Laurent Cathala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cathala.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (mai 2015).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Laurent Cathala
Image illustrative de l'article Laurent Cathala
Fonctions
Député de la 2e circonscription du Val-de-Marne
En fonction depuis le
Élection
Réélection
Président hél
Prédécesseur David Bohbot (PS)
Élection
Prédécesseur aucun (scrutin proportionnel)
Successeur David Bohbot (PS)
Maire de Créteil
En fonction depuis le
(38 ans 10 mois et 30 jours)
Prédécesseur Pierre Billotte (MSP)
Conseiller général du Canton de Créteil-Sud
Prédécesseur Christian Fournier (PS)
Successeur Bernard Boutboul (PS)
Prédécesseur aucun (création du canton)
Successeur Christian Fournier (PS)
Secrétaire d'État à la famille, aux personnes âgées et aux rapatriés
Président François Mitterrand
Premier ministre Édith Cresson puis
Pierre Bérégovoy
Gouvernement Gouvernement Édith Cresson puis
Gouvernement Pierre Bérégovoy
Prédécesseur Hélène Dorlhac de Borne
Successeur Roger Romani (indirectement)
Député du Val-de-Marne
(scrutin proportionnel par département)
Élection
Député de la 5e circonscription du Val-de-Marne
Élection
Prédécesseur Jean-Louis Beaumont (DVD)
Successeur aucun (scrutin proportionnel)
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Saint-Jean-de-Barrou (Aude)
Nationalité française
Parti politique PS

Laurent Cathala, né le à Saint-Jean-de-Barrou (Aude), est un homme politique français. Maire de Créteil depuis 1977, il entame un septième mandat en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé d'État d'infirmier à l’hôpital Lariboisière de Paris, Laurent Cathala est, de 1970 à 1977, cadre supérieur infirmier de l’Assistance publique, à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil.

Élu député de la deuxième circonscription du Val-de-Marne en 1993, et réélu depuis, il fait partie du groupe socialiste.

Il fait partie des cinq députés de gauche en France qui se sont abstenus à l'Assemblée nationale lors du vote du 2 décembre 2014 sur la résolution pour la reconnaissance d'un État palestinien[réf. souhaitée].

Le 27 janvier, il est élu président de l'Établissement public territorial T11 avec 36 voix contre 34 au favori, l'élu MoDem Jean-Jacques Jégou ainsi que 3 votes blancs et 1 nul[1].

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 14/03/1976 : premier mandat en tant que conseiller général du Val-de-Marne (canton de Créteil Sud).
  • 14/03/1977 - 13/03/1983 : maire de Créteil (Val-de-Marne)
  • 02/07/1981 - 01/04/1986 : député du Val-de-Marne
  • 14/03/1983 - 19/03/1989 : maire de Créteil
  • 22/03/1985 - 27/06/1988 : conseiller général du Val-de-Marne
  • 02/04/1986 - 14/05/1988 : député du Val-de-Marne
  • 13/06/1988 - 17/06/1991 : député du Val-de-Marne
  • 20/03/1989 - 18/06/1995 : maire de Créteil
  • 18/05/1991 - 22/07/1991 : secrétaire d'État à la famille et aux personnes âgées (auprès du ministre des affaires sociales et de l'intégration)[2]
  • 23/07/1991 - 02/04/1992 : secrétaire d'État à la famille, aux personnes âgées et aux rapatriés (auprès du ministre des affaires sociales et de l'intégration)
  • 27/03/1992 - 17/04/1993 : conseiller général du Val-de-Marne
  • 05/04/1992 - 29/03/1993 : secrétaire d'État à la famille, aux personnes âgées et aux rapatriés (auprès du ministre des affaires sociales et de l'intégration)
  • 02/04/1993 - 21/04/1997 : député
  • 19/06/1995 - 18/03/2001 : maire de Créteil, Val-de-Marne
    • réélu le 9 mars 2008
    • réélu le 30 mars 2014
  • 01/06/1997 - 18/06/2002 : député
    • réélu depuis 2007
  • 16/03/1998 - 24/03/1998 : conseiller régional d'Île-de-France
  • depuis le 27/01/2016 : président de l'Établissement public territorial T11

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Quentin Laurent, « Métropole : le maire (PS) de Créteil emporte la présidence du T 11 », leparisien.fr,‎ (consulté le 29 janvier 2016)
  2. « Famille et personnes âgées M. Laurent Cathala : un fabiusien de choc », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]