Thierry de Beaucé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thierry de Beaucé
Illustration.
Fonctions
Ambassadeur de France en Indonésie

(2 ans)
Prédécesseur Dominique Girard
Successeur Gérard Cros
Secrétaire d’État chargé des relations culturelles internationales

(2 ans, 10 mois et 18 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Rocard II
Prédécesseur poste crée
Successeur poste supprimé
Biographie
Nom de naissance Thierry Martin de Beaucé
Date de naissance (76 ans)
Lieu de naissance Lyon
Nationalité Français
Diplômé de ENA
Profession Écrivain

Thierry Martin de Beaucé est un écrivain, haut fonctionnaire (ancien élève de l'ENA 1967-1968) et homme politique français né à Lyon le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Thierry Martin de Beaucé est né dans une famille d'ancienne bourgeoisie originaire du Maine [1], issue de Julien Martin (1544-1644), bourgeois de Laval, (Mayenne). Il est le petit-fils de Louis Martin de Beaucé (1860-1936), inspecteur des Finances, chevalier de la Légion d'honneur et le fils de Bertrand de Beaucé (1904-1991).

Carrière[modifier | modifier le code]

Il siège dans plusieurs cabinets ministériels puis devient conseiller culturel au Japon, avant de rejoindre l'ambassade de France à Rabat. Il est nommé directeur des relations internationales d'Elf-Aquitaine, où il reste de 1981 à 1986. Il est ensuite directeur général des relations culturelles, scientifiques et techniques au Quai d'Orsay avant de devenir Secrétaire d'État auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des relations culturelles internationales (1988-91) dans le gouvernement de Michel Rocard.

En 1989, il a été un temps parachuté contre Jean-François Picheral pour mener la liste socialiste à Aix-en-Provence, mais a renoncé.

Il a préparé et fait adopter, en 1990, la loi portant création de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger.

À la démission de Michel Rocard, il est nommé chargé de mission à l'Élysée, toujours sous la présidence de François Mitterrand, puis ambassadeur de France en Indonésie. Il termine sa carrière professionnelle comme directeur des relations internationales de la société Vivendi, alors dirigée par Jean-Marie Messier.

Il posséda jusqu'en novembre 1999 La Tour de Saint-Loup-de-Naud (Seine-et-Marne), monument historique et ancienne propriété de Violet Trefusis, amie de François Mitterrand, qui aimait s'y rendre. Il la vendit à Denys Laroche.

Thierry de Beaucé habita ensuite Marrakech, dans le riad madani, riad de l'ancien pacha El Glaoui.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Raisons dangereuses, 1975
  • Un homme ordinaire, 1978
  • L'Île absolue. Essai sur le Japon, Olivier Orban, 1979
  • Le Désir de guerre, Hachette, 1981
  • La Chute de Tanger'', Gallimard, 1984 (ISBN 2070701557)
  • Nouveau Discours sur l'universalité de la langue française, Gallimard, 1988 (ISBN 2070712583)
  • Le Livre d'Esther, Grasset, 1989
  • L'Archipel des épices, Plon, 1998
  • La République de France'', Grasset & Fasquelle, 1991
  • La Nonchalance de Dieu, Odile Jabob, 1995 (ISBN 2738102921)
  • L'Absent de Marrakech, Éditions du Rocher, 2006 (ISBN 2268057313)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Marie Dioudonnat, Le Simili-Nobiliaire-Français, ed. Sedopols, 2012, p.550


Article connexe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]