Corps humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le corps humain est la structure culturelle et physique du corps d'un être humain. Le corps humain est constitué de plusieurs systèmes (nerveux, digestifetc.), ainsi que de 206 os et 639 muscles dont 570 sont des muscles squelettiques. La science et la pratique visant à décrire l'organisation et le fonctionnement du corps humain est l'anatomie humaine, qui est une spécialité de la médecine. La médecine vise plus généralement à préserver la santé, c'est-à-dire le fonctionnement normal du corps humain.

Études et recherches[modifier | modifier le code]

Schéma et terminologie du corps humain.
Vues antérieure et postérieure du corps humain, avec termes régionaux et directionnels.

L'anatomie est la discipline consacrée à la description du corps humain et de ses différentes parties. L'anatomie macroscopique s'intéresse à sa surface et aux éléments visibles à l’œil nu, tandis que l'anatomie microscopique, ou histologie, suppose l'utilisation d'outils grossissants comme le microscope. L'anatomie pathologique se focalise sur la morphologie du corps malade. La physiologie se consacre elle aux fonctions des différents éléments corporels.

La position anatomique de référence utilisée afin d'uniformiser les descriptions est celle d'un corps en position debout, la tête droit, le regard fixe, les bras sur les côtés avec les paumes tournées vers l'avant et les pieds joints. La terminologie comprend des termes directionnels, servant à localiser les parties du corps les unes entre les autres, ainsi que des termes régionaux, utiles pour désigner ces parties. Le corps peut être divisé selon un plan médian, coronal ou transverse[1].

Structuration[modifier | modifier le code]

Le corps se compose de différents niveaux de stratification et de complexité structurales[2]. Le niveau fondamental est chimique, donc atomique et moléculaire. La plupart des biomolécules se composent de quatre éléments (le carbone, l’hydrogène, l'oxygène et l'azote). 4 % du poids corporel correspond à d'autres éléments, dont le potassium, le sodium, le calcium et le phosphore[3].

Le corps d'un homme adulte contient 60% d'eau, ce qui représente environs 42 litres.

Les cellules sont les plus petites unités indépendantes de matière vivante. La plupart sont spécialisés afin de répondre à une fonction précise. Il en existe environ 30 000 milliards de 300 types[4].

Les tissus forment le niveau d'organisation intermédiaire entre la cellule et l'organe. Ils se composent d'un ensemble de cellules semblables et de même origine, sont regroupés en amas, réseau ou faisceau (fibre), se régénèrent et assurent la même fonction. Les tissus conjonctifs, épithéliaux, musculaires et nerveux sont les quatre types de tissus principaux, avec chacun leurs subdivisions[5].

Constitués de plusieurs tissus, les organes, au nombre d'environ 80, réalisent une fonction physiologique unique et sont associés à un ou plusieurs systèmes. Par différence avec les appareils, qui remplissent un ensemble de fonctions complémentaires, les systèmes sont répartis dans l'ensemble de l'organisme. Ils sont constitués d'organes et de tissus assurant une même fonction vitale, comme la digestion ou la respiration[2].

Composition du corps humain par éléments[modifier | modifier le code]

Composition chimique du corps humain [6]
Numéro atomique Élément Pour cent de la masse Masse (kg) Pour cent du nombre d'atomes
8 Oxygène 65 43 24
6 Carbone 18 16 12
1 Hydrogène 10 7 62
7 Azote 3 1,8 1,1
20 Calcium 1,4 1,0 0,22
15 Phosphore 1,1 0,78 0,22
19 Potassium 0,2 0,14 0,033
16 Soufre 0,25 0,14 0,038
11 Sodium 0,15 0,10 0,037
17 Chlore 0,15 0,095 0,024
12 Magnésium 0,05 0,019 0,0070
26 Fer 0,006 0,0042 0,00067

Composition du corps humain par type cellulaire[modifier | modifier le code]

Composition cellulaire du corps humain [7]
Type cellulaire Nombre (en millards) Pour cent
Globule rouge 25 200 84
plaquettes 1 470 4,9
Cellule moelle osseuse 750 2,5
Cellule endothéliale vasculaire 630 2,1
Lymphocyte 450 1,5
Hépatocyte 240 0,8
Cellule gliale 180 0,6
Cellule épithéliale bronchique 150 0,5
Cellule Interstitielle respiratoire 150 0,5
Cellule épidermique 150 0,5
Adipocyte 60 0,2
Fibroblaste dermique 30 0,1
Cellule musculaire 0,3 0,001
Divers 600 2

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Planète corps, de Pierre-François Gaudry, Collection : Odyssée des sciences, 88 minutes, Mona Lisa, Universcience, l’Inserm, Smith&Nasht

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ross & Wilson, p. 12-13.
  2. a et b Ross & Wilson, p. 2.
  3. Ross & Wilson, p. 27.
  4. Nathalie Mayer, « Combien y a-t-il de cellules dans le corps humain ? », sur https://www.futura-sciences.com, Futura-Sciences, (consulté le ).
  5. Ross & Wilson, p. 48-49.
  6. (en) « Chemical Composition of the Human Body », About education (consulté le )
  7. (en) Ron Sender, Shai Fuchs et Ron Milo, « Revised estimates for the number of human and bacteria cells in the body », PLOS Biology, vol. 14,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Janet S. Ross et Kathleen Jean Wilson Wallace (trad. de l'anglais, ill. Richard Tibbitts, édité par Anne Waugh & Allison Grant, coordination scientifique de l’édition française par Julie Cosserat), Anatomie et physiologie normales et pathologiques, Issy-les-Moulineaux, Elsevier Masson, , 13e éd., XV-575 p. (ISBN 978-2-294-76408-0, notice BnF no FRBNF45760534).
  • Elaine N. Marieb et Katja Hoehn (trad. de l'anglais par Sophie Dubé), Anatomie et physiologie humaines, Montreuil, Pearsons, (ISBN 978-2-7661-0122-1, notice BnF no FRBNF45798350), p. XXVI-1310.

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) Yoram Yom-Tov et Eli Geffen, « Geographic variation in body size : the effects of ambient temperature and precipitation », Oecologia, vol. 148, no 2,‎ , p. 213-218 (PMID 16525785, DOI 10.1007/s00442-006-0364-9, lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :