Plaque Burney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La plaque Burney.

La plaque Burney appelée aussi en anglais The Queen of the Night (la Reine de la Nuit), est une plaque de terre cuite datée de la période paléo-babylonienne, (entre 1792 et 1750 av. J.-C. sous le règne du roi Hammurabi). Elle représente une déesse : Ishtar, Ereshkigal ou Lilith en haut-relief. Elle est conservée au British Museum

Description[modifier | modifier le code]

La déesse était à l'origine peinte en rouge. Elle porte une coiffe à corne et tient dans chaque main un bâton et anneau de justice, symbole de la divinité. Ses ailes peintes de plusieurs couleurs sont déployées derrière elle et ses jambes sont terminées en pattes de hibou. Elle se tient sur le dos de deux lions.

Dimensions:

  • Hauteur : 49,5 cm.
  • Largeur : 37 cm.
  • Profondeur : 4,8 cm

Provenance[modifier | modifier le code]

La plaque était en possession d'un négociant syrien qui l'aurait acquise en 1924 au sud de l'Iraq. Elle a été expertisée en 1933 par l'archéologue écossais Harold Plenderleith. Cependant en 1935, le British Museum en décline l'achat et c'est l'antiquaire londonien Sydney Burney qui l'achête. Elle passe ensuite dans la collection de Norman Colville et est achetée par un japonais, mais elle reste en dépôt au British Museum, le gouvernement britannique refusant l'autorisation d'exportation. Elle est finalement achetée en 2003 par le British Museum.

Sur les autres projets Wikimedia :