à 1983
  • Président de la Communauté d'agglomération de Metz Métropole : janvier 2002-avril 2008
  • Président de l'Agence d'urbanisme de l'agglomération messine (AGURAM) : 1975-1989 puis 17 juin 1999-17 mai 2001
  • Membre de la commission des Affaires économiques et du Plan (rapporteur pour avis du budget des PTT : 1980-1988)

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

  • École française de meunerie à Paris

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

  • Attaché au bureau d'études de la SOCAM à Paris (1951-1953)
  • Directeur du Moulin Rausch (1953-1976) à Woippy

Fonctions professionnelles[modifier | modifier le code]

  • Président de la Chambre syndicale départementale de la meunerie (1967-1981)
  • Administrateur (1968) puis président (1974-1980) de l'Union meunière de la Moselle
  • Administrateur de l'Union patronale interprofessionnelle de la Moselle (1967-1978)
  • Administrateur de l'Union patronale de Lorraine (1969-1971)
  • Administrateur de la S.A. des Moulins Gros à Woippy (1976-1977)
  • Président de la section de la Moselle du Centre des jeunes dirigeants d'entreprise (1967-1969)

Autres responsabilités[modifier | modifier le code]

En Lorraine[modifier | modifier le code]

  • Président directeur général de l'Office de rénovation urbaine de Metz (1971-1977)
  • Président de l'Institut lorrain de participation (1984-1988)
  • Administrateur de la société du Port de Metz
  • Administrateur de la Foire internationale de Metz
  • Administrateur de Logilor
  • Président du Crédit immobilier de Moselle (1977-1988)
  • Président du conseil d'administration du Centre hospitalier régional Metz-Thionville
  • Président de 1992 à début 2001, puis premier vice-président, depuis début 2001, de l'association Arsenal
  • Président de l'Association "Metz Interactive" (du 30 octobre 1995 au 17 janvier 2000)
  • Président de l'association CNIE (Communauté numérique interactive de l'Est) de janvier 2000 à janvier 2002
  • Membre du comité directeur de QuattroPole
  • Président de la Fédération des associations de maires de la Moselle (de 1977 à janvier 2005)
  • Délégué interrégional Alsace-Moselle du Centre de formation du personnel communal, puis Centre national de la fonction publique territoriale (de 1974 à 1996)
  • Président-fondateur du Conseil parlementaire inter-régional (Lorraine, Sarre, Luxembourg, Rhénanie-Palatinat, Province de Luxembourg)

Nationales[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Le Laminoir et la Puce : la troisième génération industrielle, (1987) Grand prix de la littérature micro-informatique
  • Il suffit de vouloir (autobiographie), Éditions Serpenoise (2011)

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]