Irkalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Irkalla (du sumérien iri-gal signifiant « Grande Cité »[1]) est le séjour des morts des Akkadiens. Il est aussi nommé Grand En-bas ou Arallû ou Ganzer[1]. Ce lieu sous-terre était représenté comme une grande citadelle parfois protégée par sept murailles[1].

Irkalla est également un autre nom d’Ereshkigal, reine des Enfers. Etana et Sumuqan s'y trouvent.

Hommage[modifier | modifier le code]

Irkalla est une des 1 038 femmes représentées dans l'œuvre contemporaine The Dinner Party de Judy Chicago, aujourd'hui exposée au Brooklyn Museum. Cette œuvre se présente sous la forme d'une table triangulaire de 39 convives (13 par côté). Chaque convive étant une femme, figure historique ou mythique. Les noms des 999 autres femmes figurent sur le socle de l'œuvre. Le nom d'Irkalla figure sur le socle, elle y est associée à la déesse Kali, quatrième convive de l'aile I de la table[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean Bottéro, La plus vieille religion : En Mésopotamie, Gallimard,‎ 1998, 443 p. (ISBN 978-2-07-032863-5), p. 216
  2. Musée de Brooklyn - Irkalla